Triangle du Diable : Allo ? Kinshasa-Kigali-Kampala, Allo ? Est-ce que vous nous entendez ? SILENCE RADIO !

Publié le par veritas

http://img.over-blog.com/300x273/3/15/38/72/LES-PICS/Kabila-Kagame-Museveni.jpgCe terme de « triangle des Bermudes » n’est pas de nous. Il est d’un journaliste américain, Vincent Gaddis pour dire autrement le surnom du « Triangle du Diable » qui, lui, n’est rien d’autre qu’une zone triangulaire qui se situe entre l’archipel de Bermudes, la côte Est de la Floride et l’île de Porto-Rico. Ce qu’il faut retenir de ce triangle des Bermudes ou « triangle du Diable », c’est que c’est une zone de l’océan Atlantique qui serait le théâtre d’un grand nombre de disparitions mystérieuses des navires et d’avions. Ce qui est drôle c’est que les commandants des navires ou des avions, en danger, envoyaient toujours des signaux de détresse, signaux qui étaient captés par les tours de contrôles. Le mystère c’est qu’à chaque fois que l’on partait à leur recherche, ceux qui étaient en détresse et ceux qui partaient à leur recherche, ne revenaient jamais.


Pour expliquer ces mystérieuses disparitions, on évoquait l’influence des extraterrestres, pour les uns et, pour les autres, la cause était à rechercher du côté des perturbations climatiques ou encore des défaillances humaines.


Question : Mais qu’est-ce que ce sujet de Triangle de Bermudes (ou triangle du Diable) vient faire ici ? En quoi cela nous intéresse-t-il ?


http://bukavuonline.com/wp-content/uploads/kinshasa-kigali-uganda-300x244.jpgEn changeant ce qui doit être changé, nous retrouvons les trois capitales de l’Afrique centrale où sont traités les problèmes cruciaux de la Rdc en vue de trouver une issue heureuse à ces guerres à répétition. Kinshasa-Kigali-Kampala, trois capitales qui commencent par la lettre « K » et dont les présidents portent aussi les noms qui commencent par cette même lettre « K » : Kabila, Kagame et Kaguta. Heureuse coïncidence ou hasard ? En tout cas, c’est ce qui se constate. Les trois capitales de la Région des Grands Lacs forment bien un triangle que les géomètres peuvent qualifier de « quelconque ».


Et observez bien : à chaque fois qu’il y a une visite d’un quelconque « envoyé spécial », généralement il commence sa visite à Kinshasa, puis il se rend à Kigali (via Goma où il fait semblant d’y passer quelques heures pour dire qu’il a touché du doigt le problème de la guerre du Congo) et il finit sa tournée par Kampala avant de retourner donner le rapport au Conseil de Sécurité qui l’y a envoyé.


http://www.katanganews.net/wp-content/uploads/2013/08/arton560-fe07f.jpgA Kinshasa, ce sont les plaintes du gouvernement qui, sans se fatiguer continue à prendre à témoin la communauté internationale. Kinshasa ne cesse de dire qu’il est victime, que la guerre qui sévit à l’Est lui est imposée, qu’il est agressé par deux pays voisins qui utilisent et soutiennent les rebelles du M23. Au sortir de « l’envoyé spécial » de la salle des entretiens, il fait semblant d’être touché par les plaintes de Kinshasa et, face à la presse, il fait des déclarations sulfureuses : « Cette fois, je serais direct avec Kigali et Kampala, trop c’est trop » ! Arrivé à Kigali et à Kampala, il change de langage, il parle d’autres sujets, il donne une fière chandelle aux dirigeants, il les encense et il les encourage au lieu de les menacer. Il oubli toutes ses déclarations, il ignore les appels de détresse de Kinshasa. On se demande alors quels rapports font tous ces « envoyés spéciaux » à ceux qui les ont envoyés en mission dans ce « triangle des grands Lacs » ?


A Kinshasa, il y a la cacophonie dans les concertations nationales : on met beaucoup d’accent sur le partage du pouvoir. La guerre à L’Est est carrément oubliée. La cohésion nationale est le cadet de leurs soucis. A Kampala, il y a déjà un trou noir qui se creuse au sujet de l’amnistie en faveur des rebelles, on a oublié le pourquoi de toutes ces rencontres. A Kigali, on ignore tout soutien aux rebelles du M23.


http://www.congoindependant.com/feingold.jpgEntre temps, les nations Unies a déjà créé quelques postes juteux pour ses représentants qui sont payés à chacune de leur visite au « Triangle des grands Lacs ».Voici la longue liste de ceux qui font du business dans le triangle : L’Envoyée spéciale du Secrétaire des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, le Représentant spécial du Secrétaire-général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, L’Envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique pour la Région des Grands Lacs et la Rdc, le Représentant spécial de L’Union Africaine pour la Région des Grands Lacs, le Coordinateur Principal de L’Union Européenne pour la région des Grands Lacs, et j’en oublie…


Comme on le voit, des gros titres pour des gros salaires. Cependant, dans le concret, la violence dans la région des grands lacs n’est pas endiguée. Ces fameux « envoyés et représentants SPECIAUX » ont-ils une mauvaise foi ou sont-ils comme ces navires qui se perdaient dans « le triangle du Diable » ? Mystérieuses disparitions des dossiers importants ! Les morts (génocide ?) du Kivu oubliés ! Ceux qui lancent des appels de détresse et ceux qui volent à leur secours, tous sont perdus dans ce « triangle des grands Lacs».


S.O.S ! Allo ? Kinshasa-Kigali-Kampala, Allo ? Est-ce que vous nous entendez ? Y a-t-il quelqu’un au bout du fil ? SILENCE RADIO ou INDIFFERENCE TOTALE ? Si le silence de Kabila est abasourdissant, celui de Kagame est inquiétant et celui de Kaguta est révoltant… l’indifférence de la communauté internationale, quant à elle, est inqualifiable.

 

 

Source : bukavuonline.com 

 

 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article