RDC : Le prétexte de la présence des FDLR / Kabila serait prêt à envisager l'exploitation conjointe des ressources naturelles avec le Rwanda !

Publié le par veritas

http://www.jambonews.net/wp-content/uploads/2012/12/CHARLES-ONANA2.jpgDans son livre intitulé; Ces tueurs tutsi au cœur de la tragédie congolaise, Charles Onana cite un document interne de l'UNion européenne qui démontre que l'argument de la présence des FDLR sur le territoire de la RDC n'est qu'un alibi qu'utilise Paul Kagamé pour continuer à piller le Congo.


«Le problème de la sécurité notamment évoqué par le Rwanda avec la présence des ex-FAR et des milices interahamwe, qui justifie l'intervention rwandaise dans l'Est de la RDC ne peut expliquer tout: il resterait 15.000 personnes dont 4.000 à 5.000 combattants, soit une force beaucoup moins menaçante que par le passé. Au-delà, il y a une vision rwandaise qui considère que cette partie de la RDC est un territoire faisant partie du Rwanda avant la Conférence de Berlin. Il y a d'autre part des intérêts économiques évidents qui devraient être évoqués car il semble que Kabila serait prêt à envisager l'exploitation conjointe des ressources naturelles avec les Rwandais, si cela pouvait pacifier cette partie de la RDC» (p 166-167).


Lorsqu'un groupe d'universitaire reprend en chœur et sans recul l'argument sécuritaire du Rwanda, cela ne peut que surprendre....


Il est important pour nous de nous documenter si on veut élever le niveau de nos échanges sur le Congo....


En parlant aujourd'hui de la présence des FDLR sur le territoire congolais sous l'angle de la menace sécuritaire, vous renforcez l'alibi qu'utilisent les ennemis du Congo (parmi lesquels certains de nos dirigeants) à continuer le pillage de notre pays. Il nous faut arrêter d'être naïfs en parlant des choses que certains utilisent à notre détriment.


Les FDLR ne menacent pas tellement la sécurité du Rwanda. Elles ont des revendications politiques que Kigali et ses parrains occidentaux étouffent. L'élite congolaise est justement en train de les aider en continuant à parler des FDLR. Ces pays qui appuient Kigali ont tout ce qu'il faut pour neutraliser les FDLR mais ils ne le feront jamais parce que cela enlèverait à Kigali un argument pour demeurer au Congo. Nos dirigeants ont aidé Kagamé à rester davantage au Congo, notamment avec les Opérations conjointes. La Monusco est en train de nous distraire pour parler d'une opération conjointe avec les FARDC contre les FDLR. Il ne faudrait pas que notre élite embarque dans cette comédie.


Pour nous permettre de faire des analyses sur le pays, il faudrait libérer l'espace commun de nos forums en limitant les balivernes. Il y a des choses plus sérieuses dont on pourrait s'occuper. Il y a des références des livres que l'on pourrait s'échanger. Par exemple, la référence du livre d'Onana que nous venons de donner ici nous éclaire sur le discours mensonger de la Monusco.


Roger Bongos

 

 

Commenter cet article