Eglise Catholique : Jean XXIII et Jean Paul II sont devenus « saints »

Publié le par veritas

http://s2.lemde.fr/image/2014/04/27/711x487/4408043_6_76ef_la-place-saint-pierre-de-rome-etait-noire-de_a9035d9027f08f286de534602449b3d9.jpg

 

Le pape François a canonisé Jean XXIII et Jean Paul II, dimanche 27 avril, lors d'une messe à laquelle assistent plusieurs centaines de milliers de fidèles, place Saint-Pierre à Rome.


« Nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Eglise ils soient dévotement honorés parmi les saints », a dit solennellement le pape argentin, en latin, sous une pluie fine, aussitôt acclamé par la foule, tandis que les cloches résonnaient dans toute la ville de Rome.


MugabeAuparavant, le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, avait adressé trois demandes de canonisation successives au pape, pour marquer la solennité de la démarche. Deux reliquaires ont ensuite été portés près de l'autel : l'un contenant une petite fiole de sang de Jean Paul II, l'autre un morceau de peau de Jean XXIII.


Près de 800 000 fidèles assistaient à l'événemement place Saint-Pierre, a annoncé le Vatican, certains étant arrivés aux aurores. La Via della Conciliazione, qui mène à la basilique, était, comme la place, noire de monde.


La cérémonie s'est faite en présence de quatre-vingt-dix-huit délégations d'Etats ou d'organisations internationales, dont vingt-quatre chefs d'Etat et têtes couronnées – du roi d'Espagne au président zimbabwéen, Robert Mugabe – qui défileront devant le pape François après la cérémonie. Le premier ministre français, Manuel Valls, est également présent.


Le pape émérite Benoît XVI, prédécesseur de François et successeur de Jean Paul II, était également présent. Il est arrivé en s'appuyant sur une canne et concélébre la messe, mais n'est pas à l'autel au côté du pape François, afin d'éviter les confusions.


La canonisation du pape polonais Jean Paul II, dont le nom civil est Karol Wojtyla, et de Jean XXIII, pape italien du Concile Vatican II, Angelo Giuseppe Roncalli, avait été annoncée en septembre. Elle était attendue depuis la reconnaissance, en juillet, du deuxième miracle attribué à Jean Paul II, nécessaire pour toute canonisation.

 

 

Source : lemonde.fr

Commenter cet article

Hadassa 27/04/2014 13:52


None se ndabaza: Ni nde ugira abantu abatagatifu? Ni Imana cg ni abantu? Ndabona binyuranye n'Ijambo ry'Imana!!


Ariko kubera ngo ko benshi babyemera ,ubwo ngo nibyo?? Ntabwo ibinyoma niyo byaba byinshi gute bishobora guhinduka ukuri kumwe! 


Twizera Yezu bikaduhwaniriza no kukiranuka, kandi twezwa n'amaraso ye! Ibindi ni ibirori!