Syrie : Le coup de maître de Vladimir Poutine qui va définitivement ruiner la plan de domination US

Publié le par veritas

Président russe Vladimir Poutine

Président russe Vladimir Poutine

BREIZATAO – ETREBROADEL (22/09/2015) La montée en puissance de la Russie sur le théâtre syrien ne fait plus de doute : chaque jour qui passe donne la mesure d’un déploiement constant de matériel et de personnel. Ce virage stratégique, qui a visiblement pris de court les USA mais aussi la France, a été salué par un tir de mortier contre la représentation diplomatique russe à Damas. Pas de quoi perturber Moscou qui s’apprête à infliger une défaite stratégique d’ampleur inédite aux USA et à leurs vassaux dans la région.
 
Le déploiement s’intensifie
 
L’arrivée continue de matériels militaires russes dans la région de Lattakié, le bastion du président syrien, prend chaque jour une nouvelle ampleur. A cette heure, les USA estiment que la Russie a déjà déployé 28 avions de combat, 20 hélicoptères et, pour assurer la sécurité immédiate de la base aérienne russe de Jableh, 9 chars d’assaut et des centaines de soldats d’élite.
 
Moscou livre déjà du matériel de guerre et de l’armement à la Syrie, mais l’intervention de l’armée de l’air russe va radicalement changer la donne sur le front. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Affaires Etrangères syrien à la télévision russe. La presse belge s’en fait l’écho (lire ici) : “La participation de la Russie dans le combat contre Daech (acronyme arabe de l’EI) et le Front al-Nosra (branche syrienne d’al-Qaïda) est encore plus importante que la fourniture d’armes à la Syrie, a déclaré M. Mouallem à la chaîne de télévision Russia Today. Ses propos sont rapportés dimanche par les médias syriens.
 
Un désastre stratégique pour Israël
 
Et il est loin d’être le seul à partager cet avis puisque le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, s’est précipité aujourd’hui(le 22/09/2015) à Moscou pour tenter de négocier avec Vladimir Poutine les conditions de déploiement de l’aviation russe. Sans grand succès. Rencontrant le président russe dans sa datcha aux côtés d’une délégation militaire israélienne de haut niveau, Benjamin Netanyahou a dû faire face au fait accompli, sans obtenir de garantie sur la conduite des opérations russes en Syrie (source).
 
La crainte principale de Tel Aviv est de ne plus pouvoir agir librement en Syrie sans affronter l’aviation russe, laquelle assure la sécurité de l’armée syrienne ainsi que celle de ses alliés. De fait, Israël va devoir agir prudemment et, pour une large part, ne sera plus en mesure d’agir en Syrie. C’est une évolution stratégique catastrophique pour Tel Aviv. Et ce revers s’ajoute à la montée en puissance de l’Iran, désormais en paix avec les USA et les Occidentaux.
 
L’aviation russe sur le pied de guerre
 
Comme nous le rapportons aujourd’hui, l’aviation russe est déjà à pied d’œuvre. Des chasseurs ont été ravitaillés en vol au-dessus de Homs, comme le montre une vidéo réalisée par les islamistes de l’ASL soutenue par la France (voir ici). Par ailleurs, la Russie a lancé ses premiers vols de drones dans le pays pour identifier les cibles islamistes.
 
Une intervention qui ne plait pas aux islamistes qui ont envoyé un message à Moscou sous la forme d’un tir de mortier contre son ambassade de Damas. Ce qui a suscité la fureur de la Russie qui a appelé “à l’action” contre les insurgés et les djihadistes :
 
Débâcle occidentale, humiliation française
 
Il s’agit d’une débâcle géostratégique majeure pour les USA mais également pour la France. Cette dernière a soutenu sans faiblir les insurgés islamistes en partenariat avec le Qatar, la Turquie et l’Arabie Saoudite. L’intervention russe – largement inattendue par les Occidentaux – bouleverse la donne. Difficile en effet de condamner la Russie qui, plutôt que de parler, entreprend la destruction de l’Etat Islamique et d’Al Qaeda. L’insistance récente de François Hollande à “neutraliser” le président syrien soulignant davantage, s’il en était besoin, l’impuissance de Paris à influer sur les événements.
 
Coup de maître de Vladimir Poutine
 
Vladimir Poutine, par ailleurs, est en train de ruiner toute la stratégie américaine d’isolement de la Russie, consécutivement à l’affaire ukrainienne. Les Occidentaux se retrouvent devant un choix cornélien. Soit ils soutiennent la Russie dans son action militaire en Syrie et aident, de facto, le gouvernement syrien à gagner la guerre. Ce qui signifie une défaite complète au Moyen-Orient avec, pour corollaire, un nouveau nouveau statut d’arbitre des relations régionales pour la Russie. Un scénario cauchemardesque pour les Etats-Unis.
 
Soit, les Occidentaux refusent et ils démontreront, aux yeux de l’opinion publique mondiale, qu’en réalité ils n’ont aucunement l’intention de neutraliser le djihadisme. Ce qui confirmerait ainsi que, dès l’origine, Washington, Paris et les puissances régionales s’en servent à des fins inavouables. Mais pire encore, ce serait laisser au seul Poutine tout le prestige d’une victoire contre la barbarie islamiste.
 
La perspective d’un Vladimir Poutine “protecteur du monde libre et civilisé” qu’induirait l’écrasement de l’EI par la seule Russie n’est pas de nature à enchanter ceux qui s’échinent, depuis 15 ans, à le dépeindre en tyran. Vladimir Poutine entend donc formaliser, à l’ONU, son intervention en Syrie contre l’Etat Islamique. Et proposer aux Occidentaux de le rejoindre dans son effort. S’ils s’avouaient contraints d’accepter, les Occidentaux devraient admettre que le mythe de “l’isolement de la Russie” ne tient pas. Ils connaîtraient par ailleurs des difficultés grandissantes pour légitimer, auprès de leur opinion publique, leur politique de sanctions contre un allié…
 
Et c’est là un tour de force de Vladimir Poutine : rompre l’isolement occidental, contraindre les USA à soutenir leur effort pour permettre à Bachar Al Assad de gagner la guerre, faire de la Russie une puissance incontournable au Moyen-Orient et par là même, faire de la Russie une grande puissance avec laquelle on devra compter. Poutine, grand amateur de judo, sait que son principe essentiel est le suivant : retourner la force du mouvement de l’ennemi contre lui. Il ne fait pas autre chose en utilisant l’islamisme alimenté par ses ennemis pour renforcer sa position.
 
Réactions françaises
 
Difficile donc, surtout en France, de critiquer le pays qui entreprend de détruire un “Etat Islamique” qui a fait assassiner des citoyens français. Si la Russie parvient à détruire l’Etat Islamique, ce sera pour Vladimir Poutine une victoire qui lui vaudra une admiration et une reconnaissance universelles. Deux choses dont il jouit déjà en Russie après avoir “sauver” la Crimée.
 
Ce désastre imminent pour Paris explique la décision du gouvernement socialiste de “bombarder la Syrie” et ainsi faire croire à l’opinion publique française qu’il est au moins aussi “efficace” que Moscou lorsqu’il s’agit de garantir la sécurité des citoyens français. Cependant, les 5 années de soutien à l’insurrection islamiste constitueront un fiasco géostratégique et diplomatique complet dont Paris n’a pas fini de mesurer le coût.
 
About the Author
Source : over-blog.com

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Johnny 28/09/2015 08:26

Je trouve dommage l'amalgame que vous faitez entre islamisme et l'ASL, sachant que que L'armé syriénne libre combat pour établir un gouvernement démocratique.

Abdoulaye barry 27/09/2015 00:54

C'est vraiment une bonne idee de faire en sorte pour que le chemin du Tout Puissant Allah soit suivi et respecter par toute l'humanité

Mansa 26/09/2015 11:16

Courageux VVPoutine que bénisse tes propos.

Patrick 26/09/2015 10:47

We believe V.V.Poutine,I know is the end of the american's chantage.The World is already tired .it's the time to be free,to use our souverenety.

KT 25/09/2015 11:44

Nibarize Uwera Cartas. Niko wize he? Ukora iki? Wumva mu mutwe wawe hatekanye? Maze iminsi nsoma commentaires zawe? Naragusuzumwe nsanga warataye umutwe. Ukwiriye kujyanwa mu bitaro by'i Ndera bakareba ko hari icyo bakumarira! Iyo wirebera mu ndorerwamo ubona urusha iki Diane RWIGARA? Ubwiza se? Ubwenge se? Ubumuntu se? Ingeso nziza se? Gabanya amagambo yo gutukana no kwishongora kuri runo rubuga. Uri kugendera mu kigari utazi iyo kizakuroha!!

Bombori 25/09/2015 09:57

@Uwera Caritas
Dore uko bavangura ibiri imbere mu igi na cokiye yalyo : uca umurongo mu butambike bwigi , ukagenda ukubitisha icyuma cyameza cg ifurusheti umena ukurikije wa murongo .igi rifatiwe hagati yigikumwe n intoki zikurikira.hasigaye agacegato wubika igi mu gisuperi imweru ugenda mbere ugasigatana umuhondo biterwa nicyo uri bubikoreshe mu guteka . ######Hasigara ibikonoshwa 2 : wuzuzemo byabindi , ufunge neza n urupapuro rwa cole rw umweru. Usoze nakarangi ukore amagi ahagije######## Inkoko niyo ngoma duhurire hahandi .Umukuru wamabandi yavuze ko tutagomba gupfushubusa imileti yacu!!!! Imyiteguro myiza .

Rugwe 24/09/2015 23:56

@ Uwera Caritas

Komera komera mushiki wa!!!!

hahahhah!!! Ngo Kagame ariyo???
hahahahha!!!!!! Yatumiwe nande se disi? Nzi ko namwe intore hagati yanyu biriya bibatera isoni ntagereranywa ariko ntimwakopfora kubera ko muzi neza ko ifuni ya padiri Murari yahita irisha kuri utwo duhanga twanyu.
Mbega mbega Mazimpaka w'inzererezi!!!!!!!
Wambwira byibura umumayor wo muri US wigeze amutumira byibura incuro 1 kuva muri 2008???? wamumbwira??? Ibaze ariko umupresident muzima ujya mu gihugu cy'abandi ariko wabaza ubuyobozi bw'umujyi yagiyemo ugasanga butari bunazi iyo visite!!!!! Yewe, abanyarwanda twaseba koko!!!

Jye ndagira ngo nkubwire ko Mazimpaka kujya muri amerika aba agiye gushaka ibitotsi (kuko mu Rda adasinzira) no gushaka andi mabandi amuha ikiraka cy'aho yateza umutekano muke mu karere kugira ngo arebe ko yamara kabiri.

Wowe aho wabereye wari wabona na rimwe umupresident wo muri US cg w'i Burayi wari waza mu gihugu cya africa, ubuyobozi bw'icyo gihugu butabizi? Mbwira se ahubwo umupresident wo muri Africa wigeze kumva ko ajya i Burayi cg Amerika inshuro nk'izo mazimpaka ajyayo atatumiwe???? Nta wundi wabona usibye Mazimpaka!

Ikindi niba utari ubizi ba bapfumu Abdulkarim Harerimana na Murefu bazaniye Kagame bamutegetse kutamara ukwezi kurenga atavuye mu Rwanda kugera muri 2017 arahiye kuyobora indi manda, ngo niyo ntsinzi izatuma aramba ku butegetsi. Ikibabaje ni uko iyo njiji shobuja wanyu nayo yabyemeye none igiye kumara isi nzima n'amaguru kubera kubuyera, nawe uriho uratayanjwa ngo ari muri Amerika!!!!

Ibyo nta gitangaza kirimo kuko n'ubundi baravuga ngo UMUSHYITSI MUTINDI AZA YITWAJE INTEBE.

Uwera Caritas 24/09/2015 23:14

Mwifuje ko USA yanga Kagame biranga n'ikimenyimenyi uyu munsi ari yo! None muri kwifuriza Amerika ibyago! Izabamara muronse abo mwireshyeshya nabo mwa nterahamwe mwe!

A a Z 25/09/2015 18:42

Urazi ariko umwanda we!! ingirwa (uwera) wowe coments zawe nazibonyemo ubugoryi no guhubuka bivanze nubujiji byinshi, iyo uvuga ubugambo bubi gusa mbona urwanda utaruzi ntanamateka yarwo uzi, tuza rero umenye iyo wavuye niyo Irimo ujya. Urumva we maquizarad? Ubundi ubwo nturi mubukobwa uruzingo rukoresha mukuroga inzirkarengane?

NDABANANIYE 24/09/2015 22:39

Les pays occidentaux avec leurs faux journalistes ont soutenu les guerres de pillage dans les pays des grands Lacs en mettant en avant des dictateurs, création d'un semblant tribunal destiné à cacher la vérité qu'à juger les vraies coupables des atrocités de cette région .
La dernière stabilité que le monde a eu, c'était au moment de l’existence de l'URSS.
Après la chute du mûr de Berlin les occidentaux continuent de jouer un rôle négatif vis à vis de certains peuples qui ne réclament pas autres choses que de vivre chez eux et de bénéficier les droits de l'homme et de d'évoluer dans la paix..

Ben Laden 24/09/2015 21:27

Allah va punir les americains pour avoir ete ingrats a Ben Laden a qui ils avaient confie la maudite mission qui detruisa URSS. Bravo Poutine, bravo go ahead.

Baba 29/09/2015 15:50

Gros bouffon . Tu vas finir comme ben laden