Burkina: la justice gèle les avoirs des acteurs présumés du putsch et le désarmement du RSP

Publié le par veritas

 Le chef des militaires insurgés, le Général Gilbert Diendéré

Le chef des militaires insurgés, le Général Gilbert Diendéré

Après le coup d'Etat avorté du 17 septembre, le Régiment de la sécurité présidentielle, le RSP, à l'origine du coup de force, a donc été dissous hier (vendredi 25/09/2015) et le désarmement du RSP avance au compte-goutte. La justice annonce ce samedi des sanctions ciblées à la fois contre les putschistes et d'ex-barons du régime Compaoré.
 
C’est à la demande du procureur général que le juge d’instruction chargé d’enquêter sur les auteurs du putsch a ordonné le gel des avoirs des auteurs présumés ainsi que de leurs complices, eux aussi présumés. En tête de liste, le général Diendéré, mais aussi son épouse, ainsi que l’ex-ministre de la Sécurité Sidi Paré qui avait été limogé vendredi, lors du Conseil des ministres.
 
Au total, quatorze personnalités, quatre partis politiques, dont le CDP, le parti de Blaise Compaoré, sont touchés par le gel de leurs avoirs. Eddie Komboïgo, le président du CDP, et son vice-président Léonce Koné figurent parmi les personnalités visées, de même que le président du Nafa, Djibrill Bassolé, l’ancien ministre de Blaise Compaoré. Ces personnes ne peuvent plus, et ce pendant trois mois, effectuer de virements ou de transferts de fonds, ni même vendre ou acheter des biens mobiliers ou immobiliers.
 
La justice semble décidé à aller aussi vite que le pouvoir exécutif qui, vendredi, avait prononcé la dissolution du RSP, le Régiment de sécurité présidentiel, et ordonner l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités des violences consécutives au coup d’Etat avorté.
 
Tensions autour du désarmement
 
On assiste en fait à un grand coup de balai de la part des autorités de la transition qui souhaitent manifestement neutraliser des forces qu’elles jugent hostiles à la transition et au changement. Après la dissolution du RSP, le désarmement de ses soldats doit en principe intervenir. Il a commencé hier, mais, mais les autorités sont confrontées, semble-t-il à une résistance. La tension est remontée d’un cran ce samedi matin aux alentours de 11h entre militaires. On a appris que le général Diendéré n’appréciait pas du tout les mesures prises à l’encontre de son régiment, le RSP, il refuserait de rendre ses armes lourdes notamment. Du côté de l’état-major, on a haussé le ton en menaçant de faire revenir en ville les troupes qui avaient été reculées de 50 km au terme de l’accord qui avait été signé mardi soir.
 
Mais pour autant, la capitale Ouagadougou est calme. Aux abords du camp Naaba Koom, le camp du RSP, la situation était absolument normale aux alentours de 12h TU. Les hommes du Régiment de sécurité présidentielle sont dans leurs casernes et aucun déploiement n’est pour l’instant visible en ville.
 
Le désarmement du RSP avance au compte-goutte
 
Ce dimanche le 27/09/2015, le désarmement du Régiment de Sécurité présidentielle (RSP) avance très lentement. Pour la deuxième journée consécutive, l’armée a récupéré des caisses de munitions et quelques véhicules blindés mais il reste beaucoup à faire avant de pouvoir parler d’un désarmement du régime d’élite de l’armée, auteur du coup d’état manqué.
 
«L’essentiel du matériel, ce sont des véhicules équipés de système d’armes LRM (des lance-roquettes multiples, deux Bastions PATSAS, des caisses à munitions et de l’armement. C’est tout ce qu’on a pu récupérer. Dans les jours à venir, l’opération de collecte d’armement va pouvoir se poursuivre », a déclaré un officier du camp Guillaume, en plein cœur de Ouagadougou. La nuit est tombée et le secteur est bouclé par des soldats en armes, sur le pied de guerre. L’Etat-major emmène un petit groupe de journalistes pour vérifier la réalité du désarmement du RSP, le régiment de Gilbert Diendéré.
 
Le désarmement prend du temps, de l’aveu même des officiers, car personne ne sait exactement ce que contient le camp du RSP en termes d’armes et de matériel de guerre. Le RSP a beau avoir été dissous par décret, les soldats y sont toujours cantonnés et la collaboration avec l’état-major nécessite manifestement beaucoup de diplomatie. Pourtant, le personnel du RSP a déjà été réaffecté sur le papier à d’autres unités.
 
«Ici, ils sont mis par armes et par service, puisque dans le RSP il y avait des fantassins, des artilleurs, des régiments qui venaient du train, des gens qui s’occupaient du matériel, d’autres qui étaient dans l’administration et il y avait aussi des cavaliers. Tout ce personnel a été réaffecté», explique l’officier. Combien de temps prendra le désarmement complet du régiment de Gilbert Diendéré ? Les estimations des soldats vont de une à trois semaines.
 
Source : rfi

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

A true story to all intores (by Murphy) 28/09/2015 02:16

imwe munama zikomeye zo kwica Habyala yakorewe muri Burkinafaso.
Eshatu zikomeye zakorewe kampala kumatariki azwi.
Kubavuga rero ko ngo bo nta Genocide bakoze kuko ONU itigeze iyemeza gutryo bakaba ntacyizababa ho, nakonhera kubibutsa imyaka yashize kugirango Paul Pot wo muri Cambodia America imushinje genocide.
Nakongera kubibutsa imyaka compaoré amaze yidegembya none yaratunnrye akarizo agashyira kumutwe.
Ikindi nabibutsa ni uko Imana itarambirwa.
Theoneste Lizinde yubatse prison nkuru yo muruhengeli ntiyashyiramo idirishya mu rwego rwo guhima imfungwa.
Hashize igihe kitari gito Habyara amuta mo igihe yari avuye muri Zimbabwe muri mission.
Ajyeze mo aratangira aritotomba ngo Eee! kuki nta dirishya ririmo?!!!!!!!!!!!
Izindi mfungwa ziti awa ni wowe wayubatse enjoy its darkness! !!!!!!!!!
Lizinde yaricaga agakiza nkuko Muryeze arimo akora ikugali cg se Uko Karenzi karake yakoze, ariko bose finale zabo ni mu gihome kimwe muri biriya barunze mo abantu haki ya Mungu.
Intore zibeshya ko ziri ku ibere ariko ntizizi ko ari iryi gihe gito cyane.
Ntabwo zageze ku ibere kurusha abatalibani bigeze guteteshwa ariko ubu bari guantanamo bay!!!!!
Ngicyi icyo nangira abirabura buri gihe twishimira ubusa.
Intore ndetse nababyeyi bazo biyita intwari bya hatari nyamara ntiwita intwali wica tes compatriots ahubwo witwa intwari kubera ibyiza wagejeje kugihugu cyawe.
Nta butwari bushingiye kubishahu byabo waciye amabya!!!!!
Hashize imyaka hafi 200 batubwira ko baguye u Rwanda mais ruracyari rwarundi ntacyahindutse kujyeza uyu munsi kandi ntawishimira icyo atarabona.
Nyamara tout n, est que vaniteux, mensonges et fragilité!!!!!!!!!!
Tout ce tresor gagné á travers le sang va vous échaper et vous fuira bientôt.

Sasa 28/09/2015 01:09

Uru rwumvu ngo ni kagame twaramuhushije yaje muri Oklahoma, ariko tuzamukacira ahandi hantu. Ubu ntagikandagiza ikirenge cye muri state agenda muri city gusa aho abantu ari beshi cyane. Tuzamuhiga mpaka Obama ntazahora amucikisha nkuko yamucikishije kuri university yo muri Oklahoma. Ngo azi kujya aho bakina imipira muri USA kuko ntawe umutumira aho niho yitumira nki mbwa nyarubwana.

Murphy @ Makanji 27/09/2015 23:13

Ngiki icyo nkundira ingabo z'urwanda!!!!!!!!!
Uvuze nabi kagame wese aba ari umututsi.
Jya kuri Google sha makanji upunchinge mo testimony of Major Robert Higiro to The American congress subcommittee.
Urunva uburyo hari nizindi nkoramaraso wirengagiza buri gihe wishyira aheza boshye akaguru karwaye sarcoma
Nurangiza ujye kuri the Rwandan urebe uwitwa Judi River the Canadian journalist work, urasanga aho 3 Former RPF soldier under special protection bavuze uko mwishe abahutu babaturage (peasants) 3000 muri stade y, ibyumba under the command of General Kabarebe. These peasants bose bahambwe kuri km hafi 100 uvuye kuri iriya stade (urabona uko bitwa).
Nurangiza urabona uko hashize iminsi paul kagame yibutse ko satellites zabafransa zihatunze ijisho , mwataburuye iyo mirambo yatangiye kubora muyijyana mukagera murayitwika mujugunya ivu mu migezi.
Ushakishe na Susan Thomson aho yabikoze ho investigation agahuza nabahungu banyu.
Iyi dossier ibitse murukiko rwa Arusha ndetse muri UN.
Noneho usubire muri archives za veritas ushake ahantu ingabo zanyu zirimo zipakurura iyo mirambo ziyishyira mubyobo.
Ibi kandi byabaye muri zone mwari mufite ho full control kuva muri 90.
Ni ukuvuga ko nta genocide yabaye yo selon vous
Uzagera ho wemere ahubwo ko ari wowe nkoramaraso mbi.
Mukanya nari kumwe na ba DMI ujya unkangisha cyane!!!!!!
Nabonye bafite woga!!!
Imbwa igira akanyaro mugipangu cya sebuja gusa.
Hanze yacyo iba ifite ubwitonzi bwinshi.
Inkoramaraso ziri amoko 2 kandi nawe uzahanwa.
Reba igihe bifashe compaore kugirango yiruke.Ibuka ko compaore yashyize ho kagame!!!!!!!!!!!
Ubundi utangire warm up uri hafi kwiruka I am telling you!!!!!!!!!!!!!!!
One day you will remember me Makanji.

Makanji 27/09/2015 21:24

@ Macenga we,

Ibyo urumva bishoboka wawe koko!!
Izo n'inzozi n'ibigambo by'inkoramaraso z'abahutu b'imburamikoro.

Ibibi mwifuriza u rwanda muzagera kwa nyamuzinda mutabibonye!!

MACENGA 27/09/2015 19:38

HALI WABA KOKO UZINEZA IBYO ABANTU BILIWE BANDIKA, NGO KAGAME IGIHUGU CYA CANADA CYANZE KO YINJIRA IWABO? ABENSHI NTABWO TURABYEMERA.
BIBAYE BYO BYABA ALI INTAMBWE MU KUMWEREKA KO BUCYA BWITWA EJO.
CYOKORA NAMUKULIRA INGOFERO, KUK BULI GIHE AZI KWIVANA MU KIMWARO. NABONYE NGO YAYOBOYE INAMA IKOMEYE MUBYA TECHNOLOGIE, BITWIBUTSA IGIHE OBAMA YALI ALI MULI AFRIKA, YABUZE UKO BABONANA, ASHAKA AHO AJYA KWIHISHA,NGO AGIYE GUFUNGURA IMIKINO MULI USA. AZI GUTSINDA IBY'UMUTWE PE!

INGABO 27/09/2015 19:32

NI IBISANZWE MULI AFRIKA. INGABO NI UZUMUNTU NTABWO ALI IZIGIHUGU. TUTAGIYE KURE MUREBE IZA KAGAME. IZIMULINDA NIZO NGO BITA SPECIAL, NIZO NGABO ZONYINE ZIFITE IBIKORESHO BYOSE KANDI ZINAHEMBWA NEZA. ABANDI NI ABAZAMU BAFITE INKONI NGO N'IMBUNDA.