RDC : Le gouvernement congolais n’exclut pas un report de la présidentielle

Publié le par veritas

Le président congolais Joseph Kabila.

Le président congolais Joseph Kabila.

L’élection présidentielle en République démocratique du Congo, censée avoir lieu en 2016, pourrait être retardée à 2017, a affirmé sur RFI le porte-parole du gouvernement congolais. Les opposants au président Kabila appellent à la mobilisation.
 
Le président congolais Joseph Kabila va-t-il se maintenir au pouvoir au-delà de la fin de son second – et ultime – mandat, en décembre 2016 ? Cela ne fait aucun doute pour ses opposants. Ces derniers estiment d'ailleurs que les propos du porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo, vendredi 16 janvier sur RFI, vont dans ce sens.
 
Dans une interview accordée à RFI, Lambert Mendé a affirmé que l’élection présidentielle "peut se tenir en 2016 comme elle peut se tenir en 2017". "Il est possible qu'on tienne les élections avant la fin de 2016 et c'est ce à quoi nous nous attelons", a-t-il toutefois nuancé. Cependant, "nous avons aujourd'hui un sénat qui a dépassé de trois ans le mandat qui lui a été attribué, le ciel n'est pas tombé sur nos têtes", également déclaré le porte-parole.
 
Joseph Kabila dirige la RD Congo depuis 2001. La Constitution entrée en vigueur en 2006 à l'issue de la transition politique ayant suivi la deuxième guerre du Congo (1998-2003) lui interdit de briguer un troisième mandat. Si une révision constitutionnelle pour lever la limite du nombre de mandats a été abandonnée, un projet de loi contesté lie la tenue des prochaines présidentielle et législatives aux résultats d’un recensement général de la population prévu cette année.
 
Le défi logistique du recensement
 
Le gouvernement argue que ce nouveau décompte des habitants, dont le dernier remonte à 2004, assurera aux élections un caractère pleinement représentatif. Mais l'opposition s'inquiète du temps nécessaire pour accomplir cette tâche et craint un glissement du calendrier électoral. Certains analystes estiment qu'un recensement général de la population en RDC, pays grand comme près de cinq fois la France, largement dépourvu d'infrastructures, et où sévissent encore une cinquantaine de groupes armés dans la partie est, pourrait prendre au moins vingt mois.
 
Une coalition de partis d'opposition a appelé la population de Kinshasa à occuper le Parlement le 19 janvier, pour empêcher l'adoption de la loi électorale en cours d'examen, écrite selon eux pour permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir bien au-delà de la fin 2016. "Ils sont simplement en train de dramatiser les choses", a déclaré Lambert Mende à RFI.
 
Avec AFP
 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Kabanda 26/01/2015 23:39

A message to Veritas info and TWAGIRAMUNGU Faustin = Umusomyi wa VERITASINFO w’i Rubona - rwa - Nzoga ya Murambi / Byumba (=The thief)

You plagiarized Mwalimu Mureme's books, and you made this your own work. You could find this information from Wikipedia, very helpful to you. Good luck apologizing to Mureme and Rwandan People!

Plagiarism:

From Wikipedia, the free encyclopedia
...

Plagiarism is the "wrongful appropriation" and "stealing and publication" of another author's "language, thoughts, ideas, or expressions" and the representation of them as one's own original work.[1][2] The idea remains problematic with unclear definitions and unclear rules.[3][4][5] The modern concept of plagiarism as immoral and originality as an ideal emerged in Europe only in the 18th century, particularly with the Romantic movement.

Plagiarism is considered academic dishonesty and a breach of journalistic ethics. It is subject to sanctions like penalties, suspension, and even expulsion. Recently, cases of 'extreme plagiarism' have been identified in academia.[6]
....

Please do not delete my comments again.

Last time I was also replying to your message Bwana Twagiramungu (under the Pseudo of "jj") when you wrote this: "On a compris! Vous ne pouvez pas fermer votre g....? Pardon!"

I replied in the following words: "JJ, Have you stopped deleting comments that bring out the truth? Are you also going to stop manipulating other authors' articles? How about apologizing? "

... then I continued.

"Before you move to Congo, do you not think that Rwandans deserve the truth about you and your TWAGIRAMUNGU FAUSTIN (= The thief). Plagiarism is a crime. That is it, A CRIME. You are a criminal".

I continued by posting the following comment: "Veritas info and TWAGIRAMUNGU FAUSTIN (= The thief). Do you think showing Rwandans PICTURES OF NAKED WOMEN will make them forget that you are a criminal. Plagiarism is a crime. That is it, A CRIME, and You are a CRIMINAL.

this where we ended the conversation, then you deleted the entire history of comments/ conversations that we had started under that article entitled “RDC : Abagore bo mu ntara ya Kasayi bateye umwaku perezida Kabila !”. You even went ahead and removed the option of posting comments under this article altogether! If you do not want people to comment, why do you not do the same for all the articles?
Bwana Twagiramungu Faustin, Rwandans deserve to know the truth about who you are and what you have done. Plagiarism is a CRIME.

As long as you have provided that option of commenting under the articles you publish on your website, please do not delete my comments again. I hope to hear from you; and not to check and my message is gone!!
Good luck again apologizing to Mwalimu Mureme and Rwandan people.