Réunion des experts de la SADC et de la CIRGL en Angola : Le Rwanda doit donner l’amnistie aux FDLR !

Publié le par veritas

Réunion des experts de la SADC et de la CIRGL en Angola : Le Rwanda doit donner l’amnistie aux FDLR !
Luanda - Les experts de défense et sécurité et des ministères des Relations Extérieures de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) et de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) se sont réunis, mardi, dans la capitale angolaise, pour évaluer la situation en République Démocratique du Congo (RDC) et soumettre des propositions à la pacification de la région orientale de ce pays.
 
Le chef d'état-major des Forces armées angolaises (FAA), le général Sachipengo Nunda, a expliqué que le but était de préparer une réunion des ministres de la CIRGL et la SADC visant à harmoniser les efforts pour contribuer à la pacification complète de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Le responsable militaire a dit que les participants avaient été informés sur les développements en cours dans la région des Grands Lacs afin de matérialiser la résolution issue du sommet de Chefs d'État et de gouvernement de l'Union Africaine.
 
"Tout converge vers le même point qui est d'appuyer la RDC à poursuivre l'effort de pacification et encourager les éléments de la FDRL de continuer à se rendre, évitant ainsi la continuité du conflit dans la région", a-t-il souligné. Il a également déclaré qu'on devrait encourager le Rwanda à rapatrier les éléments du groupe armé M-23 vers la RDC, afin de dissiper les suspicions entre les deux pays qui s'accusent de soutenir des forces rebelles, ou ne pas faire le nécessaire pour éviter les attaques contre les pays voisins partant de leurs territoires.
 
Selon lui, le Rwanda pense que la RDC soutient la FDRL ou ne déploie pas suffisamment d'efforts pour éliminer cette force et, d'autre part, la RDC pense que le voisin ne fait pas assez pour le rapatriement des éléments du M-23. Geraldo Nunda Sachipengo a souligné qu'il était prévu que le Rwanda établisse une amnistie pour permettre le retour des rebelles sans grande méfiance, à l'exception de ceux qui ont commis des crimes graves contre l'humanité.
 
Source : portalangop.co.ao

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Ayinkamiye Thaddee 02/07/2014 22:59

Tant que Paul Kagame n'est pas soumis aux instances judiciaires, pas de paix dans la region des Grands Lacs. Jamais, jamais, jamais.

Mbonyingabo Jean 02/07/2014 19:02

Erega ababantu ahobukera barawuywa?