RDC : les pourparlers entre Kinshasa et le M23 s'achèvent par la "déclaration de Nairobi" !

Publié le par veritas

http://www.jeuneafrique.com/photos/122013/012122013190302000000tshibanda.jpgEn marge des festivités du cinquantenaire de l'indépendance du Kenya, les délégations du Mouvement du 23-Mars (M23, ex-rébellion défaite dans l'est de la RDC) et du gouvernement congolais se sont accordées sur une formule en trois temps pour consacrer la fin des pourparlers de Kampala.


C'est finalement à Nairobi qu'ont pris fin, le 12 décembre, les pourparlers entamés depuis fin 2012 à Kampala entre le Mouvement du 23-Mars (M23), et le gouvernement congolais. Mais les deux parties ont signé, chacun de leur côté, un document spécifique, en marge des festivités commémoratives du cinquantenaire de l'indépendance du Kenya.


Selon François Muamba, le coordonnateur congolais du Mécanisme national de suivi de l'accord-cadre d'Addis-Abeba, "trois documents" étaient sur la table dans la capitale kényane. Le premier, celui du M23, devait réaffirmer sa déclaration de fin de rébellion rendue public le 5 novembre, quelques heures après la défaite militaire.


"Dans le deuxième document, le gouvernement [congolais, représenté sur place par son ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, NDLR] ne devait que prendre acte de la déclaration du M23" et s'engager à garantir aux ex-combattants du mouvement rebelle une "réinsertion sociale".


La Déclaration de Naïrobi, troisième document, tire enfin les conséquences de ces deux documents et consacre la fin du processus de Kampala. Un "document historique" signé par le président ougandais et médiateur Yoweri Museveni (pour le compte de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs, CIRGL) et la présidente du Malawi, Joyce Banda (pour la SADC), en présence du président kényan, Uhuru Kenyatta, a indiqué Manoah Esipisu, porte-porole de la présidence kényane.


J.A

 

Commenter cet article