Burundi: un journaliste américain et un burundais de la BBC arrêtés à Bujumbura

Publié le par veritas

Ville de Bujumbura

Ville de Bujumbura

Au Burundi, deux journalistes ont été arrêtés ce dimanche par les forces de sécurité. Il s'agit de l'Américaine Julia Steers basée à Nairobi. Elle a été relâchée après 6 heures de détention. En revanche, le journaliste burundais Gildas Yhouneudime Poundou qui travaillait avec elle, ainsi que son chauffeur, continuent d'être entendus par les services de renseignement.  

Julia Steers, au micro de RFI, revient sur cette arrestation.
« Vers 8h ce matin, on est sorti faire des images de la vie quotidienne dans le quartier de Mutakura. Cela faisait 20 minutes qu’on était là, on avait à peine commencé à filmer, quand la police militaire a stoppé notre voiture, et ensuite bloqué la rue. Ils étaient très agités, et n’arrêtaient pas de demander en kirundi ce qu’on faisait là.

Ils nous ont bloqués une heure environ, ensuite la police est venue, des membres du service des renseignements aussi, et des membres du Conseil national de communication pour vérifier nos accréditations, que nous avions. J’étais avec Gildas, un journaliste burundais avec lequel je travaille souvent et qui travaille aussi pour la BBC. Il a été arrêté, emmené à la documentation, les services de renseignement, tout comme notre chauffeur qui s’appelle Pascal et qui n’a rien à voir avec tout ça.

La police a mentionné que Gildas n’était pas enregistré auprès du Conseil national de communication. Mais sinon, ils n’ont donné aucune raison pour son arrestation, ils n’ont pas voulu non plus que je reste avec lui. Ils insistaient pour dire qu’il s’agit d’une affaire de Burundais. Je suis très inquiète, je pense qu’ils n’ont aucune raison d’arrêter ces deux personnes ».

Selon le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, Julia Steers a été libérée après avoir été entendue par le Conseil national de la communication (CNC) qui a constaté qu’elle était dûment accréditée. Elle a été remise à l’ambassade américaine.

En revanche, Gildas Yihundimpundu est toujours en garde à vue au SNR (Service national de renseignement). Le CNC affirme qu’il n’est pas enregistré comme journaliste. Il est par ailleurs toujours questionné sur des destructions présumées de preuves. Puisque selon la police l’équipe a été arrêtée près d’une fosse commune. Au Burundi, la garde à vue est de 7 jours, prolongeable une fois.

RFI

Commenter cet article

NDARIBWARIBWA i MAPUTO: KAYUMBA DEAL 25/10/2016 01:07

NDARIBWARIBWA yavuze ko IKIBAZO cya KAYUMBA azakikemurira none aratangiye. Urugendo rwe I MOZAMBIQUE ni KAYUMBA DEAL. KAYUMBA we wanuciye Murihumye burya UBU NUMUCIKA UZAGENDE UBEHO!

UKULIKURARYANA.COM

umunyaru 24/10/2016 23:23

Wewe ntabwo Uri umurundi,kandi ibyo avuze ni ukuri...

NYAKARUNDI 24/10/2016 21:49

Hewe wowe wiyita Pt menya ibyanyu mu Rwanda, iby'abarundi ntibikuraba. Mbega ngo izo ni impuhwe ufisiye abarundi? Reka ndakubarire sha abarundi bariho kandi bazahoraho kandi sikubwimpuhwe z'iwawe. Bandanya ubundaraye iyo mu bigunda byanyu abarundi ubaveko.

Pt 24/10/2016 19:58

Mbese igihe abanyamerika bahereye uburundi bazageza giheki? Mbese mpatsibihugu -amerika ntabwo baziko batarusha Imana amaboko? Lusoferi -amerika yakoresheje byose mugihungabanya umutekano wubirundi nabarundi yifashishije ibikoresho byauo aribyo UN, UNHCR, Kahome, nibindi bikoresho byayo baraneshwa, kugeza uyu munsi bashaka iki kuburundi bwanarundi? Harua ngo ni Nickel ibuye ryagaciro babonye iburundi bashaka gusa? Bazumurwa igihe abanyafrika babyukije umutwe bakirukana inkozi zibibi zose zabazungu muri afrika yibiyaga bigali.
Ba Rutuku ntacyo dupfana ntaho duhuriye tugomba kubirukana muri afrika yacu bagadubira iwabo kunabi. Ntabukoroni bundi dukeneye muri afrika yacu.

Murphy to All of you./CPI 24/10/2016 15:05

CPI ni byenda gusetsa!
Kagame na Museveni bishe 13.000.000 CPI iranuma
Bemba yica abantu 200 gusa arafungwa.
Kenyata na Odinga bica 1500 CPI yiruka kuri Kenyata gusa
Mugabe yica 27.000 gusa hashira 20 ans ntakumuvuga amaze gufata amasambu CPI ivuza induru.
Bagaza Boyoya Micombero bica 500.000 CPI iranuma.
Murwanda FPR ni interas bica 3000.000 bose bashyirwa ku gatwe k, abahutu.
Ibi byose bifite abo birakaza bamaze kubona ko ruriya rukiko ntacyo rumaze.
Ni urwo gucecekesha abanyafrica barwanya ubukoloni.
Ikibazo ni uko na Museveni arurwanya kugirango rutamukurikirana we na Kagame.
Ahubwo nibaza icyo ibindi bihugu bya Africa bikimara muri ririya rutindi rw, urukiko.
Bye bye CPI!!

amayobera 24/10/2016 13:45

RIDER AZE KUTUBWIRA IMPAMVU KOKO KAGAME YAGEZE MOZAMBIKE AKAKIRWA KULI AIRPORT NA MINISTRE WUBUBANYI N,AMAHANGA.NTABWO ALI AGASUZUGURO? EJO HAZAZA HATUBIKIYE BYINSHI MBANDOGA RWABUGIRI.

kilimambogo boys 24/10/2016 13:21

Arrêtez-moi tous ces espions (qui sont à la solde des extrémistes tutsis rwandais eux-même manipulés par les USA, U.K, Israël) sans cervelles ! Bravo au gouvernement du Burundi. Depuis votre brillante décision de fermer la frontière avec le Rwanda dirigé par les imbéciles criminels communément appelé inyenzi imbesile inkotanyi, on attend plus des assassinats dans la ville de Bujumbura ! Bravo à vous les gars !

RIDER 24/10/2016 12:33

Aka gahirimbiri ngo ni Nkurumbi, rindira amaraso kamennye tuzayakagotomeza.

ALLELUYA 24/10/2016 13:36

WAHORA NIKI!AMARASO YIKIREMWA MUNTU ARARURA. TEKEREZA NAWE,IGIHE TWAHEREYE KUVA 1990,DUHITANA NIBIBONDO,KULINDA TUGERA RCA. ABSDUVITSE N,IMBARWA. IKIBAZO RERO,NA NUBU TURAKIKANGA ZA BALINGA,TURACYAMBAYE IMYENDA YO KURUGAMBA,NTAMARASO MUMIBILI YACU,NTAMAHORO KUMITIMA YACU.HALI IGIHANO KIRENZE ICYO KOKO.ALLELUYA