LES ETATS UNIS D’AMERIQUE DANS LA PERIPETIE D’UNE PAIX DURABLE DANS LA REGION DES GRANDS LACS D’AFRIQUE

Publié le par veritas

http://www.bluecheddar.net/wp-content/uploads/2010/10/russspeaking.jpgA l’entendre à RFI, Mr. Russ  Feingold suscite beaucoup d’interrogation sur ce qu’il pense comme voie d’une paix durable dans notre chère région des Grands Lacs.


Son approche en est que les pays de la région doivent avoir un dialogue. Cette ouverture de dialogue de ces pays régional aboutira à quoi? A un Accord Politique? A un traité régional? Avec quel agenda? Sur  quel plan? Avec quel sujet ou ordre du jour? Toutes ces questions nous laissent penser à un agenda caché dans la région par les USA.


De l’entendement d’habitude, il y a ouverture de dialogue puisqu’il y a un différend à régler entre les parties en conflit d’intérêt. C’est cela qui conduit à un accord politique ou à un accord cadre politique. Alors les pays de la région des grands lacs auraient quel différend à régler ou discuter afin de signer cet accord? Si la Communauté Internationale reconnaît la violation du territoire congolaise et ses frontières, l’intervention sous n’importe quelle forme interpelle cette Communauté Internationale au lieu de mettre la région dans une ambigüité.

 

Ces gens qui sont envoyés comme experts dans les pays d’Afrique souvent nous mettent dans une confusion totale, soit pour leurs intérêts ou soit pour intérêts de leurs patrons  ou pays. Si on fait l’analyse, on trouverait que c’est pourquoi  les problèmes africains prennent  beaucoup du temps pour être réglés car ces experts font des manœuvres dilatoires. Beaucoup de ces experts à part la crédibilisation de leurs commanditaires, ce sont les personnes, pour mieux dire les blancs qui n’ont pas assez de fortune. 

 

http://www.newtimes.co.rw/news/files/photos/14081-(FRONT~1.jpgAlors quand ils arrivent dans les pays africains des leaders voyous, ils en profitent de recevoir des magots pour les couvrir. Ici le pays de Kagame Paul prend le rang incomparable dans cette corruption matérielle même si Kagame, lui, la combine avec la corruption sexuelle et morale. Ce qui est regrettable c’est le pays de la RD Congo qui est vendue par ses propres ressources sans qu’elle soit capable de vendre ces pillards. La complicité ou quoi? Ainsi les experts proposent plusieurs solutions inutiles pour que les transactions de ces magots disparaissent car ils font re-re-re-revirement énième fois.

 

Aujourd’hui sans passer à côté, dans la région des Grands Lacs d’Afrique le pays qui a besoin d’ouverture de dialogue avec ses opposants est le pays de Mille Collines et Milles problèmes  du diable incarné Paul Kagame, peut-être sous-entendu aussi le Burundi de Pierre Nkurunziza outil de Kagame. Pourquoi pas même le Pays de fils de François, l’Ouganda? Cela est proposé par un Président clairvoyant Excellence Jakwaya Kikwete. Dans la même optique cet expert Russ avoue que certains problèmes sont internes, de frontières et ethniques et de cela exige la RD Congo de réforme de l’armée et dialogue intercongolais. A-t-il oublié ou omis volontairement le problème de nationalité dont celle de Kabange Hyppolite? Ou il serait son autre alternative au cas où les autres options épuiseront son encre?


Cette approche de solution ou voie n’arrange rien pour le peuple de la région des grands lacs d’Afrique. Les Etats Unis d’Amérique continuent à contribuer à la souffrance de la population des Grands Lacs en Afrique.

 

Le Mapping report des experts de l’ONU relève tous les crimes commis sur le sol congolais  pré-classifiés  comme génocide et pointe le doigt les maîtres acteurs de ces crimes. Ces Etats Unis d’Amérique accusent les pays voisins de la RD Congo de soutenir M23 (plastron du Rwanda et Ouganda) et plus spécialement le Rwanda de Kagame à enrôler les enfants soldats au sein de sa pépinière rébellion M23. A la justice juste et à l’entendement de tout le monde, ce que devrait suivre c’est traduire en justice les auteurs et criminels de ces horribles crimes et la prise des sanctions visant les individus plutôt à nous surprendre par les propositions politiquement dilatoires et insensées. Comment le président Kényan Uhuru Kenyatta et son Vice-président William Ruto qui n’ont même pas tué 1/10000  de ceux tués en RD Congo, en plus pour eux était rivalité au niveau national tandis que les autres crimes sont extranationaux, peuvent être traduits en justice alors que Kagame et Museveni continuent à recevoir les éloges, circuler librement  sans aucun souci de leurs  crimes?

 

http://img.over-blog.com/300x273/3/15/38/72/LES-PICS/Kabila-Kagame-Museveni.jpgUne intrigue encore. Y aura-t-il encore à nier la Balkanisation de la RD Congo? A qui profite cette ouverture de dialogue? La RD Congo qui a refusé d’amnistier les auteurs de crimes graves au sein du M23, va négocier quoi avec les auteurs du génocide de son  peuple? Accepter de négocier avec ces vampires crédibilisera et donnera raisons l’agression étrangère sur le sol congolais.

 

Dans l’interview accordée à RFI par Yoweri Kaguta Museveni, il n’est pas question de créer confiance entre les Etats de la Région des Grands Lacs, il est question de l’IDEOLOGIE, NATIONALISME au lieu de SECTARISME. Il suffit d’être sourd-muet et aveugle nés pour ne pas comprendre ce que M7 dit. Idéologie de créer empire Hima-Tutsi reste toujours gravée dans les têtes des Nilotiques dont M7 il est initiateur et inventeur de ce concept. Quand au nationalisme, Museveni met à nu Kabange Hyppolite qui joue le rôle d’un éclair des concepteurs de cette idéologie. Et si le nationalisme doit remplacer le sectarisme, Kabange doit rentrer dans son pays natal le Rwanda afin que les congolais gèrent leur pays au lieu de forcer la RD Congo de donner la nationalité aux agresseurs qui n’ont jamais soumis aucune demande de cette nationalité. (Je viendrai plus en détail sur ce sujet dans mon prochain article titrée Et si le génocide n’avait pas eu lieu?).

 

Alors ce qui est clair et nécessaire pour les congolais est de chercher une solution eux-mêmes en se coalisant avec le peuple bantou afin d’éviter l’humiliation et domination du toujours  par la minorité. Cette minorité  affûte sans cesse les arsenaux rusés, corruptifs  et la Communauté International ferme les yeux là-dessus ou détourné pour la cautionner. Traquer les groupes armés étrangers ne procure aucun garanti de la sureté, sécurité et une paix durable dans la région et plus grave pour les congolais qui vont subir les attaques de la Communauté Internationale, car en attaquant ces groupes les congolais y périront toujours.

 

Etikali Bakongolais bokata likambo.

 

 

Votre lecteur Ntamuhanga Jean Damascène.

Commenter cet article