SOS : voici ce que l'armée de Paul Kagame est en train de faire en RDC! Paulin K. Chirisungu (images déconseillées aux moins de 16 ans: leprophete.fr)

Publié le par veritas


Nom de 35 congolais massacrés par l'armée rwandaise à Bunyakiri.

 

Après les 185 personnes massacrées au Nord-Kivu, le 14 mai 2012 entre 3h00 et 5h45 du matin, une milice rwandaise s’est introduite dans la localité de Lukando, village de Kamananga, Bunyakiri au Sud-Kivu pour tuer tous ses habitants.

 

Contrairement aux victimes syriennes du week-end dernier qui provoquent des réunions d’urgence et des condamnations de la part du Conseil de Sécurité de l’ONU, les victimes congolaises ( 8 millions) passent sous silence. Une preuve de plus de la complicité du système onusien à la solde des grandes puissances militaires et économiques dans le massacre des congolais en vue de la balkanisation du territoire R.D. Congolais.

 

 

Devant cette complicité internationale en RDC, le congolais apprend bien que sur le tard à être son propre porte-parole et son propre défenseur. C’est la loi de l’histoire. Aide-toi et le ciel t’aidera. C’est ainsi qu’au lendemain du carnage de Kamananga, les rescapés devant l’horreur des corps ensanglantés jonchant les parcelles et les sentiers de Lukando, voyant qu’ils n’avaient plus rien à perdre et à protéger avaient choisi d’attaquer mains nues les casques bleus de la MONUSCO qui représentent la communauté internationale silencieuse quand il s’agit des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis en RDC. En effet, le camp de la Monusco n’est pas loin de Kamananga.

 

 

Mais la Monusco n’était pas intervenue. C’est pourquoi elle était prise en partie quand elle s’apprêtait à faire ce qu’elle sait faire en RDC, à savoir, compter les victimes et déclarer que les auteurs du carnage sont les génériques « FDLR en mémoire du génocide rwandais de 1994 et pour appuyer l’occupation rwandaise de la RDC. Les échauffourées entre civils et agents de la Monusco avaient fait 14 blessés légers parmi les casques bleus de la Monusco. »[NDLR : la BBC vient de surprendre les congolais en publiant un rapport de la Monusco accusant le Rwanda d’être derrière le M23. Il reste à savoir si la Monusco peut aller au-delà de la dénonciation et appliquer le Chapitre 7 de la charte de l’ONU pour mettre le Rwanda hors d’état de nuire à la RDC. Mais avec la vassalisation du gouvernement congolais par le Rwanda, le peuple congolais est seul devant son destin]

 

Voici quelques Noms des victimes retrouvées et identifiées:

 

01 Kwabene Nyarukemba (Homme) tué 

02 Fils de Kwabene Bayomba (Homme) Blessé 

03 Kabubwa Ngomerero (Femme), Tuée 

 

04 Migo Mongo Bernardin (Homme), Tué 

 

05 Baraka Silla (Femme), Tuée

06 Tuliya Silla (Femme), Blessée

07 Solange Tulinabo (Femme), Tuée

 

 

08 Zawadi Maendeleo (Femme), Tuée

09 Enfant de Zawadi Maendeleo (Femme), Tuée

10 Furaha Stefania (Femme), Brulée au troisième degré dans sa maison

11. Shukuru Hamuliko(Femme), Blessée

12. Enfant de Shukuru Hamuliko (Femme), Tuée

13. Balyamwabo Bukiro (Femme), Tuée

 

 

14. Bampa Bukiro (Femme), Tuée

15. Enfant de Bampa Bukiro (Femme), Tuée

16. Moise Kangoma (Homme), Tué

17. Epouse Moise Kangoma Riziki (Femme), Tuée

18. Katindi Bwaale(Femme), Tuée

19. Passy Chibarachi (Femme), Tuée

20. Julie Silla (Femme), Tuée

21. Naburembo Maman Kafuluka (Femme), Tuée

22. Monika Kakoko (Femme), Tuée

23. Nazaire Hachombo (Femme) Tuée

24. Vumi Mado (Femme), Tuée

25. Louise Namwenda Kachikomo (Femme), Tuée

26. Enfant de Louise Namenda (Femme), Tuée

27. Enfant de Malimingi Bukumba (Femme), Tuée

28. Epouse Mashopo (Femme), Tuée

29. Enfant de Mashapo (1) (Fille), Tuée

 

30. Enfant de Mashapo (2) (Fille) Tuée

31. Maman Sofia (Femme), tuée

 

32. Enfant de Pablo (Fille), Tuée

33. Enfant de Théophile Ngirima (Fille), Tuée

34. Masumbuko Chisuku (Homme), Blessé par une balle d’un militaire de la MONUSCO à Kichanga à 9 h15’

35. Kangara Nyongoro (Femme), Blessée par une balle d’un militaire de la MONUSCO à Kambali/Choko à 9 heures

 

Personnes tuées = 35

Personnes blessées = 19

Maisons brulées = 45

 

Objets pillés : Plusieurs dont une Moto appartenant à Monsieur Pablo.

 

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793, article 35.

 

La guerre imposée aux congolais par les multinationales ne finira que par une révolution congolaise, quand le peuple congolais se battra comme un seul homme contre la domination et l’exploitation lui imposées de l’extérieur. Les habitants de Bunyakiri ont déjà compris d’où viendra leur salut !

 

Cliquez ici pour les infos complémentaires : 

RDC: la mutinerie à l'est, une initiative rwandaise ?

 

Paulin K. Chirisungu

 

 

 

 

Commenter cet article

nama 05/06/2012 13:58


J'ai du mal à comprendre .Qui aurait fait ce massacre des civlis innocents?Il faut que la MONUSCO montre le coupable ,ilest au premier loge pour le faire ,sinon on va l'accuser d'avoir massacré
ceux qu'il croyait proteger ,et pourqoi la communaute internationale reste silencieuxe ni le Rwanda ni FDLR ni la RDC ou M23 n'ast innocent.