RWANDA:SI LE GENOCIDE N’AVAIT PAS EU LIEU ?

Publié le par veritas

http://www.aaas.org/sites/default/files/migrate/uploads/0113rwanda_murigande.pngLes philosophes disent que c’est inutile de se demander si tel fait n’avait pas eu lieu alors que s’avait été  produit, mais la doute aussi est une autre manière de philosopher sur les causes et voir si elles pourraient être évitées. Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, la mort des Rwandais en avant et après 1994 est devenue le produit sans date d’expiration pour le pouvoir de Kagame Paul.

 

C’est ainsi que le mot génocide c’est une pierre angulaire et une usine des criminels à Kigali pour diaboliser qui que ce soit qui est contre leur système criminel, mafieux, ravisseur, extorqueur, menteur, terroriste, kidnappeur, intimidateur, tueur, adultère, corrupteur et corruptif, dévastateur, sorcier, ostracisant,arrogant, ego-ethno-centriste, divisionniste, empoisonneur, intoxicant, vachard, violateur, j’en oublie d’autres. Quand les os deviennent l’assiette du pouvoir, quand la corruption matérielle, sexuelle et morale devient la cuillère du pouvoir et quand les vivants sont les vaches à traire sans paitre tout le monde est réduit au silence. Voilà ce qui caractérise le pouvoir génocidaire de Kigali.

 

Dr Charles Muligande, Ministre des Affaires Etrangères d’alors a dit : « Nous avons eu la chance de gagner la guerre qui nous a permis de faire reconnaitre le génocide. Sinon, nous serions comme les Arméniens dont le génocide est toujours contesté parce qu’ils ont perdu la guerre ».ʼ Pour moi, cette phrase de Muligande na pas une différence avec cette phrase aussi : «La seule chance que nous avons eue, c’est que le génocide a été confirmé et accepté. ». Comme les sages disent «on ne demande pas les dents d’une poule alors qu’on voit son bec ».Cette phrase du Dr Charles Muligande est une introduction et une conclusion pour une compréhension universelle.

 

Sous la base d’un seul mot « génocide », les Hutu sont devenus les maudits (ibivume/ibicibwa) mondialement et pourtant c’est un acte exporté à eux pour servir d’une victoire militaire et diplomatique. Il nous appert de nous demander alors si le génocide n’avait pas eu lieu, les Tutsi pourraient abandonner leur plan macabre à caractère dominant et trahissant. Les aventures Tutsi montrent bel et bien que leur plan final est de créer l’empire Hima-Tutsi dans la région des Grands Lacs d’Afrique comme leur déclaration de Nyamitaba le stipulait sans équivoque avec ses dix-neuf  lois. Le génocide des Hutu a bel et bien commencé longtemps mais personne ne s’aperçut pas.

 

http://www.slateafrique.com/sites/default/files/afp/photo_1308903923374-4-0.jpgEntrons un peu dans l’historique des tueries avant l’installation du pouvoir actuel à Kigali. Dans les années 82 au Rwanda surtout dans le nord-ouest du Rwanda, a commencé la décapitation des personnes sous le compte de FPR qui planifiait attaquer le Rwanda. Cette opération baptisé "guca amashu (couper les choux car la première personne impliqué dans ce cruel acte avait caché les têtes dans les choux destiné à être approvisionnés à Kigali)", FPR l’a utilisé pour étayer leur sensibilisation qu’au Rwanda les Hutu décapitent les Tutsi, pour faire comprendre pourquoi il est temps de réagir par les armes. De l’autre côté pour montrer qu’au Rwanda il n’y avait pas la sécurité pour Tutsi.

 

Les Hutu sont ainsi diabolisés sans le savoir en se tuant eux-mêmes. Comme résultat c’est  la division non seulement entre les Hutu eux-mêmes mais aussi au sein du peuple rwandais, la perte du pouvoir et les tuer comme les mouches sans que la Communauté internationale ose de dire stop au FPR et enfin, vivre réfugiés sans refuge. La mise en quarantaine des Hutu continue à tel enseigne qu’aujourd’hui il y a des Hutu modérés, extrémistes, nazis, hôtel Rwanda, Bamporiki, Rucagu et aujourd’hui Ndi Umunyarwanda etc.. Tout cela dans l’intérêt de diviser pour régner.

 

L’établissement de la Force Internationale Neutre(FIN) après qui s’est converti en Mission des Nations Unies pour Assistance au Rwanda(MINUAR) a préparé le pire au peuple rwandais. La nomination de Commandant des Forces, le canadien Gal Roméo Dallaire serait un coup préparé et monté par l’une des Tutsikazi (le féminin de Tutsi) qui travaillerait dans l’administration de coopération canadienne en connaissance de cause. Ce Gal qui a enregistré un échec de sa mission avec succès, il a préféré les cuisses des filles que de défendre son rang, la déontologie professionnelle et intégrité, la neutralité et impartialité prônées par ONU, pour se couronner d’un échec cuisant qui a coûté la vie des êtres humains. Personne ne peut cautionner Romeo Dallaire en disant qu’il ne savait pas la ruse de ses commanditaires. Et s’il ne savait pas, il ne méritait pas être ce qu’il était !

 

Après, ce sont ses commanditaires(FPR) qui ont accusé l’ONU et la Communauté Internationale en général de ne rien faire pour sauver la vie des milliers de personnes péris de 1990 à1994 voire même ceux tués par FPR. La MINUAR était devant un fait accompli. Raison pour laquelle, il y avait toujours les guéguerres et mésententes entre le Représentant du Secrétaire Général de l’ONU Mr Jacques Roger Bobo et Romeo Dallaire sur la prise d’une décision. C’est ainsi aussi que l’ex-patron du Secrétariat Général de l’ONU, le ghanéen Kofi Atta Annan  a cautionné le FPR en visitant Kigali et demandant le pardon. Le mensonge est alors béni et ce que restait pour gouvernement de Kigali est de chanter avec jactance qu’il a arrêté le génocide. Ce qui est regrettable en est que ce Kofi Atta Annan a fait deux mandats sans toutes fois exiger une enquête d’une mort d’une grande personnalité, déclencheur de massacres. Mais Rafic Hariri continue faire les colonnes des préoccupations de l’ONU.

 

http://www.jambonews.net/wp-content/uploads/2011/05/Sarkozy-Kagame-kabarebe.jpgC’est une autre victoire pour le FPR, une victoire qui lui octroie le privilège de faire taire tout le monde qui pourrait plaider pour l’engeance Hutu. Cela fait le cas de la France de NicolasSarkozy qui a humilié non seulement les Français mais aussi le travail louable et de longue haleine du juge Jean-LouisBruguière voire son confrère espagnol juge Fernando Andreu Merelles. C’est ce gouvernement (de Kagame) qui par après a demandé le départ de la MINUAR du Rwanda pour lui céder le champ libre de tuer  son propre peuple Hutu. Les tranchées de ces Forces de maintien de la paix, sont devenues les tombes des Hutu.

 

C’est dans les mêmes veines que ce FPR de Kagame a sacrifié ses consanguins Tutsi dans le camp des réfugiés de Mudende pour l’imputer aux FDLR ainsi la justification d’invasion en RD Congo est justifiée comme la poursuite des génocidaires. Ni était la révélation des militaires ex-FPR qui ont participé à l’opération, on pourrait en croire jusqu’aujourd’hui  que les FDLR sont un criminel. La récurrence de tirer sur et de sacrifier son propre peuple a été observé dans cette guerre qui a mis fin au M23. Toujours dans le but de ternir  l’image des FDLR, FARDC et Brigade d’Intervention de la MONUSCO et exporter ces ignobles meurtriers actes sur les autres ainsi Kigali se défend d’avoir raison de son implication dans  la guerre.

 

Ce qui est étonnant et regrettable c’est que l’ONU en est le témoin oculaire et incontournable condamne Bashar Al-Assad sans condamner Paul Kagame. Il suffit être un insensé de ne pas se demander comment FPR qui a dirigé la RD Congo depuis 1996 jusqu’en 2013 n’a pas pu neutraliser ou mettre fin les FDLR, et qu’aujourd’hui où les aiguilles de la montre tournent au sens contraire de son cadran, quelqu’un peut affirmer que Kigali peut en finir avec FDLR. Illusion et ruse périmées. Le plan et objectifs de Kagame restent inchangés malgré tout. L’installation de l’Empire Hima-Tutsi reste objectif général et primordial. Qui en doute, doit se demander pourquoi une cache d’armes à cette grandeur à Cyanzu.

 

http://www.jeuneafrique.com/photos/092011/030092011110902000000mushikiwabo.jpgPar la ruse et mensonge, Kagame a pu infiltrer les organisations régionales en maintenant le même objectif, jusqu’à vouloir causer la liquidation de ces institutions. Mais cela lui a tourné mal .C’est le cas de la Communauté de l’Afrique de l’Est. Le parlement tanzanien avait refusé l’adhésion du Rwanda au sein de cette organisation. Aujourd’hui si on ne leur donne pas la raison, serait bruler une maison et cacher la fumée. Les officiels rwandais errent aujourd’hui comme les esprits mauvais, dans la recherche de conquête de confiance trahie et perdue  par eux-mêmes. C’est ainsi qu’après avoir su que le Malawi va contribuer à la Brigade des Forces d’Intervention, Mushikwabo Louise a été dépêchée à Lilongwe pour demander la complicité des militaires malawites afin de fournir les informations sur les opérations. La Présidente malawite, il parait qu’elle n’a pas été réservée d’un bon accueil lors du sommet de SADC tenu Windhoek/Namibie. L’enfant est mort sans être conçu !


La ruse de clique Tutsi est toujours accompagnée de corruption matérielle, humaine, morale, lobbyings, par violence ou terrorisme, confusion, tricherie etc... C’est dans ce sens que dans plusieurs organisations internationales on y rencontre beaucoup de Tutsi à la tête (BAD, Commandant des Forces dans des missions de maintien de la paix, les Représentants spéciaux du SGONU etc…). Le craquement de la porte par l’ambassadeur Eugène-Richard Gasana pour moi, montre que ce n’est pas un individu qu’il faut à cette place de grand calibre mais comme leur habileté  innée d’une langue mielleuse leur permet de conquérir les âmes, ce sont les réfugiés Hutu en RD Congo et les congolais qui subissent des attaques de la Communauté Internationale en compensation du comportement vif et lâche envers ces collègues.


Le pouvoir de Tutsi et soit disant Hutu qui se qualifie lui-même « technicien » (pour dire qu’il fabrique et forge irréalité en réalité) technique ceux qu’il dit de défendre. Il y a beaucoup d’exemples de ces ‘techniques’ dont les récent sont : Les Tutsi Rwandais de naissance et de nationalité rwandaise, ont pu trouver la réinstallation comme réfugiés en Amérique, Europe sous nationalité congolaises en profitant la présence au Rwanda des réfugiés congolais Banyamulenge. Kagame a été cerné des médailles innombrables sous corruption et lobbyings grâce à ces fraudeurs qui arrivent dans ces pays avec des missions précises. On ne peut terminer tous ces actes de techniquer du pouvoir de Kagame car ils dépassent.


http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRdYIaPUIrGIrhgD6V2sLh8hoqS_DKLT4ND6GpUwf1NYsFBzHbltcOucOdnPgTous ces arsenaux sont utilisés par Kagame mais le plus dangereux c’est le réseau de système de renseignement établi. Comment ? Par la nationalité parfois fausse tenue par les Tutsi dans les différents pays. Les Tutsi lors de leur exil, ils ont été reçus et traité spécialement car ils ont été intégrés dans la gestion publique où ils étaient. Kagame, Kaguta, Kabange et Nkurunziza sont des Rwandais. Les autres pays de la région dont Kenya et Tanzanie ont des Tutsi rwandais dans leur administration. Cela donne l’accès à ces présidents à toute information de ce que se passe dans le système du pouvoir de ces pays cités. C’est ainsi que les grands concepteurs de l’Empire Hima-Tutsi, changent les donnes toujours quand il y a un conflit dans la région. C’est constaté par la négociation entre le gouvernement congolais de Matata Ponyo avec M23 et K3. La stratégie utilisé par FPR au Rwanda c’est celle qu’on a appliquée sur la RD Congo malgré que s’est couronné d’un échec honteux ; voilà pourquoi pour tromper la vigilence des congolais Kanambe a signé les Accords à Nairobi.


Toujours, la déclaration fausse aussi, les Tutsi présentent et défendent leur agressivité immorale devant leurs partenaires que c’est la défense et protection des minorités.  Acceptons que certains partenaires du pouvoir satanique de Kigali, soient tombés dans le piège en se leurrant qu’ils défendent la minorité. Toujours en se justifiant, les poussins rebelles M23 du Rwanda et Ouganda, disait qu’il défendait la minorité Tutsi en RD Congo. Kagame lui a voulu tuer un Juif qui l’accusait d’être génocidaire au lieu d’être Juif Africain. Alors mon inquiétude c’en est quand la majorité bantoue va constituer un bloc pour la chasse à la sorcière de cette minorité. Qui résistera ? Les défendeurs seront à mesure d’enfreindre l’escalade de conflit ? Je ne suis pas à la rencontre de la défense des minorités mais cette défense ne pourrait non plus conduire la majorité à être réduit au silence ou dominé encore par minorité. La réponse que nous attendons de ces Tutsi est de nous dire comment ils tuent ou se servent de bouclier humain la minorité qu’ils supposent défendre.


Considérant toutes ces ambitions périlleuses et fatales, la malignité et méchanceté innées des Tutsi, avec la prise du pouvoir  à Kigali ou le génocide n’allait pas mettre le compteur à zéro de leurs ambitions de la création de l’empire Hima-Tutsi. En somme et réalité, même si le génocide n’avait pas eu, les Tutsi ne peuvent pas suspendre leur plan de coloniser l’Afrique Centrale du moins des Grands Lacs.Lisez cette déclaration : Plan de la colonisation Tutsi au Kivu et Région Centrale de l’Afrique.pdf 

 

 

 

Votre Lecteur Ntamuhanga Jean Damascène 

 

 

 

Commenter cet article