Rwanda: Et si Paul Kagame était la réincarnation de l'empereur romain Caligula?

Publié le par veritas

http://i2.wp.com/direct.cd/wp-content/uploads/2012/12/kagame-front.jpg?resize=640%2C473Au Rwanda, le peuple a peur, les ministres ont peur, les paysans ont peur en plus d'avoir faim,  l'armée a peur, tout le monde a peur.


La vérité, écrivait Cécil Kami, est que l’organe décideur du Fpr est constitué d’authentiques hématophylles, des véritables vampires qui ne peuvent survivre sans s’abreuver du sang du peuple. Et moi d'ajouter que le FPR s'abreuve même du sang de ses propres enfants, les piliers de la première heure.


Le Général Fred Rwigema? , mort. Adam Waswa?, mort. Chris Bunyenyezi?, mort. Peter Bayingana?, mort. Kayitare?, mort. Nduguteye?, mort. Biseruka?, mort. Mvunanyambo?, mort. Théoneste Lizinde? Mort. Seth Sendashonga? Mort.  Patrick Karegeya? mort. Et les autres et les autres. J'en passe les meilleurs et de loin les plus vaillants des combattants. Tous, dévorés par ces vampires du  Fpr.

 

Paul Kagame rappelle l'histoire du troisième empereur romain Caligula qui a régné  de 37 à 41 de notre ère. Après avoir succédé à Tibère, qu'il avait fait assassiner, il avait suscité l'espoir auprès du peuple romain qui ne supportait plus Tibère et ses excès du pouvoir. Ce peuple ne pouvait que voir de bon œil cet événement salutaire.  

 

Mais alors, les opposants au régime Habyarimana ne disaient-ils pas que le jour où Habyarimana ne sera plus au pouvoir ils sabreraient du champagne? La plupart d'entre eux ont salué la disparition de Habyarimana et accueilli Paul Kagame en héros. Aujourd'hui, ils ont déchanté.

 

Revenons à l'histoire de l'empereur Caligula qui était l’arrière-petit-fils de César Auguste et l'oncle  de Néron. Juste pour rappel! Paul Kagame est l'arrière-petit-fils des tristement célèbres  Kanjongera et Kabare . Voilà pour le décor.

 

http://rwandarwiza.unblog.fr/files/2012/06/405377_10150560275838248_689018247_8994539_1236240180_n.jpgLe début du règne de Caligula fut prometteur et harmonieux.  Cependant, cette harmonie fut de courte durée. Il devint, peu à peu, un empereur autocratique, tyrannique et mégalomane en faisant assassiner  ou bannir tous ceux qui avaient soutenu son ascension. Il pratiqua d'horribles tortures en plus des meurtres arbitraires. Il s'émerveillait devant l'agonie de gens qu'il faisait assassiner. Il était très heureux de voir que les gens qui étaient riches auparavant étaient devenus pauvres parce qu'il leur avait dépouillés de leurs biens. Il avait institué cette célèbre devise: "Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils me craignent".  Mais un  jour de l'an 41 de notre ère, il fut assassiné par sa propre garde prétorienne.

 

Et Paul Kagamé alors? Il a assassiné et/ou banni tous ceux qui l'ont aidé à être ce qu'il est. Il a chosifié la chose publique. Il se confond avec le Rwanda et l'armée républicaine. Le Rwanda c'est lui. L'armée, c'est lui. C'est son armée, ce sont ses soldats. Le peuple a peur. Les ministres ont peur. Les paysans ont peur en plus d'avoir faim. L'armée, son armée a peur. Tout le monde a peur.  Et si un jour ce peuple se réveillait?


Maurice Shankuru

Commenter cet article

iseta 08/05/2014 14:01


Ngo umunsi bakangutse?! Aho ni ho ikibazo kiri kweli.