Rwanda : Communiqué de presse de l’UDR sur les déclarations du président Paul Kagame dans le journal Jeune Afrique du 06/04/2014.

Publié le par veritas

RDUA l’occasion du 20° anniversaire de la commémoration du génocide rwandais, L’Union Démocratique Rwandaise (UDR ) rend hommage aux victimes et s’associe au deuil de chaque famille , et de tout le peuple rwandais. Alors que la commémoration de chaque année devrait être une occasion de rassembler tous les rwandais autour de leur histoire, en engageant plus le processus de dialogue et de réconciliation entre tous les rwandais sans exception, cette année le Président Kagame en a encore décidé autrement :

 

Il continue d’entretenir la division entre les rwandais, et de salir l’image du pays dans ses relations internationales. UDR est très indignée par les accusations sans fondement que le Président du Rwanda Paul KAGAME a porté contre la France et la Belgique, sur les responsabilités supposées de ces deux pays dans le génocide rwandais de 1994. Il convient de rappeler que les atrocités qui ont été commises au Rwanda l’ont été par les rwandais contre les rwandais, et qu’au contraire les pays occidentaux, dont ces deux accusés à tort, ont plutôt tenté de l’empêcher se heurtant à l’opposition de Paul KAGAME et du FPR. Nous tenons à rappeler que:


1. Le facteur déclencheur du génocide a été l’attentat contre l’avion du Président HABYALIMANA qui rentrait d’Arusha d’un sommet qui, visait l’application des accords de paix. Et selon les témoignages de ses propres collaborateurs de l’époque, c’est Paul Kagame lui même qui a ordonné cet attentat.


2. C’est Paul KAGAME et le FPR qui, soucieux uniquement de prendre le pouvoir, ont exigé le départ des casques bleus des Nations Unies qui pourtant protégeaient la population surtout les plus vulnérables, alors que la France et la Belgique en demandaient les renforts, ce qui sans doute aurait pu empêcher le génocide.


3. Paul KAGAME et le FPR ont retardé l’opération Turquoise qui, quoi qu’ils en disent, a permis de sauver nombres de vies humaines et qui sans doute, en aurait sauvé davantage si elle n’avait pas été retardée.


4. Paul KAGAME et le FPR sont eux même responsables d’un autre génocide commis sur les rwandais hutu réfugiés et les Congolais dans l’Est de la République Démocratique du Congo, bien documenté par le rapport des Nations Unies Mapping Report.


5. Depuis le génocide de 1994, Paul KAGAME et le FPR se sont livrés à des massacres à grande échelle dans tout le pays, poussant plusieurs milliers de rwandais vers l’exil, certains de ces réfugiés ont été généreusement accueillis par ces deux pays de la Liberté, la France et la Belgique.


6. Paul KAGAME poursuit encore aujourd’hui ses opposants à l’étranger où il les assassine ou les terrorise. Il est donc intolérable qu’un tel homme se permette de donner des leçons à des Etats de droit comme la France et la Belgique, qui ont une justice libre et indépendante. Si il a la moindre preuve de ce qu’il avance, il sait bien qu’il peut déposer plainte et que les tribunaux ne manqueraient pas de condamner les responsables.


Le parti UDR appelle la France et la Belgique à ne pas céder à ce chantage de Paul KAGAME, dont le seul but est de museler toutes les critiques et continuer à masquer les crimes de son régime.

 

Dr Murayi

 

 

Dr Paulin MURAYI

Président

Commenter cet article