RDC : offensive diplomatique pour dénoncer à mots couverts le soutien rwandais aux rebelles du M23

Publié le par veritas

La RDC a lancé une offensive diplomatique auprès des pays voisins pour dénoncer à mots couverts le soutien rwandais aux rebelles du M23 dans les évènements de l'Est. Le chef de la diplomatie congolaise a multiplié les escales en Tanzanie, au Burundi, en Ouganda et en Angola. La semaine dernière, le gouvernement de la RDC avait pointé le Rwanda, l'accusant pour le moins de passivité. En cause la présence d'éléments recrutés et entraînés au Rwanda dans les rangs de la rébellion du M23 qui sévit dans le Nord-Kivu.

Le communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères ne cite pas explicitement le Rwanda. Il parle plutôt d’un pays voisin, un pays dont l’implication est avérée dans la détérioration de la situation sécuritaire dans l’est de la RDC. Aux présidents, tanzanien, burundais, angolais et le chef de la diplomatie congolaise Raymond Tchibanda a dénoncé le soutien de ce pays voisin au M23, cette rébellion déclenchée début avril par les anciens miliciens de l’ex-CNDP, mouvement issu lui-même de l’ex-rébellion pro-rwandaise de RCD.

Les forces régulières ont fait des prisonniers de guerre d’origine rwandaise, recrutés et entraînés dans leur pays. La Monusco, Mission de l’ONU pour la stabilisation en RD Congo, en a accueilli d’autres qui avaient fui les combats. Selon Raymond Tchibanda, le président angolais José Dos Santos, également président de la SADC, Communauté de développement d'Afrique australe, a proposé ses bons offices pour le retour au bon voisinage et à la stabilité dans la sous-région.

 

Source : RFI


Commenter cet article