RDC : La mort très suspecte du colonel Mamadou Ndala

Publié le par veritas

http://lh5.ggpht.com/_zkR9PlaOsuk/TU2K4rdhl9I/AAAAAAAADO4/zs3OSK-MnV4/IMG_2144.JPG?imgmax=576Au cours d'un meeting organisé vendredi par la Coalition pour un vrai dialogue, Vital Kamerhe (photo), le leader de l'Union pour la nation congolaise (UNC), s'est exprimé sur ces événements.

 
Interrogé par RFI, il revient sur la mort « suspecte » du colonel Mamadou Moustapha Ndala.


« On nous a dit d’abord que c’était des éléments Nalu. Et ensuite on nous a dit que c’était un civil. Et après nous apprenons que ce sont quelques éléments des FARDC.


Pourquoi, comme par hasard, ça tombe sur Mamadou Ndala, le héros de la guerre ? Est-ce qu’il y a quelque chose derrière ça ? Nous voulons que cela soit clarifié, dans le cadre d’une enquête véritablement nette.


Pourquoi tous ceux qui n’ont rien fait ont bénéficié d’une promotion sauf Mamadou Ndala ?


Il est colonel, il est mort colonel, alors que des gens qui n’ont jamais été au front ont été élevés et d’autres ont même enjambé quelques grades. Ils sont devenus des généraux !


Nous avons vu le 30 décembre à la télévision nationale, l’aéroport de Ndjili, le Quartier général de l’armée, Lubumbashi, Kolwezi, Kindu, pénétrés facilement par des hommes armés de machettes et de bâtons !


Nous disons : soit c’est la défaillance du système sécuritaire de défense, soit c’est une complicité en interne, soit c’est une mascarade pour commencer la chasse aux sorcières et fabriquer des boucs émissaires. »



Anofip

 

Commenter cet article