Mis en garde de la monusco : L’attaque aux FDLR mènera la guerre au Rwanda et provoquera des représailles contre la population civile par des effets collatéraux !

Publié le par veritas

Fd.pngC’est depuis décembre 2013 que les forces  démocratiques pour la libération du Rwanda FDLR  ont annonces officiellement la cessation des activités armées au Nord-Kivu en attendant leur table ronde avec le régime de Kigali.


Pour le colonel WILSON  IRATEGEKA secrétaire de ce mouvement rebelle rwandais au Nord-Kivu , il est temps que la communauté internationale fasse de tout son pouvoir pour convaincre le pouvoir le régime de Kigali a une quelconque table ronde entre  ses citoyens..

 S’agissant du dépôt d’armes passant par le programme DDRRR de la Mission Onusienne en RDC [Monusco], Le colonel est sévère :


Les  populations congolaises victimes de l’orgueil de Kigali


Le colonel affirme par ailleurs que c’est depuis une décennie que les forces démocratiques pour la libération du Rwanda [FDLR] réclament un dialogue avec  le gouvernement Tutsi au pouvoir pour pallier de la question de retour pour une cohésion nationale rwandaise après les fourchés de 1994 ayant causé plus d’un million des vies humaines entre tutsis et hutus.


En tête à tête avec notre reporter en mission en territoire ce chef milice a demandé à la Monusco via sa brigade d’intervention de n’est menée aucune opération contre sa milice car elle  sera prise au même titre que Kigali qui s’affiche orgueilleux quant au dialogue. 


Pour Kigali,  pas de table avec des rebelles. Le choix est claire rentrer au pays après une démobilisation sans espoir de réintégrer l’armée, avait fait savoir en janvier dernier Louise Mushikiwabo ministre rwandaise accréditée aux affaires étrangères du Rwanda.


Pendant ce temps la Monusco par sa brigade d’intervention en connivence avec les forces armées de la RD Congo [FARDC]  continuent à lancer un appel à tout groupe armé négatif à déposer les armes et rejoindre le centre de regroupement pour la suite du processus tel la démobilisation sans exception.


Le récidivisme quant à cette demande sera cause de la reprise des armes pour une entrée forcée au Rwanda et représailles aux populations civiles a fait savoir le chef  milice.

 

Par Pascal Mulegwa/ Congo24

 

 

Commenter cet article

Jean Musafiri 15/03/2014 01:07


FDLR AU CONGO OU MAL NECESSAIRE  DU REGIME FPR: LES MESAVENTURES DES FDLR RESTENT UNE OPPORTUNITE POLITIQUE DU FPR POUR JUSTIFIER SON
ESPRIT  CONQUISTADOR-PREDATEUR AU CONGO. LE RETOUR AU BERCAIL EST UN DROIT LEGITIME POUR FDLR. AUCUNE LEÇON APPRISE DE SA PROPRE «GUERRE DE LIBERATION»: LE FPR RESTE CYNIQUEMENT
AMNESIQUE !!!