La Première Dame de RDC candidate à la présidentielle 2016 et Louise Mushikiwabo au rwanda en 2017?

Publié le par veritas

mme-kabila.pngNous venons d’avoir la confirmation, la réunion stratégique s’est tenue le dimanche, Joseph Kabila sera bel et bien sur la course en 2016, cette fois, à travers son épouse Kabila Olive. Les lobbyings russes et Juifs ont opté pour la continuité du système actuel. Les conseillers russes se sont catégoriquement opposés au choix de Moïse Katumbi, Jean Claude Masangu ou John Numbi à la succession de Joseph Kabila. «Ces Katangais sont imprévisibles, difficilement maîtrisables», martèlent-ils.


Médicalement suivie par les médecins sud-africains, Kabila Olive Lembe serait à ce jour l’unique carte des firmes internationales proches de la Kabilie pour mieux conserver, protéger leurs intérêts obscurs en RDC. Pour parvenir à l’installer, ces mafieux ont développé symétriquement deux techniques : La première vise à la persécution des opposants, Diomi Ndongala, Vital Kamerhe, Martin Fayulu seraient les plus visés.


La deuxième technique consisterait à créer le désordre, la zizanie, la cacophonie au sein de l’opposition. Cette stratégie de Malu Malu, léguée par Katumba Mwanké a toujours été couronnée de succès. Ainsi, Nzanga Mobutu, Lisanga Bonganga, Felix Thsisekedi, José Makila, Valentin Mubaké seront sous l’emprise de certains salons, influencés à maintenir leurs candidatures pour le compte de l’opposition en 2016, dans la perspective d’émietter les voix de l’opposition, créditer ainsi la victoire de Joseph Kabila Olive Lembe.


Grands Lacs des femmes pour des intérêts occultes  des multinationales


http://umuseke.rw/wp-content/uploads/2013/05/1346534940Louise-Mushikiwabo-1-300x256.pngCatherine Samba Panza en République Centrafricaine. Louise Mushikiwabo au Rwanda ;  Claudia Sassou au Congo-Brazza ; Olibe Lembe en RDC. « Cette perspective serait porteuse de risques aux conséquences imprévisibles sur la stabilité dans la région », affirme Martin Fayulu. Le Coordonnateur des FAC demande au Congolais, spécialement au Fils du Katanga d’ouvrir l’œil, « ne pas conjuguer le changement à la première personne du singulier ».


2016 avec Malu Malu, est un Volcan à éruption programmée, il faut un dialogue avant la tenue des élections. Il faudra créer une alliance stratégique des forces politiques de l’opposition et de la Majorité Présidentielle qui réclament le changement du système de gouvernance en RDC. Si nous ne faisons pas attention, l’élément déclencheur de la Balkanisation pourrait être le prochain scrutin de Malu Malu.

 

Solange Mavinga

Afrique.congotimes

Commenter cet article