L’ambassadeur américain, James Entwistle, encourage la RDC à combattre le M23

Publié le par veritas

ambasa-USA.pngLe gouvernement américain soutient les efforts de la RDC pour combattre les mutins du M23. L’ambassadeur des Etats-Unis en RDC, James F. Entwistle l’a déclaré lundi 11 juin lors de sa visite à Goma. Il a indiqué que le gouvernement congolais a le droit d’anéantir le Mouvement du 23 mars (M23), qui affronte, depuis un mois, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) au Nord-Kivu.

  

«Nous soutenons les efforts [déployés par le gouvernement congolais et ses partenaires] contre le M23. N’importe quel gouvernement au monde a le devoir d’anéantir les mutins. Vous avez absolument raison d’anéantir ces mutins», a déclaré James Entwistle, s’adressant aux autorités congolaises.

 

Ses propos viennent confirmer la position prise par son gouvernement à travers un communiqué, publié le 7 juin, à Washington. «Nous soutenons les efforts du gouvernement congolais visant à décourager des désertions supplémentaires et à traduire en justice les auteurs présumés de violations de droits de l’homme parmi les mutins, y compris Bosco Ntaganda», indiquait le communiqué publié par le bureau du porte-parole de la Maison Blanche. Ce général rebelle est poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité commis en Ituri en 2002.

 

Le diplomate américain a fait cette déclaration après avoir été reçu par le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, et le commandant de la 8e région militaire, le général Mayala. Il a affirmé que ce dernier lui a fait un briefing sur la situation militaire qui prévaut dans cette province.

 

Cette situation est marquée, depuis fin avril, par des accrochages récurrents entre les Forces armées de la République démocratique du Congo et les mutins, entraînant un déplacement massif des populations de plusieurs localités du Nod-Kivu.

Il a rappelé que la coopération entre Washington et Kinshasa n’a pas commencé avec cette affaire du M23. «Nous avons formé des militaires congolais depuis longtemps. Nous apportons notre soutien [à ce pays] depuis des années», a-t-il poursuivi.

 

source : radio okapi

 

 


 

Commenter cet article