Kampala : rencontre entre Joseph Kabila et Yoweri Museveni

Publié le par veritas

Kabila-Museveni.pngLe président congolais, Joseph Kabila, a rencontré lundi 2 décembre 2013 son homologue ougandais Yoweri Museveni à Kampala, en Ouganda. L’objet de cette visite, qui s’est déroulée à huis clos, n’a pas été révélé à la presse. Cependant, les pourparlers entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23, sous la facilitation ougandaise, qui ont été interrompus le 11 novembre dernier sans la signature d’un document final, pourraient être à l’ordre du jour.


Au cours d’une conférence de presse Bunia, mardi 26 novembre, Joseph Kabila avait affirmé qu’«une déclaration» pourrait être signée pour sanctionner ces pourparlers d’ici le 15 décembre.


Se disant confiant quant à l’aboutissement de ces pourparlers, le chef de l’Etat avait estimé que la solution à la crise dans l’Est de la RDC passe aussi par la contribution de tous les pays de la région des Grands Lacs.


Le gouvernement congolais refuse en effet de signer un «accord» avec la rébellion et préfère parler de «déclaration». Pour la partie congolaise, le M23 ne constitue plus un interlocuteur valable pour un accord après avoir a perdu la guerre et déclarer sa fin.


Les envoyés spéciaux de la communauté internationale ont regretté que le gouvernement de la RDC et le M23 n’aient pas conclu un accord comme prévu.


Ils ont invité les parties à résoudre leurs différends en ce qui concerne le format du document et à rester attachées à un règlement pacifique du conflit.


La médiation ougandaise, pour sa part, se dit toujours confiant sur la poursuite de ces pourparlers. Le porte-parole du gouvernement ougandais, Ofwono Opondo, a indiqué que «les pourparlers n’ont pas été officiellement interrompus» et que le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, poursuit sa médiation.

 

 

Source : okapie

Commenter cet article

Kademo 03/12/2013 13:00


RENCONTRE ENTRE KABILA ET MUSEVENI.


C'est un petit frère qui rencontre son grand frère pour finaliser le plan de l'empire tutsi en RDC et en Afrique. D'autres officiers tutsis rwandais vont être incorporés dans l'armée congolaise
au nom des négociations.