Rwanda: Le mirage du miracle économique rwandais mis en doute !

Publié le par veritas

Rwanda: Le mirage du miracle économique rwandais mis en doute !
Une récente étude de la Review of African Political Economy met en doute la prospérité rwandaise. Selon les experts, les chiffres officiels masquent le fait que peu de Rwandais bénéficient des fruits de la croissance.
 
L'année 2020 a été établie comme une date butoir afin que Rwanda parvienne à être classé parmi les pays à revenu moyen. Depuis plus d'une décennie, des mesures visant à atteindre cet objectif ont été mises en place, notamment des programmes visant à éradiquer la pauvreté. Mais aussi des accords économiques avec différentes communautés comme celle de l'Afrique de l'Est, le Commonwealth et d'autres encore dans la sous-région.
 
Des objectifs trop ambitieux ?
 
Aujourd'hui, la croissance annuelle du Produit Intérieur Brut rwandais (PIB) se situe entre 7.6 et 8%. Une courbe de progression qui fait douter certains économistes de la capacité du pays d'atteindre les 11% d'ici trois ans, un taux de croissance qui permettrait au Rwanda de sortir de la catégorie des pays en voie de développement pour se classer parmi ceux à revenu moyen.
 
Un pouvoir d'achat qui reste faible
 
Si les chiffres présentés par l'Office national des statistiques donnent l'impression que le Rwanda est sur une bonne piste de développement, certains analystes soulignent la contradiction avec la faiblesse du pouvoir d'achat des Rwandais. Une manière d'expliquer que la plupart des gens ne voient pas les fruits de cette croissance brandie par le gouvernement.
 
"La majorité des Rwandais n'ont pas de pouvoir d'achat," explique Muganwa Gonzague, journaliste et analyste économique. "Ils cherchent simplement à survivre. Prenons par exemple la région Est du pays qui a été frappée par la famine. Elle n'a pas été en mesure de commander de la nourriture dans les régions du Nord, faute de moyens. Il a fallu l'intervention de l'État pour leur fournir à manger."
 
Un développement inégal
 
Eugène Nkundiye, un sexagénaire, diplômé des lettres modernes, a décidé il y a une quinzaine d'années, faute d'obtenir du travail dans le service public, d'ouvrir un petit commerce en périphérie de la capitale, Kigali. Il considère que le développement économique que vante le Rwanda semble ignorer le citoyen moyen. "Mes clients me disent qu'il y a un problème sérieux avec leurs anciennes sources de revenus, c'est-à-dire l'agriculture et l'élevage," explique Eugène Nkundiye.
 
Paul Kagame réélu haut la main
 
Réélu sans problème et sans surprise pour un troisième mandat à la tête du Rwanda, Paul Kagame dispose désormais de sept années supplémentaires pour réaliser son rêve : transformer le Rwanda en paradis.
 
L'atout charme de Paul Kagame: le miracle économique
 
Les Rwandais ont commencé à voter ce matin pour élire leur président. Durant la campagne électorale, le président Paul Kagame a vanté le miracle économique de son pays, il en a fait un enjeu majeur de sa campagne.
 
La révolution numérique au Forum de Kigali
 
Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique, dédié aux nouvelles technologies, s'ouvre ce mercredi à Kigali au Rwanda. Beaucoup de pays du continent voient leurs recettes chuter et doivent diversifier leur économie.
 
"Ils disent que cela vient du changement climatique mais aussi et surtout du nouveau système agricole avec la consolidation du territoire qui exige une seule culture.Auparavant, ils pouvaient gagner de l'argent avec le système de rotation des cultures mais ce n'est plus le cas et ils ne gagnent pas assez. Notre économie ne profite pas aux plus démunis."
 
Le pouvoir vante ses réussites
 
À l'Office rwandais des statistiques, le récit ne change pas. Youssuf Murangwa, le directeur général, nie que le progrès économique ne profite pas à tous les Rwandais : "Tout le monde sait que presque tout Rwandais moyen possède une carte d'assurance maladie : la mutuelle de santé. Nous avons également développé l'éducation pour tous de l'école primaire jusqu'au dernier cycle du secondaire."
 
Le premier trimestre de cette année s'est soldé par une croissance assez faible de 1.7% du PIB. Mais l'Office rwandais des statistiques ne s'alarme pas pour autant, considérant qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions.
 
D'autres sources, proches du dossier, considèrent malgré tout qu'il sera difficile pour le Rwanda d'atteindre le pourcentage requis pour tenir ses objectifs.
 
Par Etienne Gatanazi
Source : allafrica.com

Commenter cet article

CESAR 23/08/2017 22:44

Dans l'ex-commune Rukondo, préfecture de Gikongoro il y avait 235.000Tutsi!!!. Cette commune n'a jamais existé au Rwanda. Le ridicule ne tue pas. Aussi, il est invraisemblable que l'avocat allemand de l'accusé n'ait pu constater et corrélativement soulever ces énormités et incohérences inexcusables qui, manifestement, sont la preuve que les accusations contre l'accusé ont été fabriquées par le procureur de Kigali. Au regard des agissements des autorités allemandes, il est clair qu'elles sont au service d'un régime dictatoriale et sanguinaire notoire.
Question: quelle leçon de morale peuvent-elles se permettre à donner aux Présidents burundais, congolais turc, syrien et autres?

pk@cesar 22/08/2017 22:21

Corriger. Wanditse 25.000 au lieu de 250.000.

CESAR 22/08/2017 21:00

Umuhutu muto, votre analyse de cette affaire est intéressante. Selon le gouvernement rwandais, l'accusé est âgé de 44 ans. Si tel est le cas, en 1994, à l'époque des faits, il avait exactement 21 ans, soit 44- 23.
Il est dit qu'il était professeur dans une école supérieure. S'il était effectivement professeur, il n'avait pas moins de 25 sans. Je subodore que pour être professeur à l'enseignement supérieur, il avait en tout état de cause un diplôme universitaire ( 4 à 5 ans minimum).
Il s'ensuit qu'au regard des faits, l'accusé n'est pas l'accusé effective.
Sur le nombre de morts Tutsi de 25000 dont il est accusé, au Rwanda, les Tutsi étaient 780000 recensés. S'il a massacré 25000 Tutsi de son village, cela signifie que son village étaient habité par un tiers des Tutsi du Rwanda. Même un fou de Ndera ne peut accorder une moindre crédibilité aux invocations de l'Etat Rwandais contre l'accusé.
La réalité me semble la suivante. Je vous informe que le Rwandais est le seul pays au monde où les morts ont été jugés et condamnés pour génocide des Tutsi ou vol des vaches des Tutsi, le tout sur le fondement des lois du Rwanda et les témoignages à charge fournis par les Rwandais.
Exemple: Un petit frère de Habyarimana décédé dans les années 80 a été jugé et condamné pour vol des vaches de son village à Rambura, Bushiru, ex-Préfecture de Gisenyi. Pour prouver l'effectivité de ses accusations contre l'accusé, le procureur a présenter les témoins à charge qui ont vu l'accusé voler des vaches des Tutsi. Ils ont publiquement avoir l'accusé voler des vaches des Tutsi. Il était de notoriété publique que l'accusé est décédé dans les années 80 et que conséquemment, à la date des faits, il n'était pas dans ce monde.
Il s'ensuit que, pour le régime Kagamé, les morts Hutu sont revenus pour génocider les Tutsi et/ou voler des vaches des Tutsi. Ce cas n'est pas unique.
Sur cette affaire, ces contradictions flagrantes ne sont pas surprenantes. En tout état de cause,il sera jugé et condamné pour génocide de 25000 Tutsi fantômes. Il n'y a rien de surprenant que l'Allemagne ait expédié à Kagamé l'accusé comme un colis postal. L'Allemagne a financé la guerre des Tutsi contre le Rwanda et les Hutu. Elle a, dans ces prisons, des prisonniers politiques Hutu. L'Allemagne s'est toujours opposé à la création d'une commission internationale d'enquête sur l'assassinat du Président Habyarimana. L'Allemagne s'est toujours opposée aux sanctions contre Kagamé et son régime pour ses crimes de masse commis en RDC contre des millions de Congolais.
Sur le génocide, celui-ci est une qualification juridique des faits criminels et nullement ces faits. Pour prétendre cacher ses méfaits, Kagamé évoquer des faits criminels contre les Tutsi retenus par les ignorants pour génocide. Le génocide est clairement défini par la loi rwandaise ( préambule, point 1 de la constitution de 2003) et le droit international.
Pour qualifier de génocide les crimes qui ont été commis contre les Tutsi, il faut préalablement exposer en détail, exactement et chronologiquement ces faits criminels puis les qualifier de génocide ou pas.
Or, sur les crimes qui ont été commis contre les Tutsi, les faits et leur chronologie quant à leur commission sont sciemment gommés par Kagamé et les siens.
En droit, le défaut d'analyse et d'examen chronologique de ces faits a pour effet, l'absence de génocide tel qu'il est défini par les lois de notre pays.
Pour les jeunes Rwandais nés après juillet ou un peu avant 1994, pour faire une idée objective, poser deux questions suivantes
1/ le 01/10/1990, les Hutu, les Tutsi qui le premier à déclenché la guerre?
2/ Les Hutu, les Tutsi, qui le premier a commencer les massacres des Rwandais, Hutu et Tutsi?
3/ Les Hutu et les Tutsi, qui le premier a décapité leadership Hutu (assassinats de Gapyisi, Gatabazi, Bucyana)?
4/ Le 06/04/1994, les Hutu et les Tutsi, qui le premier à tiré? Qui a assassiné Habyarimana?
5/ Immédiatement après la mort de Habyarimana, qui a déclenché la guerre sur n'ensemble du Rwanda?
6/ Des milliers de tutsi de l'intérieur ont-ils intégré volontairement l'armée du FPR contre leur pays et les Hutu, leurs amis et voisins?
7/ Des millionnaires Tutsi ont-ils financé la guerre du FPR contre le Rwanda à qui ils devaient ce qu'ils étaient à savoir millionnaires?

igitugu cya FPR inkotanyi 22/08/2017 20:50

igitugu cya FPR inkotanyi

https://www.youtube.com/watch?v=oF7t1gTjTI4

CESAR 22/08/2017 20:02

Il me semble qu'au regard des faits accablants pour Kagame relativement à l'état réel du Rwanda, à moins qu'il soit frappé d'insanité d'esprit, la croissance de 1,7% évoquée dans cet article n'est pas celle du Rwanda mais celle du FPR, parti-Etat et société commerciale, cotée à la bourse de Kigali et plus riche que le Rwanda. Par ailleurs, lors des mises en scènes appelés meetings politiques de ce mois, Kagame a reconnu publiquement l’état lamentable dans laquelle se trouvent des millions de paysans rwandais (plus de 80% de la population rwandaise qui constitue le Rwanda réel). Pour montre qu’il est pourvu de compassion et que, dans les sept années qui viennent, il va œuvrer dans l’intérêt du Peuple Rwandais, frappé de paupérisation depuis que Kagame est aux commandes du pays, celui-ci a promis ciel et terre à savoir qu’il a transformé le Rwanda en Singapour.
Même un débile mental en l’état avancé ne peut oser proférer ce genre de divagations devant des millions de Rwandais, frappés de misère indescriptible et ceux dont Kagame a spoliés de leurs terres fertiles et conséquemment réduits à l’échelle infra-animale.
Il est de notoriété publique les chiffres sur la prétendue croissance économique du Rwanda sont fabriqués par les techniciens du chiffre, sur ordre de Kagame. Ce fait est n’est pas à prouver car ce chiffres sont contredits par les faits accablants sur la situation dans laquelle se trouvent publiquement des millions de Rwandais. Ils sont fantaisistes à tous les égards. Par conséquent aucun Rwanda ou étranger sérieux ne peut accorder une moindre crédibilité à ces chiffres.
Pour être plus concret, que ceux qui prétendent que le Rwanda sous Kagame a vu ses caisses significativement garnies, répondent à ma question, au regard des faits ci-après.
1/ Suite à la mésaventure de Kagame en RDC, certains bailleurs de fonds ont réduit les miettes financières qu’ils allouaient au Rwanda. Kagame s’est trouvé dans l’incapacité de payer ses soldats et les fonctionnaires pendant deux mois. Pour payer régulièrement des salaires de la fonction publique civile et militaire, il a recouru au racket des paysans rwandais, accablés par les impôts, en tout 14 et la misère.
2/ Kagame a dit que la caisse publique est vide. Il a pris des décisions d’une particulière gravité :
La réduction de 50% deS salaires des médecins du secteur public qui veuillent à la santé des millions de Rwandais. La décision négative de Kagame a eu pour effet, le départ de meilleurs médecins du secteur public vers le secteur privé de santé. Ce qui n’a pas été sans conséquence sérieuse sur la santé des Rwandais, issus de la masse populaire ;
La suppression des bourses d’études pour les enfants de Rwandais, sauf les Tutsi dits rescapés, qualité transmissible de père en fils. Pour faire les études supérieurs des jeunes Rwandais majoritairement Hutu (il faut dire les choses telles qu’elles sont et les faits sont vérifiables : article 50 de la constitution rwandaise révisée en 2015) qui parviennent à avoir les cautions s’endettent.
Ceux qui ne trouvent pas des cautions, sont privés d’accès à l’enseignement supérieur. Ils sont des milliers, nonobstant les bonnes notes obtenues à la fin de leurs études secondaires.
3/ Dans certains cas, les parents financent leurs études pour une année ou deux seulement. L’incapacité effective des parents de financer les études de leurs progénitures conduit ces derniers à abandonner involontairement leurs études et à retourner chez leurs parents. Certaines jeunes filles frappées de chômage, pour survivre, elles sont contraintes à se livrer à la prostitution et à subir des viols. Les violeurs pourtant notoires restent impunis et les enfants issus de ces viols deviennent des enfants de rue appelés déchets par Kagame.
4/ L’école rwandaise est l’école la plus chère en Afrique. Des milliers d’enfants quittent l’école parce que leurs parents accablés par la pauvreté ne sont financièrement pas en état de payer les frais de scolarité. Ils sont de milliers.
5/ Le taux de chômage des jeunes rwandais qualifiés et non qualifiés est de plus de 80%.
Pour décrocher un job, un jeune rwandais diplômé d’université en l’occurrence doit nécessairement prouver qu’il est pro-FPR et qu’il n’a aucune relation directe ou indirecte avec un opposant politique au régime Kagame. Seuls les rescapés prévus par l’article 50 de la constitution ne sont pas concernés car ils ont droit à tout, qu’il soit qualifié ou pas. Seule la reconnaissance de qualité de rescapé suffit pour bénéficier de plein droit de toutes les aides publiques.
6/ Moins de 15% de Rwandais ont accès direct à l’eau potable et à l’électricité chez eux. Au Singapour, 100% de Singapouriens ont chez eux l’eau et l’électricité. Pour passer le taux de 15% à 100%, il faudra au moins 60 ans.
6/ Des milliers de Rwandais de toutes les régions du pays fuient la misère qui les frappent sévèrement. Des milliers de pères de famille souffrent de malnutrition avancée. Cette malnutrition touche gravement les personnes âges et les enfants en bas âges. Lord d’une visite d’un dispensaire, Kagame, ne s’est-il pas exclamé quand il a vu la toute première fois, selon ses dires, un homme, père de famille souffrant sévèrement de bwaki ou washiorkor ?
Toute affirmation doit être prouvée et discutée. Si Kagame prétend être expert en gestion des affaires publiques, pourquoi n’a-t-il jamais apporté les preuves effectives et incontestables de cette croissance criée sur tous les toits depuis plusieurs années ? Pourquoi a-t-il pénalisé toute demande de débat public avec ses opposants sur sa gestion devant les Rwandais ?
Au regard des faits ci-dessus de notoriété publique, où sont partis les fruits de la croissance économique du Rwanda chantée par Kagame s’il parle effectivement de celle-ci ?
Kagame et ses techniciens semblent manifestement ignorer que s’ils sont devenus experts dans la fabrication des chiffres corrélativement dans le maquillage des comptes publics, maquillage devenu une des méthodes de gestion du Rwanda, ils ne peuvent sûrement pas cacher la misère des Rwandais et des millions de pauvres. Ils ont été contre par les faits. Ceux-ci sont têtus.
Depuis que Kagame est au pouvoir, le Rwanda n’a jamais connu une croissance économique mais une décroissance économique manifeste et prouvée par la misère qui frappe indescriptiblement des millions de paysans rwandais alliée à une inflation de plus de 500%.
Curieusement, la croissance économique est criée sur tous les toits par les oligarques et les étrangers ignorants mais aucun mot sur l’inflation au Rwanda. Le taux d’inflation permet aux Rwandais et étrangers de connaître ou de se faire une opinion objective sur le niveau du pouvoir d’achat de la masse populaire d’une part et de vérifier l’effectivité des chiffres donnés par le gouvernement sur la croissance économique
Pourquoi une faible croissance du FPR ?
Après plusieurs années de croissance à deux chiffres, croissance découlant du pillage des ressources minières de la RDC en toute impunité et en flagrance, le gâteau s'est considérablement réduit de sorte que les pillards ne peuvent plus se servir comme bon leur semble. Il s'ensuit que le FPR, société commerciale, ne pouvait que connaître une très faible croissance. Il en est de même des portes feuilles des oligarques du régime. Si mentit est bon, encore faut-il que le menteur soit sûr et certain qu’il ne sera pas démasqué par les faits ou qui se démasquera lui-même.
Kagame a menti le monde entier. Il a été démenti par les faits d’une part et il s’est lui-même démasqué lorsqu’il a racketté les paysans rwandais et réduit de 50% les salaires de médecins du secteur public de santé afin de pouvoir payer les fonctionnaires et les soldats.
Ce qui est incompréhensible est que nonobstant les faits accablants infirmant l’effectivité de la pseudo performance économique du Rwanda depuis son accession au pouvoir, il continue à mentir le monde entier sans que les médias étrangers qui connaissent pourtant désormais la vérité ne le dénudent. Ils ne peuvent nullement prétendre ignorer les mensonges de Kagame.
Pourquoi ces médias colportent-ils sciemment à grande échelle des fabulations dépourvues de qualité informative alors qu’ils savent qu’ils seront retenus pour les saintes écritures par les ignorants de leurs pays ?

pk 22/08/2017 18:12

Ntibazuyaza bibaza byinshi. Ni inyamaswa baba boherereje izindi nyamaswa.

Umuhutu muto 22/08/2017 15:58

http://www.igihe.com/amakuru/u-rwanda/article/u-budage-bwashyikirije-u-rwanda-ukekwaho-ibyaha-bya-jenoside

icyo nibajije ku nkuru ziba ziteye inshozi:

- ndi muto Jenoside yabaye ntazi gutandukanya icyatsi n'ururo
- ndi muto muri politiki nyarwanda
- ndi muto ku mateka y'u Rwanda
- ndi muto mu bucamanza

ndibariza abakuru basura uru rubuga rwa Veritas, ugendeye kuri iriya myaka uriya mugabo afite, biboneka ko nta myaka 25 uriya mugabo yari afite muri jenoside kandi byongeye yiberaga iyo ku gikongoro muri kimwe mu byaro bya nyuma biba mu rwanda! ariko iyo witegereje commentaires ziri hariya ku gihe.com biragaragara ko uyu mugabo ngo Leta ya Kagame imushinja abatutsi 235,000!
Ese iyi Leta izatubeshya igere naho itubwirako 2/3 by'abatutsi bapfuye bose hamwe biberaga muri za komini zo mucyaro cya gikongoro; byashoboka se byo, umuntu utagaragaraho imirimo yakoraga yaba yarabashije kwicisha abantu bangana kuriya yifashishije izihe nzira?
ibi ntibishoboka rwose njye nk'umwana muto ngo n'utagera aragereranya.
niba hari umuntu usoma veritas uzi biriya bice bivugwa muri iyi nkuru asabwe kunyomoza ibi binyoma bya semuhanuka Veritas ikamufasha gusangiza iyo nkuru abasomyi bayo cyanecyane abato nkanjye babeshywa nk'abatagira logique.

nimwisomere iyo nkuru aha:
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
U Budage ku bufatanye na Polisi Mpuzamahanga, kuri uyu wa Gatanu bwohereje mu Rwanda Twagiramungu Jean ngo aburanishwe ku cyaha cya Jenoside no kurimbura imbaga nk’ibyaha byibasiye inyokomuntu akekwaho.




Twagiramungu w’imyaka 44 yageze ku kibuga cy’indege cya Kanombe ahagana saa kumi n’igice azanywe n’indege itwara abagenzi ya Ethiopian Airlines.

Uyu mugabo wari umaze imyaka ibiri aburanira mu Budage ku kuzanwa mu Rwanda akimara kugera i Kanombe yakiriwe n’inzego z’umutekano n’iz’ubutabera z’u Rwanda, ajyanwa mu cyumba yaherewemo umunyamategeko nk’uko amategeko abiteganya ku bantu boherejwe n’ubutabera mpuzamahanga.

Twagiramungu ni umunyarwanda ukomoka mu yahoze ari selire Ngara, segiteri Mbazi muri komine Rukondo mu yahoze ari Perefegitura ya Gikongoro, ubu ni Mu murenge wa Mbazi mu Karere ka Nyamagabe.

Mu gihe cya Jenoside yakorewe Abatutsi mu mwaka wa 1994, Twagiramungu yari umwarimu mu ishuri ryisumbuye ry’ubuhinzi n’ubworozi rya Kaduha mu yahoze ari komine Karambo ku Gikongoro, na ho ubu ni mu Karere ka Nyamagabe.

Ashinjwa uruhare mu bwicanyi bwahitanye Abatutsi muri Komine ya Rukondo na Karama zose zo muri Gikongoro.

Umuvugizi w’Ubushinjacyaha bw’u Rwanda, Nkusi Faustin, yashimiye ubutabera bw’u Budage ku bushake bwagaragaje mu gushyikiriza no kuburanisha abakekwaho ibyaha bya Jenoside yakorewe Abatutsi.

Yagize ati “Ibi biragaragaza ubufatanye n’ubushake, turasaba ko n’ibindi bihugu bifata uwo murongo kuko gukomeza kugira abanyabyaha ku butaka bwawe si byiza.”

Kugeza ubu u Budage bumaze kuburanisha umuntu umwe ushinjwa ibyaha bya Jenoside yakorewe Abatutsi ari we Rwabukombe Onesphore wakatiwe igifungo cya burundu.

Nkusi yavuze ko batanze impapuro zo guta muri yombi abantu batandatu mu Budage bakekwaho uruhare muri Jenoside, akaba asanga kuba hari uwoherejwe ari intambwe nziza.

Twagiramungu akigera i Kigali yahise ahabwa umunyamategeko uzamwunganira, Nkusi akaba avuga ko n’ibindi azasaba koroherezwamo bazamufasha.

Ati “Twamuteguriye umwunganizi uri bumufashe kugira ngo amumenyeshe amategeko uko ateye…ndetse turamufasha no mu bindi yifuza.”

Amategeko ateganya ko ukurikiranyweho ibyaha agomba kuba yagejejwe imbere y’urukiko bitarenze iminsi icumi.

Abantu 17 ni bo bamaze koherezwa n’ibihugu by’amahanga mu Rwanda ngo bakurikiranweho ibyaha bya Jenoside yakorewe Abatutsi bakekwaho.

Habakurama 22/08/2017 16:19

Ubuse niho umenyeko FPR- inkotanyi zibeshya? Ngirango numwana wavutse nyuma yawe arabizi kandi arabibona cyane kukuruta. Usome amateka y'urwanda wibaze niba Abatutsi bavugwa ko bishwe bari 14% mu rwanda hanyuma beshi bakarokoka barahishwe nabahutu ubu bakaba bariho aribo bitwa abacika cumu wumva harapfuye bangahe 100%? Abasigaye bose bishwe se nibwoko ki? Abo bishwe bose guhera 1990 kugeza nuyu munsi bicwa uko bwije nuk bukeye byitwa iki?
amahanga yo nuko akora ntagitangaje kirimo kohereza uwo muntu ngo nagende abambwe na Yesu niko bamugize kandi yari umwana w'Imana. Uko niko nabahutu bazashira bicwa batagira icyaha.

Uburambe bwa FPR Inkotanyi na mpatsebihugu bifashijwe na opposition 22/08/2017 13:57

Uburambe bwa FPR Inkotanyi na mpatsebihugu bifashijwe na opposition

https://www.youtube.com/watch?v=H4N-rkJnjC0

C’est un silence plutôt inquiétant 22/08/2017 12:43

Tubona ba Faustin (T) na ba Nyiricyubahiro Padiri Nahimana, chef wa gavumenti ikorera kuri internet, bararuciye bakarumira, nyuma y’irahira rya H.E..

C’est un silence plutôt inquiétant !

Comme ce sont des personnes qui ont flirtés longtemps avec le RPF, j’espère qu’ils ne sont pas entrain de négocier des postes ministériels.

Byashoboka da. Icyitso une fois, icyitso pour toujours, comme on dit.

@Mbonabucya 22/08/2017 07:39

Ibyu Rwanda bizatera umutingito wisi :
Ubu mvuga : nkeka ko ubutaha ; amahanga azashyira hamwe ngo bajye gusuka amabombe no kuvoma zahabu na petrole nkuko babigize iwacu bakoresheje Kagome bizabarushya . Mbona na ka Burundi karabahagamye kandi Rwabujindili wabo bakihamuragiliye.
Inabi ntiyisazira na ukuli guca mu ziko ntigushya.
Komera mbonabucya ! Iyaba kica tuba twarashize nyamara turazunza itwe kandi tuzahaguruka.

Mbonabucya 22/08/2017 02:39

Mbese banyarwanda ijoro rigeze he? Hariho abahanuye ibya Rujindiri rurya ntiruhage rurya akaribwa najataribwa, bongera guhanurako bazifuza kuba ingumba, nibindi byishi cyane, habaheho nabandi bahanuzi bahanuye ibyurwanda ko bizatera umutingito kwisi yose igahungabana. None uyu munsi 2017 ijoro rigeze he? Ntawatubwira aho ijoro rigeze?

Rwanda we? uza tabarwa nande? 22/08/2017 00:44

Urwanda ruranze rubaye Jaride (Garden) ya Amerika? Uku niko bigomba kugenda? Abanyarwanda bashiriye kwicumu nkuko Abanyamerika bamaze Abasangwabutaka baho?
inkotanyi zuzuye amerika na UK zirirwa zibwejagurira kuri radio yazo yitwa itahuka ngo abanyarwanda nibahaguruke birwaneho. Murabona ako gashinyaguro bashinyagurira abo bamaze? Nusigaye ugisamba adashoboye no kwihagurutsa aho yicaye asigaye ari amagufa yanitse gusa.
Inkotanyi murimbaguye abanyarwanda mubamariye kwicumu? Murangije igihugu cy'urwanda mukigurishije nabazungu?