Rwanda : la BNP visée par une plainte pour «complicité de génocide»

Publié le par veritas

Rwanda : la BNP visée par une plainte pour «complicité de génocide»
Les relations troubles de la France et du Rwanda en 1994 ont resurgi cette semaine avec notamment deux plaintes en justice, dont l'une vise la BNP, accusée par trois associations d'avoir facilité une vente d'armes au régime qui massacrait la minorité tutsie.
«Le paradoxe avec un génocide, c’est que plus le temps passe et moins on l’oublie», a très justement souligné l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop, auteur d’un roman poignant sur le génocide qui s’est déroulé au Rwanda (Murambi ou le livre des ossements). Cette semaine, les fantômes de la tragédie rwandaise sont à nouveau de retour, vingt-trois ans après le drame.
Mercredi, le magazine XXI publiait une enquête accusant des responsables français, au premier rang desquels, l’actuel président de l’Institut François Mitterrand, Hubert Védrine, d’avoir réarmé les forces génocidaires au moment de leur déroute, alors qu’elles fuyaient le Rwanda après avoir exterminé les trois quarts de la minorité tutsie du pays. Jeudi, nouveau coup de semonce : trois associations, Sherpa, le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) et Ibuka, annoncent avoir déposé la veille une plainte auprès du tribunal de grande instance de Paris contre la banque BNP Paribas pour «complicité de génocide» et «crimes contre l’humanité». Et le même jour, l’association Survie réactive une plainte contre plusieurs responsables politiques et militaires français, qui avaient été classée sans suite en 2012.
 
Embargo
 
Un tel embouteillage d’accusations tient en grande partie du hasard mais démontre, s’il en était besoin, que le Rwanda, tel le sparadrap du Capitaine Haddock, n’a pas fini de rattraper ceux qui étaient au pouvoir au cours de cette époque trouble.
 
 

Commenter cet article

CESAR 02/07/2017 19:46

Uwayo, la division du Rwanda en trois strates à savoir strate Hutu, strate Tutsi et strate Twa est exclusivement l'œuvre de Kagame et nullement de ceux qui évoquent les Tutsi, les Hutu ou les Twa.
Pour donner une existence légale à cette strate, Kagame l'a légalisée. Le préambule et l'article 50 de notre constitution sont limpides.

1- PREAMBULE
Nous, Peuple Rwandais,
CONSCIENTS du génocide perpétré contre les Tutsi qui a décimé plus d'un million de fils et filles du Rwanda et conscients du passé tragique qu'a connu notre pays;

2- Article 50: Le bien-être des nécessiteux rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi

L'Etat, dans les limites de ses moyens et conformément à la loi, a le devoir d'entreprendre des actions spéciales visant le bien-être des nécessiteux rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi.

Kagame va plus loin, i affirme expressément que le nombre de morts Tutsi est de plus d'un million et intégré ses affirmations dans la constitution.
Ce qui est surprenant, le même Kagame a interdit que l'ethnicité figure au questionnaire établi lors du recensement de la population rwandaise en 2002. Par ailleurs, il n'y a jamais eu d'enquête internationale ou internationale sur les massacres qui ont été commis au Rwanda. Question où et comment a-t-il trouvé ce chiffre. Les excroissances de son régime opérant à l'étranger et les étrangers ignorants parlent de 800000 morts Tutsi. Il convient de rappeler qu'aucun rapport de l'ONU ou de quiconque ne dit 800000 morts Tutsi. Il s'ensuit que ces chiffres de plus d'un million et de 800000 sont des chiffres fantaisistes colportés à grande échelle par Kagame et les siens afin de donner une crédibilité au génocide dit des Tutsi, susciter une compassion mondiale envers les Tutsi et permettre à Kagame de se livrer à la terreur contre les Rwandais qui osent critiquer et dénoncer ses méfaits abominables. Le génocide est une question de qualité et nullement de quantité. A supposer que ce soit une question de quantité comme Kagame le dit dans la constitution, le nombre de morts Hutu dépasse de loin celui des victimes Tutsi. Puisque pour Kagame les Hutu ne font pas partie de l'humanité ( article 50 ci-dessus reproduit), les victimes Hutu ne peuvent être évoquées ou la rigueur, ils sont des dommages collatéraux inévitables dans toute guerre. Kagame a lui-même dit publiquement devant des millions de Rwandais que dire que l'ethnie Tutsi n'existe pas constitue un crime de négationnisme du génocide des Tutsi. Il s'ensuit que l'évocation des mots Tutsi, Hutu ou Twa est fondée.

CESAR 02/07/2017 00:34

La bande des trois à savoir respectivement
1- Marie-Laure Guislain, responsable du contentieux du Sherpa
2- Alain Gauthier, président du CPCR, agent du FPR opérant en France et Rwandais par naturalisation pour les services faits au bénéfice du FPR
3/ Kabanda Marcel, Président d'Ibuka France, originaire de Kibuye, ex-réfugié rwandais au Burundi, titulaire d'un doctorat en histoire qui a refusé de revenir ici au Rwanda afin d'être utile au pays en dispensant le cours d'histoire à l'UNR qui manque cruellement d'historiens qualifiés, dit historien alors qu'il n'a jamais exercé la profession d'enseignant d'histoire aussi bien dans les universités françaises que des universités rwandaises ou d'ailleurs et ayant opté d'être un VRP du génocide planifié dit des Tutsi en France,
a placé la barre plus haut.
Le chef de cette bande n’est autre que Gauthier Alain. Pour que ses méfaits soient opérants, il a cherché et trouvé un soutien le Sherpa de William Bourdon, le tout en étroite collaboration avec le procureur de Kigali agissant sous l’autorité de Kagame.
Par la plainte infamante et pitoyable du trio contre BNP PARIBAS , les accusateurs entendent lui soutirer des millions de dollars.
Au regard de leurs justifications de leur accusation publiées sur la Toile, il s’agit manifestement d’une tentative d’escroquerie caractérisée à l’encontre de la BNP PARIBAS.
En effet, pour Gathier et sa clique croient que les faits invoqués contre BNP PARIBAS auront pour effet d’entacher l’image de cette grande institution bancaire française et conséquemment des effets négatifs sur le plan financier. Dès lors, proposera aux escrocs un arrangement financier amiable c’est-à-dire, elle leur proposera des millions d’euros et en contrepartie, ils retireront la plainte. Ce n’est pas la première fois bateka uwo mutwe.
Il convient de rappeler qu’ils ont accusé les militaires français de l’Opération Turquoise d’avoir opéré un tri entre les femmes Tutsi et les femmes Hutu qui se trouvaient dans la zone humanitaire sûre créée par l’armée française et violé exclusivement les femmes Tutsi au seul motif qu’elles étaient Tutsi. En visant les soldats français, ils croyaient que la France allait leur proposer des millions d’euros pour la bonne image de son armées entachée d’infamies de Kagame vias ses excroissances en France que sont IBUKA France et la CPCR de Gauthier. Ils ont essuyé un échec cuisant. Après cet échec Kagame a mis sur la Toile la liste des autorités civiles et militaires françaises dont l’Ambassadeur de France à l’ONU à l’époque des faits qui ont commis le génocide contre les Tutsi. La La France n’a rien donné et la plainte déposée au Tribunal en France contre ces autorités a été classée sans suite par le procureur de Paris. Ils ont ici également essuyé un échec.
Sous Chirac, ils ne pouvaient pas se permettre de proférer ce genre d’infamies contre les soldats français car Chirac comme tout président français était commandant en chef des armées françaises. En cette qualité, il ne pouvait certainement pas tolérer tout agissement qui porte atteinte à l’image et à l’honneur de l’armée de son pays.
Après l’élection de Sarkozy à la tête de son pays, celui-ci a nommé Bernard Kouchner au poste de ministre des affaires étrangères.
Bernard Kouchner est la voix de Kagame en France et c’est bien qui hébergeait sous le même toit Bihozagara Jacques, alors porte-parole du FPR en Europe pendant la guerre 1994.C’est Kouchner et Bihozagara qui ont demandé d’accepter l’intervention militaire française au Rwanda alors qu’il avait catégoriquement refusé. C’est le même Kouchner qui manœuvré auprès de Balladur alors premier ministre qui avait dit publiquement qu’il n’y a aucun intérêt français au Rwanda et par conséquent il ne peut envoyer aucun soldat français dans ce pays. Les faits sont tétus.
Par son poste, Kouchner est devenu la voix de Kagame au sein du gouvernement français, comme en témoigne sa campagne et déclarations publiques négatives contre le juge Jean-Louis Burguière qui, au nom de la France a émis des mandats d’arrêt internationaux contre les présumés criminels du FPR dans l’Affaire de l’attentat contre l’avion du président Habyarimana.
A son actif, il y a des arrestations des Hutu Rwandais par la France en exécution des mandats d’arrêt internationaux bidons émis contre les intéressés par le gouvernement Kagame. Le même Kouchner a déployé en vain une armada de moyens pour faire enterrer le dossier de l’attentat mortel contre l’avion du président Habyarimana qui a emporté 3 citoyens français. C’est par l’action de Kouchner que la France a crée un pôle dit Pôle Génocide au tribunal de PARIS. Ce sont les juges de ce Pôle qui suivent les Affaires des prétendus génocidaires Hutu résidant en France. C’est le Pôle du génocide des Tutsi Rwandais.
Pour montrer que Sarkozy est avec Kagame et nullement contre lui, il a positivement œuvré pour la reprise des relations diplomatiques entre le Rwanda de Kagame et la France.
En gage de bonne foi, Kouchner a fait créer l’école des enfants des chefs ou d’oligarques du régime soit la fameuse Ecole Française Saint-Exupéry de Kigali, entièrement financée par la France. Cette école, jadis accessible à tous les enfants rwandais est aujourd’hui inaccessible aux enfants du Peuple. C’est l’Astrida des années 30 créée par Monseigneur Léon Class, exclusivement pour les enfants des chefs Tutsi. Celui-ci était, comme Koucherner, Français alsacien. Gauthier et son employeur ont cru que puisqu’ils ont désormais un représentant au sein du gouvernement français et que Sarkozy qui, dans certains cas, comme celui de notre pays, agissait par émotion et nullement par raison, est de leur côté. Ils ont alors déposé des plaintes intempestives voire plusieurs fois les mêmes aux tribunaux sur l’ensemble de la France contre les Hutu Rwandais listés. Ils ont déposé une plainte contre les soldats français pour viol des femmes Tutsi.
Alors que Sarkozy était porte-parole du gouvernement Balladur et donc un membre éminent du gouvernement français d’alors et que le génocide des Tutsi imputé par malhonnêtement au premier ministre français est a fortiori imputé à Sarkozy, Kagame a supprimé le nom de Sarkozy qui était sur la liste des génocidaires français établie par lui. Kagame, assassin notoire de 6 citoyens français a été invité par Sarkozy qui a partagé un repas avec lui à l’Elysée. Pour réciproquer Sarkozy et marquer le renouveau dans les relations entre le Rwanda et la France, Kagame a invité le président Sarkozy. Des milliers de Rwandais ont écouté son discours dont la teneur était fondée plus sur les émotions que sur la raison. Par ailleurs, il n’a dit aucun mot sur l’assassinat de six Français. Il a également promis à Kagame de pourchasser tous les génocidaires Hutu figurant sur la liste que Kagame lui a remis. Mais il n’a pas tenu parole puique la France étant un Etat de droit, les juges sont au service de la justice pour tous et nullement au service du président français. Sarkozy n’a présenté aucune excuse à Kagame pour les crimes prétendument commis par les Français listés et n’a donné aucun sous aux escrocs. Il s’ensuit que les manoeuvres de Kouchner au service de Kagame, son ami, furent un fiasco total.
Après l’élection de Hollande à la tête de la France, celui-ci a nommé Madame Taubira Christiane au poste de Ministre de la Justice. Taubira est une des voix de Kagame et de son régime en France.
Gauthier et autres alors cru que puisqu’ils sont désormais une porte-parole au sein du gouvernement français, leurs plaintes allaient portés leurs fruits c’est-à-dire que le juges français allaient enfermer tous les Hutu accusés de génocide contre les Tutsi par le Rwanda directement et indirectement via Gauthier, employé notoire du régime Kagame. Ils ont lamentablement échoué. La majorité écrasante de leurs plaintes ont été sans effet. A l’actif des juges français sous Hollande, il a la condamnation de Simbikangwa Pascal, handicapé çà vie depuis 1986, pour planification et commission du génocide des Tuts, lequel génocide est prévu par les articles 211-1 et 213-1 à 213-5 du code pénal, au titre premier du livre II. La France est le premier pays au monde avoir condamné un Hutu Rwandais handicapé à vie sans fonction d’autorité à l’époque des faits qui lui ont été imputés, pour planification du génocide dit des Tutsi. Jusqu’à ce jour ni le Rwanda, ni le TPIR n’a condamné un Hutu Rwandais pour planification du génocide, le tout sans curieusement apporté une moindre preuve de l’effectivité de cette planification comme le requièrent les lois françaises. Ce qui est surprenant dans l’Affaire Simbikangwa, dans la présentation de sa proie, Gauthier Alain a écrit sur son site internet que celui-ci agissait sous l’autorité du Directeur Général du Service de renseignements rwandais, ce qui est exact de de bon sens élémentaire. Or, ce même Gauthier et divers ONG françaises prétendument défenseurs des droits de l’homme n’ont pas eu le courage d’actionner Iyamuremye, membre notoire du FPR qui opérait au sein des gouvernements Nsengiyaremye, Uwilingiyimana et Kambanda pour le compte du FPR et sous l’autorité directe de Kagame. Iyamuremye Augustin a été récompensé par Kagame pour les services rendus au FPR. Ils ont déployés pitoyablement et minablement une armada de moyens pour broyer un handicapé, le tout au mépris total des lois françaises et de l’humanité élémentaire. Même un idiot mongolien comprend parfaitement qu’un handicapé à vie qui ne peut se lever sans aide de son véhicule de handicapé a planifié seul le génocide dit des Tutsi dont la définition et les éléments constitutifs sont donnés par les articles ci-dessus cités. Hollande n’a pas présenté ses excuses aux Tutsi Rwandais pour le prétendu génocide commis les citoyens français contre les Tutsi. En réaction, Kagame a humilié publiquement les diplomates en poste au Rwanda. Il a rejeté l’accréditation des ambassadeurs nommés par le Président Français au Rwanda, aussi bien sous Sarkozy que sous Hollande au motif qu’ils étaient proches d’Alain Juppé, accusé par Kagame et les excroissances de son régime comme principal génocidaire des Tutsi. Le même Kagame a ordonné que les candidatures des citoyens français au poste de sélectionneur de l’équipe rwandaise de football. La haine de Kagame contre la France et ses dirigeants est intrinsèque et chronique. Par ses chantages et autres insanités Kagame entend jouer sur la psychologie des dirigeants français pour qu’ils enterrent le dossier judiciaire des assassins de ses six citoyens à Kigali les 6 et 8 avril 1994. Quant aux excroissances de son régime, eux veulent le pognon et visent à réduire à la mendicité des Hutu listés par le régime Kagame.
Certains Rwandais ont lu la lettre écrit par Alain Gauthier à tous les candidats français à l’élection présidentielle. Ils ont mis en œuvre le même mode opératoire que précédemment.
Après l’élection de Macron à la tête de l’Etat Français, Gauthier a cru que puisque lui et ses principaux collaborateurs sont nouveaux, ils ne connaissent rien sur l’Affaire Rwandaise quant fond et forme et conséquemment, face à ses tapages médiatiques comme ceux auxquels le monde entier vient d’assister dans ces derniers jours, ils agiront par émotions et nullement par raison et ainsi, il pourra mener à bien ses missions et le nouveau Président Français présentera des excuses aux Tutsi Rwandais au nom de la France pour le génocide commis par les citoyens français contre les Tutsi Rwandais. Pour optimiser les chances de réussites de ses méfaits, il a reçu le concours Bourdon, président du Sherpa et Monsieur de Saint-Exupéry et autres charognards français. Ils se sont réparti les tâches.de Saint-Exupéry a concentré ses tire Hubert Védrine, accusé par Kagame comme principal génocidaire des Tutsi et la livraison d’armes imaginaires aux génocidaires Hutu par la France. Alors que ses allégations sont fondées sur les « il m’a dit » et que conséquemment aucun homme sérieux ne peut accorder une moindre crédibilité à ses spéculations, l’auteur des fabulations contre la France et Védrine à savoir de Saint-Exupéry veut faire du chantage au nouveau gouvernement français alors que sous les gouvernements Chirac, Sarkozy et Hollande, les mêmes chantages opérés par lui contre les mêmes proies se sont soldés par un échec cuisant.
Quant au Sherpa, par les divagations contre la BNP PARIBAS, ses dirigeants sont montrés leur vrai visage. Ils sont au service des régimes sanguinaires et associés des associations mafieuses, excroissances du régime despotique de Kagame comme Ibuka et CPCR.
Madame Marie-Laure, responsable du contentieux qui, je subodore qu’elle est juriste prétend que la BNP PARIBAS a payé les armes achetées par les FAR. Elle prétend que Sherpa a mené les enquêtes et invoque une résolution de l’ONU qui a été prétendument violée par la BNP.
Pour étayer ses dires, elle cite la Banque Bruxelles Lambert. Ce qui est étonnant, elle semble ne pas savoir que le Rwanda a fait l’objet d’une FPR issue de l’armée ougandaise depuis le 01/10/1990, que les USA sous Clinton et le Royaume Uni, par diverses résolutions de l’ONU, imposé l’embargo sur les armes contre le Rwanda, Etat agressé et la France voté toutes les résolutions contre le Rwanda, que les FAR avaient été désarmées sur décisions des sponsors du FPR de Kagame et enfin qu’en 1994, le Rwanda était toujours frappé par l’embargo sur les armes.
Par contre, alors que diverses résolutions de l’ONU d’avant 94 visaient expressément les deux parties en guerre à savoir le Rwanda et le FPR, en réalité, non seulement l’embargo n’a jamais été respecté par les principaux sponsors du FPR. Du côté des USA, le Canada, l’Allemagne et le Royaume Uni, ils ont non seulement les deux premiers Etats ont livré les armes aux FPR mais ils ont également envoyé des experts conseillers militaires auprès du FPR. Le Canada a payé l’intégralité de la dette contracté par le FPR pour mener la guerre contre le Rwanda et les Rwandais. Du côté de La Belgique, pays dont est nationale la Banque Bruxelles Lambert qui avait des filiales au Rwanda, au Burundi et en RDC en l’occurrence, ont payés les armes achetées par l’armée burundaise pour le compte du FPR en violation totale des résolutions de l’ONU portant embargo sur les armes contre le FPR. Des tonnes d’armes ont été achetées en France et en Belgique. Les preuves existent. Autrement dit la France vendu les armes au FPR et respecté l’embargo sur les armes contre le Rwanda. Les preuves irréfutables existent.
En 1994, le 06/04/1994, le FPR avec l’appui principalement des pays ci-dessus cités, le FPR a passé à l’action finale dans l’unique dessein de prendre le pouvoir par la force et l’exerce au sein d’n régime purement Tutsi. Pour mener à bien ses actions, le FPR a bénéficié des appuis des armées burundaises au Sud, ougandaises au Nord et tanzanienne à l’Est. Pour mener la guerre de 1994, le FPR a bénéficié des moyens matériels énormes et performants alors que les FAR frappé d’embargo n’avait pas de quoi tenir le for quelques mois.
Si Maître Bourdon de Sherpa a mené des enquêtes, la logique veut que celles-ci soient objectives c’est-à-dire rechercher si les armes ont été livrées au FPR et aux FAR ou pas. Au regard de ses dires, les embargos de l’ONU ne s’imposaient pas au FPR mais uniquement au Rwanda. Pour les dirigeants de Sherpa, pendant la guerre au Rwanda, les soldats du FPR n’ont pas massacré les Hutu et conséquemment, il n’y a pas eu de crimes contre les Hutu, peu importe leur qualification. Seuls les Tutsi ont été massacrés par les Hutu et les soldats avec les armes payées via la BNP PARIBAS.
Au vu de l’accusation du Sherpa contre la BNP PARIBAS bondée d’énormités et de subjectivités, Sherpa n’a jamais mené une enquête sur les prétendues livraisons d’armes aux FAR payées via NP PARIBA. Elle a recherché et obtenu des ragots dans les bistrots de Kigali et ailleurs. Les allégations de Sherpa contre BNP PARIBAS ne sont donc que des fabulations qui n’honorent leurs auteurs.
Par ailleurs, ses accusations contre cette banque ont infirmées par un soldat français de l’opération turquoise, dénommé Ancel. Il a dit sur France Info qu’on leur a demandé de livré les armes aux FAR et nullement au Rwanda. Aussi, aux dates invoquées par Sherpa, le FPR, l’armée burundaise, armée ougandaise et l’armée tanzanienne occupaient plus de trois quart du Rwanda, comment les prétendus armes ont servi à génocider des Tutsi et non pas combattre le FPR appuyé par les trois armées ci-dessus citées ? Bagosora cité par Gauthier dans la plainte n’a pas été condamné pour avoir acheté des armes afin de génocider les Tutsi mais pour n’avoir rien fait pour empêcher la commission du génocide par les soldats qui étaient sous ses ordres, selon les juges du TPIR. Or, c’est un fait établi que Bagosora était directeur de Cabinet du Ministre de la défense du Rwanda et retraité de l’armée, par décret signé Nsengiayaremye Dismas, premier ministre. Même un idiot comprend parfaitement qu’un retraité de l’armée fût-il directeur de cabinet du ministre de la défense n’avaient pas des soldats sous son commandement. Quant au vice-président d’Ibuka, maison mère, il mélange pêle-mêle les gouvernements Habyarimana, Kambanda et fait volontairement abstraction comme Sherpa, des gouvernements Nsengiyaremye et Uwlingiyimana, alliés notoire, du FPR qui dirigeaient en fait et en droit le Rwanda, le tout pour prouver maladroitement la responsabilité de la France et de la BNP PARIBAS dans le génocide dit des Tutsi. Les crimes qui ont été commis par les soldats du FPR avec l’appui de ses sponsors via les banques de ces pays sont un fait établi de sorte que leur négation par les dirigeants de Sherpa est sans effet. Les faits sont tétus. C’est le FPR qui a déclenché la guerre contre le Rwanda et les Rwandais. Ce sont les Tutsi qui les premiers ont commencé les massacres des Hutu et nullement l’inverse. Le 06/04/1994, ce sont les Tutsi regroupés au sein du FPR qui ont assassiné le président Habyarimana afin de s’emparer du pouvoir en violation de l’embargo sur les armes invoqué par Sherpa. Ce sont les banques belges, allemandes, américaines, canadiennes et autres qui ont payés les armes achetées par le FPR, lesquelles armes ont été utilisées par les soldats Tutsi du FPR exterminés des millions de Hutu. Nier ces faits est tombé au niveau le plus bas de malhonnêteté. La malhonnêteté est en tout état de cause sanctionnée. C’est ce qui se passera relativement à la plainte fantaisiste de Sherpa et autres contre BNP PARIBAS et aux divagations de Monsieur de Saint-Exupéry.

Uwayo 30/06/2017 22:24

Bavandimwe mujye mwirinda gutukana muvuga amoko ndakeka ko Hitler atari abadage bamutumye gukora ishyano ikimenyimenyi nuko ubu abadage badahora bishyuzwa ibyo Hitler yakoze.Bavandimwe rero niba interahamwe zarakoze nabi ntibyabazwa abahutu bose. Niba inyenzi-inkotanyi zarakoze nabi ntibyabazwa abatutsi bose reka abe ariko mbivuga umwicanyi ni umwicanyi ntawica neza ngo yice nabi byose ni ukwica. Banyarwanda twivanemo ibintu byo kuvuga amoko rwose mubibera i Rwanda. Tube mature

Ibuka veut du pognon? 30/06/2017 17:26

Que Sherpa et Ibuka? Du pognon?
Derrière tout ça, il y a des avocats qui catalysent le système.
Cette histoire finira mal.

Génocide rwandais BNP complice Partie 2 30/06/2017 14:49

Génocide rwandais BNP complice Partie 2

https://www.youtube.com/watch?v=eROhG4Of6oE

kilimambogo boys 30/06/2017 14:07

bientôt c'est l'univers tout entier qui sera accusé d'avoir organisé et participé au génocide ... mrd
biriya bigoryi by'inyenzi niba bitarasobanukirwa ko abo bazungu babyuririraho kugira ngo imigambi yabo igende neza ... ubu koko biriya bicucu byibazako abo bazungu babikunda ?! naho waba uri ikigoryi gute à un moment donné il faut essayer de réfléchir et se remettre en question ...

Génocide rwandais BNP complice partie 1 30/06/2017 14:06

Génocide rwandais BNP complice partie 1
https://www.youtube.com/watch?v=4WsHYEqDnbg

Karabaye Inkotanyi zateye Uburundi 30/06/2017 12:23

Inkotanyi za Kagome zambutse umupaka zinjira mu Burundi. aha ntimureba izi nkozi zibibi zinyangabirama bahungu mwe. igihugu cyuburundi kigiye gusamburwa nkuko urwanda barugize? Nyakubahwa Pierre Nkurunziza urabe maso kagome agiye kugukurikiza Cyprien Ntaryamira na Juvenal Habyarimana, ibi binywamaraso inkotanyi bagiye kumena amaraso yabarundi cyane abahutu mwitegure kwicwa no kubatembera gushira.
Intwaramiheto ziburundi mutabare igihugu cyanyu kagome umuboyi wabazungu agiye gukora akazi kabamutumye. Mube maso Karabaye.

https://www.youtube.com/watch?v=8aglwpuyo9I

INKOTANYI NI ABABI KABISA 30/06/2017 12:11

BNB izabaze AHO FPR yakuraga AMASASU YARIMBAGUJE - KIBEHO - DRC nahandi....

IBYO MUJAMBURA RIMWE NIMWE BIZAKORAHO...

kalisa 30/06/2017 11:54

Baramaze niba baraguze intwaro! iyo bagufatiye embargo ushaka uburyo bwose wayizenguruka. Kuki nta muntu n'umwe ujya abaza aho intwaro inkotanyi zarwanishaga zaturutse?

Munyarukato 30/06/2017 09:42

Njye mpora mvuga ko abatutsi ali ibigolyi abantu bakanseka . Iyo izo nyenzi zilirwa zivuza iya bahanda ngo jyonosayidi jyonosiyidiiiiiiiiiii... zibeshya ko abantu ali ibigolyi bitazi uko zalimbaguye abahutu batagira ingano? Zarangiza rero zigakaraga iyo mijosi yazo imeze nkiyimiyongoyongo nubwo buzuru bumeze nkibikwasi bihandura amavunja ngo twarapfuyeeeeeeeee ngo ayiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ngo nyonyonyonyo...

Mwa bigolyi mwe ntimubona ko muba muli gutera abantu isesemi! Aho abatutsi rero babera inzoka ntindi zincira nuko zikwica zarangiza zikarimbura umulyango wawe, ubundi zikavuza iyabahanda ngo urazishe uzimereye nabi!!! Njye nababwiye ko umuntu wazanye inyenzi ntutsi mu rwanda yaruhemukiye bidasubirwaho bati.
Izo ntutsi kwilirwa zijya kujijisha mu nkiko zamahanga ngo Leta yurwanda yaguraga intwaro, ngo embargoooooo ngo nyo nyo nyo nyoooooooooooo........kuki zitavuga amabi yakorwaga na liliya shyano lyazo? Izo ntutsi zibeshya ko tutazi amaraso yali ali gutemba urwanda rwose kubera iliya Nzoka ngo ni Rwabujindiri Rukarabankaba Kanywamaraso Rushinyika Impimbi Runyenzi Rutindi Rubebe Rugalikingogo Inkandagirabitabo Nkongoro Kazuru Tugufwa Vampaya Gisahiranda Mushushwe Nyakabwana Dayimoni Gashukuzi Gikatamaraso Shitani Rupfu Ngoto Pilato aliyo umwicanyi Ruharwa Pawulo Kagome!!!!

Munyarukato.

Intozo-Inyenzi-Inkotanyi-Ibivume 30/06/2017 01:05

Ariko izi ngegera ngo ninkotanyi zibonamo ibiki? Nukubera iki France itivuna ingegera zimbwa zimisega nka FPR-Inkotanyi? Koko imbwa zimisega zikomeze kwisumbukuruza kugeza ahangaha. Mbese umusi twazihagurukiye zizajya hehe? Inkozi zinkozi zibibi zateye urwanda muri 1990 zica abanyarwanda kugeza kuri uyu munsi 2027 zica abanyarwanda kugeza no mumahanga zibazako byose bizaguma bihishwe, za Satelite zirababitse zikomeje guhishira ingegera inkozi zinkozi zibibi FPR - Inkotanyi kubera minerals za Congo, nyamara biri kugera kumusozo. Muhagarare mubone mwa Nyezi mwe mwashinze amajosi, mwishyira hejuru isi yose irabazi kandi yarababonye ntanahamwe muzihisha kwisi nahamwe, byose bigiye gushyirwa ahabona, ayo menyo mushinyitse uyu munsi azashirira munda zanyu mwabivume mwe.