Corée du Nord: Pyongyang confirme l’arrestation d’un enseignant américain accusé d'«actes criminels hostiles»

Publié le par veritas

Corée du Nord: Pyongyang confirme l’arrestation d’un enseignant américain accusé d'«actes criminels hostiles»

L’homme de 55 ans a été interpellé le 22 avril à l’aéroport de Pyongyang et « est désormais détenu par les services judiciaires compétents qui enquêtent sur ses crimes »…

 

Agé de 55 ans, il participait à des programmes d’aide à l’enfance dans des zones rurales, selon l’agence sud-coréenne Yonhap. La Corée du Nord a confirmé ce mercredi avoir arrêté le mois dernier Kim Sang-Duk, un enseignant américain soupçonné d’avoir «commis des actes criminels hostiles visant à renverser» le régime, a rapporté l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

 

Egalement appelé Tony Kim, l’homme a été interpellé le 22 avril à l’aéroport de Pyongyang et «est désormais détenu par les services judiciaires compétents qui enquêtent sur ses crimes ».

 

L’homme s’apprêtait à quitter le pays

 

D’après l’Université des sciences et de la technologie de la capitale (USTP) nord-coréenne, il a été arrêté au moment où il s’apprêtait à quitter le pays après avoir enseigné pendant plusieurs semaines dans cet établissement.

 

L’homme est également un ancien professeur de l’Université des Sciences et de la Technologie de Yanbian, en Chine, proche de la frontière avec la Corée du Nord. D’après son site internet, il enseigne la comptabilité.

 

Un contexte de vives tensions

Nikki Haley, ambassadrice américaine à l’ONU, avait vu dans cette interpellation une tentative du régime de Kim Jong-Un d’utiliser un Américain comme moyen de pression, alors que les tensions sont au plus haut entre la Corée du Nord et la communauté internationale, en raison des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. « Nous sommes confrontés à un dirigeant qui gesticule », avait-elle affirmé la semaine dernière dans un entretien accordé à la chaîne CBS, précisant que Washington tentait de rassembler des informations sur cette arrestation.

 

Kim Sang-Duk est le troisième ressortissant américain détenu en Corée du Nord. L’an dernier, Otto Warmbier, un étudiant de 21 ans, a été condamné à 15 ans de travaux forcés pour le vol de matériel de propagande. Kim Dong-Chul, un pasteur américano-coréen, est de son côté derrière les barreaux pour espionnage.

 

Source : 20minutes.fr

Commenter cet article

KubahoniYesu. 03/05/2017 17:37

Ni intambara yacu nayo .
Ninde wari uzi ko igihangange nka Amerika cyarota Rwanda _Kadomo cyambuka
kuvoma zahabu muri RDC ?
Miliyoni 13 ziraliwe mu myaka itarenze
25 muri Afrika yibiyaga ! Baziriki ?
Baza Nadine Rwigara ; bataligarika se
nawe yabyinaga nkakanyange muri
Grands Lacs !

Ntabwo ari intambara yanyu 03/05/2017 17:25

Ntabwo ari intambara yanyu di, vous feriez mieux de vous occuper de vos affaires.
Comme cet article noyé sur igihe.com
http://igihe.com/amakuru/u-rwanda/article/rubavu-inzu-zubakiwe-abanyarwanda-birukanwe-muri-tanzaniya-zatangiye

Ni impamo iyo mbonye ibintu nkibi ndababara.
NONE LETA IZAGUHA INZU, nta loyer wishyura, HANYUMA IZE NO KUGUKORERA entretien mu misoro y’abaturage cyangwa mu nfashanyo Mpuzamahanga ?
Ces gens seront des assistés sociaux, jusqu'à la fin des temps, sans qu'ils fassent un effort pour s'en sortir?
Nuko nyine uzajya kwumva ngo abacikacumu bo mu murenge runaka, bagabiwe inka cyangwa ngo bubakiwe amazu...
Ibindi ni "no comment".