Présidentielle rwandaise : l'opposante Diane Rwigara veut défier Paul Kagame

Publié le par veritas

Diane Rwigara, fille d'Assinapol Rwigara, un important entrepreneur rwandais porche du parti au pouvoir et décédé en 2015, a annoncé mercredi sa volonté de participer à la présidentielle d'août 2017 face à Paul Kagame.
Au nom du père. Diane Rwigara, la fille d'un ancien financier du parti au pouvoir au Rwanda, décédé en 2015 dans des circonstances controversées, a annoncé mercredi sa volonté de défier le président sortant Paul Kagame lors de la présidentielle d'août 2017. "Je vais combattre la pauvreté, je vais combattre l'injustice", a déclaré Diane Rwigara, lors d'une conférence de presse à Kigali. Elle a assuré devant les journalistes être en mesure de réunir les 600 signatures nécessaires pour officialiser sa candidature.
Âgée de 35 ans, cette femme d'affaires est la fille d'Assinapol Rwigara, un important entrepreneur rwandais. Dans les années 1990, il avait largement financé le Front patriotique rwandais (FPR) de Paul Kagame avant que celui-ci ne renverse le pouvoir extremiste hutu en juillet 1994, mettant ainsi fin au génocide qui a fait environ 800 000 morts selon l'ONUDiane Rwigara avait pris ses distances avec le FPR après le décès de son père en février 2015, dans un accident de la route selon la police. Elle avait contesté cette version et dénoncé un "assassinat", sans toutefois en apporter la preuve.
Kagame jusqu'en 2034 ?
Il s’agit de la quatrième candidate déclarée à la présidentielle, après la candidature en février de l'indépendant Philippe Mpayimana, tout juste rentré d'exil, celle de Frank Habineza, le président du Parti démocratique vert - seule formation d'opposition reconnue par les autorités -, et celle de Paul Kagame.
Si la Constitution rwandaise consacre le multipartisme, il n'existe pratiquement pas d'opposition dans le pays, le FPR contrôlant d'une main de fer les sphères politique, sociale et économiqueUne réforme controversée de la Constitutionadoptée en décembre 2016, permet à ce dernier, homme fort du pays depuis 1994, de briguer un nouveau mandat. Paul Kagame pourrait potentiellement rester au pouvoir jusqu'en 2034.
AFP avec France 24

Commenter cet article

NTWARI 07/05/2017 08:25

@Tumba. Inyankaragata ni benewanyu wa mushenzi we. Mbere yo kuvuga jya ubanza usobanukirwe ibyo uvuga. Ntunazi Liberté d'expression icyo bivuze. Liberté d'expression ntabwo bivuze kwica amategeko. Niwitwaza liberté d'expression ukica amategeko bakagufunga ubwo uzajyaho umoke ngo FPR yakurenganyije. Ngaho noneho niba uri umugabo uzajye mu kabari ko mu Bufaransa hanyuma utangire wigambe ukuntu ukorana na Etat Islamique, unavuge ko Leta yabo ikora nabi ko Etat Islamique ariyo ifite ukuri, nusohoka police ntigute muri yombi nzemera ko ho hari liberté d'expression iruta iyo mu Rwanda. Ariko uziko babahaye Jali mukiyongereraho Butamwa na Ngenda!! Uzazane amacakubiri mu banyarwanda witwaje liberté d'expression urebe! wa mbwa we! Naho kunkangisha ngo nzapfa, yego ndabyemeye nzapfa noneho wowe uzature nk'imisozi.

Tumba 06/05/2017 23:13

Ubwose uvuziki .
Ba ba jenero bafunze kuko baganiye mu kabali mwabafunguye ? Ntwa ; sobuja azagu
Sya izuba liva .Injajwa nkawe nizo
aheraho ! Liberté d'expression tuzayi_
subiza vuba tutanyuze ku binywamara
so nkawe we nyankaragata !

NTWARI 06/05/2017 22:07

Il y a la liberté d'expression au Rwanda. Ceux qui disent qu'il n y a pas la liberté d'expression au Rwanda, ça veut dire qu'ils n'ont rien à dire.

Cyuma 07/05/2017 01:04

Diane oye Diane oye