Pence rassure le Japon, Pyongyang promet des tirs hebdomadaires

Publié le par veritas

Le vice-président américain Mike Pence et le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Tokyo le 18 avril 2017

Le vice-président américain Mike Pence et le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Tokyo le 18 avril 2017

Le vice-président américain Mike Pence a réitéré mardi l'engagement de son pays à assurer la sécurité du Japon, face à la Corée du Nord qui menace d'effectuer des essais de missiles "chaque semaine".

Arrivé à Tokyo en début d'après-midi, M. Pence a entamé avec le Premier ministre Shinzo Abe des discussions centrées sur le régime de Kim Jong-Un après les récents tirs de missiles nord-coréens vers l'archipel, en mars et avril. Alors que plane la menace d'un sixième essai nucléaire par le régime communiste, le vice-ministre des Affaires étrangères de Corée du Nord, Han Song-Ryol, a laissé entendre que Pyongyang comptait accélérer le rythme de ses tirs balistiques.
 
"Nous allons mener plus d'essais de missiles de manière hebdomadaire, mensuelle et annuelle", a dit M. Han dans un entretien à la BBC, agitant la menace d'une "guerre totale". Face à cette menace, le vice-président américain a réaffirmé l'importance de l'alliance militaire avec l'archipel nippon. "L'alliance entre les Etats-Unis et le Japon est la pierre angulaire de la paix et de la sécurité en Asie du nord-est", a-t-il déclaré au début de sa rencontre avec le Premier ministre japonais.

M. Abe a pour sa part appelé à une solution "pacifique" à la crise nord-coréenne, ajoutant cependant: "le dialogue pour le dialogue n'a aucune valeur et il est nécessaire de faire pression". Le 6 mars, la Corée du Nord avait tiré quatre missiles balistiques vers le Japon et trois d'entre eux s'étaient abîmés dans les eaux territoriales nippones. L'objectif affiché par Pyongyang était de s'entraîner à "frapper les bases des forces impérialistes américaines d'agression au Japon, le cas échéant". Le régime nord-coréen avait tiré un nouveau missile en mer du Japon le 5 avril et a procédé à un test dimanche, qui a échoué.

Détermination

 

M. Pence avait lundi adressé un ferme avertissement au régime de Pyongyang, après une visite très symbolique de la zone démilitarisée (DMZ) intercoréenne. A Panmunjon, le "village de la trêve", à la frontière entre les deux Corées, il avait notamment affirmé que "toutes les options" étaient désormais "sur la table" pour régler le problème nord-coréen. "Ces deux dernières semaines, le monde a été le témoin de la puissance et de la détermination de notre nouveau président au cours d'opérations menées en Syrie et en Afghanistan", avait-il souligné, évoquant la frappe américaine contre une base aérienne syrienne et le largage d'une méga-bombe contre des jihadistes en Afghanistan.

"La Corée du Nord ferait mieux de ne pas éprouver sa détermination ou la puissance des forces armées des Etats-Unis dans cette région", avait-il ajouté. Donald Trump avait promis jeudi que le "problème" nord-coréen serait désormais "traité". "La RPDC (République populaire démocratique de Corée, NDLR) est prête à réagir à n'importe quel type de guerre voulue par les Etats-Unis", a répondu lundi son ambassadeur adjoint à l'ONU, Kim In Ryong.

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dit espérer qu'"il n'y aura pas d'actions unilatérales (de la part de Washington), comme celles que nous avons vues récemment en Syrie". "Nous n'acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l'ONU, mais cela ne veut pas dire qu'il soit dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force" contre la Corée du Nord, a-t-il mis en garde.

-Plus de 'patience stratégique Mike Pence a débuté sa tournée asiatique dimanche en Corée du Sud, quelques heures après l'échec de l'essai balistique de la Corée du Nord et au lendemain d'un gigantesque défilé militaire à Pyongyang, où ont été exhibés une soixantaine de missiles et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental. Le dirigeant américain a répété que l'ère de la "patience stratégique" était révolue, dans une allusion à la doctrine du gouvernement de Barack Obama qui consistait à refuser tout dialogue avec le Nord mais à durcir les sanctions afin que Pyongyang fasse des gestes tangibles en direction d'une dénucléarisation.

Le président Trump s'est même dit prêt à régler seul la question nucléaire nord-coréenne si Pékin ne parvenait pas à faire rentrer son turbulent allié dans le rang. A Séoul, M. Pence a cependant salué lundi les efforts des Chinois: "C'est encourageant de voir que la Chine s'engage dans ce sens".


AFP

Commenter cet article

Grd 19/04/2017 07:22

None bite?
Isomere nawe.

http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201704/18/01-5089459-trump-comme-ses-predecesseurs-compte-sur-pekin-pour-faire-plier-pyongyang.php

Ibijya gushya birashyuha 19/04/2017 04:22

ibyabaye uyu munsi 4/18/2017 muri America Alaska, USA. nimwihere amaso Russia na America wasanga bagiye kuyitangira ya ntambara ya 3 yisi yose.


https://www.youtube.com/watch?v=4nl_lSmO-HY

impunzi zabanyafrika muri Amerika zigiye guhura nibibazo bikomeye cyane 19/04/2017 01:14

Donald Trump yatangiye gushyira mubikorwa "Make America Again". impunzi zabanyafrika nyishi zigiye gusubizwa iwabo byihutirwa cyane, izituye Minesta, Dakota, etc.. inyishi murizo ni aba Somalia.
impuni zose zaje kubwa Barack Obama, hazakurikiraho izaje kubwa George W. Bush. akumiro!
uyu mugabo agiye gukubura America ayivanamo abirubura hafi yabose uzacika kwicumu azabara inkuru nyuma yubutegetsi bwe. Abazungu batangiye kurya karungu. Karabaye.
mukurikirane amakuru.

kilimambogo boys 19/04/2017 00:43

kariya karobo kaguye ingese ngo ni rujonjori mabere ya nyina, ejo bundi kazatangira kuvungukira munzira gata amapiyesi agakoze nkikimodoka gishaje pumbafu mufutu wase

kilimambogo boys 19/04/2017 00:39

izi nyana z'imbwa ngo n'abanyamerika zamaze les vrai américains (amérindiens), zigatera amabombe atomique mubayapani, zigakoresha intwaro z'uburozi vietnam n'ahandi.... ntamwaka ushobora gushira zitari muntambara ! yemwe n'abanazi ntibari babi nkizi ngegera, zisigaye zikora amarobot (zikayita ngo ni abaperezida) hanyuma zikayohereza kumara abirabura muri afurika !!!! ngaho namwe nimwirebere nkakariya ka robot ngo ni rujonjori bateretse mu rwanda none kakaba kagiye kumarira abanyarwanda (amoko yose) kw'icumu !! n'akumiro ... akarobo kirirwa kajya USA ngo baga charge banagaprogramme bundi bushya (mettre à jour) kugira ngo karusheho gukora ubugome ... pumbafu
iriya misega niyongera gucokoza koreya ya ruguru, zizakubitwa nkuko zakubiswe muri 1953 zikayabangira ingata nyirankaragata mugeri wa numa !

!Jj 18/04/2017 21:55

Nyabarongo ijyana uyikuruliye.
Abanyarwanda bakazihamagalira ba_
yicyuye iwacu ! Uko byagenze ibara
umupfu ! Ababyungukiramo nibilire
bambe ! Imana igihe izashakira abaza-
rokoka bazabaho !

//////?? 18/04/2017 21:27

ibi bihangange umurimo wabyo nuwo kwica abantu no kurimbura isi gusa. aya mashitani yaje kwisi aturutse he Bahungu mwe? Amerika imaze imyaka ibihumbi 400,000 gusa ibayeho. mbese yaturutshe hehe? mbere yari inyanja hanyuma Lusofer arategeka ko haba ahe iraharema byagenze gute?
nibaza cyane kuri iki kibazo buri munsi. agatsinda amaso yabyo, amatwi yabyo, imibiri yabyo ni Shitani gusa, gusa. amashitani aragwira.