USA-RUSSIE : Stars des années 80, les euromissiles préparent peut-être leur retour !

Publié le par veritas

USA-RUSSIE : Stars des années 80, les euromissiles préparent peut-être leur retour !
Défense: des experts américains s'inquiètent du déploiement d'euromissiles russes en Europe et appellent à renforcer les défenses de l'Otan. Les Etats-Unis et la Russie sont peut-être au bord d'une nouvelle course aux armements en Europe, sur le modèle de la crise des euromissiles qui avait secoué le Vieux continent dans les dernières années de l'Union soviétique.
 
Selon le New York Times, qui cite des sources américaines anonymes, la Russie a commencé à déployer sur son territoire des missiles de croisière à portée intermédiaire, susceptibles de frapper l'Europe de l'Ouest. L'administration américaine n'a pas confirmé officiellement le déploiement, mais n'a cessé depuis plusieurs années de dénoncer le fait que Moscou cherche à se doter de tels engins.
 
Pour les Etats-Unis, il s'agit d'une violation flagrante d'un traité historique négocié par Ronald Reagan et Mikhail Gorbachev au début des années 80 qui avait banni ces missiles à portée intermédiaire des arsenaux américains et russes, et avait permis d'éliminer 2.700 d'entre eux. L'Otan "se défendra si la Russie décide d'agir contrairement à la loi internationale", a prévenu jeudi à Bruxelles le secrétaire à la Défense américain James Mattis.
 
Le traité FNI (force nucléaires intermédiaires) signé en 1987 avait mis fin définitivement à la crise des euromissiles, une mini-course aux armements provoquée par le déploiement par l'Union soviétique de missiles nucléaires SS-20 visant les capitales de l'Europe de l'Ouest. L'Otan avait répliqué par le déploiement de missiles nucléaires américains Pershing, provoquant des manifestations pacifistes monstre et des débats existentiels dans l'opinion publique européenne autour du slogan des pacifistes allemands, "plutôt rouges que morts".
 
Pour beaucoup d'experts et de responsables américains, la Russie de Vladimir Poutine est en train de refaire avec ses nouveaux missiles le même calcul que l'Union soviétique des années 70. Les opinions européennes refuseront de voir les Etats-Unis déployer de nouveaux missiles en Europe pour rétablir l'équilibre, créant ainsi une cassure au sein de l'Otan. Aux Etats-Unis, les faucons sont déjà sur le pied de guerre pour répondre au déploiement des missiles russes, n'hésitant pas à envisager le déploiement de nouvelles armes nucléaires en Europe.
 
"Je prends ces informations comme la preuve que les Etats-Unis doivent augmenter leurs forces nucléaires en Europe", a déclaré l'ultra-conservateur sénateur de l'Arkansas Tom Cotton. Les Etats-Unis doivent "s'assurer que les forces de dissuasion nucléaire de l'Otan sont résilientes, bien entraînées et de plus en plus prêtes à contrer" les armes nucléaires russes, a indiqué de son côté le président de la commission des forces armées du Sénat, John McCain.
 
 'La négociation pas productive'
 
Même les experts en désarmement s'inquiètent des nouveaux missiles russes et pensent qu'il est nécessaire d'envisager le déploiement de nouveaux armements par l'Otan pour leur faire contrepoids. "Nous devons faire tous les efforts pour résoudre le problème diplomatiquement, mais malheureusement, la négociation n'a pas semblé très productive avec la Russie", estime Jeffrey Lewis, spécialiste en désarmement et éditeur de "Armscontrolwonk", un blog qui fait référence en la matière.
 
Pour Jeffrey Lewis et d'autres experts, les Américains doivent continuer de maintenir le canal diplomatique ouvert avec Moscou, mais aussi simultanément déployer en Europe de nouveaux armements menaçants pour la Russie. Le tout sans violer le traité FNI qui reste une pièce essentielle pour éviter une nouvelle, ruineuse et dangereuse course aux armements. "Si le but est d'amener les Russes à éliminer" les missiles contestés, "il vaut mieux" ne pas remettre en cause le traité FNI, souligne Michael Krepon, un autre spécialiste en désarmement qui dirige à Washington le centre d'études Stimson.
 
Celui-ci prévoit en effet des clauses d'inspection sur le terrain ou dans les usines de production russes qui pourraient se révéler très utiles. Pour Jeffrey Lewis comme pour Michael Krepon, il est possible d'imaginer de nouveaux missiles conventionnels très rapides et précis qui pourraient être déployés sans violer le traité. Le traité ne concerne pas par exemple les missiles tirés depuis des navires ou des avions, soulignent-ils.
 
L'administration américaine n'a pas décrit précisément le missile déployé par les Russes, mais selon Jeffrey Lewis, il pourrait s'agir d'une version terrestre du missile de croisière Kalibr déployé sur des bateaux russes, et que les Russes ont notamment utilisé pour frapper les rebelles en Syrie. Ces missiles pourraient facilement être équipés de têtes nucléaires.
 
La Russie accuse également les Etats-Unis de violer le traité. Elle estime que le système de défense anti-missile déployée par les Américains en Pologne et en Roumanie notamment pourrait servir le cas échéant à lancer des missiles vers la Russie.
 
http://actu.orange.fr

Commenter cet article

Umututsi Mwiza umumenya iyo aphuye 18/02/2017 16:22

Banyarwandakazi namwe bene wacu Bahutu bahire mwihangane gato ukuri kuzatsinda Gus's I icyonzi nuko twe abatutsi twahemukiye abahutu kandi burya abahutu nabana beza cyane rwose. Nonese Wamugani na kajuga numihutu Erega nuko umuhutu wese uphuye ahinduka umututsi naho ubundi Ntago turi beza

Uri prof.wiyozabwonko Mutobo 17/02/2017 19:39

Wibeshye umulyango w' ishuri lyawe.
Ibimanuka bivuka bipfumbatije uburozi; et quoi d'autres ?....
Abahutu mwabishe imyaka 400 ; muliyongeza muri 1990 nubu mutarahaga !
Nyamara amaraso yuriya mukongomani azabakoraho mba ndi umwabi !
Muzatekinika murambirwe . Nkeka ko uwo mushuka atari uwo muri moyen age.
Kwica kwica......mukibeshya mukica nabavandimwe banyu..kugeza lyari wa shyano we ?

Mboma 17/02/2017 19:11

Hhhhhh,
Ubwo jye narinzi ko waba uzanye ibimenyetso bivuguruza ibyo nari mvuze, naho uzanye ibitutsi gusa!!
Ibitutsi se sha ko bitajya binfata urimena umutwe wiki??

Ntabwo mpakana ko hari abahutu bapfuye.
Barapfuye rwose mu mirwano babaga biyahuyemo bashutswe n'ingirwabategetsi zitashakaga kwemera ko zatsinzwe.

Icyo ntsindagira nuko nta muhutu wazize génocide kereka niba mutazi icyo génocide aricyo. Abahutu bapfuye babaga nitwaje intwaro gakondo bahanganishaga n'imbunda z'inkotanyi.
Icyo gihe rero nubwo yaba umusivile, iyo yitwaje intwaro yitwa ingabo iri ku rugamba kandi agapfa nk'umusirikali uri mu mirwano.
Bariya bantu babaga bashutswe ko inkotanyi nta mbaraga zifite, ko ari imishushwe ifite imirizo yishwe n'inzara nabo s' ukwiyahura bakarega agatuza.

Abo rero ntibashobora guhinduka victimes ya génocide kandi nawe urabizi nuko uyobya amarari muvandimwe.

@Mboma 17/02/2017 18:58

Ilyo saro lya jenosayidi ndabona ulikomeyeho nka Kagome wanyu ; lirabahahira nibyo.
Mwe basoda babatutsi biyise FPR bica kuva 1990; mwabiherewe uruhusa nande rwo kwica abantu wa gihuka we. Puu...uri umusega ; nta kindi nakubwira.

Niyonzima jean de Dieu 18/02/2017 13:16

mpoma rwose bigaragara ko ubugome buvanze nu ubuswa bwabahumye amaso"None iyo Prezida wanyu avugako abantu bamucitse atabariyemo umujinya, ndetse akemeza ko azabakurikirana kugeza abarangije, iyo mwica systematiquement icyitwa umugabo wese ukomeye cg se wize wu umuhutu, ndetse kubera ubugome nu uwashoboye kubacika mukamuhiga , iyo muroga ibryo, mukarandura imyaka, abantu bakaba bamaze imyaka 22 bicaye hanze ngo barinze umwanzi batazi, iyo mushyiraho amashyuri yayirarushwa yigamo abahutu gusa , nyuma mugafata urubyiruko mukajya gufungira ku ibaba ngo bananiwe kwishingira imirimo, iyo mwirirwa muragije inkoni ,abantu dore ko Inka zanyu zitungwa ni myaka yabo mwaranduye, na andi mabi mukora gukubita , kurasa kumanyawa, nyuma mukavuga ngo polici yanyu ni professional, iyo uwo mutegetsi wanyu avugako uvoma ingunguru ukoresheje ikiyiko, iyo your so- called DR Bimana asaba kwicira muri prison abagabo ba abahutu bose bakuze , nyuma mugategeka abana babo gusaba imbabazi zi ibyaha baykozwe na fpr ifatanije na amaerika ni ibindi bisambo biamze kuyogoza isi, muba mufite uwuhe mugambi. Muzabeshya ni mugeraho namwe mwibeshye. Ujye uvuga ibyo ushaka RIKO UMENYE KO AYO MARASO AZABASAMA.

Mboma 17/02/2017 17:47

@ Niyonzima jean de Dieu,

Nta génocide yigeze ikorerwa abahutu ntitukajijishe.
Génocide yabayeho mu rwanda nimwe yakorewe abatutsi, ikozwe n'amahutu ( ariko sibose).

Abahutu bapfuye muri congo nahandi baguye mu mirwano kuko udafite imbunda yabaga yitwaje intwaro gakondo kandi yibeshya ko ahanganye n'inkotanyi.
Uguye ku rugamba rero yitwa intwari cg ikigwari bitewe n'urugamba aguyeho ntabwo yitwa victime wa génocide.
Uzasobanuze éléments constitufs zituma meurtre yitwa génocide.

@ Mboma 17/02/2017 21:31

Wibagiwemo ko n'Abatutsi nabo bayikoze nubwo atari bose. Urugero: KAJUGA!!!

Niyonzima jean de Dieu 17/02/2017 08:25

HCR , mu mugambi wo gusiba ibimenyetso bya Genocide yakoreye Abahutu kuva bafatanya na FPR gusenya akarere bahereye mu Rwanda. Ubu irimo irashyishikariza impunzi gutaha ngo bazihaye inticya nti ikize y'amafaranga $ 250 each Adult individual. Ibi si urukundo HCR ifitiye impunzi nyuma yo kuzicisha inzara na amarozi inyaka isaga 22 . Impunzi turaburirwa ngo ejo batadufatanya ni inzara ni ibibazo daduteye ubwo noneho bakadutsemba burundu. Abafite ubushobozi bari bakwiye kurega HCR ubufanya cyaha muri Genocide irimo ikorerwa Abahutu, kandi imaze igihe kirekire. None se baratekereza ko ubwo busa bwabo aribwo bwadutunze mu myaka yose bamaze batwicyira ku rwara nki Inda? Ese babanjye bagaha imiti ziriya nzirakarengane zifungiye Gisangani. Satani nti ahaga amaraso ,nyabuneka mwihangane kuko Imana itazbura kubakoza isoni.