Rwanda : les desseins futuristes de Paul Kagamé et la réalité du terrain !

Publié le par veritas

Inégalité criante aux Rwanda, exemples de deux images différentes de la ville de Kigali

Inégalité criante aux Rwanda, exemples de deux images différentes de la ville de Kigali

«Le Rwanda a rendez-vous avec l’avenir.» Le titre, un peu pompeux, de notre série d’articles sur le développement dans ce petit pays témoigne d’une volonté de montrer une image positive du continent noir, celle d’une Afrique triomphante.
 
Si l’enthousiasme à éviter les clichés misérabilistes à propos des pays d’Afrique subsaharienne est légitime, il ne doit pas empêcher d’être lucide. Certes, le pays des mille collines a fait des progrès fulgurants –aller à Kigali suffit pour s’en convaincre–, mais ceux-ci profitent-ils réellement à la population?
 
Considéré comme le septième pays le mieux géré du monde et le sixième en matière d’égalité homme-femme par le World economic forum, le Rwanda est surtout adoubé par des institutions emblématiques d’une mondialisation ultralibérale et inégalitaire. Des trophées qui sont tout autant d’artifices pour farder une réalité moins reluisante.
 
Alors que le gouvernement s’équipe de drones autonomes pour livrer les hôpitaux et de 4G dans les bus de la capitale, la pauvreté, elle, n’a que peu baissé. Le pays se place au 166e rang du classement mondial du PIB par habitant, soulignant un décalage important entre les desseins futuristes du président de la république, Paul Kagamé, et la réalité du terrain.
 
Aux droits économiques s’ajoute la problématique des droits démocratiques et des libertés fondamentales. La presse indépendante n’existe pas, les disparitions d’opposants politiques – ce qu’il en reste – sont fréquentes. Le malaise est omniprésent et la répression n’est jamais bien loin.
 
Faut-il pour autant jeter aux orties les politiques menées jusque-là? Malgré son autoritarisme, Paul Kagamé a eu le mérite d’investir les deniers publics pour améliorer les infrastructures du pays, plutôt que pour son enrichissement personnel. Vingt-deux ans après le génocide, le Rwanda dispose d’un réseau de santé performant et d’un système éducatif efficace, faisant passer le taux d’alphabétisation à 70%, contre 55% en 1994.
 
Les universités champignonnent et permettront peut-être à la jeune génération – 40% de la population a moins de 15 ans – de tenter d’amorcer un tournant démocratique. En 2017, Paul Kagamé sera vraisemblablement réélu pour un troisième septennat avec un score soviétique. Sept longues années qui laisseraient mûrir les aspirations des jeunes. Si le Rwanda a rendez-vous avec l’avenir, ce dernier a pris un peu de retard.
 
Source : lecourrier.ch

Commenter cet article

CESAR 24/02/2017 21:06

Kalisa, vous avez tout dit sommairement. L'auteur de cet article n'est même pas touriste mais un aventurier. S'il est allé au Rwanda, il n'a pas quitté son hôtel. Il n'a vu que les buildings et les villas des oligarques du régime et leurs associés étrangers anglo-saxons qui grouillent ici à Kigali. Pour l'auteur de cet article, se sont ces buildings qui sont la preuve des réalisations positives de Kagame pour les Rwandais. Autrement dit pour lui, le Rwanda est les quartiers des oligarques.
Il a même osé dire ce qui suit, ce qu'aucun homme rationnel doué de discernement ne peut dire: "Malgré son autoritarisme, Paul Kagamé a eu le mérite d’investir les deniers publics pour améliorer les infrastructures du pays, plutôt que pour son enrichissement personnel. Vingt-deux ans après le génocide, le Rwanda dispose d’un réseau de santé performant et d’un système éducatif efficace, faisant passer le taux d’alphabétisation à 70%, contre 55% en 1994."
Questions: s'est-il documenté avant de proférer de telles affabulations? Il est de notoriété publique que Kagame est un des présidents les mieux payés en Afrique, le tout dans un pays où le salaire d'un enseignant ne lui permet même pas de tenir deux semaines, où les étudiants s'agglutinent à hui voire plus comme des moutons dans une chambre de moins de 12 mètres carrés, où les médecins du service public de santé démissionnent massivement en raison du non paiement de leurs maigres salaires, où des millions de Rwandais sont frappés de paupérisation absolue depuis plusieurs années à tel point que les plus courageux vendent les portes et les tôles de leurs maison pour pouvoir acheter un billet de bus afin d'aller chercher une meilleure vie dans les pays voisins. S'il s'était donné la peine de se documenter, il aurait pu savoir que Kagame a détourné plus de 100 millions de dollars US, qu'il a ensuite acheté deux avions personnels à 50 millions la pièce et qu'il les loue au Rwanda lors de chacun de ses voyages à l'étranger, le tout pour un montant fixé par lui-même et que lui seul connaît. Ces avions sont immatriculés à l'étranger et nullement au Rwanda. Kagame est propriétaire de la Banque de Kigali en sus de ses diverses sociétés opérant dans tous les secteurs de l'économie rwandaise. Le Rwanda, par la privatisation massives de toutes les entreprises publiques, est un patrimoine des oligarques du régime sous la direction de Kagame. Celui-ci est un des grands clients des paradis fiscaux. L'auteur de cet article n'a pas lu le Monde "Panama Papers". Le Rwanda est dirigé par un clic mafieux et gangsters. Le Rwanda de Kagame attire les charognards et rapaces en tout genre du monde entier à tel point que même un ex-premier ministre britannique à savoir Tony Blair a intégré le groupe Kagame parce qu'il est pour lui financièrement très porteur. Il est conseiller spécial officieux ou occulte de Kagame moyennant paiement de plus de 10000 dollars US par mois. Avocat d'affaires qu'il est, il lui a prodigué utilement des astuces de détourner en toute impunité des millions de deniers publics. Ainsi, 500 millions de dollars de deniers publics ont financé des projets d'intérêt public qu'aucun Rwandais n'a jamais vus. In fine, le Rwanda sous Kagame est devenu un vache à lait pour toutes les mafias du monde entier, complices des oligarques du régime Kagame dans le pillage du Rwanda, le tout au vu et au su des millions de Rwandais, qui restent apathiques.

Baritoromayo 24/02/2017 11:28

Kuvuga ko Kagome ari mubi si bibi ; keretse umubeshyeye. Wibuke igihe ; nta munyarwanda watinyukaga kuvuga ko Kagome yamwiciye ; ubivuze abazungu bakamujyana Arusha ngo ni umujenosideli ! Abazungu bumva business zabo gusa ukuri kutarimo zahabu na peteroli bafunga amatwi barakwirengagiza bakazagusohora mu mateka( urug. Ninde wateguye jenoside mu Rwanda ? Ninde wakoze jenoside yo muri mapping repport ?) Ibyo byose ni ibanga likibahahira ; ni ukuduhira mu matwi yabo + ibikorwa nibyo . Iyo umurundi atavuza induru ngo yange ibyakorewe i Rwanda ku butaka bwe ; ubu igihugu kiba cyarahindutse amateka.
Harakabaho Nyakubahwa Padili Nahimana nabafasha be. Harakabaho za oppositions zose zirwanya akarengane nubwicanyi bumaze imyaka 27 mu Rwanda.
Twese hamwe tuzotsinda umugani w'umurundi!

@Kalisa 24/02/2017 09:28

Najye niko mbibona.
Iyi nyandiko igenewe abanyamahanga bataba mu ri iki gihugu.
Ufunguye imipaka ya Rwanda ; ugaha uburenganzira abanyarwanda bakajya iyo bashaka nkuko mu bihugu bya Afrika yuburengerazuba bimeze ; nta mwaka washira hari umuntu numwe usigaye muri iki gihugu !
Hasigaramo Kagame wenyine nagatsiko ke; kuko nabasoda be bamutoroka!
Bariya arindagiliza muri universités zidashobotse ; abana be nabagatsiko bajya kuminuza muri Amerika ku misoro yabaturage ! Uru rubyiruko apyinagaza mu myigire mibi abizi kandi abishaka ; ariyo mpamvu nta mwana we wiga mu Rwanda.
Barangiza akabahemba ubusa : ibihumbi 45 . Ubuze ikiraka akirukanwa mu mugi akabuzwa nakubuzunguzayi cg akicwa.
-Kagame ati : rubyiruko rwanjye nzabigisha imbunda mundwanilire ; mulinde umukati wanjye.
Uru rubyiruko abeshya azi ko Mutobo ihagije kugirango uruhanagure ubwonko rwere kubona !!!

Semanzi 24/02/2017 10:58

Aho bigeze abanyarwanda bari bakwiye kwibaza kubyo PADIRI Thomas aherutse kuvuga: guhora tuvaga ko Kagame ari mubi, tubwibwira abazaungu (nkaho batamuzi: mon commentaire) ntabwo ari ugukora politike. Umunyapolitike agomba kugira icyo akora iyo ashaka guhindura ibintu. Njye nongeyeho ko umuntu uboshye iyo adakoze uko ashoboye kugira ngo yibohoze arinda apfa ari umucakara. Padiri yashyizeho gouvernement yo hanze, abantu benshi biyita abanyapolitike bo muri opposition, baramuseka, bamwe baranamurwanya, maze bikomereza refrain yabo ko Kagame ari mubi ko agomba kuvaho. Mpora nibaza icyo ubwange nakora kugira ngo ibintu bihinduke? Nubwo ntarabuna igisubizi kisbhimisha, ariko nkora uko snhoboye kwose nkirinda kurwanya abantu barwanya Kagame, ndetse byanashoboka nkabatera INKUNGA

Kalisa 24/02/2017 08:52

l'auteur de cet article est visiblement un touriste. Kagame a échoué sur toute la ligne.L'auteur prétend que Kagame a engrangé des succès dans les domaines de l'EDUCATION ET DE LA SANTE, pourtant même les Sénateurs admettent que les étudiants dorment dans les Ghettos tandis que leur bourse est de 25000 FRW =30 US $ soit 1 dollar par jour! qui dit mieux? Dans le domaine de la Santé la presse gouvernementale nous dit que les médecins ne sont pas payés dans l'hopital de BUSHENGE et démissionnent en grand nombre, est-ce ça la réussite du sieur Kagame?

Kalisa 24/02/2017 08:50

l'auteur de cet article est visiblement un touriste. Kagame a échoué sur toute la ligne.L'auteur prétend que Kagame a engrangé des succès dans les domaines de l'EDUCATION ET DE LA SANTE, pourtant même les Sénateurs admettent que les étudiants dorment dans les Ghettos tandis que leur bourse est de 25000 FRW =30 US $ soit 1 dollar par jour! qui dit mieux? Dans le domaine de la Santé la presse gouvernementale nous dit que les médecins ne sont pas payés dans l'hopital de BUSHENGE et démissionnent en grand nombre, est-ce ça la réussite du sieur Kagame?

Igisubizo kili muri commment yuwagize ati : 23/02/2017 20:45

Abahutu n'abatutsi bi Burundi ntibumvikana ; ubivuze uba upfobeje jenoside ?
Najye nti : ngirango niyo mpamvu bene kulira mu mivu yamaraso bashatse jenoside i Burundi bakamwara ! None ya dynasity Clingling yahilimye itarabageza ku lindi saro lyabalyi ! Puu...

Senateri Charon yanditse kuri konti ye ya twitter .... 23/02/2017 19:51

Ejo kuwa 22 Gashyantare 2017, Senateri Charon yanditse kuri konti ye ya twitter , avuga ko igihe Abahutu bazashyira hamwe n’Abatutsi, bizaba igihamya cy’uko Emmanuel Macron ari umukandida ushyigikiwe na François Hollande (ref: igihe.com, 23/02/17).

Hari abihutiye kuvuga ngo apfobeje jenoside.

Hari uwansobanurira aho ibyo bihuriye?

jukace1.blogspot.be 23/02/2017 18:48

Le syndrome du larbin

Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.

Rama 23/02/2017 18:22

Et les chaumeurs avec leurs diplomes d'universités ; renvoyés à l'íles des encombrants de la capital ! (lac Kivu)
Durant ces 23 ans du règne des Ougandais sur le Rwanda , on a fait que pleurer certains de nos morts . Si c'est ça le commencement ; la fin c'est quoi ?

marara 23/02/2017 17:22

il faut bien commencé par quelque chose;
tout ne peut pas être résolu simultanement comme par miracle .
N'oubliez pas que le développement c'est un processus

Bene 25/02/2017 10:21

Cher Marara,

Au moins vous aurez essayé, mais peine perdue, d'amener la raison sur ce site. Mais que faire lorsqu'on dit que ce monde sera toujours majoritairement peuplé d'imbéciles et fiers de l'être ?