France-François Fillon aux Français: “c’est à vous de décider”

Publié le par veritas

France-François Fillon aux Français: “c’est à vous de décider”
Deux jours seulement après leurs avoir présenté ses excuses, le candidat Les Républicains se tourne à nouveau vers les Français, via une tribune publiée dans le quotidien Ouest-France.
 
C’est à vous de décider et à vous seuls”. S’estimant attaqué et dans son droit, reconnaissant avoir été “abasourdi’ par ces révélations en cascade, François Fillon s’adresse une nouvelle fois aux Français mercredi, pour leurs “dire (sa) vérité”. Moins de deux jours après avoir prononcé des excuses, cette tribune, sous forme de lettre publiée par le journal Ouest-france, intervient au moment où le Canard enchaîné révèle des indemnités de licenciement que son épouse aurait touchées en tant qu’assistante parlementaire.
 
“Tout est légal”
 
Face aux informations publiées par la presse depuis deux semaines, François Fillon se défend. “Tout est légal” maintient-il, mettant en avant sa bonne foi fondée sur une carrière jusque-là irréprochable judiciairement. “En trente-deux ans de vie politique, je n’ai jamais été mis en cause dans une affaire”.
 
François Fillon met en avant la transparence de sa démarche. ”Les sommes perçues ont été strictement déclarées aux impôts, les revenus en découlant strictement imposés. J’ai souhaité que tout soit mis sur la table, que tout soit vérifiable et consultable.
 
Par ailleurs, il appelle les autres candidats à en faire autant. “J’attends désormais la même attitude de la part de mes concurrents. Que ceux qui donnent des leçons de démocratie se plient au même exercice de transparence !
 
“J’ai commis une erreur”
 
Le candidat LR reconnaît tout de même avoir “commis une erreur : en travaillant avec mes proches, j’ai privilégié une collaboration de confiance qui aujourd’hui, suscite la défiance. Le temps, l’époque, a changé. J’ai décidé de mon propre chef d’interrompre cette collaboration en 2013. J’aurais sans doute dû le faire avant. Je vous dois donc des excuses”.
 
Une lettre dans laquelle le candidat LR a réaffirmé aussi que “rien n’ébranlera (sa) volonté”. Ce qui ne semble pas avoir convaincu François Bayrou. Le président du MoDem a accusé mercredi François Fillon d’être “sous l’influence des puissances d’argent”, faisant un pas supplémentaire vers une candidature à la présidentielle en affirmant qu’il prendrait “ses responsabilités”.
 
Yahoo

Commenter cet article