Burundi: grandes manœuvres autour de la reprise du dialogue

Publié le par veritas

Burundi: grandes manœuvres autour de la reprise du dialogue
L'équipe du facilitateur dans la crise burundaise vient d'annoncer la reprise du dialogue la semaine prochaine, du 16 au 18 février à Arusha, où devrait être abordé pour la première fois les questions de fond après plusieurs sessions consacrés aux préliminaires et qui se sont soldés par un échec. Cette session survient après les propos tenus par l'ancien président tanzanien, qui avait estimé que la question du 3e mandat ne se posait plus, et qu'il allait focaliser les discussions sur les prochaines élections, prévues en 2020. Des propos qui avaient suscité la colère de la principale coalition de l'opposition burundaise, le Cnared. Officiellement, les positions sont toujours aussi tranchées, mais de grandes manœuvres sont en cours.
 
Une délégation du Cnared s'est rendue fin janvier à Kampala où elle aurait rencontré à deux reprises le médiateur en chef dans la crise burundaise, Yoweri Museveni. Entre les deux rendez-vous, le président ougandais a reçu l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, chargé de l'épauler dans sa tâche.
 
Des sources diplomatiques ajoutent que l'opposition burundaise en exil avait également intérêt à trouver une porte de sortie honorable en raison de dissensions internes la question du dialogue. Depuis, le Cnared a mis un bémol à ses communiqués incendiaires contre le facilitateur tanzanien, qui a mis aussi de l'eau dans son vin. Benjamin Mkapa devrait d'ailleurs inviter cette fois les principaux membres de cette coalition, sans tenir compte du veto de Bujumbura.
 
Et c'est de ce côté que ça coince encore. Le gouvernement burundais continue de jurer qu'il n'acceptera jamais de s'asseoir à la même table qu'une opposition en exil, qualifiée de violente. Mais celui-ci est soumis à de fortes pressions, notamment de la communauté internationale. Le secrétaire général du parti au pouvoir, le général Evariste Ndayishimiye, revient d'ailleurs de Dar es-Salaam où cette question a été au centre des discussions.
 
En attendant, Mkapa semble décidé à faire les choses autrement cette fois-ci. Après quatre de jours de consultation avec un groupe de travail qui comprend l'ONU et l'Union africaine notamment, il devrait recevoir aujourd'hui à Arusha tous les envoyés spéciaux de l'ONU, de l'UA, des Etats-Unis ou encore de la Belgique et de l'UE.
 
Il explique que huit points seront à l'ordre du jour des futures négociations, dont la fameuse question du troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. De quoi satisfaire l'opposition en exil.
 
Source :rfi.fr

Commenter cet article

Munyarukato 11/02/2017 09:20

Ariko ubutegetsi burwanywa n'abantu bose, UN, UA ibihugu byose, bukica abenegihugu kugezubwo inzrgo z'iperereza zibaca imitwe ku manywa y'ihangu police ikarasa abaturage kuva izuba zirasa kugeza nirenga ntacyo yikanga ibiganiro baba bakorana nabwo nibyiki?
MRND na CDR yayo se zagiye arusha gake?
Katumba nabamushyigikiye ntibagarikaga ingogo muri gare routière izo ngirwabiganiro zirimo arusha!!
Gatete wa Murambi bagosora n'abandi bacukuzaga ibyobo rusange bajugunyamo inzirakarengane izo ngirwamishyikirano zitarimo kuba!!!
Erega ingoma yica abenegihugu igamba kurimburaanywa n'abakaraza bayo nibyo bitanga amahoro abaturage bakongera kubaho mu mahoro nkuko byagenze mu rwanda abicanyi bamaze kwangara.
Ubu urwanda ruragendwa nta bwoko bukiruta ubundi, nta barrières zikicirwaho abantu mu gihugu nta modoka zigitwikirwamo abagenzi.

Ubu rwese umuntu ahaguruka icyangugu agataha ku gisenyi ntawe ugenzura uko izuru rye rireshya.
Tugomba kwemera ko kuba abahutu tukaba benshi bitaduha uburenganzira bwo kwica no gutwikira abandi.
Ibyo nitumara kubishyira mu mitwe ingoma zacu zizarama.

Tureke rwose kwikorera amahanga n'imiryango mpuzamahanga kuko ikibazo kiri mu mitwe y'abahutu bumva ko kumena amaraso aribyo bitanga igaburo rirambye.

Abo babirigi na ONU ariko twiriza mu kanwa ko tutabamaganye muri 1959 ntitubamagane za 1963 cya gihe Colonel Logiest na Perodin bazanaga kajugujugu zadufashaga kumenya aho abatutsi bihishe mu myonga, bakadufasha mumenesha bene kanyarwanda bazira ubwoko batahisemo!!!

Tureke ubwibone twige kubana n'abandi naho ubundi bazaganira baruhe kandi birangire biruka amashyamba nkuko byagenze mu rwanda ngaha aho nibereye.

Munyarukato

MBONYINGABO 11/02/2017 07:22

Ikibazo cya manda ya 3 ya Nkurunziza cyararangiye kuko irikurangira, nizere yuko yamaze gutegura uzamusimbura. Cnared nibitegure ubulyo bwoguhangana numukandida mushya bareke gukomeza guta igihe mumishyikirano itagira ikigeraho.

Icyakora mumishikira nibishoboka bakabakuriho ibihano kugirango basubire mugihugu nibyiza naho ibyimyanya mubuyobozi nibabyibagirwe.