Génocide au Rwanda: un non-lieu en France

Publié le par veritas

Pierre Tegera

Pierre Tegera

Des juges d'instruction ont rendu un non-lieu dans l'un des dossiers ouverts en France sur le génocide au Rwanda, au bénéfice de Pierre Tegera, visé par un mandat d'arrêt de Kigali mais dont la participation aux massacres en 1994 n'a pu être établie, selon des sources concordantes aujourd'hui.
 
Ce non-lieu a été prononcé le 12 décembre, neuf jours après la confirmation en appel de la condamnation à 25 ans de réclusion criminelle de l'ancien militaire Pascal Simbikangwa, premier Rwandais à avoir été jugé en France en lien avec le génocide des Tutsi, qui a fait 800.000 morts entre avril et juillet 1994.
 
Deux anciens bourgmestres ont eux été condamnés à la perpétuité en mai 2016 et ont fait appel, tandis que le prêtre Wenceslas Munyeshyaka a bénéficié d'un non-lieu. Environ 25 enquêtes similaires sont encore ouvertes au pôle crimes contre l'humanité du tribunal de grande instance de Paris.
 
Ancien ingénieur agronome dans son pays, responsable du Plan national d'amélioration de la pomme de terre (Pnap), Pierre Tegera, 65 ans, avait été interpellé en décembre 2013 à Nice, où il était devenu ambulancier. Il était visé depuis 2008 par un mandat d'arrêt de Kigali, puis par une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) en France et par une demande d'extradition de Kigali. La justice française a toujours refusé d'extrader des Rwandais accusés de génocide dans leur pays. Immédiatement remis en liberté après son interpellation, Pierre Tegera n'était pas mis en examen mais témoin assisté.
 
Kigali l'accusait d'avoir été le "leader" d'une milice interahamwe (extrémistes hutu), notamment dans la commune de Kibilira (nord) dont il était originaire et où des massacres avaient déjà eu lieu contre les Tutsi depuis 1990, date du début l'offensive de la rébellion du Front patriotique rwandais (FPR) contre le pouvoir hutu.
 
Les enquêteurs et les juges d'instruction se sont rendus plusieurs fois au Rwanda. Plusieurs témoins ont affirmé que Pierre Tegera avait participé à des campagnes anti-tutsi à Kibilira, jusqu'à lui prêter un rôle dans des massacres avant 1994. Mais les juges relèvent qu'aucun d'entre eux ne peut l'impliquer dans des tueries durant le génocide, selon l'ordonnance dont l'AFP a eu connaissance. Or, la compétence universelle de la justice française sur le génocide ne couvre que l'année 1994.
 
Source :lefigaro

Commenter cet article

CESAR 13/01/2017 19:39

Les juges français ont dit le droit et rien que le droit. la justice a donc été effectivement rendue.
Le génocide dit des Tutsi est devenu un fonds de commerce qui rapporte gros pour les charognards et rapaces en tous genres qui grouillent dans ce pays et à l'extérieur du Rwanda.
En raison de son utilisation désordonnée et dans tous les sens, il est devenu un vulgaire mot dépourvu de sens.
Dans cette affaire, Monsieur Gauthier a péremptoirement et crié sur tous les toits que Monsieur Tegera est un génocidaire des Tutsi et qu'il a des preuves incontestables de la véracité de ses affirmations et des témoins crédibles. Il a mobilisé tous ses réseaux dans son pays pour perturber la vie personnelle et familiale de Tegera en France à tel point que le statut de réfugié lui a été retiré par l'OFPRA au mépris des règles élémentaires du droit français,En effet, dès lors que l'accusé n'était jugé et reconnu coupable des faits invoqués à son endroit par la justice française, comme tout citoyen français accusé bénéficiait de la présomption d'innocence consacré par la constitution française et toutes les convention s internationales que la France a ratifiées. Il a été livré aux chiens par les médias français en violation flagrante de cette présomption d'innocence qui est un droit fondamental prévu par la Constitution de la République Française. Les donneurs de leçon de respect des lois sont les premiers à les bafouer mais uniquement contre certains Hutu résidant en France.
Que nous apprend la décision de la justice française? Les témoins de Gauthier ont dit aux juges français qu'ils n'ont jamais vu l'accusé commettre les massacres contre les Tutsi d'avril à juillet 1994 mais qu'en revanche, ils l'ont vu commettre les crimes contre les Tutsi avant avril 1994 sans indiquer les dates , les lieux et les noms des victimes, D'avril 1992 à avril 1994, le Rwanda était dirigé en droit et en fait par le gouvernement d'opposition allié du FPR, sous la direction de Nsengiyaremye Dismas. Les témoins dont la majorité n'a jamais vu Tegera et ne le connaissent donc pas ont oublié que d'avril 1992 à avril 1992, le Rwanda était dirigé par l'opposition et le FPR et que par conséquent si l'accusé avait massacré les Tutsi, il aurait, en tout état cause, été envoyé en prison pour répondre de ses crimes. Ensuite, aucun Rwandais n'a entendu parler des crimes commis contre les Tutsi par Tegera à la période évoquée par les soi-disant témoins.Enfin, amateurs menteurs qu'ils étaient, ils ne se sont pas rendus compte que leurs affirmations sont manifestement contradictoires et qu'en conséquence, leurs faux témoignages sont flagrants et ne pourront corrélatvement être retenues par les juges français.
L'accusé a eu de bons avocats qui ont déconstruit de a à z l'accusation montée de toute pièce par Gauthier contre Tegera sur demande du régime Kagame.

Ce qui n'a pas le cas pour le handicapé, Simbikangwa Pascal, enfermé dans une prison française depuis des années sans contact avec l'extérieur car il n'a pas de famille en France. S'il avait des bons avocats, les faux témoins prisonniers de Kagame qui ont été exhibés au titre de témoins par le ministère public français auraient été démasqués. Aussi, ils auraient demandé aux juges français de produire les preuves de la planification du génocide dit des Tutsi et expliquer publiquement comment et où ils les ont trouvées alors que ni le gouvernement rwandais de Kagame ni le TPIR ni quiconque autre n'a jamais produit la moindre preuve de cette planification du génocide dit des Tutsi, Enfin, ils auraient interrogé Iyamuremye Augustin, patron des services secrets rwandais et supérieur hiérarchique de l'accusé et Nsengiyaremye Dismas qui avait dans ses mains tous les services secrets rwandais pour expliquer comment un handicapé cloué et simple adminitratif dans la chaise roulante depuis 1986 a seul planifié le génocide des Tutsi invoqué à son endroit par la justice français et s'ils en étaient au courant et ce qu'ils ont fait pour l'empêcher d'une part et pourquoi Kagame, espion de profession, n'a jamais évoqué cette planification du génocide dit des Tutsi lors des négociations avec Nsengiyaremye alors premier ministre et allié du FPR contre Habyalimana car si celle-ci a existé, il en était impérativement au courant. Ils auraient pu demander aux soi-disant témoins de Gauthier ( en fait de Kagame car Gauthier, Rwandais par naturalisation travaille notoirement pour le compte du gouvernement Kagame dont il est la voix en France) comment ils n'ont vu que le seul accusé sur les prétendus barrages alors qu'au regard de son état, s'il a été au barrage, frappé d'incapacité physique de monter dans et sortir seul de son véhicule de handicapé, il était impérativement avec quelqu'un pour l'aider et ils l'ont nécessairement vu. La décision négative de la justice française fondé sur les articles 211-1 et suivants du code pénal français contre un handicapé cloué dans la chaise est truffée d'énormités flagrantes qui n'honorent pas la justice française. Les juges français ont dit la politique à la place du droit, le tour pour prétendre satisfaire Kagame. Ils ont oublié que le mépris de Kagame à l'endroit de la France et de ses dirigeants est intrinsèquement irrévocable. Une telle décision est inopérante à tous les égards.
Twagiramungu Faustin a exposé publiquement et clairement devant le TPIR la signification du mot Akazu, comment et pourquoi il a inventé ce mot. Il s''ensuit que ce mot a, depuis plusieurs années, été rayé du vocabulaire des juges du TPIR et des personnes pourvues de bon sens même élémentaire et son évocation dans un acte d'accusation devant un tribunal est une pure divagation.
Or, pour prouver qu'un handicapé cloué dans la chaise roulante a planifié le génocide des Tutsi, les juges français ont invoqués dans leur décision négative le mot Akazu, retenu par eux comme une organisation criminellle dont faisait partie l'accusé. Il convient de préciser que le génocide est défini précisément par le code pénal français, article 211-1 et que Simbikangwa, le proie de Gauthier, a été jugé et condamné au regard du droit français dont l'article ci-dessus.

Uwera Cartas 13/01/2017 19:01

Niba hari abantu babayeho nabi kuri iyisi ni abahutu rwose!!
Uzi kubaho ubundabunda, ukebaguza, wiruka amashyamba y'isi yose aho ugeze bakwakiriza induru, Police y'isi yose ifite ifoto n'amazina yawe ihigira kuguta mu mapingu itanakuzi!!!
Umuvumo w'amaraso ni mubi kbsa.
Ubanza ya génocide mwakoze mushishikaye na bya binimba n'imidiho muhaze inyama z'inka z'abatutsi mumaze kubyicuza.

Murabyarira mu mashyamba nk'insamagwe ntimuhembe, mwapfusha ntimuhambe ubundi mugahora mutyaza ibirenge mwiruka mushaka ubwihisho!!
Nurwo mupfuye siruto muzangare ubuziraherezo urwanda Basaza banjye barugaririye icyubahiro, ubu rwambaye ishema mu ruhando mpuzamahanga kandi bari déterminés. Muzamure ibizuru babimene, mubyimbye amajigo bayamene kandi muzayoboka mwanze mukunze.

ftz 13/01/2017 19:26

uri ingurube, niko wamuhopfu we Cartas winkaritasi Sida ntirakwienza? uracyajojoba imitezi.
utantera umwaku nagutanze. puuuu!!!! rirarenze.

kml 13/01/2017 18:29

hy,

ibyo ushubije Bucyukundi bihuriye hehe nibyo yabajije? abanyarwanda muzumirwa. muribeshya cyane mukagirango harabo mubeshya. niyo mpamva abanyarwanda bahawe akato mubihugu byishi kwisi harimo Amerika na Canada abarwanda bahabwa akato 100%. muzabona, ntimurabona.

@Hy 13/01/2017 18:26

Ba co gamwa bamaze guhemuka basanze Kagome ; baragarukana nubwo yabituye agafuni !
Ntawe ushaka kuburana ; turabaza ;tukanagisha inama ! Kuva 1990 nta munsi wubusa umunyarwanda adapfa ! Umukene ; umukire ; uwize ; utarize ; abazunguzayi ; abacuruzi ; nuhunze bamukurikiza agahini n'imirunga .....
Ikibazo gikomeye kirahari ntakugihunga niba mudashaka gushilira ku icumu !
Mbere twari tuzi ko abagenewe gupfa ari abahutu gusa ! Ubu tumaze kubona ko n'abatutsi nabo ari kimwe ; habura iki ngo abantu bazima bashakire hamwe umuti wa "Survie " birengagiza ibibatanya!

Bucyukundi 13/01/2017 15:43

Mbere ya Macquis Kagome ; abanyarwanda ntibari bazi ko hari umuntu cg umupolisi urasa ngo yice ikiremwa muntu !
Uriya mutwe wo guhimba - gukora -gukoresha no kulilimba genosayidi ntutsi wizwe na Kagome wenyine ? Yafatanije nabacuruzi b'imbunda bari bakeneye RDC ? Cyangwa ni experience yo kwica ikorwa ku birabura ngo babone Afrika idatuwe ? Ni ibiki ? Kariya gatsiko kica kanigwizaho imitungo idashira katazanamara ; gakorera nde ?
Moral kagenderaho mu kudatinya kwica abantu ; gahagarikiwe kandi karinzwe na nde ?
RNC cg abandi babizi muzatubwire birambuye uko ubwicanyi bw'abatuye Afrika bwateguwe ! Dukeneye kumenya ibyiwacu bitagoretwe na ONU n'abambali bayo mu nyungu zabo ; kugirango dukore deuil ; tunashakire hamwe intsinzi yo kurwanya ubukozi bw'ibibi na ba nyirabwo mu bihugu byacu ! Murakoze.

hy 13/01/2017 17:17

None ba Banyagitarama bishwe muri 1973, Bari inyamaswa, ntabwo bwari ubwicanyi.
Nyamara rwose nibyo, nubwo utashyira bose mu gatebo kamwe, ba "co ga mwa" mwari abagome.
Nisegure gato, ntabwo ndi gushaka kuzana amacakubiri, tujye twigira (apprendre) ku makosa yakozwe.

Washington 13/01/2017 15:40

Gusezera kuntebe yumukuru wigihugu kwa Barack Obama. ibi birori sibyiza ra! nimwihere amaso.

https://www.youtube.com/watch?v=25Y0HkX6J4c

Semakweli 13/01/2017 14:56

Hari abibaza ngo ubutabera kwisi. niba mutari mubizi nimukanguke bwakeye. ntabutabera bubaho kwisi kuko isi iyobowe nibinyoma, iterabwoba, ubwicanyi, ubugome ndenga kamere, ningeso mbi zose zibaho. umwanditsi ngo Genocide Nyarwanda? naho Genocide Congo? iya Congo ntibayeho? ntiri gukorwa se? haraho mubona ivugwa cg yandikwa? kuberako bene Genocide ninabo bene kuyikora no kuyikoresha.
Abazungu bari barabuze akazi barakabonye mugucuruza genocide yurwanda ndetse nogukoresha za Genocide muri Afrika. abanyafrika amazi yarenze inkombe ngo mwikingire, mukumire ba Rutuku, Gashaka buhake, Gashoza ntambara, Ubukoroni, Uburetwa, ubuhake, nibindi bisa nabyo. Abanyafrika twajya twashira pe! Presida wa Zimbabwe Robert Mugabe we yabibonye kare atumura abazungu bose bari mugihugu ke birukanka ubutareba inyuma bava mugihugu cye, basigara bavugira mumatamatama, yabaye iki? mukomeze mutange rugali kubazungu muzababona kuko nakataraza kazaza. undi nawe ntavuze yavuze ngo Democracry mu Rwanda? icyo nigiki? nzabarasa kumanywa yihangu kandi narabikoze ubu ni umwami uganje. avugwa nande?

Umuhango wo gushyingura Kigeli I Fatima Portugal .Yuhi VI Bushayija yari ahari. 13/01/2017 13:51

Umuhango wo gushyingura Kigeli I Fatima Portugal .Yuhi VI Bushayija yari ahari.


https://www.youtube.com/watch?v=ySvrLFlroF8

amateka 13/01/2017 15:20

iyimikwa ryumwami Yuhi VI nawo wari umuhango ukomeye.

https://www.youtube.com/watch?v=f6EgV0-ExIA

Ni ukumirwa 13/01/2017 12:45

Ubutaberwa bw'isi ni agahomamunwa! Niba abari mu rubyiruko rwa MRND rwitwaga interahamwe mu mirenge n'amakomine bashinjwa gukora jenoside, nka Paul Kagame wari umukuru w'inkotanyi akanakoma imbarutso ya jenoside akora igikorwa cy'iterabwoba agahanura indege yarimo abakuru b'ibihugu 2, we azaburanishwa ryari? Ese ni umwere? Niba Kagame adashyizwe imbere y'inkiko, nta butabera buzaba buri ku isi, azaba ari ibinyoma gusa!!

Kalisa 13/01/2017 11:41

Ariko aba bazarisha Génocide kugeza ryari?