En RDC, le clan Kabila accepte la transition « sous réserve »

Publié le par veritas

Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi

Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi

Le prochain premier ministre sera un opposant et le président doit quitter le pouvoir après les scrutins de décembre 2017. A chacun son exégèse du texte d’accord signé samedi 31 décembre 2016 pour sortir de la crise politique ouverte en République démocratique du Congo. Du côté de l’opposition, on crie à la victoire. Certes, le président Joseph Kabila, dont le second mandat s’est en principe achevé le 19 décembre, reste une année de plus au pouvoir. Mais il désignera le prochain premier ministre, qui sera un opposant.
 
Félix Tshisekedi, le fils de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, s’y voit déjà, même s’il pense que cette mission est « quasi impossible » tant il sera délicat de codiriger le pays avec Joseph Kabila. « On a gagné à 90 % avec cet accord, car le pouvoir a dû faire des concessions », juge-t-il. Son père, malgré ses 84 ans et sa santé fragile, prendra la tête d’un nouvel organe chargé de veiller à l’application du texte.
 
Pour parvenir à ce compromis, il aura fallu trois semaines de tractations tendues, facilitées par l’Eglise catholique. Les négociateurs du pouvoir et de l’opposition ont fini par user les évêques, par agacer le Vatican, par lasser les diplomates et par exaspérer les Congolais qui rêvent de connaître, pour la première fois dans l’histoire du pays, une alternance pacifique. Le tout dans un contexte explosif dans les quartiers populaires des grandes villes où des jeunes ont affronté les forces de sécurité – au moins quarante morts les 19 et 20 décembre – et dans les hauts plateaux de l’est du pays, où des groupes armés entendent tirer profit de la crise politique.
 
Les proches de Joseph Kabila ont eux aussi célébré la fin des négociations. Sans même se cacher, ils ont signé cet accord « sous réserve » et ont pris par surprise l’opposition, tout en se jouant de l’obligation faite par la communauté internationale d’aboutir à un accord plus inclusif.
 
En fait, le camp du pouvoir joue habilement sur les divisions des anti-Kabila. Eve Bazaiba, la « dame de fer » de la deuxième plate-forme de l’opposition, a refusé de signer ce « partage du pouvoir négocié en toute opacité ». Mais sa position suscite l’indifférence du reste de l’opposition et ouvre une brèche : sans elle et quelques autres, la représentativité de cet accord est d’emblée mise en cause par la majorité présidentielle.
 
« Cela nous pose un problème évident, et c’est entre autres pour cela que nous avons signé sous réserve, dit André-Alain Atundu, porte-parole de la majorité présidentielle. Ce dialogue a suscité beaucoup d’espoir au sein du peuple, et il nous fallait arriver à un consensus. » Selon lui, l’accord serait même moins inclusif que le précédent, signé le 18 octobre avec une frange minoritaire de l’opposition, ce qui avait suscité de vives critiques de la communauté internationale.
 
Ni calendrier, ni modalités
 
«Toutes les parties prenantes à ce dialogue devraient être représentées or, en l’état, l’inclusivité de l’accord nous pose problème », déclare Léonard She Okitundu. Le tout nouveau chef de la diplomatie congolaise et artisan du dialogue résume ainsi le rapport de force : « On a fait des concessions à l’opposition qui avait besoin d’une opération de communication pour rassurer [ses] militants. Quant à la majorité, on est gagnants car on rassure ainsi la communauté internationale, les bailleurs de fonds et les investisseurs. »
 
Dans un contexte de profonde crise politique, ce compromis reste une avancée notable et pose la base d’une transition, en dépit de multiples et lourdes incertitudes. Dans le document de seize pages, pas de calendrier précis ni de modalités pratiques du futur partage du pouvoir. A la dernière minute, la majorité a exigé de retarder d’au moins trois mois la formation du futur gouvernement d’union nationale. Ce que l’opposition a refusé.
Selon cet accord, des élections présidentielles, législatives et provinciales sont prévues en décembre. Or, selon les experts électoraux, il est simplement impossible de tenir les trois scrutins d’un coup dans un pays continent où le recensement le plus récent date du milieu des années 1980.
 
 «Si les élections ne se tiennent pas en décembre 2017, le futur premier ministre issu de l’opposition en portera la responsabilité », répète-t-on dans la majorité. « Je crois en la tenue de deux élections fin 2017 : la présidentielle et les législatives. C’est possible si on parvient à maintenir le rapport de force et à faire appliquer strictement l’accord », veut croire le député de l’opposition Delly Sesanga, l’un des négociateurs.
 
Malgré d’interminables discussions, le règlement de nombreuses questions sensibles a été renvoyé à plus tard, afin de ne pas retarder davantage la signature de l’accord et de désamorcer les manifestations dans la rue. Ainsi de la négociation « au cas par cas », avec Joseph Kabila, jusqu’alors inflexible, de la libération de prisonniers politiques et le retour des exilés.
 
« L’accord n’est pas la fin de tous les problèmes, avertit le nonce apostolique Luis Mariano Montemayor. Il faut préparer les élections. Mais il y a au moins un cadre juridique qui n’existait pas jusque-là vu que, selon la Constitution, le président a fini son deuxième mandat. » Dès cette semaine, les négociations devraient reprendre, selon l’Eglise catholique, pour préciser ce cadre.
 
Source : lemonde.fr

Commenter cet article

kilimambogo boys 06/01/2017 05:00

kiriya kinyenzi ngo ningirwa mwami nibashaka bazakijugunye mumusarani, cyangwa se inyenzi zenewacyo zikiryeho umwaka mubi wi 2017 kunyenzi iyo ziva zikagera ! mwabimwira mwe muteza isoni abirabura ntakindi gusa ! amayezi yabuzuye amada gusa mwa pumbafu mwe !

Bizuru 06/01/2017 03:41

Muneberi aha uvuze ukuri kabisa. Utu duterahamwe ubu tugiye kukwibasira.

Muneberi 05/01/2017 18:54

Imana ishimwe ko umwami agiye gutabarirwa inyanza ku gicumbi cy'umuco.
Byari kuba agahomamunwa umwami w'urwanda watanze amata ku banyarwanda atarobanuye ashyinguwe ishyanda kandi yarabaye umubyeyi w'urwanda akarwitangira ntarutererane.

Ibyo gutwikirwa ishyanga bikwiye ba Habyalimana baraze urwanda amaraso bagasiga igihugu mu icuraburindi.

Intsinzi banyarwanda mukunda urwatubyaye.

Umurambo wa Kigeli uzashyingurwa mu Rwanda mu byasohotse mu rukiko. 05/01/2017 13:19

https://www.youtube.com/watch?v=ekLTpQLm-u0

MBONYINGABO 05/01/2017 13:13

Ubusanzwe uruhare rwabihaye Imana nuguhagarara kuruhande rwabaturage bakabarenge igihe ubutegetsi bubi bubakandamiza. Haba nikibazo mubanye politic bagahagarara hagati yabo nkabahuza, nkuko mubona murikongo byagenze.
Mu Rwanda rero ntabihaye Imana dufite bokwizerwa, bashobora guhagarara hagati yubutegetsi nabatavuga rumwe nabwo. Bambe Kagame ngoyigishije yuko ntamuntu ugomba kunyuranya nubutegetsi. Niba muri Congo, Burundi, Uganda, Tanzania na Kenya harabatavuga rumwe nubutegetsi, Kangame yumva yuko yuko mu Rwanda aribo bamaraka? Ibihaye Imana kujya muri politic nomumanama ya politi bagikora umurimo w`Imana nukwitesha agaciro.

Kalisa 05/01/2017 12:42

Abihaye Imana bacu cyane cyane abasenyeri ni banyamujya iyo bigiye. Ngabo muri comité Central ya MRND, ngabo muri FPR, yemwe ntibasobanutse namba. Wagira ngo ntibigana na bariya banyecongo bashishikajwe no kuvugira rubanda.

RUGONGO KUNYAZA:Made in RWANDA? 05/01/2017 11:27

Ngwino mugabo wanjye
Ngwino unsange uri agasake
Upfundure agaseke kawe
Wirebere uko masenge
Yantaakiye kugukunda

Ngwino muvubyi wanjye
Ngwino muhinza uganje
Umpingishe iyo suka yawe
maze usure imirima yose
Umbibamo isano yawe

Enda terera iyi Rugongo
Iyi itererwa n’umuhanga
Umunyamahanga ntimuhange
Ntamumeneye ibanga

Nkubite inkoni ku rutare
Mvubure amazi menshi
Iyo soko yisese
Yuhire imyaka yose
Imishino ishishe
Igituba gitohe
Umutima utuze
Amabere aberwe
Nshimishwe no kuba umukobwa

Ngwino mugabo wanjye
Ngwino nkugaburire
Wijute ntiwijujute
Singutetereza narakwiteguye
Nagiye guca ubwatsi
Ubwangavu mbuta iyo
Narakunnye ndagwiza
Nakuye ikijumba cya musambi
Nkirarana ku gasambi

Utashye usanga ishya
Nyegera unyereke umurava
Unyimye nk’inyemera
Untandike nk’igikeri
Unyaze mbone inyenyeri
Gicire inyeri igituba cyanjye
Ariko ntumize nkeri
Dutahe mu rya karindwi
Undwaze ndatwa.

Nsekera museke
Nyereka inyinya yawe
Ndumva umwuka wawe
Uhumura nk’ubuhura
Nyirambika mu gituza
Unturize ku mabere
Ariko witondere ayo amahembe
Ubwo undi hejuru ni ubuhoro
Umbundikiye n’inkoko
Ibundikiye imishwi
Nta cyankoma mu nkokora
Na Kagoma ntiyankanga
Uri inkangu iteye ubwoba

Himbaza imigoma yanjye
Umvuze ingoma
Mutware w’abakaraza
Mpata iyo mirishyo
Nanjye nguhe amashyi
Nguhere ihuku amata
Uzibe amatwi
Uhashye iyi mishino
Dore ko idashira inogonora

Mpuza icyo kibando
Kintera akabondo
Ndi Bwiza bwa Mashira
Sinshira irora n’irongora.
Ndi ingabe yawe
Nitwa Rwego
Sinsahurwa n’ababisha
Ndinzwe na Rwogamabondo

Ngwino mugabo wanjye
Ngwino Mushyukwandende
Uncumite iyo
Uncurike uncurukure
Uncuranure nk’amazi
Unyicaze uncanire
Ungaramishe ungaragure
Ndi ingaragu yawe

Nsingisha amashanya
Unkubitishe amashanyarazi
Dukundane tudashinyika
Iminsi itarashira

Nkama nk’ukama inyambo
Unyunyuze imishino
Uncure bufuni na buhoro
Unyereke uko intama zambarwa

Unkungute unkunkumure
Nk’unkuramo ivumbi
Umvumbikemo imvabuki
Umvumburire uburyohe
Ni bwo ntaha nshiimye

Ngwino unihishe ijoro
Unyicishije agahinda
Unzize guhimbarwa
Urare unjujubya
Untsibuze uwo munyafu
Umbabaze ninyarire
Ndi ihogoza umpogoze
Undembeshe imboro
Undirize mu mpinga ya Ndiza
Umvugishe induru nk’urumitswe nabi
Induru nyigire ndende
I Nduga hose bamenye yuko
Indiga yawe indeze neza.

Nsogongeza uwo muheha
Wongere uncurure
Wumve ko inzoga ihiye
Unyage iyo nyota
Ubunde itama
Uture umubi
Ndi umutobe w’umuhama
Naturiwe n’umuhanga
Ndi umutsama wawe

Ngwino umpakuremo ubuki
Uyu muzinga ndawuguhaye
Nta muzindutsi uhagutanga
Nakuziritse mu ibanga
Uri ibango ry’ibakwe

Ngwino umpaze umare impaka
Nshyire agatima impembero
Unshwiragize umare ishwira

Ntumpfubye ntupfobye
Ntuntere ipfunwe
Si ndi Nyarupfubire
Napfunduye amabere
Mberewe n’ibibibero
Ndaseka zigata izazo
Ni ubwo ndi nk’umushoro
Sinshobewe ndishoboye

Ibi nabyo ngo byitwa MADE IN RWANDA. Ngo ni UKWIHANGIRA IMIRIMO kandi ngo bitanga amafranga cyane kuko mabatutsi bacuruza bataranguye.GUCURUZA UTARANGUYE? None se igituba ntibagihawe n'Imana?

Abanyarwanda bapfa bidasobanutse .Musonera na Ngarambe barasobanura. 05/01/2017 10:12

Abanyarwanda bapfa bidasobanutse .Musonera na Ngarambe barasobanura.

https://www.youtube.com/watch?v=w9HEdnIdthA

GITUBA KINYARA 05/01/2017 10:07

ABIHAYIMANA ba Congo bo barafungutse mu mitwe yabo ntabwo bameze nka bya birombo byo mu RWANDA usanga bikorera ingoma nsaligoma ya Kagome.ABIHAYIMANA ba Congo bazi gukina POLITICS kuko bashaka ko igihugu kiba icy'abacongomani ,apana icy'abanyarwanda

BYUMBA wa CYUMBA 05/01/2017 10:04

KABILA agiye kureka ubutegetsi maze areke LES BANTOUS bategeke. Ikibazo ni KAGAME? Buliya kagame azabigenza ate? ko nta nshuti azaba asigaranye? sha kagame ashobora nawe kuzagira ibibazo bikomeye nakomeza kwanga DEMOCRACY no kuryamira ABAHUTU(bantous people)

MBONYINGABO 05/01/2017 09:25

Biragaragara yuko Kabila yariyaribeshye yuko azashobora guteka imitwe nka Kagame kugirango agume kubutegetsi none biramunaniye. Ikindikandi kandi biragaragara yuko igihugu kirigutegekwa nurubyiruko hamwe na abihayimana hamwe na civil servants. Kabila biragaragara yuko umutwewe ufunguye ndetse arashaka amaho yigihugu ntabwo arikimwe na Kagame wavuze yuko azasiga igihugu nkuko yagisanze.

Nkuko umwe yabivuze Kabila ntashobora gufunga umutwe kandi aziko mugihugucye hari ibihumbi birenga 20.000 byabasirikare bafite intwaro kurusha abe kandi adategeka.

Bizuru 05/01/2017 04:35

Ariko les hutu kubera iki mutabona ko atacyo mushoboye? Kuyobora ca n'est pas votre ADN. Il suffit d'observer tous les pays bantous: ils sont extremement gates au niveau des ressources naturelles mais ils ont les plus pauvres de la planete: RCA,Gabon, Cam,Togo, Tchad, Haiti, etc et plus proche de nous le Burundi naguere un pays bien gere dans ses maigres ressources mais qui pointe au peloton de queue depuis que le malheur l'a fait tomber entre les mains des ....hutu.

Niyonzima jean de Dieu 05/01/2017 13:21

Wowe wiyita Bizuru, urmva utari igicucu kibi. Nonese kuyobora uvuga ni ukwica abantu, kwenderanya, kwiba kuroga , kubeshya, na andi manyanga. Vuga uti abahutu nta DNA Zu bugome tugira.

CESAR 04/01/2017 19:33

Kabira n'a manifestement pas demandé préalablement conseil au maître de son oncle James sur les astuces de s'autoproclamer président à vie sans être inquiété outre mesure par ses concitoyens et les maîtres du monde.
Il aurait pu procéder à la Kagame.
Toutefois, si par ses manoeuvres folkloriques Kagame a cru pouvoir s'autoproclamer président à vie en août prochain, c'est peine perdue.
En effet, si l'article 101 de la constitution révisée en 2015 réduit la durée du mandat du président de 7 sans à 5 ans, il proscrit strictement un troisième mandat de Kagame. La révision de la constitution porte donc exclusivement sur la durée de mandat du président. Mais comme Kagame a fait révisé la constitution aux seules fins de s'autoproclamer président à vie, il a fait introduire dans les constitution un nouveau article personnalisé à savoir l'article 172 ou l'article Kagame car introduit dans la loi fondamentale en fonction de la personnalité de Kagame.Cet article dit ce qui suit:
1/ Sous peine de nullité et de nul effet, ses dispositions ne doivent pas être contraires à celles de l'article 101.
2/ L'article 101 sera applicable après la fin des mandats du président Kagame
3/ La durée du mandat du président Kagame est de sept indéfiniment renouvelable.
La constitution rwandaise est la loi fondamentale de notre pays.Elle est au premier rang dans la hiérarchie des normes juridiques. Toute disposition légale est impérativement impersonnelle et conséquemment insusceptible de dérogation. A contrario, toute disposition adoptée intuitu personae est nulle et de nul effet.
Dans le cas présent, outre que l'article 172 précise qu'il ne doit pas être contraire à l'article 101 d'une part et ses dispositions de ce premier article sont personnalisées c'est-à-dire ce sont des dispositions qui concernent exclusivement Kagame. Pris dans leur ensemble, les dispositions de l'article 172 sont nulles et de nul effet. Par conséquent, Il est légalement interdit à Kagame de briguer un troisième mandat. Au vu de la contradiction flagrante entre cs deux articles, les oligarques du FPR et du régime Kagame n'étaient pas d'accord avec Kagame quant son autoproclamation président à vie.Mais ne pouvant oser le lui dire en face, sous peine de s'exposer aux effets de la réaction foudroyante et inévitable de Kagame, ils ont introduit l'article 172 dans la constitution tout en sachant que ses dispositions sont nulles et de nul effet. Ils ont été conséquents. La question est de savoir si Kagame respectera la constitution. A suivre.

Hanyuma se ibihumbi 20 (20.000) by'abasoda ba Loni baba muri Kongo? 04/01/2017 17:48

Les occidentaux s'encombreraient de Kabila pour quoi faire? Il peut être remplacé sans dégâts sur les intérêts occidentaux.
Ibyo yakwiha kubikora ariwe ufite usine y'imbunda.
Murumva Abazungu bazemera ko muri Kongo (ifite reserves za Uranium) habamo AKADURUVAYO.
Hanyuma se ibihumbi 20 (20.000) by'abasoda ba Loni baba muri Kongo, ntibyangombye kubereka ICYEREKEZO.
Nyamara Kabila natitonda arahasiga agahanga.

Kalisa 04/01/2017 11:48

La clé de tous les problèmes RD Congolais se trouve à Kigali.

ggghj HK 04/01/2017 17:57

Umunuko ni nyoko wa cyontazi we

Makanji 04/01/2017 10:39

Congo nta mahoro iteze kuzagira kandi niyo yayiyambuye igihe yakiraga iminuko y'abahutu bazwi n'isi yose nk'inkoramaraso

WISEMAN 04/01/2017 09:14

IL NE FAUT PAS ETRE NAIF! Kabila est malin .Maintenant,au KIVU ON EST ENTRAIN DE PREPARER UNE GUERRE

RWANDA:PAUL KAGAME 04/01/2017 09:09

Il suffit de DECLENCHER UNE GUERRE ET LA TRANSITION SERAIT ETERNELLE avec KABILA comme commandant en chef!!! OK?????KABILA NE QUITERA JAMAIS.

Akaduruvayo muri Kongo mukibagirwe 04/01/2017 17:45

C'est vrai ce que vous dites. Mais les occidentaux s'encombreraient de Kabila pour quoi faire. Il peut être remplacé sans dégâts sur les intérêts occidentaux.
Ibyo yakwiha kubikora ariwe ufite usine y'imbunda.
Murumva Abazungu bazemera ko muri Kongo (ifite reserves za Uranium) habamo AKADURUVAYO.
Hanyuma se ibihumbi 20 (20.000) by'abasoda ba Loni baba muri Kongo, ntibyangombye kukwereka ICYEREKEZO.
Nyamara Kabila natitonda arahasiga agahanga.

Akaduruvayo muri Kongo mukibagirwe 04/01/2017 17:44

C'est vrai ce que vous dites. Mais les occidentaux s'encombreraient de Kabila pour quoi faire. Il peut être remplacé sans dégâts sur les intérêts occidentaux.
Ibyo yakwiha kubikora ariwe ufite usine y'imbunda.
Murumva Abazungu bazemera ko muri Kongo (ifite reserves za Uranium) habamo AKADURUVAYO.
Hanyuma se ibihumbi 20 (20.000) by'abasoda ba Loni baba muri Kongo, ntibyangombye kukwereka ICYEREKEZO.
Nyamara Kabila natitonda arahasiga agahanga.