Washington sanctionne Moscou pour ingérence électorale

Publié le par veritas

Vladimir Poutine et Barack Obama au G20, en septembre 2016

Vladimir Poutine et Barack Obama au G20, en septembre 2016

Le président Barack Obama a annoncé jeudi une série de mesures contre les services de renseignement russes, destinées à sanctionner Moscou accusée d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine. L'administration américaine accuse la Russie d'avoir orchestré les piratages informatiques qui ont mené au vol et à la publication de milliers de mails de responsables démocrates, brouillant le message de la candidate démocrate Hillary Clinton.
 
Le Kremlin a rejeté jeudi "catégoriquement" ces "accusations infondées" et a promis des mesures de rétorsion "adéquates". Il a accusé Washington de vouloir "détruire" les relations avec Moscou. Le vainqueur de la présidentielle américaine, Donald Trump, a lui affirmé qu'il ne "croyait pas" à ces accusations. Les mesures annoncées par le président américain prévoient notamment l'expulsion de 35 agents des services de renseignement russes et la fermeture de deux sites utilisés par ces services à New-York et dans l'Etat du Maryland, près de Washington.
 
Les sanctions visent également directement les services de renseignement russes, le GRU et le FSB, qui feront l'objet de sanctions économiques, ainsi que des entreprises qui ont fourni "un soutien matériel" aux opérations informatiques du GRU. Les sanctions ne s'arrêteront pas là, a précisé le président américain, prévenant que les Etats-Unis prendront d'autres mesures "au moment que nous choisirons", y compris des opérations secrètes dont le public ne sera pas informé. Les mesures annoncées visent également le "niveau inacceptable de harcèlement" subi depuis un an par les diplomates américains à Moscou, de la part de la police ou des services de sécurité russes.
 
Appel aux alliés
 
Dans sa déclaration, Barack Obama lance également un appel à une sorte d'union sacrée internationale pour faire revenir Moscou dans le droit chemin et l'empêcher de mener des mesures de déstabilisation dans des pays étrangers. Les "amis et alliés" des Etats-Unis doivent "travailler ensemble pour contrer les efforts de la Russie visant à saper les bonnes pratiques internationales et à s'ingérer dans le processus démocratique", a déclaré le président américain. Les sanctions décidées par Barack Obama moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche sont une pierre dans le jardin de Donald Trump, qui ne croit pas à l'ingérence de Moscou et veut réchauffer les relations américano-russes.
 
Mais le président américain sortant sait aussi que beaucoup de responsables républicains ne partagent pas l'analyse de Donald Trump et sont favorables à des sanctions contre Moscou. Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, s'est ainsi félicité des mesures prises par le président Obama, estimant que celles-ci "n'avaient que trop tardé". Ces mesures sont "une manière appropriée de mettre fin à huit ans de politique étrangère ratée avec la Russie (...), qui a affaibli l'Amérique aux yeux du monde", a-t-il déclaré.
 
L'Europe aussi visée ?
 
Barack Obama a ordonné qu'un rapport complet sur les piratages informatiques menés pendant la campagne présidentielle lui soit remis avant son départ de la Maison Blanche. Ce rapport devrait être remis au Congrès "dans les jours à venir", a-t-il dit. Nombre d'observateurs ont estimé que le but des interférences russes était avant tout de saper la confiance dans la légitimité de l'élection américaine, pour affaiblir la future administration.
 
Un rapport de la CIA qui a fuité dans la presse est allé plus loin, en affirmant que Moscou avait mené ces opérations dans le but de faire gagner Donald Trump, qui a souvent loué les qualités de leader de Vladimir Poutine. Les accusations américaines d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine ont retenti jusqu'en Europe, où la France et l'Allemagne doivent voter en 2017.
 
Le patron des renseignements extérieurs allemands Bruno Kahl avait évoqué des "cyberattaques qui se produisent dans le seul but de créer de l'incertitude politique", et souligné que l'Europe était "au centre de ces tentatives de déstabilisation".
 
AFP

Commenter cet article

Perezida Obama ntiyafashe biriya byemezo Trump atabyemeye 30/12/2016 18:11

Nsubize uwiyise "Aka ni agashya"!

Kugeza kw'italiki ya 21/01/2017, niwe Perezida. Ibyo bivuze ko ashobora gushoza intambara, cyangwa agafata icyemezo icyaricyo cyose mu gihe akiri perezida.

Ariko ntiyabikora atabanje kubivugana nuzamusimbura ibyo birumvikana.

NICYO RERO GITUMA MVUGA KO, Perezida Obama ntiyafashe biriya byemezo Trump atabyemeye, ntabwo bakora nko muri Kongo. Ikinamico y'imbere ya TV, n'ibikorwa rwihishwa biratandukanye.

La lune de miel Poutine-Trump va durer combien de temps?

Manitourra 30/12/2016 15:53

Nanjye ndabona dynastie Clington iri kwitiranya abarussi naba" bantous abattus ou à abattre"mu bihugu byibiyaga bya Afrika nkuko barimbuye abamerendia ! Izi mpfu za hato na hato hari abo zizatera umwaku ! !!!

Madarubindi 30/12/2016 15:39

Uyu munyafrika Barack Obama ko ari kwisumbukuruza cyane? Aho ntiwasanga yibagiwe ko ari umwirabura wavutse kumunya Kenya. Arashaka kwisema ngo agahanga ke bakamene? Nakomeze arebe ko ba Rutuku batakamena. Bazamucapa amakofe meshi cyane. Singaha aho nigaramiye !
Uyu mwirabura ucyuye igihe muri amerika nagende neza areke gusezera nabi noba ashaka amahoro. Russia naba Russiya ntabwo ari insina ngufi icibwaho amakoma. Amerika izumirwa.

Uburundi nabwo bugiye guhana u Rwanda 30/12/2016 14:24

Mu kiganiro n’abanyamakuru cyatambutse ku maradiyo yose yo mu Burundi kuri uyu wa Gatanu tariki 30 Ukuboza, Perezida Nkurunziza yavuze ko u Rwanda nirudahindura imyitwarire ngo rusabe imbabazi biteguye guhagarika umubano bafitanye.

Ati “U Rwanda nirudasaba imbabazi ku byo rwakoreye u Burundi mu 2015 na 2016, tuzahagarika imigenderanire n’icyo gihugu.”

http://igihe.com/amakuru/muri-afurika/article/u-burundi-bwiyemeje-guhagarika-umubano-n-u-rwanda-igihe-cyose-rudasabye

RNC new :Amateka mutazi ,Musonera, Ngarambe na Dr. Rudasingwa. 30/12/2016 09:23

RNC new :Amateka mutazi ,Musonera, Ngarambe na Dr. Rudasingwa.

https://www.youtube.com/watch?v=Hvy43Dt-7S0

kilimambogo boys 30/12/2016 07:29

izo mbwa zigabije amerika zimaze kugarika imbaga y'aba amérindiens zabonye ko ntanakimwe zishobora gutwara uburusiya uretse kumoka nk'ikibwana cyabuze nyina ! kuba birukanye abo badiplomate se haricyo birahindura kubyavuye mumatora ? wahé ? haricyo birahindura se kuntsinzi y'uburusiya n'abanyasiriya ? habe namba ! ibi byerekana ko nawa ambassadeur uherutse kwicwa muri Turquie iyomisiga yiyita abanyamerika nyamara ari aba envahisseurs b'ibinywamaraso yaribiri inyuma ... Qui dit mieux ?

kilimambogo boys 30/12/2016 07:12

uburusiya bwabansekuriye muri syrie none imigambi y'inyenzi zo muri amerika yazipfubanye ! mbega ngo imbwa zirahomba !!! ama milliards bemvestize mumatora kugira ngo ya shitanikazi itorwe agiye nka nyomberi kubera technologie ya piratage y'uburusiya, ibitwaro bifite valeur y'ama milliards y'amadolari bahaye zangegera z'inyenzi inkotanyi DAESH ngo zijye kuvuruga siriya abarusiya babishwanyaguje amabombe bihinduka umuyonga, none nazambwa bibazango zizashobora gufata siriya hanyuma zibishure nazo bazishwanyaguje AHAHAHAHAHAHAH mbega ibigoryi ! vive la Russie et vive Poutine .....

kilimambogo boys 30/12/2016 06:55

ahahahahahah mauvais perdant !!! vive la Russie

Natwe Afrika Twahumeka da! 30/12/2016 01:59

Ubuhanuzi bw'Imana, ubuhanuzi bw'Imana. www.baba-vanga.com

yewe burya Imana iravuga koko. Umuriro ugiye kwaka kahave pe! Putine yiyunze bikomeye cyane na China, Korea, Vietnam, etc... ibihangange gusa, gusa.
umunsi bazakubita Amerika , n'abanyamerika bizaba rurangiza ndetse bizaba umwaku.

Baba vanga ati: presida wa Amerika wa 44 azaba ari umwirabura nyuma ye amaerika izahita igwa mumanga intambara, bashwanyaguze amerika ihinduke ubushwambagara. Umwotsi uri gucumbeka umuriro ugiye kwaka Obama ari kwenyegeza ngo umuriro wake kuko we acyuye igihe nkuko ubuhanuzi bwabivuze.

Aka ni agashya 30/12/2016 01:40

Ntabwo mbyumva! Ni gute perezida ucyuye igihe ariwe Obama atanga ibihano bikaze nk'ibi kuri Putine? Ese Putine we azafata ibihe bihano? Abakurikirana amateka bazi neza ko icyateye intambara ya kabiri y'isi yose ari ibihano byahabwaga Hitler n'ibihugu by'Iburayi bituma Hitler afata icyemezo cyo kubifata ku ngufu, ese aho amateka ntashobora kwisubiramo Putine akagaba igitero kuri Amerika n'Uburayi ko bakomeje kumuserereza kandi afite intwaro zikomeye? Ni ukubitega amaso!