Les États-Unis réagiront si un autre pays augmente ses capacités nucléaires

Publié le par veritas

Les États-Unis réagiront si un autre pays augmente ses capacités nucléaires
La tension ne retombe pas entre les États-Unis et la Russie. Et cette fois, c'est le camp Trump qui n'hésite pas à monter le ton face au Kremlin. Ce vendredi 23 décembre, Sean Spicer, le futur porte-parole de la Maison Blanche, a affirmé que les États-Unis n'hésiteront pas à réagir si un autre pays augmente ses capacités nucléaires, une fois que Donald Trump aura pris ses fonctions de président, le 20 janvier prochain.

"Il y a des pays autour de la planète en ce moment qui parlent d'augmenter leurs capacités nucléaires. Et les États-Unis ne vont pas observer ça de loin et permettre que cela arrive sans agir en conséquence", a déclaré Sean Spicer sur CNN. Visait-il spécifiquement Moscou ? Interrogé à ce propos, le futur porte-parole a expliqué : "Je parle de la Russie. Il ne s'agit pas seulement d'un pays, mais de n'importe quel pays".


Jeudi, Vladimir Poutine a ordonné le renforcement en 2017 de la force de frappe nucléaire russe, afin de la rendre capable de percer tout bouclier antimissile, comme celui que Washington entend déployer en Europe orientale. "Il faut renforcer le potentiel militaire des forces nucléaires stratégiques, avant tout à l'aide de systèmes de missiles capables de garantir le franchissement des systèmes de défense antimissile existants ou à venir", avait déclaré le président lors d'une réunion avec l'ensemble des responsables des armées russes, cité par les agences russes.
 
Source : RTL

Commenter cet article

makuruki? 25/12/2016 15:22

Nimakuru ki Bukavu, DRC? Abasoda babarundi naba Congomani ngo rwambikanye? Cg africa news iri kubeshya.

kilimambogo boys 26/12/2016 14:50

Média-mensonge et propagande ! on nous gobe tout et n'importe quoi ...toujours faire très attention !!!!

kilimambogo boys 26/12/2016 14:47

"Les FARDC ont abattu quatre présumés rebelles Ougandais de l’ADF, samedi 24 décembre, au cours d'une opération de l'armée contre ces rebelles à Mayimoya, une localité du territoire de Beni (Nord-Kivu). Les forces loyalistes ont aussi récupéré deux armes et une machette."
"Dix-sept personnes sont décédées à la suite des affrontements survenus, dimanche 25 décembre, entre Forces armées de la RDC (FARDC) et Maï-Maï Mazembe, dans la localité de Nyanzale, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu)."

Morses 25/12/2016 15:13

Mbese ko Donald Trump ntamashuli meshi yize aho ntazoreka Amerika murwabayanga? Nuko nyine buri presida wa Amerika aba afite urukuta adashobora kurenga kuko aramutse agerageje kururenga atamenya ikimukubise ako kanya agakubitwa nkinkuba. Naho ubundi amahinduka ari kutugaragarira muri amerika birashobka ko imbere atali heza habamwe batuye muri Amerika. Aba Isramu beshi no bamaze kuzinga utwangushye bari kugaruka kuri kavukire yabo mbere yuko Donald Trump yicara kuntebe ye muri Maison Branch or in White House. Abandi bimukira babanyafrika babuze icyerekezo kuko umupaka wa Canada urafunze uradanangiye ntaho kumenera ntibishoboka ntabuhungiro bundi bubaho muri ba mpatsibihigu mwumve namwe. Ngo ni kirazira kubona ubuhungiro kabili ngo butangwa rimwe gusa ubundi nukwicwa gusa ntamakiriro. Utazi ba mpatsibihugu arababarirwa. Afrika yacu yari Paradiso yo kwisi ntitwabinya.
Abazungu beshi bameze nkabameze amababa ngo inkota yabo igiye kurisha cyanengo Kungagi zabanyafrika baje mugihugu cyabo. Ingagi ngo ni Abanyafrika ntabwo bitwa abantu imbere yabazungu babanyamerika.