Le début de la fin pour la CPI ? Trois pays s’en évadent !

Publié le par veritas

La salle d'audience lors du procès de 'Ivoirien Laurent Gbagbo à La Haye devant la CPI, le 28 janvier 2016.

La salle d'audience lors du procès de 'Ivoirien Laurent Gbagbo à La Haye devant la CPI, le 28 janvier 2016.

Bientôt la CPI sera privée de carburant pour fonctionner, puisque celui-ci n’était constitué, jusqu’ici, que de ressortissants du continent africain. Vue la forte résistance du Burundi à l’hégémonie atlantiste, il était prévisible que ce pays soit l’un des premiers à chercher à s’en émanciper en rejetant l’une des premières armes de cette hégémonie.  Il était tout aussi logique que le seul pays du continent africain membre des BRICS, l’Afrique du Sud, suive le pas. D’autres suivront, puisque la porte est désormais ouverte, mais d’ores et déjà, l’Ouganda est dans les rangs de ceux qui vont quitter la Cour.

Le premier ministre ougandais Ruhakana Rugunda a annoncé que le processus de retrait a déjà commencé. Ceux qui se désolent d’une fin prochaine de la CPI sont ceux qui se satisfont d’une justice expérimentale, aussi néfaste que la médecine expérimentale qui fut, elle aussi, pratiquée à large échelle chez les déshérités. La CPI aura été victime du martyre vivant qu’est Laurent Gbagbo qui fait de plus en plus figure de nouveau Mandela aux yeux des Africains. Et pendant qu’il croupit dans les geôles atlantistes, d’autres amis du système coulent des jours heureux dans les villas mises à leur disposition, à l’abri de toute poursuite.

On trouve parmi ceux-ci les ex-présidents tunisien Ben Ali, ou mauritanien Ould Taya, qui croulent pourtant sous une avalanche de plaintes qui ne seront jamais satisfaites, et vivent comme des pachas au Qatar. Ou encore ceux que les US-Américains appellent « Our bastards » de l’Amérique latine planqués à Washington et protégés par les systèmes de sécurité américains. Ne parlons même pas des Bush, Blair, Obama, Sarkozy, Hollande, et tous leurs autres compagnons de félonie qui se rient de la justice internationale. Ce n’est peut-être pas par hasard que l’Afrique du Sud a entamé ses démarches le jour anniversaire de l’assassinat de Mouammar Kadhafi. 

On en avait pourtant parlé plusieurs fois. Mais à l’époque cela paraissait encore tellement lointain. Pourtant nous y voici : la Cour Pénale Internationale vit actuellement ses moments les plus difficiles. Après la confirmation désormais officielle de retrait émise par le gouvernement du Burundi de cette institution jugée par de très nombreux Africains comme une cour raciste et ouvertement néocoloniale, servant les intérêts des élites occidentales, désormais c’est au tour de l’Afrique du Sud, membre des BRICS, d’annoncer officiellement son retrait de la CPI. A ce titre, une lettre a été transmise au secrétaire général de l’ONU comme le veut le protocole de retrait.

Il faut en effet se réjouir de cette décision sud-africaine, de même que burundaise, pour plusieurs raisons. La première c’est qu’une fois de plus cela permettra de comprendre aux élites occidentales que le monde d’aujourd’hui n’est plus celui ayant suivi la chute de l’URSS, période à laquelle l’Occident, et en premier lieu les USA, se sont auto déclarés être les gendarmes du monde. Deuxièmement, cette prise de responsabilité de deux Etats souverains d’Afrique prouve que le continent africain aura son mot à dire en ce 21ème siècle multipolaire. Troisièmement et par la même occasion cela confirme que certains pays d’Afrique ne vont plus tolérer le diktat des institutions néocoloniales, que ce soit dans le domaine de la justice internationale ou dans d’autres. Quatrièmement et cela est tout aussi important: d’autres pays suivront irrémédiablement. Le processus est bel et bien enclenché.

Last but not least, le rôle des médias. Souvenez-vous de mes articles sur ce sujet dont les idées allaient complètement à l’opposé de celles exprimées dans le main Stream. Plusieurs de mes lecteurs et amis me disaient que malgré toute la bonne volonté des analyses, elles auraient du mal à trouver écho auprès du leadership africain. Je répondais que le temps sera notre meilleur ami. Quelques années plus tard nous y voici. Rien ne sera plus comme avant. Et je suis particulièrement heureux que par les actions courageuses de certains pays, l’Afrique montre qu’elle sera effectivement partie intégrante du monde multipolaire. Quant aux médias, justement le renforcement des médias alternatifs, qu’ils soient russes, chinois, iraniens, syriens, latino-américains, africains et autres, est appelé à se poursuivre. C’est pour cela d’ailleurs que l’on observe en ce moment même une hystérie évidente pas seulement au niveau des élites politiques de l’Occident, mais également au niveau des élites médiatiques, par ailleurs complètement interconnectées et souffrant ensemble des coups reçus de la part des partisans de la multipolarité.

Finalement, lorsque je disais il y a quelques années qu’en engageant des poursuites à l’encontre du président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé et d’autres leaders africains, la CPI y va de sa survie, cela se confirme pleinement aujourd’hui. D’ailleurs en parlant des perspectives de la suite des poursuites contre ces deux leaders ivoiriens, il est à penser que la CPI sera forcée de faire machine arrière. Pourquoi? Car des condamnations, qui n’auraient d’ailleurs aucune base légale car dès le départ arbitraires, ne feraient qu’accélérer massivement le processus déjà enclenché. Et sachant que pour le moment ce sont justement les pays africains faisant partie du système de la Françafrique qui sont les plus dociles à suivre les instructions occidentales (et donc éventuellement à rester plus longtemps membres de cette organisation que les autres pays du continent), la CPI devra désormais réfléchir trois fois avant de prononcer une quelconque condamnation à l’encontre de Gbagbo et de Blé Goudé. L’espoir est donc entièrement permis quant à leur libération.

Pour le reste, encore bravo au Burundi et l’Afrique du Sud pour leurs courageuses décisions. Et courage à tous les autres qui suivront dans un avenir proche et moins proche. L’Afrique fait partie intégrante du monde multipolaire et aura son mot à dire. Heureux aussi qu’on ait pu d’une certaine façon y contribuer. Propagande russe diront les mauvaises langues. Simple vérité diront nos amis.

Mikhail Gamandiy-Egorov

Commenter cet article

ICYO 25/10/2016 04:07

Umuntu wese buliya agira icyo akunda ndetse byaba ngombwa akakizira . Bizu buriya uyu mugabo ukunda kndi wogeza akunda kwica kandi yavuze ko bibaye ngombwa yabizira. Nta cyiza rero azakuzanira niyo wajya kuri ururubuga rwa veritas ng wowe bizuru ukunda rupfu pilato ntazakurebera izuba nugerwaho kuko we yikundira kwica sinzi icyo akuramo kandi nawe ntacyo uzi uretse gukurikira buhumyi(kugendera mu kigare).

@bizuru 25/10/2016 03:56

Kagome nta rukiko mpuzamahanga yasinyemo nizo mu Rwanda azitegeka guca imanza uko abishatse. urugero nuko ingabire bamuciriye urwo bashatse maze yajya Arusha Kazuru ati noneho nta numunyarwanda nu1 yemerewe kuja kundega hanze yurwanda. Rushinyika aguciliye urwo gupfa ako kany uca upfa urugero ni Asinapol, Mucyo,Gasakure nabandi. Avuze ngo igifungo cya burundu nuko nyine.reba ingirwa perezida Bizimungu we ari mucyakato, major Rudasingwa, Nyamwasa nabandi benshi cyane icya burundu. Hariho nabashyirwa kugatebe baba basa nabafunze kuko ntacyo baba bimariye cg bamaliye igihugu nku umugore wa1 gushika kagome arose neza akabakura kugatebe. Buliya se Bizu? umuvandimwe wawe Mutabazi lietona, Byabagamba , Rusagara na Kizito Mihigo ntibafunzwe ngo baravuze kuki se hatafunzwe abishe kandi bazwi nka ok reka mbareke da ntabakururira.Nuko rero bizuru inkiko zaba izi rahe cg arusha nahandi nimvugo gusa naho kagome we azirusha kwica no guca imanza neza atawe umuhagaze hejuru ngo mpa ibyemezo. Kizito hari ibyemezo cg abagabo yasabwe? Abana ba Asinapol numugore we ntibali abagabo boguhamya urupfu wa Asnapol? Abapolisi barashe Mugemangango yambaye amapingu ku maboko no kumaguru ngo bakamurasa yiruka si bali abagabo burupfu rwe? Wa muganga aherutse kwivugana wa mwana hirya yejo aciye imbere yurugo rwe gusa? ko yiyemerera ko yishe hali undi mugabo ukenewe?Pilato ntareba ubwoko uretse wowe windondogozi yikirondwe...... kuko ucunze abanyururu nirwarakabijehutu,byabagamba nabandi benshi ni tutsi ubwose wowe uli muduki? uri nde se? Bizuru!!!!!!!!!!!!! cg Kazuru hahaaaaaaa!!!!! indindagire gusa.

Bizuru 23/10/2016 14:54

Mbeba!
Izina niryo muntu wa kabwa we! Nihasigare inkiko ziburanisha abahutu bakoze genocide nizo zonyine zifite sound foundation. Izindi zifungwe....Aka gasamunyiga ngo ni Rat wasanga ari nka ka Kambanda kamwe gafungiwe muri Mali umushiha uri kukica...

NI DANGER 23/10/2016 14:17

ABANYAFURIKA BAGOMBA KUREBA KURE .

BAGATEKEREZA KULI C.P.I
BAGATEKEREZA KULI U.N .

BAGATEKEREZA KULI REPORTS ZIMPUGUKE KUBURENGANZIRA BWAMUNTU ZIKORWA
NABANTU BATALI ABANYAFURIKA , ZIGAKORERWA MULI AFRIKA !!!!

ESE NTABANYAFURIKA BIMPUGUKE BASHOBORA GUKORA IZO REPORT KANDI KO BABISHOBORA !!! ???

EX : REPORT YA : MAINA FROM KENYA . ALIKO ITARAGIZE ICYO ITANGA !!!

UBUNDI IBIHUGU BYOSE BYAFURIKA BYAGOMBYE KUVA , MULI U.N
HAKABANZA GURWARWA INDI NYIGO NSHYA NAMASEZERANO MASHYA !!!

UBUNDI KANDI AMASEZERANO MPUZAMAHANGA YOSE AMAZE IMYAKA 30 YAGOMBYE GUSUBIRWAMO.

KUBERA KO MUMYAKA 30 HABA HARAHINDUTSE BYINSHI

Rat 23/10/2016 06:43

Kagolyi Bizuru.
Gatindi Kagome wawe yayamaganye yatangiye kumutera amajanja kuri miliyoni 13 yariye +igihe bahaga ikamba lyamapingu sowanyu K.karake.
ONU nshya na Arusha nshya bizakora akazi .
Gusesa amaraso mwitiranya numukino wurusimbi muzumirwa . Uzaba uwambere mu kwijugunya mu nyenga wa gishwi we !

Bizuru 23/10/2016 01:47

Bahutu imbere yo gusingiza kirimbuzi wanyu Nkurumbi mumenye ko Intwali idashikirwa HE PK ariwe watangije "fronde" contre CPI. Ubu Afrika yanamuhaye umushinga wo kuvugurura UA. Ubugabo burihabwa! Agaciro na dignity bababwira n'ibyo!

Assety 23/10/2016 04:49

Ngo muri Gukona abahutu? Umushinga wo Gukona abagabo. Uhuuuu!!!! Igihugu cyuzuyemo abagabo bibikone. Mbega iterambere! Drones! Sida! HV! Ngirinka nayo yuzuyemo imitezi yinka. Igisigaye kibi mutakoze nigiki mwankunguzi mwe?

Itabaro, Itabaro..... 22/10/2016 23:41

Bantu bo muri afrika yibiyaga bigari mukanguke bwakeye kera cyane, ONU igikoresho cya mpatsibihugu igomba kwirukanwa kubutaka bwacu igasubira iwabo, ntabwo abanyamerika bakomeza kwihisha inyuma yiki gikoresho cyabo mukuturimbura, kudutsembaho kwisi, kudusagura, kudusubiza mubucakara, kudukoroniza, no kutuzungura kubutaka bwacu. ntakintu nakimwe kiza twabonye cyaturutse kuri ONU ariyo Lunali, MONUSCO, UNSCO, UN nandi mazina asa nkayo. Abanyafrika nimuhaguruke turengere gakondo yacu, nimwambarire itabaro abazungu biyemeje kutumaraho kwisi no kuduhanagura kwikarita yisi. Nimwambarire itabaro abazungu tubasubize iwabo mbere yuko batuzungura.
ibikoresho byampatsibihugu byose tugomba kubikura munzira kuko ihwa ntiryajomba kandi waribonye urikura munzira ukabona gutambuka. Ibyo bikoresho Rutuku ikoresha byabapresida byose bigomba kuvaho mumaguru mashya vuba cyane. Twebwe twese abanyafrika ba afrika yibiyaga bigari nkabitsamuye twambarire itabaro uyu munsi kuko ejo haba ari kera cyane.

Munyarukato 22/10/2016 21:49

Ruliya rukiko nirufunge kukontacyo nubundi rumaze.

Rugomba gufunga igihe cyose rutarafata iliya Nkandagirabitabo Rutemayeze Rukarabankaba Rutindi Runyenzi Ruzingo Rushinyika Rukuturu Rwabujindil Rujonjoli Rugalikingogo Rubebe Rushofeli Ingegera Kazuru Gisahiranda Dayimoni Mushushwe Nyakabwana Ndayimanga Inkongoro Vampaya Gafuni Shitani Rupfu Ngoto Pilato aliwe umwicanyi Ruharwa Pawulo Kagome!!!!

Munyarukato

CIP na ONU bigomba kuvaho! 22/10/2016 20:15

Iby'iyi si ni amayobera pee! USA ntabwo yemera urukiko rwa CPI ariko ikaba itegeka ibindi bihugu kurujyamo no kurwemera ndetse igasaba urwo rukiko guhana abandi bayobozi bo mu bindi bihugu! Ibyo ni ibiki koko? ONU irashaje nka SDN kuko akajagari kamaze kuvuka ku isi yananiwe kugahagarika kandi ako kajagari gaterwa nayo, ni ngombwa ko ONU ivaho hakajyaho ikindi kintu gifite ubutabera nyabwo kandi butabogamye!

http://www.therwandan.com/ 22/10/2016 20:02

Maintenance mode

Sorry for the inconvenience.
Our website is currently undergoing scheduled maintenance.
Thank you for your understanding.
**********************************************************************************************************************

@@@ "Therwandan.com" nayo igiye idasezeye nk'"ikazeiwacu.fr"
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
>>>>>>Hatahiwe "veritasinfo.fr" maze amatiku y'abahutu kuri internet akaba ararangiye.

http://www.therwandan.com/ 22/10/2016 19:58

Maintenance mode

Sorry for the inconvenience.
Our website is currently undergoing scheduled maintenance.
Thank you for your understanding.
**********************************************************************************************************************

@@@ "Therwandan.com" nayo igiye idasezeye nk'"ikazeiwacu.fr"
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
>>>>>>Hatahiwe "veritasinfo.fr" maze amatiku y'abahutu kuri internet akaba ararangiye.

Munyarukato 22/10/2016 19:55

Narabivuze ko abahutu duhuragura ibigambo ariko nta jambo tugira.
Nta myaka 2 ishize, mbabwiye ko CPI abahutu muririmba mwabiterwaga nuko mutazi icyo aricyo maze abiyita Murphy alias Rugwe sinakubwira barayavuga urwanga ruraza ngo " CPI niyo izabagarura mu rwanda bahekuye"
ngo nuko bari bavuyeyo kuraga Kagame bayibowevna ya mburamikoro Rudasingwa.
None reba ntimutegereje na cya kirego mwatanze mutangiye kuyamagana ngo nuko iriho ikurikirana Nkurunziza n'agatsiko k'abicanyi ayoboye.
Aha rero niho mvugira ko benewacu b'abahutu ntajambo bagira ahubwo barakinisha amaraso y'ikiremwamuntu.

Ubuse benedata ko muyavuga mukivuguruza amaherezo yanyu azaba ayahe ko murushya iminsi ariko mbikarangira muzanywe muhambiriye nka Dr Munyakazi!!!

Ndababwira ntimwumva ariko mushatse mwatahuka mugasaba imbabazi kuko nta bwihisho bw'umu génocidaire bubaho.

Ngaho da!!

Munyarukato

IGIHE 23/10/2016 14:20

UMUSAZI NGO ARASARA AKAGWA KWIJAMBO.NTABWIHISHO BWA KAGAME,KABAREBE,GASANA,NZIZA,MUNYUZA,KAYONGA,KARAKE,IBINGIRA,ETC....BAZAGIRA. IKIBAZO N,IGIHE GUSA. KILIYACYAHA NTABWO GISAZA.

Ils ont RAISON 22/10/2016 16:59

Tu donnes l’ordre de bombarder un marché plein d’enfants et de femmes enceintes en Irak, tu n’es pas inquiété.
L’équivalent, fait par un individu chef d’état africain, est considéré comme crime de guerre. L’ICC se met à sa trousse…
C’est ce genre de politique, de deux poids deux mesures, qu’on retrouve d’ailleurs à ce qu’on appelle l’ONU, royaume du subjectif, qui fait que ce genre d’institution n’ont pas d’avenir à long terme.
Ce qui est encore incroyable, des états n’ayant pas signé les accords avec l’ICC, sont totalement immunisés. Ils peuvent faire crimes de guerre, crimes contre l’humanité…ils ne sont pas inquiétés.
Soyons corrects.