Burundi : Une guerre se prépare à partir du Rwanda!

Publié le par veritas

Ce mardi 26 juillet 2016, une délégation d’officiers US de la Combined Joint Task Force-Horn of Africa (CJTF-HOA) de l’armée américaine, conduite par le Major General Kurt Sonntag, a débarqué à KIGALI

Ce mardi 26 juillet 2016, une délégation d’officiers US de la Combined Joint Task Force-Horn of Africa (CJTF-HOA) de l’armée américaine, conduite par le Major General Kurt Sonntag, a débarqué à KIGALI

Encore une guerre de déstabilisation régionale orchestrée par l’Occident  dans les Grands Lacs africain … A Bujumbura, ce vendredi 29 juillet 2016, AGnews a rencontré des Barundi proche de l’appareil sécuritaire burundaise qui se disent prés à affronter le Rwanda si il s’attaque le Burundi…
En juin 2016, des officiers de l’US army sont venus former à Bujumbura

En juin 2016, des officiers de l’US army sont venus former à Bujumbura

Des signes annonciateurs sans équivoque montrent que les USA, encore eux, préparent avec leur allier régional – le Rwanda – du dictateur Paul KAGAME une attaque d’envergure contre le Burundi.  Ce mardi 26 juillet 2016, une délégation d’officiers US  de la Combined Joint Task Force-Horn of Africa (CJTF-HOA) de l’armée américaine US, conduite par le Major General Kurt Sonntag, a débarqué à KIGALI [ http://ktpress.rw/2016/07/us-seeks-stronger-partnership-with-rwanda-on-peacekeeping/ ].  Avec l’armée Rwandaise, les USA ont parlé de l’armée de l’East African Community EAC …
 
En juin 2016, des officiers de l’US army sont venus former à Bujumbura la FDN sur l’ African Data Sharing Network Satellite Terminal – ADSN – [ http://www.hoa.africom.mil/story/19983/u-s-burundi-share-communications-hardware-best-practices ]…
En octobre 2015, petite rencontre informative à Djibouti

En octobre 2015, petite rencontre informative à Djibouti

Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur, avec un coup d’état militaire raté le mercredi 13 mai 2015,  organisée par les USA, la France, la Belgique, et le Rwanda, appuyés par le réseau politique, civil, et militaire de l’ancien dictateur Hima Pierre Buyoya.  Pour les forces de sécurités burundaises, comme pour la diplomatie burundaise, ces pays ne sont plus  considérés comme -AMI-. Des consignes spécifiques de sécurité, à suivre de manières rigoureuses, ont été données à tous les membres de forces de sécurités burundaises et des diplomates burundais.

En dehors du Burundi, notamment à Djibouti, comme à Mogadiscio ou en Centrafrique, des contacts réguliers avec des officiers de ces pays – non AMI – ont souvent lieu avec des officiers burundais.  Un débriefing intense est aussi réalisé lors du retour au Burundi des membres des forces de sécurité et de la  diplomatie burundaise.
Djibouti 2013

Djibouti 2013

Au Burundi, on regrette que le projet de mise en place de l’armée africaine African Standby Force ASF soit actuellement bloqué par l’équipe autour de la présidence  Mme Dlamini-Zuma  de l’Union Africaine ( C’est à dire l’ aile pro occidentale de l’UA).  Au dernier Sommet de KIGALI en juillet 2016, pas un seul mot n’a été évoqué sur cette question …   Ce sont les USA ou la France qui se donnent encore aujourd’hui le droit  de “sécuriser” l’Afrique…
 
DAM, NY, AGNEWS, le dimanche 31 juillet 2016
 

Commenter cet article

CESAR 06/08/2016 17:37

Il me semble que les maîtres du monde prennent pour les africains pour des bougres et certains l'acceptent.
Dans le cas présent, avec l'appui des américains, Kagame sème la mort et la terreur au Burundi. Ses escadrons de la mort tuent et assassinent les femmes, enfants et hommes burundais de tous âges et conditions. Le Peuple Burundais comme le Peuple Rwandais, son frère jumeau, vient du fond des âges. Kagame pense-t-il tuer tous les Burundais ? Sûrement pas. Dans, son pays, il a exterminé des millions de Hutu et Tutsi dits de second rang (ceux qui n’ont pas participé directement ou indirectement à l’effort de guerre contre le Rwanda. A-t-il fini ou les a-t-il réduits à la proportion acceptable par lui. Certainement pas. Ils toujours nombreux au Rwanda. Le maître du Rwanda croît être au service de ses protecteurs contre les Burundais et ses compatriotes. Pour aboutir à quoi ? Il a essuyé un échec cuisant dans la tentative de coup d’Etat contre le Président Burundais. Il a obtenu les effets inverses de ceux de ceux attendus. Ses méfaits ont eu pour effet, le renforcement de l’autorité et la crédibilité du Président Burundais ainsi que sa détermination pour éradiquer le mal intérieur. Aux yeux de ses pairs, le Président est Chef. La qualité d’un chef est prouvée par les décisions prises par lui dans les circonstances difficiles, le tout dans l’exclusif intérêt de son Peuple. Le Burundi est certes un petit pays mais c’est un pays qui vient du fond des âges. L’honneur et la dignité d’un Peuple n’a pas de prix. La mission première de tout chef d’Etat est d’assurer la sécurité de ses concitoyens, faire respecter et promouvoir l’honneur et la dignité de son pays. Le Président Burundais n’a pas déçu les Burundais comme en témoigne son rejet absolu à bon droit de la reconnaissance du bien-fondé des méfaits des hors-la-loi par le jeu de négociation avec ces derniers et de l’envoie de 228 policiers de l’ONU au Burundi sur décision de la France, approuvée par certains membres du Conseil de Sécurité. Pour les autorités Burundaises, la résolution portant envoie de ces policiers au Burundi est dépourvue de valeur juridique et devait conséquemment être irrévocablement rejetée. NKurunziza a fait ce tout chef d’Etat digne de ce nom aurait fait dans un cas similaire. Cette résolution constitue un mépris total à l’endroit du Burundi et de ses dirigeants. En effet, elle a été adoptée sans consulter préalablement les autorités de ce pays. Son auteur peut-il agir identiquement contre la Turquie et son président qui vient d’échapper à un coup d’Eta sanglant comme au Burundi ? Ose-t-il préconiser une négociation entre le gouvernement turc et les auteurs avérés et/ou supposés du coup d’Etat qui a foiré et qui sont actuellement l’objet d’épuration totale dans toutes les structures de la Turquie ? Force est des constater le silence de tombeau des donneurs de leçons dans l’Affaire burundaise sur la situation en Turquie. Où est la différence entre le coup d’Etat qui a raté au Burundi et celui contre le Président Turc ? Celui-ci est-il plus démocrate que le président du Burundi ? Pour l’auteur de la résolution onusienne, le Burundi est un Etat sauvage où n’importe qui peut aller se balader comme bon lui semble. Ses dirigeants ne le sont pas. Il s’agit des amuseurs de galerie. Il fallait que les autorités de ce pays lui prouvent le contraire. Gouverner c’est prendre les décisions qu’elles soient douloureuses ou pas. Le Peuple Burundais attend de ses dirigeants : les décisions et les actions décisives, ne pas céder aux chantages et autres gesticulations des maîtres du monde comme en l’espèce les manœuvres des autorités américaines pour intimider les dirigeants du Burundi via Kagame. Après avoir mis le Rwanda et le Kivu à feu et à sang avec des millions de morts via Kagame, ces gens entendent également transformer le Burundi en cimetière comme en Irak, Libye, Afganistan et Syrie. Le tout pour le seul motif que Nkurunziza a refusé de céder son pays à la mafia internationale sous le nom de multinationales comme au Rwanda où tout le pays est entre les mains de ces dernières sur décision de Kagame. Ils veulent s’alimenter gratuitement en uranium burundais comme ils l’ont fait et le font encore relativement aux ressources minières du Kivu. La question est de savoir si leur projet aboutira. Les sans honneur et renégats burundais en tous genres qui sont vautrés ici à Kigali dans les hôtels comptent sur Kagame et Obama pour réaliser leur projet. Ils déchanteront. Ils seront trahis par leur protecteur actuel et les autorités américaines que ce soit Trump ou Clinton, ne leur seront d’aucune utilité. C’est une question de temps. Quant à la France, sa position de Kagame à son endroit est intrinsèque et irrévocable. Cajoler Kagame est en tout état de cause inopérant. Kagame et les siens doivent tout ce qu’ils sont devenus et ce qu’ils sont grâce à la France. C’est celle-ci qui les a faits par le jeu de chantages en tous genres contre le Président Habyalimana pour qu’il négocie avec les hors-la-loi internationale qu’étaient le FPR et ses dirigeants dont Kagame.Habyalimana a cédé aux chantages. Le monde entier a vu les conséquences d’une extrême et particulière gravité non seulement pour lui mais également pour des millions de Rwandais. Les auteurs de la résolution ci-dessus indiquée d’une part et ceux d’autres décisions prises par l’Union Africaine en étroite collaboration avec ces premiers d’autre part entendent mettre en œuvre le même mode opératoire dans l’Affaire Burundaise : couler le gouvernement légal du Burundi par le jeu de négociation entre ce premier et les Hors-la-loi. Négocier avec les Hors-la-loi a pour effet : reconnaître le bien-fondé des méfaits de ceux-ci et corrélativement reconnaître aux hors-la-loi en tous genres, le droit à la violation de la loi et leur délivrer le passeport de tuer les Burundais en toute impunité. La mobilisation des ressources dont dispose le gouvernement légal du Burundi s’impose pour mettre définitivement en échec les manœuvres de ces gens. Il en va de la crédibilité des autorités burundaises.

Habineza 05/08/2016 22:48

Ngo ingabo z'amahanga ngo zize gutanga umutekano,ninde wibagiwe Romeo Dallaire ageze yihanukira yemeza ko umutekano uzaba wose,naho aje gusinziriiza bamwe akangura abandi.

Habineza 05/08/2016 22:48

Ngo ingabo z'amahanga ngo zize gutanga umutekano,ninde wibagiwe Romeo Dallaire ageze yihanukira yemeza ko umutekano uzaba wose,naho aje gusinziriiza bamwe akangura abandi.

Habineza 05/08/2016 22:48

Ngo ingabo z'amahanga ngo zize gutanga umutekano,ninde wibagiwe Romeo Dallaire ageze yihanukira yemeza ko umutekano uzaba wose,naho aje gusinziriiza bamwe akangura abandi.

CESAR 04/08/2016 22:12

"Burundi : Une guerre se prépare à partir du Rwanda!"

Obama et autres entendent impressionner psychologiquement les autorités burundaises. Ils semblent ignorer que le Président Nkurunziza n'est sûrement pas Habyalimana. Si Clinton a réussi au Rwanda, il est n'est pas certain que Obama ou Clinton bis puisse réussir au Burundi. Il s'agit d'une mise en scène, en tout état de cause, inopérante. Il convient de rappeler que lorsque le président Nkurunziza et ses compagnons exerçaient légitimement le droit de résistance à l'oppression ou à la tyrannie de Buyoya, droit au surplus consacré par la constitution américaine et les lois françaises, ceux-ci ont été traités de terroristes à l'instar de Mandela avant la fin de l'apartheid. L'homme de ces gens est, semble-t-il, Buyoya, ancien des Ecoles de guerre américaine, française et allemande. Le Burundi d'aujourd'hui n'est pas le Burundi d'hier. L’armée burundaise sous Buyoya n’est l’armée Burundaise sous Nkurunziza. Kagame est champion dans les aventures. S'il est entré dans le Kivu comme ont entre dans un cham sans propriétaire, s'il tente la même mésaventure au Burundi, il verra qu'il s'est trompé et signera la fin de son règne. Il a lancé un défi aux dirigeants de la RDC. Ceux-ci ont été incapables de le relever. Ils ont passé des années dans les gémissements ou des vociférations contre Kagame. Ses sponsors qui ont lamentablement échoué en Irak, en Somalie et en Afganistan ne pourront pas lui être utiles outre mesure. Il serait judicieux pour lui de demander conseil à Buyoya avec lequel il est contact. Celui-ci a été maintes fois vu ici à Kigali.

Mbonyingabo 04/08/2016 09:42

Abarundi bakomeze bamagane ingabo zamahanga, Abafransa ntakiza bashakira abarundi. Nkuko batafashije ishuti yabo Habyarimana ntacyo bazamarira Nkurunziza. Ubutegetsi bwa Nkurunziza bwashizweho na abanyafrika, bakomeze bongere umubano wabo nibihugu byafrika. Abaprezida bacubose bamaze kumenya yuko Kagame na M7 aribyitso byabazungu. Akamaro Kabarusia ku Burundi ntabwo arikeshi cyane kuko nabo ninyungu bashaka, kimwe nabanyamerika nabafransa. Umubano wa Barundi na n'Abarusiya ikintu umarira abarundi nukubavuganira muri ONU gusa.
Abashaka gukangisha Nkurunziza ngokwanga abasirikare bazavuga yuko yanze gufatanya na ONU, ntacyo bivuze kuko Habyarimana ntabwo yafatanije nabo nabi; kandi ntibyababujije kumwica.

ENOUGH 04/08/2016 02:45

Nizere ko bene wanyu baba nyarwnda babyumvukundi mugabo?
Ngaho nimwiyumvire abashima bamwe muli mutumva ko avugwa

https://www.youtube.com/watch?v=FjnChwP_Kbo

Mathew 04/08/2016 17:53

Nibyo da! Kanjogera inkota ye yarongeye irarisha - iriimbagura abahutu mu rwanda. Ugiye mu rwanda ukabona umuhutu utarapfuye umwifuriza gupfa nawe kuko kubaho kwe birutwa no gupfa. Amavunja arajojoba,n kurwara Bwaki, nibindi birwara bituruka kukene bukabije, kwambara ubusa, guterwa Sida-HIV, guhahamuka. Abahutu bakiriho mu rwanda babuze kirengera, bumye bahagaze. Yewe nibyishi cyane. Abatutsi ni ubwoko bubi cyane kwisi kandi Ubwoko bwabatutsi bukomoka kuri Shitani. Abatutsi ni abagome aho bava bakagera.

Neonke 03/08/2016 23:17

Mbese iyi Mituku ngo ni abazungu badushakaho iki mwabantu mwe? Ba Rutuku badushakira iki muri afrika yibiyaga bigali? Batwice baduhindure abacarkara, batumarire kwicumu, dupfe dushire koko?
yemwe mwabagabo mwe namwe mwabagore mwe, inkumi nabasore nimuze twese dufatanye twivune umwanzi utumazeho kwisi, ntakurama kudapfa nimuze twese twisuganye, dushake urusenda tubamene mu mwiso yabo barutuku cg tubatere amacumu kuko twe tudakora imbunda, ariko dufite amabuye yamasabwayi da! Twayakoresha ibyo bidege byabo bibatunda bibazana muri afrika tubimenagure babure ikizabasubiza iwabo ubundi tubafate mpiri tubace amabya yabo nibituba byabo tubibambike muduhanga twabo. Iyo misutwe igihe yaduhereye itwica uko yishakiye ikaba idutsembeye gushira yo gashirira mukiyaga.

Ntakigenda 04/08/2016 05:48

Buliya rubanda yicaye kandi yubatse amazu kubutunzi bwinshi buba munsi yubutaka batabizi differement ba mituku cg rutuku barabizi. Babonye rero kugirango babugereho bakora uko mubona bakora ntaho babahishe ni muhumuke mwirebere namwe. None se nurukundo?baba babakundira iki se kugera naho babipfira?Abafaransa nabandi banyaburayi n'abanyamerika bapfa kumunsi nibenshi bazira kujya gushaka umutungo no kuwujyana iwabo bo bita kuzana cg kugarura amahoro. Mbega baza bazanye amaho amahoro nayabo bama bafite mu mifuka yamabutura amajipo cgamapantaro ? Cg imbunda;amahema nibindi baba bahambiliye mu makontinili yabo nibyo baba bita amahoro. Baba babyita uko se kuko ali ibijuju ibaze nawe?

Kugarura amahoro.abarundi baca umugani ngo" wanka kugarura impene yamara kureba imirambi ukabira nkayo"kuki babanza kuzana imbunda zikirukana amahoro akarenga imirambi,bakoronka impunzi bakaziha amahema maze baza kuvuzinduru (kwabira) ngo ntamahoro,bati urugero nimpuzi twakiliye nizilimo guhunga. Bivuye kubugambanyi ntawahunga amahoro cg ntahunjye kandi ntamahoro afite? Nikureba neza uru rukundo ba mutuku bakunda abandi cyane cyane ba mukara hanyuma bagasiga imiryango yabo bakaza bishimiye kubapfira. Mbega ko mutinya gupfira igihugu cyanyu mugahunga mwagera hanze mukifuza ko ba rutuku baza kugipfira? Mubona bagifashe mwakibanamwo?

twahirwa 03/08/2016 22:58

Kandi mu shake itsinzi hakirikare

twahirwa 03/08/2016 22:56

Ubufarasa burashaka guhirika nkurunziza nkuko Habyarimana bwamugambaniyeleta y ubururi irabe maso abafarasa ni abagambanyi barashaka ku injiza abarwanyi mu burundi bakorasheje kiriya gipolisi cyabo mubimenye kandi abarundi mukanguke.

Oyaye 04/08/2016 06:02

@enough bakurutira Canjo hamisi kuko utazi icyo indilimbo ze zisobanuye, kuko wanka abarundi nabandi cg ufite amacakubili cg se uli umufana wa Byumvuhore na madabo kimwe muli ibi. Naho ubundi njye bose mbabona nkaba stars ba cyera kandi ba bagabo cg abashingantahe. "UMUGABO NYAMUGABO YAMA AVUGA UKULI AKAMA ARWANIRA AMAHORO AHO ARI HOSE" Canjo chantait

ENOUGH 04/08/2016 02:21

Niwiyigereza umurusiya cg umushinwa, umenyeko uba witezumutego, ariko ningombwa ko twese tumenya ibyuburundi bukora? Njye mbona Masabo nyangezi cg Byumvuhore babiri babanyarwanda bandutitira Canjo hamissi

Tubitege amaso 03/08/2016 22:12

Twizereko Uburundi, nako akarere k'ibiyaga bigari katagiye guhinduka nka Syria aho ibihugu by'ibihangange bigiye gupimira imbaraga! Niba Uburundi bwanga ko abapolisi ba ONU binjira mu gihugu cyabo ni uko bwizeye izindi mbaraga z'igihugu k'igihangange kiburi inyuma, ibyo kandi bigiye guha imbaraga abarwanya Uburundi zo kwerekana ko leta y'icyo gihugu isuzugura icyemezo cya ONU cyo kugarura amahoro! Muri macye rugiye kubura gica bimere nko muri Syria na Irak! Abaturage nibo bagiye kuhababarira!! Tubitege amaso.