Rwanda : Leta ya FPR-Kagame iri gufunga abanyarwanda ibajijije icyaha cyo kuba ari abakene !

Publié le par veritas

Uyu ministre Busingye uri kuvugana n'abanyamakuru ngo ntazi ko hari abakene bafungirwa ubusa!

Uyu ministre Busingye uri kuvugana n'abanyamakuru ngo ntazi ko hari abakene bafungirwa ubusa!

Icyegeranyo cyo muri uyu mwaka cyasohowe uyu munsi wo kuwa kane taliki ya 21/07/2016 n'umuryango uharanira uburenganzira bw'ikiremwamuntu, Human Rights Watch, kiravuga ko u Rwanda rukomeje gufungira abakene mu bigo by'agateganyo mu buryo butemwe n'amategeko.
 
Mu kiganiro yahaye BBC Gahuzamiryango, Carina Tertsakian, ushinzwe akarere k'ibiyaga bigari, yavuze ko bakoze iperereza ku bigo 4: Gikondo kiri i Kigali, Muhanga kiri mu karere ka Muhanga, Mbazi kiri muri Huye na Mudende kiri muri Rubavu. Uwo muryango uravuga ko abafungirwa muri ibyo bigo muri rusange ari abakene badafite aho batura, abacururiza mu mihanda n'abana b'inzererezi.
 
Uwo muryango wavuze ko ubuzima muri ibyo bigo bukomeye kuko abafungirwamo uretse kutabona ibirwa n'amazi bihagije, ntabwo bitabwaho mu buzima, ngo baranakubitwa. Uwo muryango uravuga ko ibyumba bafungirwamo birimo umwanda kandi barabyigana.
 
 
Carina yabwiye Gahuzamiryango ko nyuma y'icyigeranyo basohoye mu mwaka ushize, ngo hari ibyahindutse mu kigo cy'i Gikondo. Human Rigths Watch irasaba u Rwanda ko rwubahiriza amategeko mu gufunga abo bakene kuko hari abamaramo iminsi, cyangwa ibyumweru, cyangwa amezi bakarekurwa bategejejwe imbere y'ubucamanza.
 
Umunyamakuru wa BBC amubajije niba barigeze basura ibyo bigo, Carina yasubije ko leta y'u Rwanda yanze kubaha ubwo burenganzira cyokora ngo Humana Rights Watch yavuganye n'abantu 43 bafungiwe muri ibyo bigo 4. Yavuze ko mbere y'uko basohora iki cyegeranyo, babimenyesheje ministeti y'ubucamanza ndetse basaba abayobozi bayo kugira icyo babivugaho.
 
Yavuze ko mu ntangiriro z'uku kwezi, iyo ministeri yavuze ko ikomeje kubikoraho iperereza ngo kandi yabamanyesheje ko kugeza ubu nta makuru ifite y'abantu bahohotewe bari muri ibyo bigo.
 
Source : BBC Gahuza

Commenter cet article

CESAR 25/07/2016 18:35

"Rwanda : Leta ya FPR-Kagame iri gufunga abanyarwanda ibajijije icyaha cyo kuba ari abakene !
Uyu ministre Busingye uri kuvugana n'abanyamakuru ngo ntazi ko hari abakene bafungirwa ubusa!"

La question que les Rwandais qui lisent VERITAS INFO peuvent raisonnablement se poser est la suivante : Les affirmations de ce ministre sont-ils sincères ? Sûrement pas.
1/ Comme d’autres oligarques du régime, il n'a jamais mis ses pieds dans le Rwanda réel c'est-à-dire les provinces. Il s'ensuit qu'il n'a jamais vu les paysans rwandais frappés gravement de paupérisation ou les misérables rwandais. De plus, les technocrates qui conçoivent et mettent en eouvre les politiques publiques du régime Kagame sont venus des pays voisins du Rwanda et ailleurs. Dans ces pays, ils vivaient dans les villes. Dès leur arrivée au Rwanda après leur prise du pouvoir par la force, ils se sont installés dans les villes où ils sont agglutinés comme des pommes de terre dans un sac, le tout sans respecter aucune règle d’urbanisme. Les oligarques dont ce ministre ont accaparé des biens d’anciens dirigeants Hutu qui ont fui le Rwanda ou assassinés par les escadrons de la mort de Kagame ou tout simplement spoliés de leurs biens. Ils ont construit anarchiquement de nouveaux immeubles et cabanes même dans les cours des maisons. Ils sont nourris par les paysans rwandais mais ils n’ont aucune idée sur leur vie dans les compagnes. Ils convient de rappeler que le Rwanda a des télévisions. Mais toute information et reportage télévisés sur la vie des paysans rwandais sont strictement prohibés. Tout journaliste qui tenterait de violer la loi Kagame s’expose aux sanctions pénales sévères. Les journalistes étrangers qui viennent ici, dans leurs missions, ils sont guidés comme des moutons par les membres de la police politique. Ils ne peuvent donc pas faire leur travail comme bon leur semble sur l’ensemble du Rwanda.
Enfin, les technocrates du régime n’élaborent pas des politiques au vus des besoins effectifs du pays réel mais sur la base des théories empiriques piochées dans divers livres et rapports. D'où inadéquation entre les politiques publiques de Kagame et les besoins réels des Rwandais à plus de 80% paysans. Ils le fons sciemment car le progrès social et le bien-être de la masse populaire ne sont pas leur préoccupation. Mais sous peine de prendre des Rwandais pour les idiots, cela ne suffit pas pour que ce ministre ose affirmer devant des millions de Rwandais qu’il n’est pas au courant des centaines d’enfants de rue et autres misérables rwandais qui croupissent dans les geôles de Kagame et torturés entre autre par les agents de son ministère.
2/ Il est de notoriété que si ce ministre est légalement ministre de la justice. En fait le vrai ministre de l’injustice et non de la justice est Kagame. Celui-ci est à la fois loi, justice et juge. Busingye est donc l’obligé de Kagame. Les membres de la police politique du régime Kagame ont plus de pouvoir que ceux que l’on appelle communément juges dans ce pays. Par conséquent, ce ministre Busingye peut prétendre de n’avoir pas été informé des méfaits de la police politique et corrélativement affirmer qu’il n’a jamais entendu parler des misérables rwandais dont des milliers d’enfants de rue assassinés, emprisonnés et torturés par les escadrons de la mort du régime et les membres de la police politique du régime.
3/ Cet argument est irrecevable. En effet, ce Ministre prétend être ministre de la justice du Rwanda. Le monde entier a entendu les propos de Kagame sur les enfants de rue et autres misérables rwandais : ce sont des déchets ou imyanda. Les villes rwandaises doivent s’en débarrasser. Si tôt dit si tôt fait. La police s’est mis au travail : ramassage comme des déchets avec les matraques et bâtons des milliers d’enfants de rue et autres misérables dans toutes les villes du Rwanda. Ceux-ci ont ensuite envoyés dans les prisons où ils ont été torturés. Certains sont morts sous la torture, d’autres par manque de soins. Les gardiens de prisons et les prisons relèvent du Ministère de la Justice du Rwanda. Ces méfaits sont connus de tous les Rwandais dont certains sont parents et proches des victimes. Les membres des familles des victimes ont écrit au Ministre de la Justice du Rwanda, Monsieur Busingye, pour appeler son attention relativement à la situation infrahumaine dans laquelle se trouvent leurs enfants et des méfaits de ses collaborateurs à savoir les gardiens de prison et les policiers du régime dont il est serviteur. D’autres lui ont demandé la délivrance d’autorisation pour récupérer les corps de leurs enfants ou proches assassinés pour avoir commis l’unique crime : être pauvre. Ce Ministre n’a jamais répondu.
Au regard de l’ensemble des faits, sous peine de tomber au niveau le plus bas des mensonges ou de la mauvaise foi, le Ministre Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des assassinats, de la torture, mauvais traitement en tous genre contre les enfants de rue et autres misérables rwandais qui sont des milliers dans ce pays.
Monsieur Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des milliers de paysans rwandais qui ont été spoliés de leurs terres fertiles par les oligarques du régime dont il est membre éminent. Ces paysans spoliés se sont trouvés dans la rue avec femmes et enfants de tous âges. Certains de ces enfants sont ces enfants de rue, objet du présent commentaire.
Illustration de l’appartenance de Monsieur Busingye, dit Ministre de la Justice en réalité Ministre de l’injustice au groupe de criminels, experts en spoliation des Rwandais de leurs biens et rackette des paysans rwandais.
Monsieur Busingye a signé la loi portant spoliation de certains Hutu Rwandais qui ont trouvé refuge à l’étranger. Le mode opératoire est la suivant. Monsieur le ministre de la « justice » a concocté et signé une loi qui annule toutes procurations et partant leurs effets antérieurement données par certains Rwandais, propriétaires des biens meubles et immeubles aux tiers, résidant au Rwanda quant à la gestion de ces biens. Selon la loi Busingye, ces rwandais devaient donner de nouvelles procurations légalisées impérativement par les ambassadeurs de l’Etat Rwandais des pays de résidence, el tout avant une date légalement fixe sous peine forclusion. Ce ministre a établi une liste de Rwandais dont la demande de légalisation de leurs procurations doit en tout état de cause être rejetée sans aucune explication par l’ambassadeur. Ainsi certains Rwandais ont respecté la loi Busingye. Ils sont allés aux ambassades du Rwanda pour légaliser leurs procurations. Le Chargé d’Affaires consulaires e leur a dit en substance que leur demande est irrecevable au motif qu’il a reçu les instructions de Kigali et donc du Ministre Busingye de rejeter leurs demandes. Certains lui ont écrit pour appeler son attention de cette violation flagrante des lois du Rwanda au premier rang la constitution. Comme dans les cas d’enfants de rue et pauvres paysans rwandaise assassinés et torturés, ce ministre n’a jamais répondu. Ces Rwandais spoliés par Kagame en application de loi Busingye sont nombreux.
Busingye est l’image de son patron dont il est l’obligé. L’homme ne fait et ne dit ce qu’il est effectivement. Les divagations de Monsieur "Rwanda : Leta ya FPR-Kagame iri gufunga abanyarwanda ibajijije icyaha cyo kuba ari abakene !
Uyu ministre Busingye uri kuvugana n'abanyamakuru ngo ntazi ko hari abakene bafungirwa ubusa!"

La question que les Rwandais qui lisent VERITAS INFO peuvent raisonnablement se poser est la suivante : Les affirmations de ce ministre sont-ils sincères ? Sûrement pas.
1/ Comme d’autres oligarques du régime, il n'a jamais mis ses pieds dans le Rwanda réel c'est-à-dire les provinces. Il s'ensuit qu'il n'a jamais vu les paysans rwandais frappés gravement de paupérisation ou les misérables rwandais. De plus, les technocrates qui conçoivent et mettent en eouvre les politiques publiques du régime Kagame sont venus des pays voisins du Rwanda et ailleurs. Dans ces pays, ils vivaient dans les villes. Dès leur arrivée au Rwanda après leur prise du pouvoir par la force, ils se sont installés dans les villes où ils sont agglutinés comme des pommes de terre dans un sac, le tout sans respecter aucune règle d’urbanisme. Les oligarques dont ce ministre ont accaparé des biens d’anciens dirigeants Hutu qui ont fui le Rwanda ou assassinés par les escadrons de la mort de Kagame ou tout simplement spoliés de leurs biens. Ils ont construit anarchiquement de nouveaux immeubles et cabanes même dans les cours des maisons. Ils sont nourris par les paysans rwandais mais ils n’ont aucune idée sur leur vie dans les compagnes. Ils convient de rappeler que le Rwanda a des télévisions. Mais toute information et reportage télévisés sur la vie des paysans rwandais sont strictement prohibés. Tout journaliste qui tenterait de violer la loi Kagame s’expose aux sanctions pénales sévères. Les journalistes étrangers qui viennent ici, dans leurs missions, ils sont guidés comme des moutons par les membres de la police politique. Ils ne peuvent donc pas faire leur travail comme bon leur semble sur l’ensemble du Rwanda.
Enfin, les technocrates du régime n’élaborent pas des politiques au vus des besoins effectifs du pays réel mais sur la base des théories empiriques piochées dans divers livres et rapports. D'où inadéquation entre les politiques publiques de Kagame et les besoins réels des Rwandais à plus de 80% paysans. Ils le fons sciemment car le progrès social et le bien-être de la masse populaire ne sont pas leur préoccupation. Mais sous peine de prendre des Rwandais pour les idiots, cela ne suffit pas pour que ce ministre ose affirmer devant des millions de Rwandais qu’il n’est pas au courant des centaines d’enfants de rue et autres misérables rwandais qui croupissent dans les geôles de Kagame et torturés entre autre par les agents de son ministère.
2/ Il est de notoriété que si ce ministre est légalement ministre de la justice. En fait le vrai ministre de l’injustice et non de la justice est Kagame. Celui-ci est à la fois loi, justice et juge. Busingye est donc l’obligé de Kagame. Les membres de la police politique du régime Kagame ont plus de pouvoir que ceux que l’on appelle communément juges dans ce pays. Par conséquent, ce ministre Busingye peut prétendre de n’avoir pas été informé des méfaits de la police politique et corrélativement affirmer qu’il n’a jamais entendu parler des misérables rwandais dont des milliers d’enfants de rue assassinés, emprisonnés et torturés par les escadrons de la mort du régime et les membres de la police politique du régime.
3/ Cet argument est irrecevable. En effet, ce Ministre prétend être ministre de la justice du Rwanda. Le monde entier a entendu les propos de Kagame sur les enfants de rue et autres misérables rwandais : ce sont des déchets ou imyanda. Les villes rwandaises doivent s’en débarrasser. Si tôt dit si tôt fait. La police s’est mis au travail : ramassage comme des déchets avec les matraques et bâtons des milliers d’enfants de rue et autres misérables dans toutes les villes du Rwanda. Ceux-ci ont ensuite envoyés dans les prisons où ils ont été torturés. Certains sont morts sous la torture, d’autres par manque de soins. Les gardiens de prisons et les prisons relèvent du Ministère de la Justice du Rwanda. Ces méfaits sont connus de tous les Rwandais dont certains sont parents et proches des victimes. Les membres des familles des victimes ont écrit au Ministre de la Justice du Rwanda, Monsieur Busingye, pour appeler son attention relativement à la situation infrahumaine dans laquelle se trouvent leurs enfants et des méfaits de ses collaborateurs à savoir les gardiens de prison et les policiers du régime dont il est serviteur. D’autres lui ont demandé la délivrance d’autorisation pour récupérer les corps de leurs enfants ou proches assassinés pour avoir commis l’unique crime : être pauvre. Ce Ministre n’a jamais répondu.
Au regard de l’ensemble des faits, sous peine de tomber au niveau le plus bas des mensonges ou de la mauvaise foi, le Ministre Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des assassinats, de la torture, mauvais traitement en tous genre contre les enfants de rue et autres misérables rwandais qui sont des milliers dans ce pays.
Monsieur Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des milliers de paysans rwandais qui ont été spoliés de leurs terres fertiles par les oligarques du régime dont il est membre éminent. Ces paysans spoliés se sont trouvés dans la rue avec femmes et enfants de tous âges. Certains de ces enfants sont ces enfants de rue, objet du présent commentaire.
Illustration de l’appartenance de Monsieur Busingye, dit Ministre de la Justice en réalité Ministre de l’injustice au groupe de criminels, experts en spoliation des Rwandais de leurs biens et rackette des paysans rwandais.
Monsieur Busingye a signé la loi portant spoliation de certains Hutu Rwandais qui ont trouvé refuge à l’étranger. Le mode opératoire est la suivant. Monsieur le ministre de la « justice » a concocté et signé une loi qui annule toutes procurations et partant leurs effets antérieurement données par certains Rwandais, propriétaires des biens meubles et immeubles aux tiers, résidant au Rwanda quant à la gestion de ces biens. Selon la loi Busingye, ces rwandais devaient donner de nouvelles procurations légalisées impérativement par les ambassadeurs de l’Etat Rwandais des pays de résidence, el tout avant une date légalement fixe sous peine forclusion. Ce ministre a établi une liste de Rwandais dont la demande de légalisation de leurs procurations doit en tout état de cause être rejetée sans aucune explication par l’ambassadeur. Ainsi certains Rwandais ont respecté la loi Busingye. Ils sont allés aux ambassades du Rwanda pour légaliser leurs procurations. Le Chargé d’Affaires consulaires e leur a dit en substance que leur demande est irrecevable au motif qu’il a reçu les instructions de Kigali et donc du Ministre Busingye de rejeter leurs demandes. Certains lui ont écrit pour appeler son attention de cette violation flagrante des lois du Rwanda au premier rang la constitution. Comme dans les cas d’enfants de rue et pauvres paysans rwandaise assassinés et torturés, ce ministre n’a jamais répondu. Ces Rwandais spoliés par Kagame en application de loi Busingye sont nombreux.
Busingye est l’image de son patron dont il est l’obligé. L’homme ne fait et ne dit ce qu’il est effectivement. Les divagations de "Rwanda : Leta ya FPR-Kagame iri gufunga abanyarwanda ibajijije icyaha cyo kuba ari abakene !
Uyu ministre Busingye uri kuvugana n'abanyamakuru ngo ntazi ko hari abakene bafungirwa ubusa!"

La question que les Rwandais qui lisent VERITAS INFO peuvent raisonnablement se poser est la suivante : Les affirmations de ce ministre sont-ils sincères ? Sûrement pas.
1/ Comme d’autres oligarques du régime, il n'a jamais mis ses pieds dans le Rwanda réel c'est-à-dire les provinces. Il s'ensuit qu'il n'a jamais vu les paysans rwandais frappés gravement de paupérisation ou les misérables rwandais. De plus, les technocrates qui conçoivent et mettent en eouvre les politiques publiques du régime Kagame sont venus des pays voisins du Rwanda et ailleurs. Dans ces pays, ils vivaient dans les villes. Dès leur arrivée au Rwanda après leur prise du pouvoir par la force, ils se sont installés dans les villes où ils sont agglutinés comme des pommes de terre dans un sac, le tout sans respecter aucune règle d’urbanisme. Les oligarques dont ce ministre ont accaparé des biens d’anciens dirigeants Hutu qui ont fui le Rwanda ou assassinés par les escadrons de la mort de Kagame ou tout simplement spoliés de leurs biens. Ils ont construit anarchiquement de nouveaux immeubles et cabanes même dans les cours des maisons. Ils sont nourris par les paysans rwandais mais ils n’ont aucune idée sur leur vie dans les compagnes. Ils convient de rappeler que le Rwanda a des télévisions. Mais toute information et reportage télévisés sur la vie des paysans rwandais sont strictement prohibés. Tout journaliste qui tenterait de violer la loi Kagame s’expose aux sanctions pénales sévères. Les journalistes étrangers qui viennent ici, dans leurs missions, ils sont guidés comme des moutons par les membres de la police politique. Ils ne peuvent donc pas faire leur travail comme bon leur semble sur l’ensemble du Rwanda.
Enfin, les technocrates du régime n’élaborent pas des politiques au vus des besoins effectifs du pays réel mais sur la base des théories empiriques piochées dans divers livres et rapports. D'où inadéquation entre les politiques publiques de Kagame et les besoins réels des Rwandais à plus de 80% paysans. Ils le fons sciemment car le progrès social et le bien-être de la masse populaire ne sont pas leur préoccupation. Mais sous peine de prendre des Rwandais pour les idiots, cela ne suffit pas pour que ce ministre ose affirmer devant des millions de Rwandais qu’il n’est pas au courant des centaines d’enfants de rue et autres misérables rwandais qui croupissent dans les geôles de Kagame et torturés entre autre par les agents de son ministère.
2/ Il est de notoriété que si ce ministre est légalement ministre de la justice. En fait le vrai ministre de l’injustice et non de la justice est Kagame. Celui-ci est à la fois loi, justice et juge. Busingye est donc l’obligé de Kagame. Les membres de la police politique du régime Kagame ont plus de pouvoir que ceux que l’on appelle communément juges dans ce pays. Par conséquent, ce ministre Busingye peut prétendre de n’avoir pas été informé des méfaits de la police politique et corrélativement affirmer qu’il n’a jamais entendu parler des misérables rwandais dont des milliers d’enfants de rue assassinés, emprisonnés et torturés par les escadrons de la mort du régime et les membres de la police politique du régime.
3/ Cet argument est irrecevable. En effet, ce Ministre prétend être ministre de la justice du Rwanda. Le monde entier a entendu les propos de Kagame sur les enfants de rue et autres misérables rwandais : ce sont des déchets ou imyanda. Les villes rwandaises doivent s’en débarrasser. Si tôt dit si tôt fait. La police s’est mis au travail : ramassage comme des déchets avec les matraques et bâtons des milliers d’enfants de rue et autres misérables dans toutes les villes du Rwanda. Ceux-ci ont ensuite envoyés dans les prisons où ils ont été torturés. Certains sont morts sous la torture, d’autres par manque de soins. Les gardiens de prisons et les prisons relèvent du Ministère de la Justice du Rwanda. Ces méfaits sont connus de tous les Rwandais dont certains sont parents et proches des victimes. Les membres des familles des victimes ont écrit au Ministre de la Justice du Rwanda, Monsieur Busingye, pour appeler son attention relativement à la situation infrahumaine dans laquelle se trouvent leurs enfants et des méfaits de ses collaborateurs à savoir les gardiens de prison et les policiers du régime dont il est serviteur. D’autres lui ont demandé la délivrance d’autorisation pour récupérer les corps de leurs enfants ou proches assassinés pour avoir commis l’unique crime : être pauvre. Ce Ministre n’a jamais répondu.
Au regard de l’ensemble des faits, sous peine de tomber au niveau le plus bas des mensonges ou de la mauvaise foi, le Ministre Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des assassinats, de la torture, mauvais traitement en tous genre contre les enfants de rue et autres misérables rwandais qui sont des milliers dans ce pays.
Monsieur Busingye ne peut prétendre ignorer l’existence des milliers de paysans rwandais qui ont été spoliés de leurs terres fertiles par les oligarques du régime dont il est membre éminent. Ces paysans spoliés se sont trouvés dans la rue avec femmes et enfants de tous âges. Certains de ces enfants sont ces enfants de rue, objet du présent commentaire.
Illustration de l’appartenance de Monsieur Busingye, dit Ministre de la Justice en réalité Ministre de l’injustice au groupe de criminels, experts en spoliation des Rwandais de leurs biens et rackette des paysans rwandais.
Monsieur Busingye a signé la loi portant spoliation de certains Hutu Rwandais qui ont trouvé refuge à l’étranger. Le mode opératoire est la suivant. Monsieur le ministre de la « justice » a concocté et signé une loi qui annule toutes procurations et partant leurs effets antérieurement données par certains Rwandais, propriétaires des biens meubles et immeubles aux tiers, résidant au Rwanda quant à la gestion de ces biens. Selon la loi Busingye, ces rwandais devaient donner de nouvelles procurations légalisées impérativement par les ambassadeurs de l’Etat Rwandais des pays de résidence, el tout avant une date légalement fixe sous peine forclusion. Ce ministre a établi une liste de Rwandais dont la demande de légalisation de leurs procurations doit en tout état de cause être rejetée sans aucune explication par l’ambassadeur. Ainsi certains Rwandais ont respecté la loi Busingye. Ils sont allés aux ambassades du Rwanda pour légaliser leurs procurations. Le Chargé d’Affaires consulaires e leur a dit en substance que leur demande est irrecevable au motif qu’il a reçu les instructions de Kigali et donc du Ministre Busingye de rejeter leurs demandes. Certains lui ont écrit pour appeler son attention de cette violation flagrante des lois du Rwanda au premier rang la constitution. Comme dans les cas d’enfants de rue et pauvres paysans rwandaise assassinés et torturés, ce ministre n’a jamais répondu. Ces Rwandais spoliés par Kagame en application de loi Busingye sont nombreux.
Busingye est l’image de son patron dont il est l’obligé. L’homme ne fait et ne dit ce qu’il est effectivement. Les divagations du ministre rwandaise de l'injustice ne sont donc pas surprenantes.

INGABIRE IMMACULEE 22/07/2016 10:38

NKUNDA UMUGABO NTACYO AMPAYE PE! MME INGABIRE IMMACULEE ATI UWAFUNGA ABAKENE HANO MU RWANDA, YAFUNGA ABANYARWANDA BOSE NDETSE N'IGIHUGU, ATI KUKO TWESE TURAKENYE. IKIBAZO KIKABA BWA BUKIRE , BAHOZA MU KANYWA, BWABA BUSHINGIYE KUKI?
NAKUNZE KANDI COMMENTS ZOSE ZILI KU IGIHE.COM, KUBIREBANA N'IMVUGO YA TITO TUTAREMARA N'INZU YA NYAKWIGENDERA HABYARIMANA. NABONYE ABANYARWANDA BENSHI, BAGIFITE UMUTIMA WA MUNTU, KURUSHA ABITWA NGO NI INARARIBONYE MULI POLITIKE. BYAMPAYE IKIZERE KO AHO BUKERA, ABANYARWANDA BAZONGERA KUBANA MU MAHORO.

Kangabe 22/07/2016 06:03

Daniella wa mubeshyi we wabanje ugahandura amavunja mu Rda mbere yo gufasha umunyamerika wabahaye kado iroze izabakoraho ; yo kwica no kwiba abanyafrika yibiyaga .
Naho ibyo uvuga byo kuririmba nkinyoni nta bikorwa ; niba babikora baramaze. Niba haraho bikulya ukalyalyata , utumbe uturike.

Daniella 22/07/2016 19:31

Mbese burya uri igikone? Mwene kanjogera yaragukonnye? Niwigumanire ubikire bwawe.Wagirango uri ikiramvu kihene yaramburuye.

Daniella 22/07/2016 02:21

Mwahora niki mwabagabo mwe! mbese mwagizengo kuba umukene si cyaha koko! ushaka kubimenya azaze arebe muri amerika aho ababa kumihanda no kumabarabara baruta ababa mu mazu. nonese bo ntibakubitwa buri munsi nabapolisi ba amerika? ndetse no kubarasa buri munsi? utazi ibibera muri iyisi ahishwe byishi.

ikimbabaje nabo nafashaga none nkaba narwaye ntashoboye kujya ku kazi kange ngo nifashirize ababakene, nibura mpfuye bazibuka kugira neza kwange. nonese wowe uri gufasha impfubyi nabapfakazi cg indushyi zose. muri afrika yibiyaga bigali bakeneye gufashwa kuruta kwiyitaho wowe ubwawe nimiryango yawe. fasha nawe uzafashwa mugihe cyakaga kawe.
ninyoni zizi kuririmba kandi ninjangwe cg inyawu zizi kwandika, muze dukore kuruta amagambo.

mukomere mwese

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:52

Keretse niba ari wowe FDLR mozambike kandi niba ari wowe ntakibazo kuko uzi ko ibyo washatse gukora byakuyobeye.
Ngaho bwira abanyarubuga ikosa nakoze.
Cyangwa wafashe ka warage!!!!!

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:52

Keretse niba ari wowe FDLR mozambike kandi niba ari wowe ntakibazo kuko uzi ko ibyo washatse gukora byakuyobeye.
Ngaho bwira abanyarubuga ikosa nakoze.
Cyangwa wafashe ka warage!!!!!

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:52

Keretse niba ari wowe FDLR mozambike kandi niba ari wowe ntakibazo kuko uzi ko ibyo washatse gukora byakuyobeye.
Ngaho bwira abanyarubuga ikosa nakoze.
Cyangwa wafashe ka warage!!!!!

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:49

Ntugasuzugure cg ngo upfobye abandi
Icyo mushakira ntukizi
Ntugahubuke
Ntuzi ingufu mfite uko zingana
Kuba azatsinda fpr ndabizi kukurusha!!!!!!!!
Ntabwo ndi umuginga nkuko ubikeka.
Afite umwirondoro wanjye wose.
Number 2 we turaziranye.
Tuza nizere ko uvuga sorry.

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:49

Ntugasuzugure cg ngo upfobye abandi
Icyo mushakira ntukizi
Ntugahubuke
Ntuzi ingufu mfite uko zingana
Kuba azatsinda fpr ndabizi kukurusha!!!!!!!!
Ntabwo ndi umuginga nkuko ubikeka.
Afite umwirondoro wanjye wose.
Number 2 we turaziranye.
Tuza nizere ko uvuga sorry.

Murphy to Bicokori 22/07/2016 00:49

Ntugasuzugure cg ngo upfobye abandi
Icyo mushakira ntukizi
Ntugahubuke
Ntuzi ingufu mfite uko zingana
Kuba azatsinda fpr ndabizi kukurusha!!!!!!!!
Ntabwo ndi umuginga nkuko ubikeka.
Afite umwirondoro wanjye wose.
Number 2 we turaziranye.
Tuza nizere ko uvuga sorry.

Umukene 22/07/2016 00:21

Printemps arabe yahereye muri Tuniziya .
Umusore wize iniversite yimwe akazi kubera ko atavutse neza . Akora akazi kubuzunguzayi ; bukeye akubitirwa ku muhanda ngo yanduje umugi . Umuhungu yisukaho lisansi aritwika; abajene bose batavutse neza baramuherekeza mu cyubahiro akwiye !
Ushobora kubona ikarita ya printems arabe nibihugu byose nabanyagitugu bose yahitanye.

RIDER 21/07/2016 23:11

Ubwo rero ngo mwabonye inkuru ishyushye yavuzwe na Human Right Watch, ni inde utazi ko Human Right Watch ari umuzindaro w'abanga u Rwanda n'amashumi yabo? ni iki yavuga cyiza Ku Rwanda? ko namwe muzi guhinda! yabanje ikavuga ibibera iwabo muri gereza ya Guantanamo. Interahamwe muzapfira mu matiku mwo gapfa urwo mupfuye urwo narwo si ruto

Bantou clan président Inkirabuheri VIP 21/07/2016 22:34

-Hari uwavuze ngo basaga n'utuvurivundi ntawari kubarongora
-Ukize inkuba arayiganira
-Buri munyarwanda mu bakize ajye afasha umuntu umwe nibura rimwe mu kwezi barebe ko ubukene budacika

Rutabayiru 21/07/2016 21:15

ABAKENE MU RWANDA NI UMWANDA BAGOMBA GUKUBURWA BAKAJYANWA MURI RECYCLE BIN AHO ZA MBAZI CYANGWA NYABIHU. BAGOMBA KUMENYAKO IMIJYI YO MU RWANDA BATAGOMBA KUYIKANDAGIRAMO KUGIRANGO BATAYANDUZA BAKANATERA ISHOZI ABAVUTSE NEZA. MUNTU UTOTEZA ABAKENE, JYA UMENYAKO BAREMWE N'IMANA NKAWE, KO BAVUTSE KIMWE NAWE, KO EJO UZAPFA BAKAGUSHYIRA MU GITAKA KIMWE NABO! KANDI GA AMAHEREZO NTAWE UZI UKO EJO AZABA AMEZE! ABANA BA HABYARIMANA BARI KUBAHO NABI ISE YARI PEREZIDA, ABANA BA KADAFI BABAYEHO NK'IMBWA, ABA MOBUTU NABO UKO, ESE SHA WOWE UTOTEZA ABAKENE WUMVA URI IKI KIRENZE ABO? CA BUGUFI WIYEGEREZE NYAGASANI HAKIRI KARE KUKO NUTEGEREZA EJO KO AGUKUBITA UMUNYAFU NTIBIZAKOROHERA.

village urugwiro 21/07/2016 21:08

leta ya paul kagame isigaye ivuga uririmi rwitwa umusekemu na chignicologie tito rutaremara na busigye basizoye naho mushikiwabo arikuvuga igisharabiyo

Ngabo 21/07/2016 19:01

Ariko nimumbwire neza, ko leta ya FPR Kagame yahagaritse radio ya BBC mu Rwanda iracyumvikana? Ubu se noneho Kagame arongera kuyihagarika bwa kabiri? Akumiro ni amavunja!!