Burundi : Ubwicanyi bukomeje kwibasira abayobozi, Depite Hafsa Mossi yishwe arashwe!

Publié le par veritas

Umudepite wa EAC, Hafsa Mossi yishwe mu gitero cy’abantu bitwaje intwaro bataramenyekana mu mujyi wa Bujumbura.
 
Abamurashe bari mu modoka izwi ku izina rya "T I", bamusanze ku muhanda witiriwe "Nyankoni" muri zone Gihosha, komine Ntahangwa. Igipolisi cy’Uburundi cyamaze kwemeza amakuru y’urupfu rwe.
 
Ku mbuga ze za facebook na twitter, umuvugizi w’igipolisi cy’Uburundi, Pierre Nkurikiye, avuga ko Hafsa Mossi yarashwe  isaa 10:30 za mu gitondo. Perezida Pierre Nkurunziza, ku rubuga rwe rwa twiiter, yamaganye abamurashe avuga ko u Burundi bugize igihombo gikomeye.
 
Uwo mutegarugori Hafsa Mossi yahoze akorera radio BBC mu rurimi rw’igiswahili, mbere y’uko atahuka agasubira mu Burundi nyuma y’amatora yo mu mwaka wa 2005. Uyu kandi yabaye umuvugizi wa Perezida Pierre Nkurunziza, azaba kuba umudepite ushinzwe akarere k’Afrika y’iburasirazuba (EAC), akaba yitabye Imana ari umudepite wo muri uwo muryango.
 
Source : imirasire

Commenter cet article

CESAR 14/07/2016 21:06

En assassinant cette mère de famille, les criminels croient avoir frappé fort contre le gouvernement légal du Burundi. C'est l'inverse qui se produit. Plus ils se livrent à ce genre de barbarie qui les réduit à l'échelle infra-animale, plus le gouvernement du Burundi est déterminé pour éradiquer définitivement le mal absolu et plus la crédibilité de celui-ci est renforcé.
Gouverner c'est gérer les intérêts contradictoires. C’est prendre les décisions quel que soit le degré de leurs effets, le tout dans 'intérêt du Peuple Burundais. Le Président Nkurunziza a été élu, au premier chef, pour assurer la sécurité des Burundais. Il s'ensuit que face aux assassins de femmes et enfants sans défense et qui n'ont même pas le courage d'affronter les soldats de l'armée burundaise, il doit prouver que les Burundais ont fait le bon choix. Il droit frapper fort de sorte que les criminels puissent réfléchir mille fois sur ce qui les attend au cas où ils récidiveraient. Ensuite, il doit rejeter purement et simplement toute évocation de négociation avec les criminels. Leurs places est dans les prisons et nullement ailleurs. Il en va de sa crédibilité et celle de son gouvernement, le tout sous peine de tomber dans le même piège que Habyalimana et Nsengiyaremye. Ceux qui veulent sa tête, à défaut de l’avoir, utilisent toute une armada de moyens et de manœuvres dilatoires pour peaufiner leur projet et le jour J ils passeront infailliblement à l’acte comme exactement dans le cas Habyalimana. Enfin, nul ne peut faire accepter au gouvernement légal du Burundi l’inacceptable c’est-à-dire ce qu’aucun gouvernement ou un peuple digne de ce nom ne peut en tout état de cause accepter à savoir reconnaître à certains Burundais le droit de tuer les autres Burundais, semer la mort et la terreur sur l’ensemble du pays et porter gravement atteinte à l’ordre public burundais en toute impunité.
Un des moyens le plus efficace utilisé par ceux qui veulent la tête du président burundais est la négociation avec les criminels. Pousser le gouvernement burundais à négocier avec ces derniers c’est le pousser à reconnaître le bien-fondé de leurs crimes et partant leur reconnaître le droit de tuer les Burundais en toute impunité d’une part et à tomber dans la naïveté d’autre part. Et si par malheur le Président Nkurunziza cède, sa décision sera irrévocable et lourde de conséquences. Il ne pourra plus revenir en arrière et il aura alors signé sa mort.
Comme je l’ai maintes fois dit, la qualité première de Kagame c’est qu’il fait toujours ce qu’il dit. Il a dit publiquement qu’il aura la tête de Nkurunziza et peu importe le coût et le temps, dès lors qu’il est encore vivant. Il le fera. Il l’a dit à Habyalimana. Celui-ci et ses conseillers croyaient qu’il plaisantait alors qu’il ne plaisante pas. Il a accompli sa mission. Nkurunziza est commandant en chef de l'armée Burundaise.Il doit prouver au monde qu'il est capable de tenir solidement son bâton de commandement. Pour exiger le respect il faut poruver qu'on le mérite. Le respect de ne vient pas du ciel.Il faut effectivement le mériter. Comme l'honneur et la dignité, le respect n'a pas de prix.

Murphy to all politicians 14/07/2016 19:18

Tout politicien opérant dans une zone ou une région instable devrait assurer sa sécurité
Tout politicien naïf doit mourrir!!!!!!!!!
Quant tout dine avec le diable, tu utilise une fourchette longue.
Si le diable tente de saisir ta main, tu retire ta main , il tient la fourchette! !!!!!!!!!
All naive politicians deserve to die!!!!!!
When you dine with the devil you use a long fork
When the devil attempt to grab your hand you retrieve it so he can keep the fork handle!!!!!!!
Uriya mugore yarizize.
Abarundi bose basuzuzugura ibyo abahutu bo mu Rwanda bababwira bazapfa bashire.
Iyaba abahutu bo mu burundi bari bazi ubwenge bari kwigira ku byatubayeho.
Si abarundi gusa.
Ababantu bose ni primitives kugeza hasigaye ngererwa nibwo bazamenya ubwenge.
Bizaba ari too late! !!!

Murphy to all politicians 14/07/2016 19:15

Tout politicien opérant dans une zone ou une région instable devrait assurer sa sécurité
Tout politicien naïf doit mourrir!!!!!!!!!
Quant tout dine avec le diable, tu utilise une fourchette longue.
Si le diable tente de saisir ta main, tu retire ta main , il tient la fourchette! !!!!!!!!!
All naive politicians deserve to die!!!!!!
When you dine with the devil you use a long fork
When the devil attempt to grab your hand you retrieve it so he can keep the fork handle!!!!!!!
Uriya mugore yarizize.
Abarundi bose basuzuzugura ibyo abahutu bo mu Rwanda bababwira bazapfa bashire.
Iyaba abahutu bo mu burundi bari bazi ubwenge bari kwigira ku byatubayeho.
Si abarundi gusa.
Ababantu bose ni primitives kugeza hasigaye ngererwa nibwo bazamenya ubwenge.
Bizaba ari too late! !!!

Mbonyingabo 14/07/2016 10:47

Nkurunziza ikibazo afite nuko arwanda intambara yokwikingira ibitero biva Murwanda. Ntazi yuko kwirinda umwanzi neza arukumutera. Bazakomeze bice abantube hanyuma nawe bamugereho.

Bazabibazwa 14/07/2016 09:22

Uyu apfuye urwagapyisi , bucyana ,gatabazi bali inshuti za Rukokoma

Bizuru 14/07/2016 04:29

Vubaha barabifungurira TPIB....

Bizuru 14/07/2016 04:28

Ariko ibihutu n'ibyicanyi kweli! Ariko abahutu b'abarundi nibakomeza gukora nk'intagondwa z'abahutu b'abanyarwanda, ibyabo muzaba mubibona!

Unknown 13/07/2016 23:47

Hanyuma iriya nyenzi ngo ni Sezibera n'iriya Nyenzikazi ngo Mushikiwazo zikaza gushinyagura ngo ziratanga condoleances kandi ari zo zimuhitanye. Mukapfa!!

Ndereye 13/07/2016 20:28

Uyu ni umushinga wa mpatsibihugu wo kurimbagura abanyafrika, hatahiwe presida Pierre Nkurunziza ubundi Hima-Tutsi ikagarura ubwami, ubuhake, ubukoroni, ubuja n'ubugaragu. Umushinga wabo barikuwugeraho ntagisigaye.
mbese ntawundusha kumenya amakuru ko niba ba mpatsibihugu baje kureba ibyerekeye uburenganzira bwa muntu mu burundi? Ba Samanther Power se, ba Human rights watch, ba amnesty international naba gashaka buhake bose baje kureba amakuru kuburundi nabarundi? Yewe uwapfuye azigumireyo kuko yikinze byishi. Isi irikoreye.
uyu mudepite wishwe Imana imuhe iruhukiro ridashira, gupfa twese niyo nzira. Nimwihangane Barundi mwese mukunda amahoro na democracy. Ni mufatane munda kandi mukomere kumuheto, ntibyoroshye nagato.

CESAR 13/07/2016 19:34

"Burundi : Ubwicanyi bukomeje kwibasira abayobozi, Depite Hafsa Mossi yishwe arashwe"

Les assassins de femmes, enfants et hommes de tous âges burundais doivent être mis hors d'état de nuire. La question est de savoir si le gouvernement burundais est en état d'éradiquer définitivement ce mal absolu. Ces gens sont dépourvus d'humanité élémentaire.Ils savent qu'en tout état de cause, ils n'ont aucune chance d'accèder au pouvoir par la voie des armes. Se livrer à ce genre d'ignominie les déshumanise. Après la commission de leur méfait, ils reviennent se planquer ici au Rwanda sous la protection de Kagame, l'homme le plus sanguinaire dans l'histoire de l'Afrique Moderne. L'assassinat de cette mère de famille est sans effet quant au fonctionnement des institutions burundaises. Plus ils se livrent à ce genre de méfait, plus ils se discréditent quant à la cause dont ils prétendent défendre. Que le Plus Haut ait pitié d'eux. Toutes mes condoléances à la famille de la victime.

Semanzi 14/07/2016 10:49

Celui qui est derrière ces assassinats nous est tous connus: Kagame le sanguinaire. J'aurais aimé qu'il déclare officiellement la guerre au Burundi, car il la perdrait. Vous souvenez-vous de ces déclarations sur le génocide en cours au Burundi ? Et uujourd'hui, kuva abarundi bamubwira ko bazamumesa bakamukiza Iribwaribwa rye, yaranumye none arimo gukora des actes de terroristes. La question que je me pose aujourd'hui: qu'en sera de bcp de burundais qui ont quitté leur pays pour s'installer au Rwanda dans l'espoir que Kagame va faire partir Nkurunziza. Un an vient de s'écouler et Nkurunziza n'est pas encore parti. None bari mugihugu inzara imereye abantu nabi, gitegekwa n' IBISAMBO bitajya bisangira n' abandi. Parions qu'ils ne vont pas rester longtemps au "Singapour africain"

Ikosora 13/07/2016 18:27

Ntimugakomeze kurangwa namarangamutima yibyo muhora mutekereza, None se abamwanga mubanzi ba CNDD ni bande? Noneho na Jeuneafrique muyinyomoze ra.
Selon des sources concordantes, Hafsa Mossi, figure modérée du CNDD-FDD, parti au pouvoir au Burundi, a été tuée mercredi à Gihosha, dans le nord-est de Bujumbura. Elle était députée au sein de l'Assemblée législative de l'Afrique de l'Est (EALA).



À lire aussi
Mission impossible pour les observateurs de l'UA au Burundi ?
Mission impossible pour les observateurs de l'UA au Burundi ?
Burundi : l'ONU dénonce les exécutions illégales, les cas de torture et les violences ethniques

Ses compatriotes se souviennent encore de ses larmes versées lors de sa visite il y a une année au camp de réfugiés burundais de Mahama, au Rwanda. Une marque de compassion de la députée Hafsa Mossi, membre de l’Assemblée législative de l’Afrique de l’Est (EALA), qui n’avait pourtant pas plu à tout le monde.

« Les extrémistes du CNDD-FDD [Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie, parti au pouvoir au Burundi, ndlr] n’avaient pas apprécié cet épisode. Et Hafsa Mossi se savait menacée », confie à Jeune Afrique une proche de l’élue assassinée le 13 juillet à Gihosha, un quartier résidentiel situé dans l’est de Bujumbura.

Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police burundaise, a confirmé l’information sur son compte Twitter. « Mme Mossi a été assassinée à 10 heures 30 (…) par deux criminels dans un véhicule », a-t-il annoncé sans fournir de plus amples détails sur les circonstances de l’attaque.

Selon plusieurs sources concordantes, des assaillants ont tiré sur cette figure modérée du CNDD-FDD après lui avoir tendu une embuscade. Elle a succombé à ses blessures dans un hôpital militaire de Bujumbura. Un assassinat qui rappelle celui perpétré deux mois plus tôt contre le général Kararuza dans ce même quartier de la capitale burundaise.

Un « acte ignoble et lâche », selon Nkurunziza

Sur Twitter, le président Pierre Nkurunziza a dénoncé un « acte ignoble et lâche ». « C’est une perte inestimable pour le Burundi, sa famille et toute l’EAC [Communauté d’Afrique de l’Est] ».

Hafsa Mossi, ancienne correspondante de BBC swahili au Burundi, a été porte-parole du chef de l’État burundais à sa prise de pouvoir en 2005, avant d’être successivement ministre de la Communication puis Chargée de la communauté est-africaine, notamment.

Du côté des anti-Nkurunziza, beaucoup de personnalités de la société civile se disent également « choqué[es] » par l’assassinat de Hafsa Mossi. À l’instar de Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement (Focode) qui décrit la victime comme une « femme de cœur ».



Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères du Rwanda, un pays qui entretient des relations très difficiles avec le pouvoir burundais, s’est aussi déclarée « en deuil pour [son] amie burundaise, Hafsa Mossi ». « Une femme bonne et une politique dévouée », a-t-elle relevé.

Semanzi 14/07/2016 10:35

Biteye isoni kubona hari abantu basoma Jeune Afrique. Iyi journal en voie de disparition isigaye ikorera abadictateur bayitunze kubera gusahura umutungo w'abo bategesheja igitutu. Yaba Ben Ali, Bongo, Kagame, amafarnga bashyira muri jeune Afrique apfa ubusa kuko ibyo bandika ntawubisoma kaba ariyo mpamvu basigaye babishyira muri Internet gratuitement aho concurrence bafite ari nyinshi. Inama nagira abanyarwanda ni ukudasoma ayo mafuti yuzuye ibinyoma.

Unknown 13/07/2016 23:44

Iyo Jeune Afrique uriho urata uzi icyo ari cyo wowe??? Uzayijyanire cash urebe ko itandika ibyo ushaka byose. Bariya ni abacancuro nk'abandi bose. Kinani yagiye gusobanukirwa bukeye gatatu.

Pacy 13/07/2016 18:03

Uyu mugore w'uburundi kazi arambabaje cyane, aho kugirango abagome babarundi bapfe hapfa ingirakamaro z'uburundi.
nahuye numugore wumurundi arambwira ngo ibyo bihutu by'ibinyarwanda uwabyica byose akabimara, ngo azanyicisha icyo gihe nari jyenyine kandi ndi umwana ntacyo nashoboye kumusubiza, yarabikoze kunyica no kunyicisha ariko ubu ndacyariho nzapfa umunsi wange wageze. Igihe cyose yifuzaga ko abahutu babanyarwanda bashiraho kwisi none nimurebe uko abarundi bagiye gushirira kwicumu. Yewe uwapfuye yarihuse kandi ibuye rimeneka urwondo rugisumwa.

Ni uku inkotanyi zirwana 13/07/2016 17:50

Uriya mugore yaje mu Rwanda gusura impunzi z'abarundi arizwa n'uburyo yari abonye zibayeho mu buzima bubi, ageze i Bujumbura bivugwa ko Bunyoni yarakajwe niyo myitwarire ye mibi , none niwe bageretseho urupfu rwe! Ni uko ba Gapyisi, Bucyana, Gatabazi... bapfaga bati ni Habyara ubishe , abandi bati ni Rukokoma, kugira ngo abo bahutu bakomeze bashyamirane maze bamarane kandi ibyo niko byagenze, Habyara yishwe n'inkotanyi, abahutu bamushyigikiye birara muri bene wabo b'abahutu bararimbagura, inkotanyi nazo zirimo zifata ubutegetsi! Urwo rwango zashyize hagati y'abahutu ubwabo nirwo rwababujije gufatanya ngo birukane inkotanyi, none ndabona n'i Burundi ariko bigiye kugenda!! Abahutu baho bagiye kumarana kandi umwanzi wabacengeye ariwe uri kubateranya abica! uko ubwicanyi buzagenda burushaho kwiyongera niko abahutu b'i Burundi bazagenda bashyamirana maze igihugu gisubire mu maboko y'abatutsi nkaba Buyoya kumugaragaro!!

Bazirimwo 13/07/2016 17:43

Haaaaaa! ibi byose binyibutsa umwaka ushize impunzi z'abarundi zihunga ikivunge nyuma hakaba coup d'etat igaswata. Ibyo byose bikiba twaravuze imitsi irarega tubwira abarundi ko bakwitondera umuntu witwa Paul Kagome ko byanze bikunze ari we uri inyuma y'ibyo byose, kuko twari dusobanukiwe neza imikorere ya Kagome n'abatutsi bo muri FPR.
Mana we! Abarundi baradututse karahava,batugira abaswa, ngo twe turi abanyamagambo, ngo turi abanyabwoba, ngo Kagame yaraduhahamuye ku buryo tumubona mu kantu kose kabaye, batwumvisha ko ibiri kuba i Burundi ari ibibazo by'abarundi ku barundi badashaka ko Nkurunziza atsimbarara ku butegetsi, ngo ko Kagame ntaho ahuriye nabyo, n'ibindi byinshi ntiriwe ndondora hano. Twabonye umwuka ugiye kuduherana turicecekera.
Ntibyateye Kabiri ibyari coup d'etat bivamo imyigaragambyo, bivamo kwica abatutsi kubwinshi no kubigereka ku mbonerakure, bivamo gushinja Nkurunziza Genocide, bivamo....,bivamo... Kugeza ubwo abarundi batangiye gukanguka gahoro gahoro bibonera ko ibyo twababwiraga ari ukuri kwambaye ubusa, ariko nyine bisama barangije gusandara. None ubungubu rero bigaragara ko umugono ukomeje kubiba, twirirwa tubabwira ko Kagame adashobora kuzapfa ashyize inkota mu rwubati ataragarika Nkurunziza, bakatubwira ngo ni ayacu, ngo ntiyabishobora baramutahuye, none dore agiye kubamaraho abayobozi bakibereye muri za mama wararaye. Barundi mwe, mu gihe cyose mukibeshya muzarindira inkotanyi aho iwanyu muribeshya cyane, mu gihe cyose mukibeshya ko korohera Kagame ari byo bizatuma asubiza ubwenge ku gihe muribeshya weeeeeee, ahubwo bizatuma mumuha umwanya wo wo kubasya neza yitonze nta nkomyi. Inama nabagira nta yindi namwe nimufate inkoho n'amagrenade, mumwinjirire mumukore nk'ibyo arimo kubakora mumwereke ko na nyina w'undi abyara umuhungu. Nimumara kumurobamo nka 1/2 cy'abo amaze kubarobamo nibura, ubundi mukamuhusha nka 2 nibwo noneho azasubiza ubwenge ku gihe. Bitabaye ibyo ndabarahiye ntimuzamara ayandi mazuba abiri.

AKAMASA 13/07/2016 17:13

BINO BITWIBUTSA: GAPYISI , GATABAZI NA BUCYANA,ETC.....NINDE UBISHE? NI KINANI N'INTERAHAMWE ZE! NYUMA Y'IMYAKA MIKEYA, NIBWO BYAMENYEKANYE KO ALI KARAKE N'INTORE ZE! NIKO BIGENDA, IYO UTEGA IMITEGO YAWE YOSE, IGAFATA IBYO USHAKA, URAKOMEZA.ALIKO KO TWESE TUVA AMARASO, NI KUKI TUGOMBA GUHORA TULI MU MYOBO GUSA?

Ngwije 13/07/2016 17:00

Abarundi barajenjetse, bibwira ko ngo bazarindira umwanzi iwabo , nyamara uwo mwanzi yararangije kubinjirana kera, azabamaraho ntibazasobanukirwa, azagenda yica umwe umwe kugeza bashize! Uyu mudepite azize kuba yarateye hejuru akirukanisha umukozi wa Kagame muri EAC ariwe Richard Sezibera none dore baramugandaguye batavuze!

ahaaaaa 13/07/2016 17:39

Mu birebe neza ashobora kuba azize ya rapport y'icuruzwa ry'abantu kuko yabonye impunzi uburyo zashutswe zigakurwa mu gihugu biramubabaza cyane, buriya nk'umuntu wabaye umunyamakuru yakoze enquete ye agendeye ku byo impunzi zamubwiye abitanga muri iyo rapport, ariko baribeshya twarabavumbuye burya si buno. Fpr igomba kwemera demoklasi byanga byakunda rubanda nyamwinshi rukihitiramo nkuko byagenze i burundi

Kalisa 13/07/2016 17:13

None se Nkurunziza ategereje ko Kagamé amurasa nawe? Sezibera yahise yitanguranwa ngo abuze collegue. Uyu ni wa mudamu wasuye inkambi y'abarundi mu Rwanda yabona uko benewabo babayeho agaturika akarira. RIP.