Le Burundi déchu du droit de vote à l’ONU ?

Publié le par veritas

Une information diversement accueillie circule depuis mardi 26 janvier sur les réseaux sociaux : le Burundi doit payer le montant minimal de 1360 dollars américains pour retrouver son droit de vote à l’Assemblée Générale. Un des premiers à réagir est Pacifique Nininahazwe, représentant légal du Focode. Pour cet activiste en exil, c’est l’image du pays qui est mise en jeu. Aussi appelle-t-il chaque citoyen à cotiser un dollar pour « sauver le droit de vote du Burundi à l’Assemblée Générale des Nation unies » et ainsi « sauver l’honneur de la patrie ».
 
Mise au point presqu’immédiate de l’ambassadeur burundais aux Nations unies, Albert Shingiro. «Le droit de vote du Burundi à l’Onu ne souffre d’aucune limitation contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux ». Et de citer trois organes où le Burundi siège comme membre élu. Presque sur la même lancée, l’ancien ministre des Relations extérieures, Cyprien Mbonimpa fait remarquer que c’est rare qu’un pays en arrive à aliéner son droit de vote.
 
Pour lui, «un pays qui ne peut plus voter est un pays tellement affaibli jusqu’à perdre un des droits reconnus à chaque état membre, ce qui n’est pas le cas pour le Burundi». Il trouve impensable que le Burundi aille jusqu’à perdre son droit de vote pour une modique somme que même l’ambassade peut payer. Et de glisser: «Ça peut pourtant sonner comme un avertissement ».
 
« LeBurundi n’a pas peur de perdre son droit de vote »
 
Selon Aimé Nyamitwe, ministre des Relations extérieures et de la Coopération, le Burundi paie régulièrement ses contributions. Les montants, explique-t-il, sont prévus en francs burundais dans toutes les lois budgétaires. Or, entre le moment de vote de la loi de Finances et la date de versement de ces contributions, il peut y avoir une légère différentielle du taux de change. Ainsi, la somme prévue convertie en dollars au moment du transfert des fonds peut se révéler légèrement inférieure à la quote-part annuelle du Burundi. Les opérations bancaires amputent aussi de quelques dollars les montants initialement prévus. Et si cela s’accumule sur des années, cette différentielle peut être énorme. Mais il martèle que la somme déjà payée est de loin supérieure à ces 1360 dollars.
 
Selon l’article 19 de la Charte des nations unies, un membre en retard dans un paiement de la contribution aux dépenses de l’organisation ne peut participer au vote à l’Assemblée Générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées. L’Assemblée Générale peut néanmoins autoriser ce membre à participer au vote si elle constate que le manquement est dû à des circonstances indépendantes de sa volonté.
 
Pour le ministre Nyamitwe, c’est par ailleurs une rumeur que de dire que le Burundi a perdu son droit de vote dans la mesure où aucun organe onusien ne lui a jusqu’ici notifié cette décision. Il exclut même une probabilité que cette suspension puisse intervenir. En effet, selon lui, dans les organisations internationales comme l’Onu et l’Union Africaine, il y a un organe en charge des contributions. Ses membres se réunissent pour entériner une décision de suspension du droit de vote d’un pays. Après quoi, le pays concerné est notifié de la décision. « Cela ne s’est pas fait pour le Burundi et ne se fera pas ».
 
A la BRB, un responsable de service confirme que c’est normal l’existence d’une différentielle entre le taux du dollar au moment du vote du budget et le moment de l’exécution des ordres de virement. Mais, faute de temps de vérification, la BRB n’a pas pu donner des informations sur les transferts de fonds pour le compte de l’Onu.
 
Source : africatime.com

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

CESAR 06/02/2016 15:56

Tous ceux qui connaissent le fonctionnement onusien savent que ce genre de cas n'est pas propre au Burundi. Pour des raisons purement techniques ou administratives, il arrive que certains Etats membres de l'ONU rencontrent ce genre de problème. Il n'y a donc pas lieu à dramatiser.
Il convient de rappeler à Cyprien Mbonimpa que le gouvernement dont il était membre avait plusieurs millions de dollars d'arriérés à l'égard de la CEPGL et de l'OUA dont le Burundi était et est toujours membre.
Il est malheureux de constater que certains Burundais qui disposent des moyens de s'exprimer se fourvoient dans des considérations subjectives ou s'arc-boutent sur leurs petits intérêts alors qu'au regard de la menace grave qui pèse sur leur pays, ils devraient concentrer leurs actions sur la défense de l'intérêt général sur lequel reposent leurs petits intérêts personnels. Ils n'ont tiré aucun enseignement sur le drame rwandais. C’est pitoyable d’entendre les pseudos intellectuels affirmer sur les radios étrangères que le drame qui frappe majoritairement les paysans burundais de Bujumbura est imputable à leur président. Ils font même abstraction du rapport des experts de l’ONU et des menaces de Kagame contre le Peuple Burundais.
Le monde les regarde. Par leurs spectacles de mauvaise qualité qu’ils offrent au monde, ils sont la honte des Africains mais également du Peuple Burundais. Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que les petits individus comme Louis Michel, député européen belge se permettent de proférer des menaces contre le Président légal d’un Etat à savoir Nkurunziza. La défense de l’honneur et de dignité du Burundi n’a pas de couleur ou d’ethnie. Pour certains burundais, le réflexe ethnique prime sur l’intérêt général. La défense des petits intérêts de leur communauté d’abord et celle de l’intérêt général ensuite. Ils se sont enfermés dans une boîte à tel point qu’ils se considèrent comme membres d’une communauté sui generis au Burundi à l’instar de certains tutsi rwandais qui se considèrent comme une race sui generis (voir Affaire IBUKA France via SOS Racisme Français contre Pierre PEAN sur le Toile). Cette singularité ethnico-raciale a été intégrée dans la constitution rwandaise par Kagame (article 14 sur la Toile). Par ses agissements contre le Burundi, Kagame veut le Burundi à la rwandaise. C’est-à-dire un Burundi divisé en deux strates, strate Tutsi qui ont droit à tout car ils sont tous génétiquement rescapés, la qualification de rescapés étant héréditaires et parant transmissibles, strate Hutu-Twa, qualifiés par Kagame de génétiquement génocidaires. Dans ce dernier cas, il s’ensuit que les rescapés de l’extermination massive des Hutu et Twa par Kagame sont légalement exclus des droits reconnus aux rescapés Tutsi. C’est pour ce motif qu’il a déployé une armada de moyens pour liquider le président Nkurunziza et détruire son régime afin d’installer un régime acceptable par lui. Certains Burundais nient avec extrême mauvaise foi cette évidence absolue et notoire. En marchant, ils regardent leurs pieds au lieu de regarder devant eux. Que le Plus Haut ait pitié d'eux.

umututsi mwiza umumenya iyo aphuye 03/02/2016 23:15

Nshuti zukuri namwe bahutu nabatutsi bakarere kibiyaga bigari mwiyemeje kwitandukanya nikinyoma twe nabene wacu babatutsi babaheza nguni twakwije murwanda mukomere cyane kandi murakaramba ngo imisozi niyo idahura kandi ngo abadaphuye barahura.

nshimiye byimazeyo abarundi bose cyane cyane umukuru wabo nkurunziza peter kubera ubuhanga nubushobozi bakomeje kugaragaza .

nkurunziza Imana ikurunze irakomeye gusa iyo wibeshya ugakora amafuti nkayahabyalimana kari kuba kakubayeho uramenye ntuzigere urekura imigambi yawe

kubaho kumushwi simpuhwe zagaca !!!

turacyategura imigambi yacu yindi nigitero rurangiza kugirango dutere uburundi rero barundi mwesee mukomeze mube maso.

ba capt sanogo na ba general Mugaragu mukomeze mube maso kuko urugamba ntaho rwagiye!!

Nkurunziza namwe barundi mwese amakosa musigaranye nayo kudahorera nyakwigendera ndadaye na ntaryamira mubihagurukije byatuma amatora yomuri amerika ahinduka clinton akava munzira kandi byatuma nabahutu burwanda barenganurwa.

UMUGANI:iyo kinani ataza kuba imbwa ngo abe impehe yange kwica abatutsi ntago 20million zarigupha urwimbwa kandi yarafite igihe nububasha buhagije.

kagame ajyiye gufatirwa ibihano na ambargo vuba aha bidatinze nkaba nibutsa abaturarwanda mwese kwitegura guhunga hakirikare kuko isasu ntiriribanura kandi inzira nuburundi na tanzanie kuko abazahaunjyira uganda na congo bazahura nakaga gakomeye.

murabe mwumva.

Munyarukato 03/02/2016 21:52

Nagirango mbwire Inyenzi guhagarika gutera abaturage ubwoba ngo hari igitero cyagabwe i Ndera! 1)Ibyabaye ni ibikorwa by’ubujura byakozwe n’abo twakwita ingegera zazahajwe n’urumogi n’utuyoga bita agashinguracumu tugura 200 hamwe na suruduwire za 250! 2)Kuba batemye abantu ni uko babikoreye mu gace karimo ingo nyinshi abantu bakicaye ku buryo icyatumye batiba ni uko aho bajyaga basangaga batararyama! Abahuruye babatemaga,babateraga amacupa,amabuye cyangwa bakabakubita ferabeto! 3)Bateshejwe i Ndera mu kagari ka Kibenga mu ma saa yine -saa tanu gutyo zijoro bambutse igishanga bagana mu kagari ka Rudashya i Gasogi aho bita kwa Kimeza ku ikoni. 4)Aha ku ikoni ni mu mahuriro y’umuhanda uva ku Murindi wa Kanombe ujya Gikomero unyuze kuri ESTH Gasogi n’umuhanda uva Rudashya ugana Cyaruzinge unyuze kuri College de l’Espoir de Gasogi, ikigo cya Afandi Andre Muhirwa wahoze ayobora Police i Burasirazuba! 5)Muri aya mahuriro y’imihanda hakunze kuba hahagaze aba GP iyo Kagame ari mu rugendo (Zone de protection presidentielle). 6)Centre ya Mulindi ibaho Mayibobo nyinshi ni ho abasirikare bava muri Camp Kanombe batari aba GP baba bahagaze, ba bandi bashinzwe kuragiza abaturage imbunda. Centre yakoreweho operation n’izo ngegera iri muri metero 250 uvuye ku gasoko ko ku Mulindi no hafi ya Gereza ya gisirikare yuzuyeho Military! 6)Uko ibisambo byakoze operation mu ma saa cyenda z’ijoro: Baje ari nka 5 bafite ferabeto ikunje ukuntu bicisha ingufuri na serire y’urugi! Bateye ku nzu y’ubucuruzi y’umusirikare ifite imiryango ine ikodeshwa 50000frw n’abacuruzi. Si we ukoreramo aho bakinguye ni kwa John iruhande rwo kwa Manuel! Nta muzamu kuko ni butike nto rwose! Igisambo kimwe kinjiye gishaka iboro n’amafaranga ibindi bikora uburinzi mu tuyira twaturukamo abari buhurure!Akenshi biba hamwe ariko bakazibira amarembo y’ingo byegeranye haturuka abari buhurure!Iyo ubiroshyemo wa wundi winjiye atarasohoka barakumena. Baba bafite amabuye cyangwa amakaziye bavanye muri butike yo gukuramo amacupa yo gutera abaje kubafata! 8)Aho kwa Kimeza kuri butike ya John abatabaye babateye amacupa bariruka,bafata utuboro duke bakuye muri butike barigendera. 9)Militari yahageze bayikwepera mu rutoki bashoka igishanga kiri hagati ya Rusororo na Rudashya itora ubusurira! Mu kimwaro n’ibikabyo byinshi hahuruye abasirikare n’abapolisi igitero batunenga abaturage b’inzirakarengane ngo bacumbikiye abacengezi barashorera barafunga. 10)Turasaba abayobozi guhagarika ibikorwa by’urugomo bagirira abaturage babahondagura babicaza mu mavumbi kandi biviriye mu mihate!Ubwirwa cyane ni Gitifu wa Rudashya wari uri guhondagura abaturage bavuye mu mihate yabo bagana Rudashya kuri uyu mugoroba! Turasaba Leta ko yahimba imirimo izi nsoresore zigahagarika kwiheba zinywa ibiyobyabwenge.Turasaba abashinzwe umutekano guhagarika imvugo ihahamura abaturage ngo hari abagamije kubica kuko bigaragara ko batazi gusesengura! Uko twakurikiranye iki kibazo twanzuye ko ari ibikorwa by’ubugegera bikorwa n’abahoze ari Mayibobo ku Mulindi bari batunzwe n’urusimbi bararubabuza bajya mu byo kwiba, uje kubatesha bakamutema! Batandukanye n’agaco k’amabandi kayoborwaga na Sergent Demobe Burahimu ubu ufunze kuko ko katatemaga ahubwo katoboraga amazu na Boutique kakiba ariko katica! Abayobora amarondo ni icyuka! Inkeragutabara ni icyuka! DASSO ni icyuka! Police ni icyuka!Military ni icyuka!GP ni icyukaaaaaa! Turamenyesha Abanyarwanda ko bimwe mu byatumye aba basore babura ibyiringiro ari ukubuzwa amahwemo na Police babafungira kwa Kabuga hafi ya bose bakaba barandujwe sida binyuze mu kibuno nyuma yo gufatwa ku ngufu iyo babafunze! Amahirwe ni uko ahatewe n’abakomeretse bahuruye ari abahutu naho ubundi bari kuvuga ko ari genocide igarutse iyo hagira umututsi ubikomerekeramo.

Burundi Power and Excellent 03/02/2016 21:52

Burundi Power CNDD-FDD power and excellent, sinaceceka ntashimiye byimazayi CNDD-FDD ko ari intwali za democracy kandi ko ari intwali mu mateka yo muri Afrika yo hagati.

Reka ndirimbe intsinzi yarabonetse kandi intwali zirahari muri Afrika yibiyaga bigali, ni muhumure yemwe Bantu. Namwe mukomereze aha. ♑️♋️

kalisa 03/02/2016 23:49

Wibagiwe hutu power sha