Russie: Lavrov critique la diplomatie américaine et européenne

Publié le par veritas

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a tenu ce mardi 26 janvier sa conférence de presse annuelle. Il s'est montré très dur avec les Etats-Unis, qu’il accuse de manipuler le reste du monde. Une tonalité inattendue alors que Moscou et Washington ont développée, ces derniers mois, un dialogue plutôt fructueux sur le règlement de la crise en Syrie.
 
Pour le chef de la diplomatie russe, le monde est en train de passer d'un système avec un seul centre qui impose sa volonté, à un système multipolaire où sont pris en compte les intérêts de chacun. Et face à cette nouvelle tendance, les Etats-Unis s'évertueraient à réduire le nombre de concurrents. C'est sur cette base que Serguei Lavrov a déroulé son bilan diplomatique de l'année diplomatique 2015.
 
Au sein de l'administration américaine, seul le secrétaire d'Etat, John Kerry, trouve grâce à ses yeux, même s’il est incapable, sur le dossier syrien, d'obtenir l'accord des Saoudiens et des Turcs sur le choix des groupes d'opposition appelés à négocier avec Bachar el-Assad.
 
Serguei Lavrov a notamment critiqué le refus de la Turquie d'accepter les Kurdes à la table des discussions. La Turquie reste l'une des principales cibles de la diplomatie russe. Mais l'Union européenne est à peine mieux considérée. Elle serait incapable d'autonomie, notamment concernant le dossier ukrainien. « C'est aux Européens de décider s'ils veulent être aux ordres des Etats-Unis », a déclaré le diplomate.
 
Pour lui, la Russie n'a pas besoin des Occidentaux, mais ce sont les Occidentaux qui ont besoin de la Russie. Serguei Lavrov se pose enfin en donneur de leçon. Selon lui, les pays européens seraient incapables d'avoir une politique migratoire réaliste et il les accuse de masquer la réalité de l'immigration à leurs électeurs.
 
Source : rfi.fr

Commenter cet article

USA 28/01/2016 00:03

Ngaho namwe mwumve aho America ihagaze mu Rwanda no mu karere

https://www.youtube.com/watch?v=LPKt-9fG8pE

M 27/01/2016 11:45

Padiri araba ahagurutse mukanya yerekeza kli! Ejo kuwa kane 28/1/2016 azaba ari mugihugu cyivuko! Imana izabane nawe munzira zose nkuko abyifuza bizabe uko.

Mbonyingabo 27/01/2016 11:15

@ Makanji & Munyarukato
Mwari mukwiriye gusoma nogusesengura iyinyandiko yanditswe hejuru, hanyuma mukabona guhuragura ibyo bigambo. Kuko kuyisoma byabamenya yuko ibintu byahindutse, kuko intambara America nabanyabura bashoje mwisi zabananiye kuzihagarika, kandi zirikubatera ibibazo bataribiteguye. Niyo mpamvu Russia irikubabwira yuko aribo bayikeneye kuko yo ntacyo ibakeneyeho. Bananiwe gukemura ibibazo bateje by`iterabwobwoba; nyuma ya Al Kaidah, hamaze kuvuka imitwe iyishingiyeho itabarika. Impunzi zabarabu zitagira umubare bakuruye zimaze kuzura ibihugu byabo, umuti basigaranye rero ni Russia. Niba mukurikirana intambara ya Syria mwarimukwiye kwibaza icyatumye US icishamake Russia imaze kohereza ibidege byayo kubarwanya ubutegetsi bwa prezida wa Syria, US itarigishaka kumva nizinarye Bachar el-Assad yuko rivugwa none yahise isaba imishyikirano. Nonese mukurikirana uko iyitambara imereye abarwanya ubutegetsi bashyigikiwe na Amerika? Ibibyaribikwiriye nokugira icyo bibigisha kuntambara murigushoza mu Burundi, mumenye yuko amazi atariyayandi.

Munyarukato 27/01/2016 10:24

Ariko amagambo niba ariyo yarwanaga urugamba ngirango abahutu ubu tuba twambaye imidende kbsa. Turayacurikiranya ye!!!
Ugiye kuriyi site ukareba ibitutsi n'amatiku izi nyangabirama zirirwamo ugiranngo nicyo zikora gusa.
Ariko nanjye ndashinyagura, mwakora iki kindi ko isi mwayimajije amaguru ngo murahunga amahano mwakoze.

Munyarukato

Nyamijos 27/01/2016 10:08

Uno mugabo anyibukije avoka abakagame bagabuliye Dallaire .Ndibuka abyiyemerera imbere yabanyamakuru bisi yose ati si agace kavoka nariye gusa. Makanji atubwire ibintu bavugutiye kuri iriya voka yiriya nteragahinda ; yahise irwara depression na nubu ; ikamwibagiza ko ONU yari yamwohereje ikamuha abasirikari bo kurinda abanyarwanda ; itavanguye; aho kubarinda ahitamo gufatanya na FPR yabicaga .
None agiye kuzicwa nagahinda yatewe navoka iroze ahitamo kugambana no guhagarikira abicanyi aho kubakumira !

Indyoheshabirayi 27/01/2016 09:08

Makonji uri imbwa koko.
Iyo cnd se mwayicajwemo nubugabo ; ko mwagizwe na ya avoka lya shyano lyagabuliye Dallaire.
Za barriere mwiciyeho abantu mupfupfunutse muri iyo cnd yabanyarwanda mwari mwarahinduye wc. Ejobundi nizihindura imilishyo muzongera kuyibona bukeye kabiri. Uri nigicucu kubona utarabona ko isi nijuru byabahindukiranye.

Makanji 27/01/2016 00:29

hhhhhh Njye ubwo nari niteze ko mugiye kumbwira ko mukambitse ku rusumo cg Mumarmbo imitutu muyerekeje aho nababwiye mbakabiriza,naho muracyari muri bya byifuzo byanyu mubwejagurira mubwataraye musabiriza?? Ariko ayo magambo yanyu azasimburwa n'ibikorwa ra!!!

Uzi amatakaragasi mwavuze mubyina ibinimba ngo Kagame yafatiwe i paris igihe yazaga kubazonga!! Erega ubwo na gisunzu arazutura ngo nibamumuzanire ( extradition) ye!!
Bwakeye Rudasumbwa yageze mu mutara urugamba aruyobora mu Ruhengeri rw'ibirunga maze Imfungwa Habyalimana na Sagatwa bari barabitseyo ntibamenya aho zinyuze,igihe bakibaririza CND Izamarere zirayitaha Ikinanani gishiduka kigurumana mu kirere Ikanombe nk'amashara y'impashyi.

Muri imbwebwe gusa, Ubanza mutazi ko Isi yabazinutswe isigaye yoherea Loni kubarasa aho mukumbagurika mu mashyamba ya Congo.
Cyakora ngo " ururimi ntacyo rupfana n'umuntu" Murayavuga ye!!!
Ngaho nimutegereze simbujijije da!!! Nzarebe ko indagu n'amagambo bitsinda Miyaya.

Imbwa gusa!!

Doremifa 26/01/2016 23:32

Wa musega we se ibyo mwakoze mwiba igihugu bitaniyehe n ibyabadjiad ?
Bakubwiyeko ko nubona imbwa mu bushorishori bwigiti ujye wibuka ko iturira ; uwayiteretsemo agomba kuyihanuramo iyo itangiye kunukirayo; bitihi se abahaturiye bakayihanuta bakayihamba .

Doremifa 26/01/2016 23:42

Eh Makonjo ?
Imbwa iracyamanitse mu giti bayiteretsemo.
Kugeza lyari ?
Biri bugufi kuko yatangiye kunukiramo.

FPR-Kagame Paul porte malheur 26/01/2016 23:28

commentaire en 2012 lors de la campagne présidentiel de Nicola Sarkozi pour avertir Sarkozi du malheur que son ami Paul Kagame lui apportera.Presque les mêmes commentaires d'avertissement pour Sarkozi pour l'élection présidentiele française pour 2017 ont été sortis prévoyant que Sarkozi ne pourra devenir président une fois que FPR-Kagame Paul est toujours au pouvoirqui va se débarasser l'un ou l'autre?



Le porte malheur de son excellence président Sarkozy est Paul Kagame et son système criminel que Sarko defende.Rappellez-vous la perte de Clinton et Argore et de Tony Blair et après de G Bush lors de leurs présidentielles. leurs partis politiques ont soutenu massivement Kagame qui a planifié et qui mène encore des génocides dans la régions des grands lacs en Afrique.ce Kagame a bien sali la France et les français et françaises mais les juges français ont tendance de camoufler ses crimes de génocides.Si rien ne change avant des élections le porte malheur ferra tomber Sarko et salir d'avantage la France que beaucoup aime beaucoup

le 15.03.2012 à 03:36


Albert de Pury plonge dans un chaos biblique

Par Daniel Audétat - Mis en ligne le 31.07.2008 à 00:00

Congo. Le théologien genevois a été invité à dispenser son enseignement dans une région dévastée. L’Hebdo l’a rejoint. Récit de voyage.

Le problème, avec les ténèbres, c’est que le soleil y brille aussi. Pour percer leur densité et distinguer les horreurs qu’elles recouvrent, il faut du temps. Albert de Pury, 67 ans, a débarqué le 8 juillet dernier à Kigali, capitale du Rwanda. Dieu sait que ce professeur «honoraire émérite» de l’Université de Genève a arpenté le monde en tous sens. Mais jusqu’ici, «au cœur des ténèbres» de l’Afrique, il n’était jamais venu.
Le pays aux mille collines où il atterrit n’est qu’une étape. Sa destination, c’est Goma, en République démocratique du Congo, l’ex-Zaïre du maréchal Mobutu. Il y enseignera pendant une dizaine de jours à l’Université libre des pays des grands lacs (ULPGL). Le professeur répond à l’invitation de deux de ses anciens étudiants, Samuel Ngayihembako Mutahinga et Lévi Ngangura Manyanya. L’un est devenu recteur de cette université privée, l’autre doyen de sa faculté de théologie. Albert de Pury a un peu hésité avant de partir. La région des grands lacs africains paraît si lointaine, si douloureuse, et tellement méconnue.

Décomptes de l’horreur. Mais voilà, sa vie d’historien, ce Genevois de Neuchâtel qui a grandi à Bâle, il l’a passée à décortiquer l’Ancien Testament. Ces dernières années, il pense avoir redécouvert le message profondément «humaniste» du document dit «sacerdotal» du livre de la Genèse. S’y serait exprimée pour la première fois la conviction que l’humanité forme une grande famille de nations dont la mission est de surmonter la violence, ou au moins de l’endiguer. L’engagement n’a jamais effrayé Albert de Pury. Après avoir dénoncé, depuis 1967, les fondements fallacieux d’une certaine argumentation biblique utilisée pour légitimer les revendications territoriales de l’Etat d’Israël, il ne pouvait qu’accepter de s’envoler pour Goma.
Fine canne de merisier à la main, panama à bord étroit en poche, il a débarqué dans la petite aérogare de Kigali avec d’horribles images en tête. Au Rwanda, pendant les cent jours du génocide de 1994, les victimes ont été 800 000 selon l’ONU, un million au moins selon le Front patriotique rwandais de Paul Kagame, parti tutsi au pouvoir depuis cette même année 1994, après avoir chassé les génocidaires hutus.
En Occident, on a moins bien compris que la guerre ethnique rwandaise s’est ensuite transposée dans les provinces de l’est du Congo voisin. Elle y a engendré des conflits qui, en quinze ans, auraient fait entre trois et quatre millions de morts. Et ce n’est pas fini...

Paradis retrouvé. En route pour Goma, les 150 kilomètres à travers le Rwanda tempèrent les appréhensions. Kigali se révèle coquette et affairée. Au-delà, la mêlée des collines géantes est grandiose. Le génocide se laisserait oublier si quelques monuments aux morts ne le rappelaient.
Puis se dessinent dans la brume les cimes de la chaîne des Virunga, à cheval entre le Rwanda et le Congo, où la primatologue Dian Fossey a été tuée à coups de machette en 1985. Sur le versant rwandais, ses protégés et leurs descendants, 700 gorilles au total, sont une attraction touristique toujours plus courue. La descente spectaculaire vers les rives rocheuses du lac Kivu complète l’impression d’un Rwanda qui se porte plutôt bien.

Saut en enfer. Sur la corniche du lac Kivu, voici la barrière, surnom local de la frontière. En 1994, une bonne partie des 1,2 million de Hutus qui fuyaient les forces armées tutsies sont passés par là pour trouver refuge au Congo, qu’ils allaient profondément déstabiliser. Après la cinquantaine de mètres du no man’s land, c’est Goma.
Selon le dernier recensement, vieux de vingt ans, 500 000 habitants. Pas loin du double aujourd’hui, sans compter les réfugiés (rwandais) et les déplacés (congolais) parqués dans les camps de la périphérie.
Le recteur Samuel Ngayihembako Mutahinga est venu à la douane pour accueillir Albert de Pury. Son université est à l’autre extrémité de la ville, à une quinzaine de kilomètres. Bien qu’il circule en 4x4, il faudra près d’une heure pour rejoindre l’ULPGL. Goma est brisée, basse et surpeuplée, à l’image des cités africaines les plus sinistrées.

Affaire de survie. Question candide: «Et le chômage?» «On peut l’estimer à 95%.» Au coup d’œil, on ne doute pas de cette évaluation. Albert de Pury est ému: «Comment les gens font-ils pour survivre?» «Ils se débrouillent.» Des colonnes d’enfants vont et viennent entre le lac et leur quartier, chargés de bidons jaunes pour ramener l’eau. Les plus grands ont inventé les «chukudus», d’énormes trottinettes en bois qui servent à transporter toute sorte de marchandise.
Et chacun tente de s’improviser commerçant ou négociant. L’Etat central de Kinshasa ne parvient guère à imposer ses taxes. A l’échelle du marché des pays des grands lacs, cela offre un bel avantage concurrentiel. Petits et grands «opérateurs», comme on les appelle, vont s’approvisionner en Tanzanie, au Kenya et jusqu’à Dubaï, et revendent leurs stocks au Congo, mais aussi en Ouganda, au Rwanda et au Burundi.
Mais pour la majorité, la misère l’emporte. «En moyenne, le salaire quotidien varie entre 1 ou 2 dollars,» indique Dieudonné Bakenga, responsable des relations publiques de l’ULPGL.
Paradoxe de la richesse. Justement, on approche de l’université. Quelques jeunes passablement ivres ont improvisé une sorte de barrage pour tenter d’obtenir des automobilistes un droit de passage. Albert de Pury n’en revient pas: «Mais comment un tel délabrement peut-il être atteint?» A cette question, toujours revient la même réponse. «Le Rwanda a exporté ses conflits au Congo et importe désormais les richesses de notre pays.» Ou: «Le Congo souffre de ses richesses, convoitées par trop de gens.» Joliment dit, mais pas si facile à saisir.
L’hôtel Karibu, où l’ULPGL loge ses professeurs invités, aide à comprendre. Au bout de la route défoncée, c’est un jardin d’éden de plusieurs hectares au gazon impeccable, avec des pavillons immaculés en forme de chaumière. Entourés de leurs familles, les jeunes mariés viennent s’y faire photographier au bord la piscine qui surplombe le lac Kivu. Le reste du temps, l’endroit est désert. «Dans les années 80, il ne désemplissait pas», raconte son directeur, Jean Baudoin Kahotwa M. Nengo. Les touristes y résidaient avant de rejoindre l’hôtel de la Rwindi.» Un établissement encore plus luxueux au cœur du parc des volcans, aujourd’hui zone à risque.
Supérieure à 1000 mètres, l’altitude de cette région équatoriale est aussi idéale pour l’agriculture. Elevage, céréales, café, thé, fruits et légumes. Il y a encore vingt ans, c’était l’abondance. Désormais, la région doit importer une partie de ses subsistances.


Découvrez l'entier de l'article dans L'Hebdo.

Réaction de les évêques tués
le 15.03.2012 à 01:30
Le monde morale et spirtuel est presque fini.
Qu'est-ce que ce théologien genevois a dit concernant les tueuries satanique des Evêques congolais et rwandais ainsi que des milliers de laics et religieuses commis par le FPR du Rwanda.
toute personne qui ferme ces yeux ou son intervention envers les victimes innocents aura sa propre sentence devant son et notre Créateur Dieu
Que Dieu vous pousse de faire du bien et la bone justice

Makanji 26/01/2016 22:19

Dore ikizabashobra mwa nterahamwe mwe kandi ninacyo gituma mubwejagurira muri 100000km za Marawi,centre africa, Mozambique, Europe,America n'ahandi mubungera.
Mubyimbye izuru tubarase,mushore mwenewanyu tumurase kugeza igihe muzicuza amaraso y'inzirakarengane mwamennye kandi mukiyaka ubunyamaswa mukambara ubumuntu.

Irebere uwo mwashoye uko byamugengekeye muriyi nkuru ya Igihe.com.

Ukekwaho iterabwoba no kwinjiza Abanyarwanda muri ISIS yarashwe agerageza gutoroka.

Muhammad Mugemangango wari ufungiye kuri station ya polisi ya Kanombe mu Mujyi wa Kigali akurikiranyweho kugira uruhare mu bikorwa by’iterabwoba, yarashwe na polisi mu ijoro ryo ku wa 23 Mutarama 2016 agerageza gutoroka, bimuviramo gupfa.

Ubwo Mugemangango yari yajyanye na polisi aho asanzwe atuye ku Kimironko mu bikorwa by’iperereza, yasimbutse imodoka ashaka gucika, ahita araswa, biza kumuviramo gupfa.

Ibi byabaye ahagana i saa tatu n’iminota 13 za mu gitondo ku Kimironko, ku muhanda w’Umushumbamwiza.

Muhammad Mugemangango yari yungirije Imam ku musigiti wa Kimironko.

Nk’uko bitangazwa na Polisi y’u Rwanda, Mugemangango yari arimo akorwaho iperereza nyuma yo gukekwaho kugira uruhare mu bikorwa byo gufasha urubyiruko rw’Abanyarwanda kwinjira mu mutwe w’aba ‘Jihad’ no kubajyana mu barwanyi ba ‘Islamic State’(ISIS) muri Siriya.

Umuvugizi wa Polisi y’u Rwanda, ACP Célestin Twahirwa yatangaje ko iperereza rikomeje kugira ngo hasobanuke byinshi kurushaho kuri iki kibazo.

Polisi ivuga ko yamenye aya makuru ku bufatanye bw’abaturage ikaba yarashoboye kuvumbura udutsiko tw’iterabwoba, ndetse izakora iyo bwabaga ngo utwo dutsiko tugaragazwe kandi dukurikiranwe hakurikijwe amategeko.

Ngaho rero: Umusaza yarabibabwiye mwa nkoramaraso mwe ko nimwibeshya tuzajya tubarasa ku manywa y'ihangu mugirango ni ibiganiro!! Ngaho nimureke amagambe mukoze ubunono ku nkiko z'urwanda murebe ngo imbwa zirabarya!!

Usibye ko namwe mubizi da!! Mubwejagura mwiruka isi yababanye ntoya!! Gusa murarushywa nubusa kuko amaherezo tuzabakacira tu!!

Bujumbura 26/01/2016 20:16

Russie yakweruye ikadukiza izi mburgasani zimaze imyaka irenga 25 zitwicishiriza ubusa muri aka karere nkaho twe tutari abantu nkabandi . Inda yabarenze bashaka gukira hejuru yimirambo itabarika yacu nabacu .