Rwandan man's deportation postponed

Publié le par veritas

Jean Berchmans Habinshuti has made a last-ditch plea to the new Liberal government to stop his deportation to Rwanda where he faces genocide-related charges.

Jean Berchmans Habinshuti has made a last-ditch plea to the new Liberal government to stop his deportation to Rwanda where he faces genocide-related charges.

A Rwandan man facing genocide-related charges has had his deportation pushed back by a week amidst a last-ditch plea to the new Liberal government to intervene.
 
By: Nicholas Keung Immigration reporter, Published on Mon Nov 09 2015
 
A Rwandan man facing genocide-related charges has had his deportation pushed back by a week amidst a last-ditch plea to the new Liberal government to intervene. Jean Berchmans Habinshuti, 60, was set to be deported to Rwanda on Monday but Canada Border Services Agency told the inmate at Lindsay provincial jail over the weekend that his deportation has been rescheduled to Nov. 16 with no explanation, said his lawyer Raoul Boulakia.
 
Border officials have denied his plea to remain here despite affidavits from expert witnesses – academic André Guichaoua who has testified at international tribunals, former Rwandan prime minister Faustin Twagiramungu and human rights activist René Mugenzi – that he’s innocent.Every expert who has commented on this case states it is clear Mr. Habinshuti served an official who was killed for being opposed to the genocide,” said Boulakia, who has asked Immigration Minister John McCallum’s office for a reprieve.
 
Habinshuti served as private secretary to the late Rwandan prime minister Agathe Uwilingiyimana. He joined his wife and family in St. Catharines in 2011 and later filed an asylum claim. Although he never faced war crime charges, Ottawa deemed him inadmissible for his ties to the regime.
 
Over three months in 1994, an estimated one million Rwandans perished in attacks mostly aimed at the minority Tutsi population by extremist Hutus. Canada Border Services Agency officials declined to comment on Habinshuti’s case or explain the reason for the deferral of his deportation.
 
Source : http://www.thestar.com

Commenter cet article

kigali ngari 11/11/2015 13:35

Ikibazo kuri Canada, banyarwanda ni mure abantu Canada imaze gucyura mu rwanda ibashinja Genocide beshi muribo Canada yo ubwayo niyo yabakuye muri afrika ibahaye ubuhungiro muri canada. Kandi mwongere murebe abasilikare ba canada bari mu rwanda mugihe cya genocide amadrapo yabo murayabona kuntugu yibyo bambaye (imyenda ya gisilikare). Cyane abo ba miltary murababona kuri ya film ya Hoteli Rwanda. Hanyuma mwibaze namwe icyo canada ihatse nicyo ishaka kubanyarwanda muri rusange. Mbizi cyane ko canada ifite abatutsi bahahungiye cyera cyane barahakomeye, baratuye baratunganiwe ariko se aba bazungu mubabona gute imikino namatiku bakoreye abanyarwanda kandi bakomeje gukorera abanyarwanda. Ibyabsye byose mu Rwanda kandi nibiri kuba mu Rwanda byateguwe kandi bishyirwa mubikorwa na USA, Canada, UK hamwe nibihugu bimwe byo muri Europe.
ubwo rero abanyarwanda dukeneye guhagurukira rimwe tugahagarika aba bazungu bakomeje kudukina kumubyimba. Dukeneye kubiyama kandi ntibazadusubirire mu gihugu cyacu ukundi.

Munyarukato 11/11/2015 10:49

Ariko njye hari ikinyobera kuri gouvernement yacu.

Ko gouvernement yacu igendera ku mategeko bikaba bizwi n'isi yose, kuki buri gihe duharanira ko imanza za bariya bene wacu bakoze amabi zose ziza mu Rwanda. Nk'uku mugabo kuki ataburanira
muri Canada ko ariho yakoreye ibyo byaha arimo gushinjwa.

Aha ntimunyumve nabi, sinshaka kuvuga ko amahanga atizeye ko inkiko zo mu Rwanda zigenga, oya.
Ibyo ndiho mbivugira ni uko bene wacu bakiri mu mashyamba bakoze amabi babyitwaza bakanga gutahuka bavuga ko mu Rwanda nta butabera bahabona kandi ibyo ni ibinyoma. Nkaba mboneyeho gukomeza kubakangurira ko bakomeza kugaragaza akanyabugabo bagatahuka mu Rwababyaye batitaye ku bihuha bashyirwamo n'inkozi z'ibibi zibayobora.

@ wowe unzindukiye untuka

Uribeshya cyane kuko sinteze kureka inzira nahisemo iganisha ku iterambere ry'u Rwanda kabone n'ubwo akarengane kakomeza gukorerwa bene wacu b'abahutu na bamwe mu ntagondwa z'abatutsi mba nzi ko atari ubushake bwa Leta yacu y'ubumwe kuko yo icyo iharanira ni ukunga abanyarwanda bityo tugafatanyiriza hamwe kubarwanya.

Icyaha cya genocide twakoze ni kibi tugatuma abatutsi bihorera ni agahomamunwa niyo mpamvu abagikurikiranweho bose bagomba kuza kuburanira mu Rwanda bakaryozwa ibyo bakoze kuko ubutabera burakora nubwo inenge zitabura. Abishyize hamwe nta kibananira cyane cyane iyo bari kubaka urwababyaye. Njye ubibabwira ndabizi kuko ndakuze, mfite imyaka 40 kandi ndi umuhutu, donc murumva ko ibyo mvuga mbifiteho ubunararibonye.

Mugire amahoro.
Munyarukato

umututsi mwiza umumenya iyo aphuye 11/11/2015 10:00

Iyo mvuze ukuri umuhoro uragorama.

Mwabahutu mwe umugambi nuwjo kubakoresha kugeza muphuye!! Nimutisubiraho hakiri kare muraba nka pasteur bizimungu bihwahwa!! Nyabuneka mutabare hakiri kare dore aho nibereye nimushake mube maso muve muburangare kuko muri politique nta coïncidence ibaho kandi nta enemi éternel ubaho habaho inyungu.

Nsomye iyinkuru iri hepho ngo abatutsi nubwoko bubi binyibutsa bimwe nandikaga nsobanura ko inkotanyi ziyita inyenzi zitibeshye kuko zafashe iyo nomination nomenclature zibizi kandi zibishaka kuko inyenzi ubusanzwe kuzirwanya ntibyiroshye no mubuzima busanzwe kuko na insecticide akenshi zirayiresista ho rero mureke guteta kuko umugambi wabatutsi ugeze kure kandi mbisubiremo :
-ntamututsi urongorwa numuhutu ukennye
-ntabana bavuka kumuhutu numututsi ngo bose babe basa cg bafite trait zimwe 100%
_ntampuhwe narimwe abatutsi tuzigera tugirira abahutu
-nta muhutu uba mubi gusa nabanebwe niyompamvu batazi gukoresha ubwinshi bwabo kandi bafite ingufu
-ntamututsi kazi niyo arongowe numuhutu umwizera narimwe kuburyo amena amabanga yabene wabo
-nkuko nta genocide yabayeho murwanda yabatutsi ninako muburundi ntayizabaho ariko izemezwa muminsi irimbere kuko na nkurunziza bakirangaye kandi iminota itarimo gusubira inyuma!!
-ibirikubera muburundi byateguwe muri 89 turi munama muri uganda biteguwe nabatutsi gusa abatabizi namwe mukiri bato mutazi ukuri niyompmvu muhakan ko nta kagame wateye uburundi kuko niyonkurunziza avaho agaha undi muhutu nihahandi twari gutera uburundi kandi tanzaniya nayo yitegure kuko niyo itahiwe turimo turaza
-amabwiriza dufite nayo kwica abatutsi bashobokabose muburundi kandi tukabikora kuburyo imirambo ijya ifotorwa kokanya ikoherezwa muri media na newyork kugirango nkurunziza abambwe nka habyara

N.B: nkuko nta fdlr iri muburundi kandi bizwi nabose nkurunziza ejo bundi wararusimbutse ubwo utasohokaga ngo ujye tanzanie ariko ubu hari maneko ziri gushakisha aho uba kuko hamejwe ko raid yindejye izaza ivuye murwanda ikajijisha iciye mumshyamba yacongo ikaza ikakurasa ubundi inyenzi zihite zinjira kumugaragaro. Nkaba nsaba nkurunziza gutegura inkora mutima ze kuba ready ko igihe cyo bakwiciye undi azahite ayobora ntibiabe nkibyabaye kuri habyara kandi irinde kujyendana na gouvernement yawe cg nabasirikare bawe bakomeye .

Abategetsi ba Fdlr mube maso hoherejwe abacomando bavuga ururi rwigiswahili nikigande baje bitwa mai mai nimurangara murumva mudacumura zimutwaye cg se chef d'etat major .

Intambara igiye gukomera cyane ubu kuko twahawe amategeko yokurasa twica(tire pour tuer) isasu intumbi.

Nyiramatwi yumva umbere umugabo.

Ubu ndambutse nsubiye irwanda tuzasubira ngarutse iburundi.
Murabeho.

abatutsi nubwoko bubi 11/11/2015 07:40

RDC: Lettre ouverte d’Honoré NGBANDA NZAMBO au Président YOWERI KAGUTA MUSEVENI

 veritas  28 Janvier 2013  0 FRANCAISExcellence Monsieur le Président,Depuis notre dernière rencontre du 20 février 1997 à 10 heures à l’hôtel Cape Sun à Cape Town en Afrique du Sud, malgré les liens d’amitié qui nous liaient, je me suis abstenu de tout contact direct ou indirect avec vous jusqu’à ce jour pour des raisons que vous connaissez bien. Mais si je me suis résolu de m’adresser directement à vous à travers cette lettre ouverte, c’est pour deux raisons majeures. Premièrement, parce que je réalise que vous venez de passer à la phase décisive du projet de balkanisation de la République Démocratique du Congo, et votre lettre du 11 Janvier 2013 au Secrétaire général de l’ONU lui distille à cette fin des messages sibyllins qui ne m’ont pas échappés et que je me fais le devoir de les décrypter ici. Deuxièmement, si j’ai choisi la forme d’une lettre ouverte, c’est parce que je voudrais saisir cette opportunité pour alerter et prendre en même temps à témoins, l’opinion nationale congolaise ainsi que la communauté internationale au sujet de votre approche et de vos objectifs secrets qui risquent de plonger toute notre région des Grands Lacs dans une longue crise dont personne ne peut prédire l’issue aujourd’hui.Monsieur le Président, Lorsque le Maréchal MOBUTU avait accepté en 1985 de vous soutenir, avec le concours du Président ARAP MOI du Kenya, dans votre combat pour le rétablissement de la paix, la sécurité et la stabilité qui manquaient cruellement en Ouganda, il ne vous avait rien exigé en retour, ni pour son intérêt personnel, ni pour celui de la République du Zaïre. Par contre, aujourd’hui, votre démarche politique envers la République Démocratique du Congo, cache très mal des visées secrètes égoïstes et inavouables.Vos thèses et vos propositions pour résoudre une crise que vous avez vous-même créée en République Démocratique du Congo depuis 1996 ne visent qu’à promouvoir les intérêts propres à votre pays, et à ceux de vos alliés en Afrique et dans le monde.Depuis le début de cette guerre que le Rwanda et l’Ouganda mènent contre le peuple congolais depuis douze ans, vous prenez toujours comme prétexte, la défense d’une certaine communauté qui change d’identité, d’appellation et de nombre au gré du temps et des circonstances.Il vous souviendra, Monsieur le Président, qu’un mois à pein après le déclenchement de la guerre contre le Zaïre, à l’issue de la séance de travail que j’ai eue avec vous-même et le vice-président Paul KAGAME le 4 novembre 1996 dans vos bureaux à Kampala, vous aviez reconnu, grâce aux preuves que je vous avais présentées, être les initiateurs et les organisateurs de cette guerre, alors que pour vous camoufler, vous l’aviez baptisée dès le premier jour de « Révolte des Banyamulenge». Un mois plus tard, juste avant notre rencontre, ayant constaté que ce mensonge ne tenait pas la route, vous aviez sorti alors Laurent Désiré KABILA de sa ferme située dans la banlieue de Kampala pour le parachuter, le 30 octobre 1996, à la tête de «la lutte de libération du Congo contre la dictature de Mobutu», deuxième version officielle de cette agression. Vous-vous rappellerez alors qu’à l’issue de cette rencontre à trois qui avait durée 3heures et 20 minutes, ayant reconnu devant moi être les auteurs de cette agression, vous et le vice-président KAGAME m’aviez remis à l’intention du président MOBUTU, de son gouvernement et de l’Union Européenne, un document intitulé «Proposition du Rwanda et de l’Ouganda pour la Paix. (Suggestions au Président MOBUTU) ». Je vous rappelle que sur les 12 « suggestions » qui étaient en fait les ultimatums des puissances extérieures qui vous soutenaient, vous aviez écrit au point 5 : «Que le gouvernement du Zaïre restitue la nationalité aux ayants-droit (les Banyamulenge) conformément au droit international en la matière» (c’est moi qui souligne).Curieusement, je constate aujourd’hui que dans votre lettre au Secrétaire général de l’ONU, le vocable «Banyamulenge» a disparu, et vous l’avez remplacé par un nouveau vocable de «Banyarwanda» que vous qualifiez de «groupe ethnique congolais» pour lequel vous réclamez encore et toujours «le droit de citoyenneté». Mais en réalité, ce que vous visez, c’est l’autodétermination des ressortissants tutsis rwandais, ougandais et burundais sur le territoire congolais, pour parvenir à la fin, à la formation d’un «tutsi land»! Monsieur le Président,Dois-je vous rappelez que dans tous les pays du monde, y compris en République Démocratique du Congo comme en Ouganda, tous les groupes sociaux à caractères ethniques sont répertoriés et identifiés selon une nomenclature officielle de l’administration de l’Etat?Quel est donc ce pays où les entités ethniques changent de dénomination et de nombre au gré du vent ? Quel est finalement le groupe pour lequel vous réclamez la nationalité, est-ce les «Banyamulenge» ou les «Banyarwanda» ? Où ce groupe est-il répertorié dans les archives officielles de la RDC telles que nous léguées par la colonisation belge?Je ne dis pas que la RDC ne peut pas accorder la nationalité aux différents étrangers ou groupes d’étrangers qui ont choisi d’immigrer en RDC pour diverses raisons humanitaires ou autres. Mais faut-il que cela se fasse selon les normes prévues par les lois congolaises.Mais au vu du droit international que vous évoquez dans votre lettre, la nature du problème que vous posez est totalement interne en République Démocratique du Congo et elle relève de sa souveraineté nationale. Ce problème n’autorise donc nullement l’Ouganda et le Rwanda à lever leurs armées pour envahir toute la RDC jusqu’à Kinshasa ! La nature de ce problème disais-je, autorise encore moins les armées du Rwanda et de l’Ouganda à se livrer aux massacres et aux viols des populations congolaises qu’elles chassent massivement de leurs terres pour donner celles-ci à leurs populations. Elle ne les autorise pas non plus à organiser le pillage systématique des richesses de la RDC au point de se battre sur le territoire congolais pour contrôler le trafic des matières précieuses (l’or et le diamant) comme ce fut le cas de l’affrontement scandaleux entre vos troupes ougandaises et celles de Paul KAGAME à Kisangani en 2002!Monsieur le Président,Dans votre lettre, vous évoquez comme deuxième préoccupation des problèmes « qui doivent faire partie du cadre de travail si nous voulons solutionner à long terme le problème de la RDC». Et vous définissez ce problème au point 2 comme étant celui «des forces négatives qui continuent à utiliser le territoire de la RDC comme un refuge pour déstabiliser ses voisins ».Voilà ce que j’ai qualifié plus haut de langage sibyllin. Je trouve en effet que cet argument n’est qu’un prétexte fallacieux qui cache plutôt des visées secrètes et inavouables. En effet, si ces forces négatives constituaient réellement, selon vous, des préoccupations sécuritaires majeures au point de justifier l’agression du Zaïre en 1996 par vos armées, comment alors expliquer que vous n’ayez pas pu éradiquer ces fameuses «forces négatives» opérant toutes le long de la frontière de la RDC avec vos pays respectives, alors que vos armées ont envahi et occupé durant plusieurs années la RDC jusqu’à Kinshasa située à 2000 Km de la frontière avec vos «territoires menacés»?Je vous rappelle, Monsieur le Président, que les troupes ougandaises commandées par des généraux très proches de vous, ont encadré les troupes du MLC de Jean Pierre BEMBA. Et pendant plus de deux ans, vos hommes ont contrôlé toute l’étendue du territoire congolais faisant frontière avec l’Ouganda. Pourtant, durant tout leur séjour sur le sol congolais , les a plus vus s’occuper du trafic des richesses de la RDC plutôt que de l’éradication de ces fameuses «forces négatives»! Les différents rapports des experts de l’ONU ont répertoriés les noms des officiers ougandais très proches de vous, et qui se sont livrés allégrement aux pillages des ressources congolaises.Puis-je aussi vous rappeler, Monsieur le Président, que le lundi 19 décembre 2005, la Cour internationale de justice condamnait votre gouvernement parce qu’elle estimait que « l’Ouganda avait violé la souveraineté de la République Démocratique du Congo (RDC) et était responsable de violations des droits de l’homme commises dans ce pays lors de la guerre de 1998-2003. Le tribunal juge en outre l’Ouganda responsable d’actes de pillage en RDC car il n’a pas fait en sorte que ses soldats respectent les ressources naturelles de ce pays » (cfr. Article de l’AFP et Reuters du 19 décembre 2005). Dès lors, quel crédit doit-on accorder à votre « médiation » et à vos recommandations au Secrétaire général de l’ONU ?La vérité, Monsieur le Président, est que les « forces négatives » constituent plutôt pour vous un fonds de commerce et un prétexte pour la réalisation du plan secret de la balkanisation de la RDC. Car votre démarche et celle du Président Paul KAGAME visent à arracher au peuple congolais une partie de son territoire qui fait frontière avec vos pays. Et pour cela, vous vous servez de la problématique des émigrés tutsi rwandais en RDC pour accomplir progressivement le projet d’annexion de la partie Est de la RDC à vos pays. Pour cela, une catégorie d’émigrés tutsis rwandais est instrumentalisée par vos deux gouvernements.Devrais-je vous rappeler, Monsieur le Président, que le mouvement des émigrés rwandais en RDC est un fait historique et sociologique qui n’a jamais posé des problèmes depuis avant les années 1950 ? Devrais-je rappeler à votre mémoire que beaucoup de Congolais d’origine rwandaise ont occupé des postes de responsabilité en RDC depuis avant l’indépendance sans susciter une quelconque tension au sein du peuple congolais ? Alors, je vous invite à vous poser la question de savoir d’où et pourquoi est née la tension actuelle. Le peuple congolais a accueilli durant des décennies plus d’un million de réfugiés angolais sur son territoire dont près de la moitié dans la capitale congolaise, et cela n’a jamais créé une quelconque tension. Notre peuple vit en paix et en promiscuité avec six autres pays voisins dont les familles vivent de part et d’autre des frontières et se marient sans que cela pose un quelconque problème de citoyenneté ou d’origine.N’avez-vous pas constaté, Monsieur le Président, que parmi les neufs pays voisins de la RDC, les six dont les peuples vivent en promiscuité avec le peuple congolais sans que cela pose problème ont tous comme dénominateur commun l’absence de l’ethnie tutsie chez eux? Et qu’à contrario, seuls les trois pays voisins à l’Est de la RDC (le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi) qui comptent cette ethnie tutsie en leurs seins, sont à l’origine des problèmes conflictuels avec le peuple congolais? Comment expliquez-vous que plus de 200 ethnies que compte la RDC ne soient pas en guerre les unes contre les autres, et que seule l’énigmatique communauté des « Banyamulenge » ou «Banyarwanda», c’est selon, dresse contre elle toutes les ethnies de la RDC? Voilà la vraie problématique que nous devons creuser, si nous voulons la paix réelle dans notre sous-région d’Afrique.Pour le reste, Monsieur le Président, vous savez que je sais les liens très étroits qui vous unissent au M23. Vous savez que je sais quelles sont les alliances secrètes dans la région de Grands lacs en faveur du M23. Vous savez enfin que je sais que vous connaissez les vrais initiateurs du M23 et leurs réels objectifs en RDC. Vous savez bien comment est né le M23, et pourquoi.Vous savez que les prétendues négociations que préside l’Ouganda ne sont qu’une odieuse mise-en-scène destinée à aider le Rwanda et l’Ouganda à avancer dans leur projet conjoint d’obtenir la cession d’une partie riche du territoire congolais en faveur des peuples rwandais et ougandais.Votre lettre au Secrétaire général de l’ONU ne vise qu’à déblayer le terrain pour poser ce jalon-là ! Voilà pourquoi je vous écris cette lettre ouverte pour dénoncer haut et fort cette manœuvre sordide. Jamais le peuple congolais ne laissera tomber un mètre carré de son territoire. Parler d’«une ethnie minoritaire» en RDC est une aberration, car la force du peuple congolais réside justement dans le fait que la grande majorité d’ethnies (plus de 200) est justement minoritaire! Chez nous en RDC, nous parlons plutôt de « petites et grandes ethnies» en fonction de leur nombre et de l’étendue de leur territoire. Mais cette notion exclue toute idée d’opposition entre ces ethnies! C’est cela qui fait qu’il n’y a pas de conflit ethnique en RDC. Par contre, il y a plus d’une centaine d’ethnies en RDC dont le nombre est inférieur aux «Banyarwanda» (pour reprendre votre expression) qui sont pourtant mieux représentés au sein des institutions de la RDC, plus que certaines grandes ethnies.Monsieur le Président,Je suis l’homme que vous avez connu et appelé «frère». Et je suis resté le même : sincèrement africain, profondément patriote, résolument attaché aux valeurs de paix, de liberté, de justice et de dignité! Je vous ai accueilli à Kinshasa en 1986 au nom de ces valeurs. Je ne vous ai jamais rien demandé en retour.Regardons au bien-être des générations présentes et futures de nos peuples respectifs et de ceux de l’Afrique dans son ensemble. Nous ne construirons pas l’Afrique en cherchant la domination d’une ethnie sur une autre, ni d’un peuple sur un autre, en recourant à la ruse et à la force. La République Démocratique du Congo, mon pays, est aujourd’hui malade. Elle est malade d’une partie importante de son élite et de sa classe politique que vous manipulez à souhait. Mais elle a aussi une jeunesse qui observe, qui souffre, qui pleure certes, mais qui a compris ce dont notre peuple est victime et se relève sur les cendres de ses victimes. Ne créons donc pas aujourd’hui les conditions de drames futures pour nos enfants. Ne plantons pas les germes de la violence et de l’humiliation, car ils produiront demain les fruits du rejet et de la vengeance. Vous êtes un visionnaire, alors regardons plus loin et plantons dès aujourd’hui les germes de paix, de justice et de concorde pour des générations à venir.Paris, le 21 Janvier 2013Honoré NGBANDA NZAMBO KO ATUMBAPrésident National de l’APARECO

umututsi mwiza umumenya iyo aphuye 11/11/2015 06:42

@quatre vignt

Ese kuki ukuri kukuruma ahantu! Nonese urahakanakontari muburundi? Nonese urahakanako karegeya atari abatutsi bamwishe? Rwigara se we na afolphe bishwe kumannywa yihangu sabatutsi bamwishe? Uteye agahinda gusa kuko twe twiyemeje kuvuga ukuri gusa kuko abahutu barengana kandi njye nakubwiyeko utazi ibyo ubamo urampakanya nonese iyo twirirwa tubeshya amahanga ngo turi aba juif ubwo twumva turusha abandi iki??

Ibyo mvuga ndabizi kandi mbihagazeho nonese ejobundi ibingira na kabarebe baciwe mumaso nakagame nibitutsi byinshi bazira iki ?? Naho se jack nziza we arazira iki? Ndabiziko ukuri kubabaza ariko nyabuneka tureke kwishira hejuru twikura aheza nkamabyi!!
Nonese kagame abwira kikwete ko azamutegera ahantu akamukocora yaranjyiza akivugira ko ariwe wishe karegeya agafunga higiro ibi nabyo urabiyobewe? Ubuse wamuntu natumye akaza kukureba ubwo wandikaga num yawe kuri hano ngo nkuvugishe mwamuhoye iki yaphuye guhamagara gusa kandi ari umututsi wumucikacumu nkuko mubivuga (icika cumu rya rutagambwa na kanjojyera) nziko ubizi neza ko nomurwanda abahutu tubica kumannywa yihangu kandi nitegeko ryatanzwe na kagame kuri radio.
Nibutse abasomyi bose ko bagomba kwitonda ntibagahamagare amanumero aba yatanzwe kurubuga kuko nirwagakoco!!
Nibutse kandi ko kantano wokuri RTLM yari umututsi twakoreshaga kimwe nuko twari twarinjiye munterahamwe tukarimbura imirambo tuyirunda kumuhanda ngo satelite zikunde zirebe kimwe nuko twatwitse impunzi mumashyamba ya congo kugeza nanubu niko turimo Tubikora no muburundi.

Iyo kagame yihandagaza agatukana kuri radio agasagarira igihugu guturanyi ubwose uburozi buruta buriya nubuhe koko!! Kagame numuntu nkabandi azapha abandi bayobore ariko urwandanuburundi bizakomeza biturane kujyeza isi iranjyiye ngo ahari ddémocratie et atari nko murwanda baravuga bati: LES HOMMES PASSENT ET LES INSTITUTIONS RESTES: kagame azahita nkuko habyara yahise na kadafi na cliton bose barahinze ariko barahise. Ikibabaje nuko abahutu barengana nonese namwe mimbwire président uhangara igihugu na président byabandi agatuka numujinyz wose ubwo mutekerezako murwanda mukarimake hari ukophora!!
Barundi mwiirwaneho kuko nabo banyangoma ntibazatinda kumenya ko bibeshye nkaba twagiramungu na rwarakabije ba lizinde ba karegeya nabandi kandi rwigema nawe yarumugabo ufie umugore nabana.

Icyompaeanira nugukangurira abanyarwanda twese tutavznguye ubwoko ko twagombye kwipakurura sekibi kagame kuko niwe kibazo ubundi akarere kagatekana.

Batutsi bana bamama tureke kwitwikira ingo twubatse twere kumvira abatubeshya badushuka ese kuki tutirebera cg ngo tumenye aho amasaha ageze erega bwakeye kera (iyi nimvugo yacu abatutsi ntamuhutu wayisobanukirwa) tujisaidiye kabisa tusijali.
Kantano mushya ntabatangaze kuko ibihishwe aribyo byinshi bantu mutinya kuvugisha ukuri muraphuye ntimuraye.

Ubufransa ubwongereza ubudage ububiligi usa nabazungu bose nibamwe ntibababeshye ntampuhwe bafitiye abirabure nagato icyo bashaka namabuye yagaciro kandi bakayiba kubuntu ntibashaka kugura kumahoro nkaba CHINOIS cg ABA RUSSIYA.

Uhakana ko kagame atateye uburundi aba yigiza nkana. Kayitare niwe waruzi unugome bwa kagame naho bunyenyezi yamwibeshyagaho.

Umututsi mwiza umumenya iyo aphuye murabe maso kuko bucya bwitwa ejo abafite amafaranga nubushobozi mushatse mwava munzira hakiri kare kuko isasu ntirigira amaso "AGAPHA KABURIWE NIMPONGO ".

Ukuri Kubisi 11/11/2015 04:24

At the Rt. Honorable Prime of Canada , His Excellency Justin Trudeau,


As a simple Afro- Rwandan - Canadian, I am writing the present to implore your Excellency that, despite your dairy overcharged dairy workload at this very beginning of your mandate as the Prime Minister and Chief of the Federal Government of Canada, to personally intervene in this specific case of an old and innocent old Rwandan citizen, Mr Jean Berchmans HABINSHUTI, actually in jail in Ontario, Canada since June 2014 and awaiting deportation back to Kigali, Republic of Rwanda on this November 16, 2015.

Your Excellency Prime Minister,


1. Let me recall that the above - mentioned Jean Berchmans Habinshuti has worked as a simple private secretary of the late Prime Minister of Rwanda , Mrs Agathe UWILINGIYIMANA, _not to be considered as a Cabinet Director or a Private Secretary to the Prime Minister of Canada._ during the pre-genocidal period that started on April 06, 1994.

Mr Habinshuti was not indeed acting, like in Canada, as the highest officer in the Office of the Prime Minister of Rwanda as does a Private Secretary or the Cabinet Director in the Office of the Prime Minister of Canada : during that period, Mr Habinshuti 's role as a private secretary was not a political office as there was a Cabinet Director who was in charge and acting legally, politically and administratively acting on her behalf and answerable to her responsibilities and obligations. Mr Habinshuti 's role was solely devoted to receiving and recording incoming and outgoing courriel or correspondence destined to the late Prime Minister. Let me recall that the late Prime Minister Agathe UWILINGIYIMANA was holding hat office as a one of the hihghest rank members in the MDR Party as the leading opposition party to the late Habyarimana's governing party MRNDD during that pre-genocidal 1993-1994 period.

2. Your excellency Prime Minister, as witnessed by the scholar experts and testified by the former Prime Minister in the Kagame First RPF Governement Mr . Faustin TWAGIRAMUNGU, Mr HABINSHUTI has never, in any way , been implicated in the conception nor the execution of part or whole of the genocide that occurred during the period before, during or after the 1994 Rwandan Genocide. Below are three reasons to support my statement:

1. Had Mr Jean Berchmans HABINSHUTI participated in any way in that genocide or any crime during that period, his candidacy in the Rwandan Parliament and his election as an MP could have never been accepted under the RPF rile . He has been an MP for more than 5 . One should wonder why he has never been pursued , arrested and charged for any crime by the Kagame Regime until he recently joined his family in Canada to be later found as criminal by the Canadian concerned immigration authorities ??? Let me recall that until September 1rst, 2015 , no criminal charges had never been laid against Mr HABINSHUTI by the Rwandan Judiciary Courts of Law, nor by the International Criminal Court ( ICC) or the ICTR in ARUSHA (Tanzania), nor even by the Canadian Judiciary System. His non-motivated, illegal and unjust deportation seems to be simply "politically " motivated and undoubtdebly in violation of the UN Convention on Refugees and against Human Rights .

3. The planned deportation of Jean Berchmans HABINSHUT as an innocent Rwandan citizen and a simple refugee claimant who entered Canada to be reunited with his family ( His wife and three kids, are already Canadian Citizens), is a an inhumane decision that doesn't take into account the prevalent dictatorial and criminal Rwandan regime in the sense that :

3.1 Mr Jean Bercmans Habinshuti, once deported back to Rwanda, would be psychologically killed as he has no family (wife and children), no siblings as he was the only born child without sisters or brothers, nor parents or relatives in Rwanda as they all died.

3.2. If Mr Habinshuti is deported back to Rwanda, this simply means he is also being physically condemned to death as he will certainly be jailed ( this transpired after the deal already reached agreement in Nairobi between the CBSA and Kigali authorities as confirmed in a recently article published in inyenyerinews.com). No one will indeed care of an old orphan man without family , parents or siblings on his side to bring some foods or prime necessities to him. ( In Rwandan jails, if no one provides you with foods or other elementary basics you simply perish). Moreover, Mr HABINSHUTI is not healthy enough and will not surely resist at all for a while in the Rwandan "prison-mouroirs" as he has been suffering from a "chronic " and "acute" HBP and DIABETES.

4. Your Excellency Prime Minister, we as the Rwandan Community in Canada, we implore your (our) humanistic common sense of Canadian values to think about Habinshuti 's wife and children, actually Canadian citizens living in St.Catharines, ONTARIO, about their actual trauma and constant fear of losing a husband and a father forever if this deportation occurs. We are asking you this as your are now the only one who can bestow your clemency upon this family as your late Dad Pierre Elliot TRUDEAU would have done if he was still alive by allowing him, as an old and unhealthy needy man and for just humanitarian and family values , to stay with his family in Canada.

With my highest respect and consideration.
And may Al might God's blessings be bestowed upon you, Hon.Right Prime Minister

By an African- Rwando-Canadian

umututsi mwiza umumenya iyo aphuye 10/11/2015 22:10

Kagame ariguhemukira amateka yurwanda nabanyarwanda twese. Cyanecyane abatutsi kuko gukomeza kudushuka ngo turimbure abahutu sibyo kandi sibyiza. Kare naganiye numuhutu nuku nibaza niba abahutu baba abantu biranyobera namwese umuhutu ubona imigambi igeze kure yikwica aba leader bose babahutu ariko barubanda ruto bati yewe isiyose yaradutereranye ngo ntacyo twakora kuko ntacyo twishoboreye ; abahutu nkaba ubu bamariye iki urwanda koko cg bene wabo??
Ndagirango nibwirire abahutu bose basoma ibyo bandika ko ubutwari nubwigenge batabutoragura kandiko abazungu burya badasha uwifashije gupha ntawe byishe erega iyo urwana nukurusha imbaraga kora uko ushoboye wenda umurume ugutwi cg urutoki ariko akunde yumveko yarwanye wenda numuntu kuko abatutsi ntampuhwe duteze kugirira abahutu habe namba kuko nkuko mbibabwira umututsi mwiza umumenya iyo aphuye nawese mwishinga innyo zabakobwa bacu mukibagirwa izanyu kandi ibituba byose aribimwe erega imboro zose zirareshya kandi ibituba byose bituranye na wc.

Batubwiye kuva cyera ko abahutu ntabwengz bagira batwigisha ukuntu abahutu bose bagomba gupha bagashira batwigisha ukuntu tutagomba kurongora abahutukazi babwira bashiki bacu ko batagolba gusanga umuhutu wumutindi (ngaho mwirebe namwe impande zanyu mulbwire umututsikazi warongowe numuhutu ukennye?? Cg se umututsi kazi ufite umugabo wumuhutu bakaba barabyaranye abana bose bakaba basa neza neza??? Itekinika ryacu rijyeze kure kuburyo twiyemeje gukora uko dushoboye mpaka tumaze ho abahutu bose kumwe numututsi umena amabanga. Njyewe rero niyemeje gupha nogukira kuko guoha ntawe byishe.

Umututsi mwiza umumenya iyo aphuye

Erega mujye munarebera kumvugo yacu nonese abahutu bene wanyu birirwa bakomera kagame amashyi murwanda ntibabonako ibyo akora arubukunguzi ngo inshuti yahafi ikurutira umuvandimwe wakure none dore ngotwe abatutsi turi abayahudi juif nonese turakora iki murwanda??

Ariko mana kuki wanjyize umututsi koko??? Ese mwabahutumwe mbese niba mudashoboye no gufasha bene wanyu baba mumashyalba byibuze mujya muphukama ngo munabasengere wenda ko nziko Imana itabara aho rukomeye?? Ntawe uyobeweko habyara atigeze ategura genocide kandi ko abahutu aribo bakorewe genocide nini cyane ariko imbwa zabazungu zikirengajyiza ibyo zizi dore ibi nibyo bituma abantu bambara amabombe bakituritsa amaherezo niba abanyarwanda tudatabaye hakiri kare nibyo bigiye gutanjyira kuko trop c trop.

Ese abarundi baba abantu cg nabo nimpehe?? Mwabarundi mwe dore amakosa habyara yakoze abuzukuruza be nibo bari kwishyura ibyo batariye nyamara iyo akoresha dent pr dent oeil pr oeil ntago abahutu baba bangara bigeze aha.

Nkurunziza (nkurumbi umugani wabatutsi juifs) niba ubona ushaka kuba pasteur cyane umugani wa kagame higama uhe ababishobiye batabare hakiri kare.

Bahutu biburundi mwice abobanzi ariko mwirinde ibi:
- ntimugatume ibiziga bitinda kumihanda kuburyo bucya bikiriho.
-mubyo muvugira kuri television byose na radio mwibutse ko ndadaye yagandaguye numugesera kagame kandi akica na ntaryamira
-ntimutinye kwica abanze kurambika intwaro hasi hakiri kare kandi ultimatum yabaye expid
-prime niyongabo yibukeko yarusimbutse rimwe nadatabara ihngihugu hakiri cyare amenyeko ntacyo arusha abasinziye mbere ye
-abahutu mwese bo muburundi ntimurangare kuko abatutsi twese mama utubyara numwe batwigishije kurimbagura abahutu bose niba mutitabaye ntampuhwe tuzabagirira
-najye ndi muburundi kandi ndimo kwica abahutu kuko ndi muri mission ariko ndambiwe ibibyose nabuze uko nahunga gusa nzakomeza mburire abumva dore aho twameneye amaraso yabahutu ko twarambiwe.

NKURUNZIZA ibaze nawe!! Mtikila niwe bishe wanyuma ariko byose namakosa yanyu kuko mwakomeje guhishira umurozo mucudika na warupyisi none dore uko arimo abahemba!! Ibaze nkicyo habyara ; ndadaye; mobutu; ntaryamira; karegeya; rwigara; ruzibiza nabandi bose bazapha ejo kubera kudatabara hakiri karekwanyu ngo mwitandukanye na shetani atarabamaraho urubyaro. Ibaze icyo bari kuvuga ubu mumarimbi barimo abenshi bati ulututsi mwiza umumebya iyo aphuye ; bati iyo menya sinshire inyenzi muri CND ; bati iyomyenya sinicushe abahutu kubwinshi; bati iyo menya si gambanire urwanda ..... none c'est trop tard.

Abatutsi ntakindi tugamije uretse kumaraho abahutu bose.

Barundi rero mukomeze murangare nababwira iki namwe banyarwanda mukumbuye ibiremve iwanyu kigali nababwira iki intambara igira itangiriro ariko ntaherezo rizwi!! Mzee kabila ati prenez-vs en charge.

Abahutu muzakomeza mube imbwa kugeza umurizo umeze.