Burundi: incident diplomatique avec la médiation régionale

Publié le par veritas

Le Rwandais Richard Sézibéra (2e G), secrétaire général de la communauté est-africaine.

Le Rwandais Richard Sézibéra (2e G), secrétaire général de la communauté est-africaine.

Le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga, était à Bujumbura ce mercredi 28 octobre pour tenter de relancer le dialogue inter-burundais. Mais cette visite, la première depuis la suspension des pourparlers en juillet dernier, a été l'occasion d'un grave incident diplomatique.
 
Un incident diplomatique, sur fond de tension avec le Rwanda, s’est produit mercredi 28 octobre à Bujumbura, alors que la délégation du ministre ougandais pour le dialogue inter-burundais avait rendez-vous avec les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale burundais. L'accès au Sénat a été refusé au secrétaire général de la Communauté est-africaine, le Rwandais Richard Sézibéra, qui seconde le ministre ougandais dans ces discussions. Selon une source diplomatique, il a même été « bousculé sans ménagement ».
 
Du côté du Sénat burundais, on explique que Richard Sézibéra « n'était pas sur la liste des personnes attendues », raison pour laquelle les services de sécurité lui ont refusé l'accès à l'édifice.
Burundi: incident diplomatique avec la médiation régionale
Rappelons toutefois que le gouvernement burundais a déjà pris à partie à plusieurs reprises Richard Sézibéra, l'accusant, à cause de ses origines rwandaises, d'agir pour le compte de Kigali et de nuire aux intérêts du Burundi au sein de la communauté est-africaine.
 
rfi.fr

Commenter cet article

Azizi zenawi 30/10/2015 17:57

Kuva 1/1/2015 abarundi ndabashima cyane pee muri intwali kandi nkuko mukomeza gutsinda munabe maso. Mukomeze mkubite izombwa zose z'inyenzi nabazikorera ndetse nuruzingo rukuru ngo ni kagome ruba rwabategetse ggutotoza ngo baraneka cyangwa ngo bsratera bogaterwa amacumu.

Azizi zenawi 30/10/2015 17:53

Ariko Bantu mwe, mubona bene abari imbwa mujeli irya umwanda wayo? Ubu se ibyavuga nibiki? Ariko urebye uko mu rwanda tubaho turenze imfungwa. Muri seriveau, muri buri kimwe cyose. None iyintozo ngo ni bene irirwa intera agahinda niseseme

Azizi zenawi 30/10/2015 17:47

Ariko Bantu mwe, mubona bene abari imbwa mujeli irya umwanda wayo? Ubu se ibyavuga nibiki? Ariko urebye uko mu rwanda tubaho turenze imfungwa. Muri seriveau, muri buri kimwe cyose. None iyintozo ngo ni bene irirwa intera agahinda niseseme

Seth Gaheta 30/10/2015 12:15

Wewe wiyita Bene, uri ikijuju gikabije! Nkurunziza n'umugabo akomeye n'ubwo bitamusa! Ni Ntambwe isa nisinziriye ariko iri maso! Ibaze nawe??? Mwakoresheje soulevements, abata hasi; Mugumura abasoda ngo Coup d'Etat abata hasi, Muzana ikiroberi agiherengeteza kitarashinga imizi! Ubu mwihaye umugambi wokwiyahura nawo nyene uriko urabatekurukana none mutanguye kwitwaza za Genocide zitariho!!!!

Uwutazi Nkurunziza azomubaze Sinduhije, Pacifique, Audifax, n'abandi birirwa biyamamaza kumaradiyo bibaza ngo n'umwana! None bagiye gupfa bangara! iyo badasanga ari Umukozi w'Imana yatahuye guharira icarico ndazi ko barikwibonerako! Ndasaba Nkurunziza kubaharira akabagarukana mu rugo kuko umuvyeyi aca inkoni ndende akagukubita ngufi!

Cibitoke 30/10/2015 12:14

Vyoba vyiza cane gusumba igihugu c,Uburundi kivuye mu maguru masha muri rirya shirahamwe ryitwa East african Community. Hanyuma tukaraba ukuntu Uburundi bukorana n,ibindi bihugu bitagira uburyarya n,ivangura, ibihugu vyiyubaha kandi vyubaha abantu, .
Ni vyiza ko Uburundi busaba kwinjira muri SADC.,bukavavanura n,Urwanda, n,Ubugande kubera ko ivyo bihugu Rwanda.Uganda arivyo biteza ivyago muri Afrika.

Bandeko 30/10/2015 06:18

@hallelua peace
Iliya diplomatie abarundi bakoze niyoyo.
None se abaturage babo bicwa buri munsi ngo bakeneye empire ;kuki nta pfunwe bibattera.
Iliya diplomatie bakoze iyo ikorerwa Kagome aho agiye hose ; agafuni aba yarakamanitse ku rusenge.Dukeneye abayobozi ntidukeneye abicanyi kandi buri wese nazana itafari lye tuzabigeraho .Naho izo za diplomate zishigikira genocide ya Kagome zigasuzugura amatora yumurundi ni hobyo !

Bene 30/10/2015 06:09

Délégation ya CNDD-FDD ya Nkurunziza ngo yirukanywe muli campagne ya Magufuli mu matora muli Tanzania.



Ese mama ntibamenye ko ibintu byahindutse kera ??????Kikwete yabakozeho none nawe arijyendeye amaze kwilira nawe k'udufaranga tw'Abafransa ngo bashaka da kubuza HE Président Kagame amahoro. None niwe usigaye ayacekwa. Sindabona igicucu nka Nkurunziza !!!!Kabila nawe ali mu nzira. Hasigaye cya gisambo Zuma cyo muli Afrique du Sud naya mbwa Obama. Zuma we azazira abe kubera ubusambo bwe, naho Obama we aragayitse gusa. Nawe ali mu nzira. Naho aba Fransa bo ntibakibaho. Basigaye bahatswe impande zose. Abanyamerika n'Abadage barabashoboye; Bazongere !!!!Naho Kagame we arigaramiye. Muli 2034, Interahamwe hazaba hasigaye udusaza rukukuri.

Bene 30/10/2015 06:08

Mauvaises journées pour le citoyen Nkurunziza


Bipolarité de Nkurunziza


La maladie (bipolarité) de Nkurunziza s’accentue.


Les jours ne se ressemblent pas. Le cours de l’histoire est la grande inconnue. En déclenchant la deuxième guerre mondiale, Hitler se croyait invincible. Il avait oublié que d’autres pouvaient mobiliser autant de force que lui. Il avait oublié aussi que sa terrible maladie de bipolarité pouvait lui jouer des tours dans ses prises de décision. Cette maladie est néfaste et empêche un homme atteint de se concentrer. Il est souvent violent. Pour certains, la bipolarité les met dans une situation telle qu’ils doivent brûler les marchés, les maisons, tuer pour éviter de se suicider. Des peuples peuvent souffrir du fait qu’un homme à la tête d’un pays se trouve dans une lutte impitoyable entre lui l’homme méchant qui veut tuer, massacrer, brûler et un autre qui joue le gentil. Cette maladie privilégie le méchant. Dans l’histoire, il y a eu des Hitler. L’Afrique a connu et connaît encore l’un ou l’autre bipolaire. Que les Burundais se rassurent. Toute ressemblance serait une conclusion hâtive des hommes pressés et ivres de Primus.


Revenons sur ce citoyen Nkurunziza. Il dispose des handicaps mais qu’il considère comme des atouts. Il a fait un putsch contre le peuple en comptant sur ses fameux atouts suivants : La Police et les Imbonerakure, les hauts gradés ex FDD de l’armée, le Président Kikwete, la Chine et la Russie au niveau du conseil de sécurité, le manque de résistance d’une probable rébellion, le déclenchement d’un conflit avec le Rwanda qui ferait entrer dans la guerre la Tanzanie, la RD Congo et l’Angola contre le Rwanda et la France.


La Police et Imbonerakure


La détermination de ces nouveaux rebelles, leur entraînement qui ne laisse rien à désirer des militaires burundais et disons- le leur équipement ont changé la donne. Les assauts de ces nouveaux rebelles sont fulgurants. Les positions de la police attaquées sont réduites en miettes. Les policiers sont enterrés dans le grand secret sans même la participation de leurs familles.


Aujourd’hui, les policiers refusent de rejoindre certaines positions très attaquées. La Police recrute des Imbonerakure, cette milice, leur donne des tenues et occupent des positions désertées par les policiers. Les Imbonerakure sont devenus la chair à canon.


Au niveau de l’hiérarchie de la Police, une consigne a été donnée, il est hors de question d’envoyer des renforts pour sauver ceux qui sont attaqués. Il faut attendre le lendemain pour ramasser les cadavres. Maintenant, les policiers s’entraînent à courir pour fuir les rebelles qu’à se battre. Quant aux Imbonerakure, cette milice se scinde en deux. Ceux de Kamenge ont compris que c’est Nkurunziza qui a assassiné le général Adolphe Nshimirimana et refusent de se battre pour Nkurunziza. Des contacts ont déjà eu lieu entre les jeunes qui ont manifesté et les imbonerakure de Kamenge. La donne change complètement. Nkurunziza risque de ne pas avoir de combattants pour lui. La Police ne comprend pas ce qui se passe.


Où est passée l’Armée burundaise ?


Silence, les militaires dorment d’un œil. Certains se demandent si les militaires sont encore derrière Nkurunziza. Très peu rejoignent la rébellion. Ceux qui restent font le service minimum. Etonnant, certaines attaques contre la Police laissent perplexes les observateurs militaires. Les rebelles n’attaquent pas les militaires et les militaires n’attaquent pas les rebelles. Ah, c’est le grand amour! Plusieurs anecdotes circulent mais ce n’est pas à Burundinews de les véhiculer.


L’Armée burundaise observe comme s’elle était hors du Burundi. Ah pardon, elle est en Somalie et en République centrafricaine. Sauf que le citoyen Nkurunziza détourne le fruit de leur travail risqué. Ce n’est pas facile de s’attaquer aux intérêts des caporaux et Sous officiers. L’ancien Président Bagaza en sait quelque chose. Comme si détourner l’argent des militaires partis en Somalie et RCA ne suffisait pas, voilà Nkurunziza qui s’amuse à faire sortir les familles des militaires des camps militaires. Imaginons des familles des militaires à Musaga et ce quartier est attaqué par la Police ou Imbonerakure. Que sera la réaction des militaires? Quel grand stratège Nkurunziza!


Les ex FDD de l’armée sont des fois plus critiques que leurs collègues ex FAB. Nkurunziza ne peut pas compter sur eux.


Le Président Kikwete s’en va, pleure Nkurunziza !


En Tanzanie, les élections viennent d’avoir lieu. Le candidat Magufuli du CCM vient de remporter les élections présidentielles. Personne ne sait que le perdant Lowasa ne contestera pas les résultats ou si la Tanzanie ne peut pas entrer dans une instabilité ou tout au moins à Zanzibar.


Le Président Kikwete avait soutenu Nkurunziza dans cette folie, non pas pour des raisons d’Etat car il était seul dans son équipe mais pour des raisons ethnisantes. En effet, sa femme, nièce de l’ancien Président rwandais Habyalimana, influence beaucoup les relations de la Tanzanie avec ses voisins rwandais et burundais. Après le départ de Kikwete, les relations de la Tanzanie et le Rwanda vont s’améliorer. Magufuli avait refoulé une délégation de 5 personnes du CNDD-FDD venues pour participer dans ses meetings en Tanzanie. Quel culot!


Nkurunziza perd alors un allié de taille dans la sous région.


Nkurunziza lâché par les Russes et les Chinois


Nkurunziza et sa clique avaient beaucoup misé sur la protection de la Chine et de la Russie au conseil de sécurité des Nations Unies. Le communiqué du conseil de paix et sécurité de l’Union Africaine a fait changé la position de ces deux pays. En plus, les Russes et les Chinois n’avaient jamais compris que Nkurunziza était et reste un sanguinaire. Le conseil de sécurité a été choqué par l’assassinat du fonctionnaire d’un organe des Nations Unies au Burundi.


Le calvaire vient de commencer. Une vraie descente en enfer. Ceci explique la colère de ce Ndabirabe qui met tous les maux du Burundi sur le dos des Belges. Le Burundi est le dernier mondial au niveau de l’économie. La faute aux Belges qui ont fait quoi au juste! Pauvres petits hommes suiveurs de Nkurunziza.


Les mesures contre cette clique ne manquera pas. Des contingents africains s’entraînent en Afrique du Sud pour débarquer au Burundi. Nkurunziza n’a aucune force de les empêcher. L’agression contre Sezibera, le patron de l’East Africa Community au Sénat burundais ne fait qu’aggraver la question burundaise.


La détermination de la rébellion


Nkurunziza n’a jamais cru dans une rébellion solide. Il pensait qu’elle occuperait les hauteurs de Kibira et que son armée pourrait les déloger sans problème. Mais voilà, cette rébellion tire des obus dans le palais de Nkurunziza lui-même; d’où sa fuite vers Gitega. Une autre rébellion vient de commencer à Gitega. Ah mon Dieu, où fuir!


Cette rébellion semble bien ancrée dans le paysage burundais. La détermination est la conséquence de ces tueries. Beaucoup de jeunes se disent qu’il vaut mieux être tués sur le champs de bataille que dans les cachots de la Documentation avec des couteaux et après des heures de torture.


Cette rébellion domine Bujumbura, surtout Bujumbura nuit. La peur se lit sur les visages des ceux qui se croient chefs du Burundi. Chacun redoute une embuscade. Quelle vie!


Une guerre contre le Rwanda, un pain béni pour Nkurunziza qu’il n’aura pas


Nkurunziza et Bunyoni avaient compté sur une guerre contre le Rwanda afin d’appeler leurs alliés. Et voilà le Président Kagamé a refusé de tomber dans le piège malgré les provocations. Nkurunziza a poussé le bouchon trop loin en tuant même des citoyens rwandais sur le sol burundais.


L’absence de cette guerre le fragilise. Il est au bord de la déprime. Toutes les cartes ont été jouées. Il ne reste que la table de négociation qui lui est imposée. S’il accepte, il est mort politiquement, s’il refuse il est mort militairement. Un grand dilemme. Aucun négociateur n’accepterait de maintenir au pouvoir un sanguinaire malade.


Nkurunziza se trouve démuni. Même son entourage commence à douter. Les jours à venir, certains vont commencer à envoyer leurs familles avant de les rejoindre. Pauvres policiers qui vont mourir pour un homme fini.


Policiers, souvenez-vous. A partir de 2000, avant la signature du cessez-le feu avec les FDD, les militaires burundais avaient fait une pause. Et vous? Sachez refuser les ordres. Il n’est jamais tard de faire du bien. Vous devenez non seulement refuser les ordres mais aussi arrêter ces officiers qui vous induisent en erreur comme Uwamahoro, Ndakugarika, Bisaganya et consorts.


A suivre.


Par Gratien Rukindikiza, Burundi news, le 28/10/2015

bucyabwitwejo 30/10/2015 04:17

umuti winkotanyi nukuzitinyuka...aho ziciye hose zigahabwa induru ....ibya diplomatie tubishyire hasi...urebye uburyo sezibera agambanira abarundi...ntiyarkwiye kwidegembya mugihugu cyabo...

hallelua peace 29/10/2015 23:33

Ntawogagiza abanyamakosa.Gusagarira umudiplomate byerekana ko batazi amategeko ya diplomatie.nonese ntiyaje mu ndege cyangwa Imodoka kuki batamusubijeyo acyururuka? Ntabwo iriya aringeso nziza.
Ni abashumba mubandi.twange ikibi cyose

rwaki 29/10/2015 23:13

MUBURUNDI HARUBUTEGETSI BWINYESHYA ZASHAVUYE IGIHE KIREKIRE ZIGICYENNYE NTISHOBORA KWEMERA GUKOMERA AMASHYI USHA KUZIHEKURA.MURWANDA HO SIKO BIMEZE HAHOZE UBUTEGETSI BWINYESHYAMBA UBUZIMAZE KUBA ABAKIRE BOHEJURU NONE GUKIRA BIBIBAGIJE GUKINGA BAKOZE ITEGEKO RYUMUNTU UMWE IKOSA RIKOMEYE BAZICUZA BITAGISHOKA?

Gakuba phibert 30/10/2015 03:06

Diplomacy yo kugira za Ambassade zanyu ibigo bya gisirikare mwayigiyehe mwa Nyenzi mwe? ahubwo ndibo nasaka ni imodokali ya muzanye kuko ntakuntu yaba itinjiranye intwaro zagiye gupakururirwa kuri Ambassade yabo bicanyi bigize intakoreka.

Ngwije 29/10/2015 22:23

Abarundi ni abagabo! Bagomba gukubita ziriya mbwa za Kagame zigize abami abazungu bagaceceka ahubwo bakikoma Nkurunziza ngo kuko ari umuhutu!