Burkina faso : Une équation à trois inconnues et une leçon aux dictateurs africains!

Publié le par veritas

Le Général Gilbert Diendéré, le 18 septembre 2015 à Ouagadougou

Le Général Gilbert Diendéré, le 18 septembre 2015 à Ouagadougou

Au lendemain du coup d’État au Burkina Faso, le général Diendéré, nouvel homme fort du pays et fidèle de l'ex-président Compaoré, s'employait vendredi à asseoir son pouvoir et multipliait les gages de bonne volonté avant de rencontrer les chefs d'Etat du Sénégal et du Bénin. Quelques heures avant le début de cette rencontre, l'Union africaine (UA) a annoncé la suspension du Burkina Faso, ainsi que des sanctions à l'encontre des putschistes, frappés d'une interdiction de voyager et d’un gel des avoirs dans tous les États membres de l’organisation panafricaine. leNigéria et le Ghana, deux pays anglophones de la sous-région ouest africaine, condamnent le coup d’Etat  perpétré au Burkina Faso par des militaires du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) sous la direction du général Gilbert Diendéré et exigent le retour à l’ordre constitutionnel. Ce n’est pas tout : LE CHEF D’ÉTAT MAJOR GÉNÉRAL DES ARMÉES « PINGRENOMA ZAGRE » VIENT DE DÉCLARER ETRE AUX COTES DU PEUPLE!
 
Le trois erreurs de Gilbert Diendéré, chef des putschistes burkinabé
 
Considéré jusqu’ici comme un fin stratège, le général Gilbert Diendéré, qui a pris la tête du Conseil national pour la démocratie (CND), a, sans doute, commis une erreur d’appréciation en s’engageant dans ce qui s’apparente à une aventure sans lendemain. "Comment un homme aussi intelligent  que Diendéré a pu se mettre dans cette situation", se serait interrogé le président guinéen, Alpha Condé. Il n’est pas seul à avoir eu la surprise de découvrir que Diendéré, le tacticien, l’homme qui a  miraculeusement sauvé  le régime de l’ex-président  Blaise Compaoré d’une chute imparable lors des mutineries militaires de 2011,  a pu se tromper sur au moins trois points essentiels.
 
D’abord, en acceptant de devenir le chef des putschistes, l’ancien chef d’état-major particulier de Compaoré a confirmé les soupçons qui faisaient de lui le vrai donneur d’ordres au Régiment de sécurité présidentielle (RSP) lors des trois précédentes tentatives de déstabilisation de la transition. Il s’en était alors toujours défendu allant jusqu’à jouer le médiateur entre le RSP et les autorités en place. Le masque est désormais tombé avec  sa désignation par les militaires du RSP comme chef de la junte.
 
Mais Diendéré et ses camarades du CND ont également commis une deuxième erreur en faisant de la défense du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir)  une des justifications de leur coup d’Etat. Il y a certes quelque chose de discutable dans l’option de la transition de disqualifier des militants du parti de l’ex-chef de l’Etat pour les élections législatives et la présidentielle. Car en démocratie, le vote est l’unique moyen de sanctionner un comportement politique déviant. Mais, il n’appartenait pas au RSP de prendre la défense du CDP. Sauf à apparaître comme son  bras armé.
 
On sait aussi que Fatou Diendéré, l’épouse de Gilbert Diendéré, vice-présidente du CDP, a été recalée pour les législatives. Que Eddie Komboïgo, président du CDP, un des candidats non retenus par le Conseil constitutionnel pour la présidentielle du 11 octobre, est le  beau-frère du général Diendéré.
 
Les  motivations strictement personnelles de Diendéré
 
Mais ces raisons strictement  personnelles ne peuvent susciter un coup d’Etat, surtout pas à trois jours du lancement de la campagne pour la présidentielle. En tout cas, ces motivations non officielles, mais connues des milieux informés,  jettent un discrédit total sur l’action entreprise mercredi par les éléments du RSP. La surprise d’Alpha Condé et de bien autres personnes qui connaissent bien Diendéré vient du fait que lui, le grand stratège, se soit engagé dans une action manifestement  sans lendemain.
 
En effet, le CND aura du mal à asseoir son autorité dans le pays par la seule force de la baïonnette alors que la société civile et les partis politiques sont vent debout contre son action. Sur le plan intérieur, l’action des putschistes est fragilisée par son caractère secteur : ce n’est pas un coup d’Etat concerté de l’armée burkinabé mais un putsch du seul RSP. La neutralité voire le mutisme des autres composantes des forces armées n’est pas signe d’adhésion. Il faut même y voir une forme d’hostilité qui ne peut être ouvertement déclarée, la garde présidentielle de Blaise Compaoré ayant une puissance de feu bien supérieure à celle du reste de l’armée.
 
Il s’y ajoute la condamnation unanime de la communauté internationale. A commencer par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) puis de l'Union africaine et des bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux. Privés de soutien extérieur, contesté par les syndicats qui ont lancé  dès mercredi un mot d’ordre de grève générale, le CND et son chef n’auront pas les ressources financières nécessaires pour assurer un fonctionnement régulier de l’Etat. Il ne leur reste désormais qu’une alternative : soit ils rétablissent les institutions de la transition en négociant une porte de sortie honorable ; soit ils persistent dans leur aventure. Avec de graves conséquences pour eux-mêmes et le pays qu’ils prétendent sauver d’un  chaos post-électoral imaginaire.
 
Source : mondafrique.com
 
LA DECLARATION DU CHEF D’ÉTAT MAJOR GÉNÉRAL DES ARMÉES PINGRENOMA ZAGRE CONTRE LE COUP D'ETAT

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Rugwe 21/09/2015 09:48

@Makanji

"....bahuye na Kagame w'UMUBYEYI..."

Hahahahahhaha!!! Niko ye? Ko mperuka umubyeyi ari Kinani w'igisunzu rugorekamagambo (dore ko ari nako mwabwiraga bene sebahinzi za Byumba iyoooooooo...mbere yo kubakubita agafuni babatakambiye ngo mubababarire babita "ababyeyi"...), Rwabujindiri Pilato Mazimpaka wanyu nawe yaba yarageze aho akemera kwitwa "Umubyeyi"??? Hahahahaha!!!!

Ngo zisa ntacyo zipfana! Uransuhurize ba Kigurube, Ninja na Rwarakabije.

Makanji 20/09/2015 11:39

Ngizi impirimbanyi za démocratie ureke abirirwa bacura amagambo za buraya n'america. Umuhutu ufite computer wese yabaye umu politicien!!! hhhhhhh

Ntubabaze ibyo kuzamura urutoki ngo bavuge ibitagenda reka da!!
arinko ndabarenganya ko bahuye na Kagame w'umubyeyi,igihugu akakigira paradizo!! Nta gikongoro y'inzara ikibaho,nta muhanda wa Nzirorera ukibaho baba bavuga ibiki.

wisdom 20/09/2015 14:35

@makanji : genza make twese turi abagenzi kuriyi si

kkk 19/09/2015 19:06

Uyu General Gilbert azahita ashyiraho gahunda y'icyongereza, bayi bayi umufaransa muri Afurika, umunyamerika yaje aje. Ziracyapfa bitanihira.

kkk 19/09/2015 18:50

Bombi kagome na nyiranjogera bahuriye mu buraya / ubusambanyi, naho iby'amata byo ni ukwitutsura bagakabya kandi ari abega.

KANYANGE 19/09/2015 18:15

IGIKOMBE CY'AMATA NGO NICYO CYAHUJE KAGAME NA JEANETTE MU MUGI WA KAMPALA?
BYENDA GUSETSA PE! UMWE SE KO NGO YAVUNJA GA AMAFARANGA , UNDI YIKORERA KUGITI CYE, IZO NKA ZAJE GUTE?
NZIRORERA YALI KUZATUBWIRA UKULI AHO KULI NI UKO YITABYE RUREMA!

cyomoro 19/09/2015 14:13

None se niba bya Nziza ibyo bizi kuroga gusa bitazi aho detente iba, urumva yabyikiza gute?

Kuki KAGAME yikanga cyane? 19/09/2015 13:45

niba KAGAME yikanze JACK NZIZA,ibi bivuze ko iminsi ye ari mikeya hano ku isi

Igihuha? 19/09/2015 13:33

« Guhera ubwo ngo Jack Nziza yahise azinga umunya, cyane cyane iyo yibutse ko agiye kujya mu Bushinwa, aho azasanga undi mwanzi we, Gen Charles Kayonga, ubu uhagarariye u Rwanda muri icyo gihugu, ndetse akaba ari nawe Kagame yashinze gukora byihuta agashakira Nziza ishuri rya gisirikari azajya kwigamo, ni nawe uzamushakira icumbi n’ibindi byagombwa byose bikenewe. Jack Nziza ubu ngo igisebo kimugeze aharindimuka. Uku niko Kagame akoresha ababoyi be b’abajenerali mbere yo kubivugana»….

Sources : http://ikazeiwacu.fr/2015/09/19/village-urugwiro-gen-jack-nziza-agiye-koherezwa-kwiga-mu-bushinwa/

Bibaye aribyo, HE arahamya ko abo ba Kayonga, ba Nziza na ba Nyamwasa, bashoboye gukorana ko ntacyo bamutwara. Yabihamwa 100%?

Naho ibijyanye n’uwo mu General w’Umugande watabarutse, ashobora rwose kuba yarazize indwara y’umutima, nkuko na HE (simbimwifurije) cyangwa undi wese yayizira.

Ariko kubera contexte y’Abanyafurika bemera iby’amarozi, za Nyabingi no KUBANDWA….
kuri benshi, tout décès est suspect et dû à l’empoisenement, l’envoutement…même chez des gens instruits.

Les africains ne savent pas anticiper? 19/09/2015 13:01

Ariko muri Afrika haba ibintu bitaba ahandi.
Wansobanurira, ukuntu, « l’ancien nouveau pouvoir» après Compaoré, n’a pas anticipé à ce genre de problèmes.

Bigiye gusa na bya bindi by’i Burundi, aho Umujeneral n°2 du regime (Nshimirimana), yishye ari muri Toyota Hilux….mu gihugu en « état de guerre ».

Franchement?!

Ce genre d’individus ne sont pas faits pour diriger un pays.

Abasoda nibagitegeke.

TWESE TWATANZE IKI? 19/09/2015 14:50

UGIRANGO SE HALI URENGA UMUNSI WAGEZE MUVANDIMWE?
ALIBYO KINANI NTABWO ABA YARAPAKIYE ABAFASHA BE BOSE MUNDEGE IMWE? NYAKWIGENDERA RWENDEYE SE BAMWISHE BATE MULI PARC Y'AKAGERA? INZIRA NGO NTABWO IBWIRA UMUGENZI.

kaminzena 19/09/2015 12:54

Mu banyarda habuze abantu b' abagabo nkaba ariko wenda ntawuvuma iritararenga

Gakuba phibert 19/09/2015 14:28

Jack Nziza Umwicanyi ruharwa abobye ubuhungiro , kuko ni sohoka muri kiriya gihugu ntabwo azkigarukamo. Imana yateganijeko ariwe uzabazwa ibya babaye mu karere nyuma yaho ibindi binywamarso bizaba byarapfuye.

FDLR 19/09/2015 12:11

Ibi nibyo bizaba mu Rwanda mu gihe gitoya

AFIKA 19/09/2015 11:09

BIREEKANA KO NABANYAFRIKA BARAMBIWE NIBISAMBO BYIYITA NGO NI INGABO ZIGIHUGU, NYAMARA IGIHUGU CYATERWA, ABAFARANSA AKABA ALIBO BATABARA, ABANDI BIRUKANKA KIBUNO MPAMAGURU!
KIBAZO GISIGAYE NICYO KWIMAKAZA KOKO DEMOCRATIE BAKAMAGANA BIVUYE INYUMA ABASHAKA BOSE KWICARA KUNGOMA UBUZIRAHEREZO- BAGAHA AKATO ABICANYI BOSE, BABOHEREZA AHO UBUCAMANZA BUGIKORA. NGIYO INTAMBWE DUKENEYE KUBONA.

Kagarara 19/09/2015 16:58

Toute exclusion est punissable tot ou tard. Le president de la transition Burkinabe Mr. Kafando a voulu exclure les autres partis et il en a payé le prix. il s'est trompé de strategie.
Urwishigishiye ararusoma. Le FPR a exclu le MRND, le MDR, le CDR, le RNC, etc;;;il en payera le prix.