En Ethiopie, Obama rappelle que "personne ne devrait être président à vie"

Publié le par veritas

En Ethiopie, Obama rappelle que "personne ne devrait être président à vie"

Au terme de sa visite en Ethiopie ce mardi, où il a effectué un discours très attendu, au siège de l’Union africaine, le Président américain Barack Obama a appelé le monde à changer de regard sur l’Afrique et les dirigeants africains à ne pas s’accrocher au pouvoir.

 

Premier Président américain à s’exprimer à la tribune de l’Union africaine (UA), Barack Obama a tancé aujourd’hui à Addis Abeba (Ethiopie) les dirigeants africains qui s’accrochent au pouvoir et a appelé le continent à éradiquer le «cancer de la corruption». Il a parallèlement exhorté le monde à « changer de regard sur l’Afrique » et à bâtir avec elle de « véritables partenariats », assurant que Washington aiderait les Africains dans leur combat contre le «terrorisme » et les groupes armés, sans toutefois faire d’annonce concrète.

 

Cette visite de Barack Obama en Ethiopie, où il s’est rendu après être allé au Kenya, pays d’origine de son père, ne passera pas inaperçu. Il est en effet le premier président américain à se rendre en visite officielle en Ethiopie. A l’issu de son séjour, ce mardi, il a effectué un discours très attendu au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. Le dirigeant américain a terminé sa visite sur une note positive concernant le continent africain, appelant le monde à "changer de regard sur l’Afrique" et à bâtir avec elle de « véritables partenariats », assurant que Washington aiderait les Africains dans leur combat contre le « terrorisme » et les groupes armés, sans toutefois faire d’annonce concrète.

 

Le Président américain a aussi lancé des piques aux chefs d’Etat africain qui s’accrochent au pouvoir. « Les progrès démocratiques en Afrique sont en danger quand des dirigeants refusent de quitter le pouvoir à l’issue de leur mandat », a lancé Barack Obama, rappelant arriver lui-même au terme de son dernier mandat car la Constitution américaine lui interdisant de se représenter. « La loi est la loi, et personne n’est au-dessus, pas même les présidents, (...) personne ne devrait être Président à vie », a-t-il poursuivi, se disant impatient de reprendre une vie normale à l’issue de sa présidence.

 

Barack Obama, très applaudi va plus loin : « Je ne comprends pas pourquoi certains veulent rester si longtemps au pouvoir. Surtout quand ils ont beaucoup d’argent ». Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était le seul dirigeant africain présent dans la salle, où étaient réunis représentants des chefs d’Etat de l’Union africaine, diplomates et délégués de la société civile. Le président américain a également appelé l’Union Africaine à user de son « autorité et d’une voix forte pour faire en sorte que les dirigeants africains « respectent les limitations du nombre de mandats et leurs Constitutions ».

 

Sourece:afrik.com

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Bene 30/07/2015 00:00

Narambiwe naza platitudes za Obama uza kutwigisha uko tugomba gukunda développement, démocratie, droit de l'homme, kwanga ubukene, kwanga indwara, kwanga ubujiji, etc....Ni nkaho yaje kutwigisha ko ushonje agomba kurya, urwaye akivuza, uwambaye ubusa agomba kwambara, ukonje akifubika, ufite inyota agomba kunywa, ufite ibitotsi aryama etc....Ntanalimwe muli discours ze ajya yerekana ko nimpamvu zibitera nazo azizi. Ese mwali mwumva avuga ko abashyizeho les dictacteurs abazi ? Mwali mwuva avuga nicyo babashyiriyeho ? Yabiyoberwa ate na Amerika ili mubimitse abo ba dictateurs ? Kubura ubukungu, uburenganzira bwa muntu, démocratie, développement, byose saho byaturutse ? Abaprésidents cyangwa Abami bo muli Afrika baharaniraga ibyo byose avuga bishwe aricyo bazira nibangahe ? Uretse ko yijyiza nkana ababishe arabayobewe ?
Ko bo atabavuga ?

Chiba Trust 29/07/2015 16:51

Obama talks too much but no any act about what he said...USA is first to support bad presidents

Chiba Trust 29/07/2015 16:51

Obama talks too much but no any act about what he said...USA is first to support bad presidents

village urugwiro 29/07/2015 13:02

Les presidents veulent rester au pouvoir plus longtemps surtout dans les pays des grands lacs,par exemple au Rwanda et en ouganda{KAGAME,KAGUTA},a cause de creer empire hima-tutsiland, de tuer les opposants,de voler,de penser que sont les plus melleurs de diriger par rapport aux autres,c'est pourquoi ils utilisent tout les moyens possibles pour changer le loi constitutionnel car il connaissent tres bien qu' ils rencontront avec baucoups de problemes apres leurs pouvoirs.L'union fait la force pour Agatho Rwasa et pierre Nkurunziza battent la force d'empire hima tustiland.