RDC : Un nouveau mandat de la MONUSCO réclamé

Publié le par veritas

RDC : Un nouveau mandat de la MONUSCO réclamé
Plusieurs Congolais aussi d’accord avec l’option d’organiser un dialogue politique inclusif et des élections transparentes sous la supervision de la communauté internationale. Quelques mois avant la fin de l’actuel mandat de la Mission de Nations Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) prévue le 31 du mois en cours, la Majorité politique au pouvoir a développé une rhétorique agressive contre cette structure mise en place à l’initiative du Conseil de sécurité de Nations Unies !
 
L’objectif visé par ce discours très souvent désobligeant, incisif et truffé de mensonges était de discréditer la MONUSCO auprès des masses populaires des zones opérationnelles de celle-ci et obtenir éventuellement son départ précipité. La guerre souterraine qui a suivi cette propagande massive orchestrée notamment par la radio et la télévision d’Etat avait fini par entraîner les décideurs du pays dans le courant au point de mettre aux prises la République démocratique du Congo et la communauté internationale.
 
On sait ce qui était arrivé par la suite : la République démocratique du Congo, par le biais de son gouvernement, avait décidé unilatéralement de conduire seule l’opération de traque des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) sans le concours de la MONUSCO en violation de la décision arrêtée à ce sujet par le Conseil den sécurité de Nations Unies !
 
Tous pour la prolongation…
 
Mais contre toute attente du côté de la Majorité politique au pouvoir qui s’attendait à un déguerpissement immédiat, mais aussi et surtout humiliant de la MONUSCO de toutes ses zones opérationnelles, en particulier, et, partout, de la RDC, en général, les Congolais refusent de mordre à la diabolisation véhiculée par la propagande gouvernementale contre la MONUSCO. En témoignent des déclarations recueillies à ce sujet par la presse nationale et internationale auprès des populations de Beni, Butembo, Rutshuru, Goma, Bukavu, etc.
 
Plusieurs Congolais vont jusqu’à exiger de la communauté internationale le maintien et la prolongation du mandat de la MONUSCO au-delà de la date butoir fixée au 31 mars 2015 par le Conseil de sécurité des Nations Unies ! D’après les déclarations faites à la presse mercredi dernier par Martin Köbler, le Représentant Spécial du Secrétaire général de Nations Unies en RDC, le Conseil de sécurité de l’ONU aura un rapport détaillé sur la MONUSCO dans les heures qui viennent et la décision sur le renouvellement du mandat de la MONUSCO interviendra peu avant la date butoir fixée au 31 du mois en cours !
 
Ainsi peut-on considérer que le vœu exprimé par les Congolais au sujet du renouvellement du mandat de la Monusco a été exaucé. Aussi les Congolais sont d’accord avec l’option d’organiser en RDC un dialogue politique inclusif et des élections transparentes sous la supervision de la communauté internationale !
 
Source :7sur7

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Gillardin Mukuninwa 16/04/2015 08:45

Je Vous Lais Que La Monusco Reste Au Congo Car Le Congolais N'on Pas Ancor Ue Lastabilisation