Le huis clos entre les Présidents Kikwete et Nkurunziza.

Publié le par veritas

Le huis clos entre les Présidents Kikwete et Nkurunziza.
Nkurunziza: Je te remercie mon frère d’être venu pour me soutenir. J’ai une forte pression contre ma reconduction au troisième mandat. Et je soupçonne mon voisin rwandais d’être de mèche avec ce mouvement. Merci! Merci beaucoup d’être ici. C’est une preuve évidente que nos deux peuples sont intimement liés.
 
Kikwete: Excellence, je ne suis pas venu pour vous soutenir. Je suis venu pour vous avertir que si vous ne lâchez pas ce pouvoir dans la dignité vous partirez par la petite porte. Et nous autres tanzaniens qui avons investi tant dans votre prise du pouvoir serons  déçus et humiliés. Pourtant il y avait moyen de garder ce pouvoir pendant longtemps comme le CCM. Chez nous le mot d’ordre c’est l’alternance au sommet de l’Etat tous les dix ans. Chez nous la majorité présidentielle au parlement n’hésite pas à limoger les ministres ou les premiers ministres coupables de corruption ou de mauvaise gouvernance! Ici il paraît que vous protégez ce genre de responsables corrompus. Il paraît que c’est pour cette raison de protéger ces corrompus que vous vous accrochez tant à ce troisième mandat. Ne soyez  donc pas étonné que le peuple, y compris dans votre propre parti réclame votre départ. Ne cherchez pas à accuser les pays voisins ou une autre force étrangère.
 
Nkurunziza: Mon frère, vous n’avez rien compris! Ce sont les tutsi qui veulent ma perte! Ils veulent récupérer le pouvoir que nous avons durement acquis. Et ils mobilisent le monde entier contre moi! Oui aujourd’hui un hutu peut construire plusieurs villa en même temps, un hutu peut  rouler dans une jolie voiture, un hutu peut boire le champagne cristal; tout ça grâce à nos efforts! C’est la révolution, mon frère!
 
Kikwete: Excellence, je vois que vous avez le sens élevé de la révolution. Mais vous devriez faire attention. Nous autres tanzaniens, nous respectons même le cadavre d’un américain. Vous, vous vous permettez d’insulter les américains! Vous allez jusqu’à dire que le Président Américain ignore où se trouve le Burundi. Vous vous permettez le luxe d’insulter son représentant au Conseil de Sécurité! C’est ça votre révolution?
 
Nkurunziza: Ce sont les américains qui t’envoient? Ah… je comprends maintenant la provenance de toutes ces attaques.
 
Kikwete: Excellence, c’est le monde entier qui réclame votre départ! C’est la grande majorité de votre parti qui vous demande de partir: voyez Rukara Mohamed, voyez votre  Vice-Président de la République, voyez les présidents de deux chambres, voyez la note que votre ancien  camarade des services secrets vous a envoyée, analysez la position du porte-parole de votre parti… Ouvrez les yeux, Excellence, vous devenez de plus en plus minoritaire. Partez par la grande porte.
 
Le dernier message que je dois vous donner, c’est que si vous envisagez de vous imposer par des massacres, le monde ne vous laissera pas faire. Et vous risquez gros.
 
Nkurunziza: On voit que vous ne connaissez pas Adolphe Nshimirimana ou Alain Guillaume Bunyoni. Si je lâche ce troisième mandat, ils vont me tuer. Mon frère, je vais réfléchir. Merci quand même d’être venu. Ce n’est même pas la peine d’évoquer la question de Radjabu. J’ai compris.
 
Propos recueillis par Caton Nyabenda
mporeburundi.org
 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

José 21/03/2015 13:55

Muzi guhimba ariko se kuki bitanditswe mu giswahili kandi NKURUNZIZA na Gikwete aricyo bavugana iyo baganira?Gusa nibyo NKURUNZIZA narekure anyure mumuryango wicyubahiro naho ubundi agatwe kazahasigara abarundi barajijutse cyane kuruta abanyarwanda

Mbonyingabo 21/03/2015 11:18

Izo ni propagande zomumatora, murokwivugira gusa

Agnes NAKURE 21/03/2015 11:12

ariko ibi byanditswe koko KIKWETE yarabivuze cg ni IBIGAMBO MWAHIMBYE GUSA

Kamali 20/03/2015 22:29

Nsomye commentaires ku kinyamakuru cyo mu Rwanda kitwa imirasire y'umuntu wiyise SINZIBIRAMUKA numwise isobanutse rwose! ni mwisomere ukuntu yavuze ku mpaka zigibwa z'uko Kagame yakongezwa manda:

Nyujije amaso mu bitekerezo by'abavandimwe, ni uko bituma nanjye nandika uko mbibona. Niba Prezida Kagame adashobora kubahiriza itegeko nshinga ryamugize uwo ari we, ni ikibazo gikomeye ntaho twaba tuva nta naho twaba tugana, nkuko nawe yabyivugiye ko abuze umusimbura byaba ari akaga. Ikindi burya nta muntu kamara ubaho uretse abantu babeshya abandi kubera utunyungu...umuntu araza agatambuka...abandi bakabikora neza...KOKO miliyoni 11 nta muntu mubona wayobora...yakoze ibyo yarahiriye ndabimushiimira ariko igihe kirageze ngo abise abandi bakore, ahubwo abe umujyanama w'abazamusimbura...ahubwo byari bikwiye ko akura abantu mu rujijo,,,akagaragaza aho ahagaze..akatumara amatsiko cg se tugasubiza amerwe mu isaho....hanyuma abitegura bakitegura...cg se tukamenya uko urukino ruhagaze.