Poutine : «On a réussi à trouver un accord sur l’essentiel»

Publié le par veritas

Poutine : «On a réussi à trouver un accord sur l’essentiel»
DIRECT :Le retrait des armes lourdes a notamment fait consensus. Le président russe annonce en outre un cessez-le-feu à partir du 15 février. Hollande confirme «un règlement politique global».
 
Le sommet de la dernière chance ? Mercredi se sont retrouvés à Minsk, en Biélorussie, les présidents français François Hollande, russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko, et la chancelière allemande Angela Merkel, pour tenter de trouver un accord sur l’Ukraine. Il s’agit de mettre fin à un conflit qui a déjà fait plus 5 300 morts. Au menu du sommet, le cessez-le-feu immédiat, l’instauration d’une zone démilitarisée et le retrait des armes lourdes, le départ des «forces étrangères» – en clair des soldats russes –, le contrôle de la frontière russo-ukrainienne, un statut pour les zones aux mains des séparatistes, le tout en préservant l’intégrité territoriale de l’Ukraine. 
 
10h20. Hollande confirme «un accord sur le cessez-le-feu et un règlement politique global». 
10h10«On a réussi à trouver un accord sur l’essentiel», annonce Vladimir Poutine. Le retrait des armes lourdes a notamment fait consensus. Le président russe annonce en outre un cessez-le-feu à partir du 15 février. 
 
8h40. Il n’y a «pas encore de bonnes nouvelles» concernant les négociations, a annoncé à l’AFP le chef d’Etat ukrainien Petro Porochenko. «Malheureusement, il n’y a pas encore de bonnes nouvelles. Pour l’instant, il n’y a aucune nouvelle. L’espoir existe toujours», a-t-il expliqué à l’AFP, ajoutant que «des conditions» posées par les Russes étaient «inacceptables».
 
8h20. Les quatre dirigeants sont sortis des négocations. Selon l'Ukrainien Petro Porochenko, il n'y a pas encore de «bonne nouvelle» à annoncer.  
 
7h30. Les négociateurs réunis à Minsk ont «l’espoir» qu’un accord puisse être signé jeudi par le Groupe de contact réuni parallèlement dans la capitale du Bélarus. «Il y a l’espoir qu’un accord soit signé par le Groupe de contact», constitué de représentants russes, ukrainiens et de l’OSCE, a déclaré une source diplomatique, précisant que ce texte porterait «sur la mise en oeuvre concrète de l’accord de Minsk du 5 septembre».
 
Source : liberation.fr

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Umukonangwe 12/02/2015 12:33

Accord, oui ! Mais l'objectif principal de l'Occident et en particulier les Etats Unis est de démanteler le bloque appelé" BRICS.", qui à son tour, est doté d'un programme de dédollarisation déjà en cours. Ceci est au vu de tout le monde que la guerre froide a déjà commencé et que la guerre nucléaire est à nos portes.