FDLR: l'ONU arrête officiellement son soutien aux FARDC.

Publié le par veritas

Monusco et FARDC

Monusco et FARDC

Voilà la fin officielle d'une opération dont plusieurs experts militaires tant africains qu'occidentaux qualifiaient de "MISSION IMPOSSIBLE". Il ne reste plus que la solution politique au dossier des FDLR car ces gens ne peuvent demeurer éternellement "réfugiés" au Congo. Un chapitre qui s'ajoute d'ailleurs au lourd dossier de l'ouverture de l'espace politique au Rwanda et des élections présidentielles de 2017.
 
L’ONU « a mis fin » à son soutien à l’armée congolaise en vue d’une offensive contre des rebelles hutu rwandais dans l’est de la République démocratique du Congo après que Kinshasa a dépassé la date limite pour remplacer deux généraux controversés, a indiqué samedi un haut responsable de l’ONU.
 
«Le délai de deux semaines initialement donné » pour écarter ces généraux accusés d’exactions par l’ONU « a expiré » et la Monusco (Mission de l’ONU en RDC) « a effectivement mis fin à son soutien aux FARDC » (forces gouvernementales), a expliqué ce responsable sous couvert d’anonymat. «L’étape suivante, a-t-il ajouté, est l’envoi de lettres formelles aux autorités congolaises compétentes concernant la fin du soutien aux FARDC pour ces opérations anti-FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), ce qui sera fait à la fin de la semaine ».
 
Les autorités congolaises « auront alors le temps de se conformer aux règles » de l’ONU, a-t-il conclu, laissant ainsi ouverte la possibilité d’un revirement de Kinshasa. Il s’agit d’une nouvelle étape d’un bras de fer entre l’ONU et le gouvernement congolais autour d’une l’offensive annoncée par Kinshasa contre les rebelles rwandais mais qui n’a pas véritablement commencé sur le terrain.
 
Le gouvernement a laissé passer la date limite du 13 février fixée par l’ONU pour remplacer deux généraux appelés à jouer un rôle clef dans cette offensive. Or, l’ONU accuse ces deux officiers d’avoir commis des violations des droits de l’homme et les règles onusiennes interdisent aux Casques bleus de fournir de l’aide à des unités militaires dans ces conditions. La Monusco fournit des rations et du carburant aux forces congolaises et en cas d’offensive, elle aurait pu aussi les appuyer avec des hélicoptères et des drones notamment. Mercredi, un porte-parole de la Monusco avait seulement indiqué que l’ONU « faisait une pause » dans son soutien en attendant le remplacement des deux généraux mais le gouvernement congolais a opposé jeudi une fin de non-recevoir à cet ultimatum.
 
Kinshasa a expliqué que pour les écarter il faudrait que les généraux Bruno Mandevu et Sikabwe Fall aient fait « l’objet d’une condamnation » par la justice militaire, ce qui n’est pas le cas. Le 29 janvier, l’armée congolaise avait annoncé qu’elle allait lancer seule l’offensive, la Monusco se contentant de promettre un soutien logistique et stratégique.
 
Plusieurs chefs des FDLR sont accusés d’avoir participé au génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda. Les membres les plus anciens de cette milice sont présents depuis 1994 en RDC, où elle est accusée de commettre des atrocités (meurtres, viols…) et des pillages.
 
Source:maliactu.net
 

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Umwana w'i BYUMBA(CYUMBA) 16/02/2015 18:42

arega abantu b'i Byumba bose babli muli FDLR. Kagame ashatse yashyikirana na FDLR hakiri kare KUKO ASHOBORA GUTUNGURWA

Emmanuel Niyorurema 16/02/2015 18:59

Gutungura n'iki? Never! Mu byatungura Kagame ntihari mo inkoramaraso ngo ni FDLR! Ushake ikindi cyamutungura kitari iriya mibyindi!

f 16/02/2015 17:56

Prudence! Officiellement oui, Dalere était aussi RWD pour ramener la paix....
Ariko na none twumva TZN na South Africa bitakora amanyanga hariya, mais une possibilité existe, sur pression ya Leta Zunzubumwe.
Abantu benshi kandi bakomeje kwibaza ikibi Efuderer yakoreye Leta Zunzubumwe.

Rwanyonga 16/02/2015 06:38

Kagame oyeeee, Rudasingwa oyeeee, Mushikiwazo oyeeee, kabarebe oyeeee, rwarakabije oyeeee, umurozi Jacques Nziza oyeeee, Kayumba oyeeee, ibigarasha n'ibihuna birahasebeye encore et encore.

Emmanuel Niyorurema 16/02/2015 18:01

Ntago LONI ishobora guha amabwiriza leta y'urwanda ngo niganire n'interahamwe. Nyamara akabo karaza gushoboka. Ni echec kuri LONI na FARDC kuba bashwanye ku gikorwa bag ombaga gufatanya! Kagame aremye ari guseka ababaza ati" what's wrong with you guys?" La balle est dans leur camps! Rahira ko Kabila atagiye kugisha inama HE Paul Kagame uko byitafamo!

Niyonzima jean de Dieu 16/02/2015 02:48

UN and DRC know themselves that , they are fighting innocent people. many signs had been revealed to them by the Divine power but they are still insisting. no matter how long will take you to understand you need to bear in your mind lies cannot take over the the truth. you are just wasting your time.

turaaa 16/02/2015 01:36

Oohhh

Dieudonné NGOGA 16/02/2015 01:34

La MONUSCO devrait changer leur politique contre le FDLR en trouvant une solution négociée . Le dialogue inter rwandais ( l'opposition en général et l'Etat de Kigali ) serait une solution durable .