Les FDLR préfèrent poursuivre le désarmement volontaire mais la Monusco s’y oppose!

Publié le par veritas

Les rebelles du M23 arrêtent leur véhicule lors d'une opération de recherche des combattants hutu rwandais, le 12 novembre 2012.

Les rebelles du M23 arrêtent leur véhicule lors d'une opération de recherche des combattants hutu rwandais, le 12 novembre 2012.

Pour la Mission de l'ONU au Congo (Monusco), le message des FDLR, daté du 28 janvier, et mis en ligne sur un site internet réputé proche de la milice est nul et non avenu.
 
Les rebelles hutu rwandais présents le disent dans une déclaration publiée vendredi soir, au lendemain du lancement de l’offensive de l’armée congolaise contre dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Dans le communiqué, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) expriment leur ferme détermination de continuer à œuvrer pour la paix dans la région des Grands Lacs africains et réaffirment leur engagement à poursuivre leur processus politique de désarmement devant des observateurs internationaux.
 
Un processus de reddition volontaire avait été lancé en juin mais a connu une lenteur. La communauté internationale avait donné au groupe armé jusqu'au 2 janvier pour le mener à bien, sous peine de s'exposer à un désarmement forcé. Pour la Mission de l'ONU au Congo (Monusco), le message des FDLR, daté du 28 janvier, et mis en ligne sur un site internet réputé proche de la milice est nul et non avenu.
 
"Le processus a échoué", a déclaré à l'AFP Charles Bambara, porte-parole de la Monusco. Alors que plusieurs observateurs et diplomates doutent de la volonté de l'armée congolaise de combattre réellement les FDLR, M. Bambara a confirmé que les opérations militaires contre la milice n'avaient pas encore commencé. "L'opération va entrer dans une phase décisive dans les jours qui viennent", a-t-il dit, affirmant que le soutien de la Monusco à l'armée congolaise était "acquis d'avance".
 
Les FDLR compteraient aujourd'hui 1.500 à 2.000 combattants disséminés dans les montagnes boisées de l'est congolais, frontalier du Rwanda et du Burundi. Bien qu'étant l'ombre de ce qu'elles étaient encore il y a six ans, les FDLR sont toujours considérées par Kigali comme "la menace la plus grave" pour la paix régionale. Kinshasa suspecte son voisin rwandais de ne pas souhaiter voir disparaître cette menace et de s'en servir comme prétexte pour intervenir en territoire congolais.
 
En retour, les autorités congolaises sont soupçonnées de rechigner à désarmer complètement des combattants qui ont pu parfois prêter main forte à l'armée pour lutter contre des rébellions soutenues par le Rwanda.
 
Source : VOA

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Mukiza 03/02/2015 11:59

Something new that I have just learned about Veritas info:
Kabanda wrote the following ....

A message to Veritas info and TWAGIRAMUNGU Faustin = Umusomyi wa VERITASINFO w’i Rubona - rwa - Nzoga ya Murambi / Byumba (=The thief)

You plagiarized Mwalimu Mureme's books, and you made this your own work. You could find this information from Wikipedia, very helpful to you. Good luck apologizing to Mureme and Rwandan People!

Plagiarism:

From Wikipedia, the free encyclopedia
...

Plagiarism is the "wrongful appropriation" and "stealing and publication" of another author's "language, thoughts, ideas, or expressions" and the representation of them as one's own original work.[1][2] The idea remains problematic with unclear definitions and unclear rules.[3][4][5] The modern concept of plagiarism as immoral and originality as an ideal emerged in Europe only in the 18th century, particularly with the Romantic movement.

Plagiarism is considered academic dishonesty and a breach of journalistic ethics. It is subject to sanctions like penalties, suspension, and even expulsion. Recently, cases of 'extreme plagiarism' have been identified in academia.[6]
….
TWAGIRAMUNGU FAUSTIN (= The thief). Do you think showing Rwandans PICTURES OF NAKED WOMEN will make them forget that you are a criminal. Plagiarism is a crime. That is it, A CRIME, and You are a CRIMINAL.

:-) :-) :-)