Le sénat a déjoué le coup de Joséph Kabila de se maintenir au pouvoir, l’article 8 de la loi électorale est amandée !

Publié le par veritas

Le sénat a déjoué le coup de Joséph Kabila de se maintenir au pouvoir, l’article 8 de la loi électorale est amandée !
En République démocratique du Congo, le Sénat vient d'adopter l'article 8 de la loi électorale dans une version amendée. L'amendement prévoit que le recensement n'empiètera pas sur la tenue des élections en 2016. Il stipule que «l'actualisation de la liste électorale définitive, en fonction des données démographiques disponibles, se fait dans le respect des délais constitutionnels et légaux prévus pour l'organisation des élections présidentielles, législatives, provinciales (RFI)». À l'unanimité, les sénateurs ont supprimé tout lien entre organisation des élections et identification de la population, comme initialement prévu dans le projet de loi du gouvernement adopté le 17 janvier à l'Assemblée nationale.
 
Immédiatement après l'adoption de l'article, Léon Kengo wa Dondo, le président du Sénat, a pris la parole pour "expliquer" son contenu, la plénière étant diffusée en direct sur la chaîne nationale. "L'article 8 (…) avait initialement prévu à la fois le recensement et l'identification. Les amendements qui ont été portés à cet article parlent de données démographiques, [elles] ne parlent plus du recensement ou de l'identification parce que [ces derniers] allaient peut-être déborder sur les délais prévus par la Constitution et les lois pour les votes", a-t-il commenté.
 
La plénière étant diffusée en direct sur la chaîne nationale, Léon Kengo wa Dondo s'est également adressé à la population en lingala, l'une des quatre principales langues nationales, pour lui expliciter le sens du vote du Sénat qui tient à ce que les scrutins soient organisés dans les délais constitutionnels. Objectif avoué : calmer les esprits. Car depuis le début de la semaine, à l'appel des partis d'opposition, des manifestations de colère paralysent  Kinshasa et certaines villes de l'est de la RDC.
 
Déclaration des Etats-Unis sur les violences à Kinshasa
 
Le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par les rapports faisant état de violences à Kinshasa, en République démocratique du Congo, suite à l’adoption de la loi électorale.
 
Les Etats-Unis soulignent l’importance de protéger l’espace politique et de garantir à tous les citoyens le droit de se rassembler pacifiquement et d’exercer leur droit de liberté d’expression. Nous appelons tous les acteurs congolais en présence à faire montre de retenue et à s’abstenir de tout acte de violence.
 
Les Etats-Unis réitèrent leur appui à la tenue d’élections pacifiques et crédibles dans les délais requis en RDC.
 
Veritasinfo

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

Kabanda 26/01/2015 23:18

A message to Veritas info and TWAGIRAMUNGU Faustin = Umusomyi wa VERITASINFO w’i Rubona - rwa - Nzoga ya Murambi / Byumba (=The thief)

You plagiarized Mwalimu Mureme's books, and you made this your own work. You could find this information from Wikipedia, very helpful to you. Good luck apologizing to Mureme and Rwandan People!

Plagiarism:

From Wikipedia, the free encyclopedia
...

Plagiarism is the "wrongful appropriation" and "stealing and publication" of another author's "language, thoughts, ideas, or expressions" and the representation of them as one's own original work.[1][2] The idea remains problematic with unclear definitions and unclear rules.[3][4][5] The modern concept of plagiarism as immoral and originality as an ideal emerged in Europe only in the 18th century, particularly with the Romantic movement.

Plagiarism is considered academic dishonesty and a breach of journalistic ethics. It is subject to sanctions like penalties, suspension, and even expulsion. Recently, cases of 'extreme plagiarism' have been identified in academia.[6]
....

Please do not delete my comments again.

Last time I was also replying to your message Bwana Twagiramungu (under the Pseudo of "jj") when you wrote this: "On a compris! Vous ne pouvez pas fermer votre g....? Pardon!"

I replied in the following words: "JJ, Have you stopped deleting comments that bring out the truth? Are you also going to stop manipulating other authors' articles? How about apologizing? "

... then I continued.

"Before you move to Congo, do you not think that Rwandans deserve the truth about you and your TWAGIRAMUNGU FAUSTIN (= The thief). Plagiarism is a crime. That is it, A CRIME. You are a criminal".

I continued by posting the following comment: "Veritas info and TWAGIRAMUNGU FAUSTIN (= The thief). Do you think showing Rwandans PICTURES OF NAKED WOMEN will make them forget that you are a criminal. Plagiarism is a crime. That is it, A CRIME, and You are a CRIMINAL.

this where we ended the conversation, then you deleted the entire history of comments/ conversations that we had started under that article entitled “RDC : Abagore bo mu ntara ya Kasayi bateye umwaku perezida Kabila !”. You even went ahead and removed the option of posting comments under this article altogether! If you do not want people to comment, why do you not do the same for all the articles?
Bwana Twagiramungu Faustin, Rwandans deserve to know the truth about who you are and what you have done. Plagiarism is a CRIME.

As long as you have provided that option of commenting under the articles you publish on your website, please do not delete my comments again. I hope to hear from you; and not to check and my message is gone!!
Good luck again apologizing to Mwalimu Mureme and Rwandan people.