Le Rwanda et l’Ouganda ne sont pas charlie hebdo: un journaliste de la BBC menacé !

Publié le par veritas

Museveni remercie à Paul Kagame pour son travail de semer la mort dans la région des Grands lacs!

Museveni remercie à Paul Kagame pour son travail de semer la mort dans la région des Grands lacs!

En Ouganda, la police ougandaise enquête sur des menaces proférées contre Ignatius Bahizi, un journaliste ougandais de la BBC à Kampala. Ces menaces remontent à l'année 2013. Le journaliste avait même quitté le pays le temps que la situation se calme et à son retour, l'an dernier, la police a pu prendre sa déposition pour appuyer la plainte déposée par la BBC en décembre 2013. Parmi les personnes accusées, le responsable du journal progouvernemental rwandais, le New Times à Kampala, mais aussi un diplomate rwandais sous couvert d'immunité.
 
En 2013, Ignatius Bahizi enquêtait sur les recrutements forcés pour le compte du M23. Il avait notamment rendu compte de l'arrestation de l'ancien directeur du New Times - le journal progouvernemental rwandais – accusé, à l'époque, d'avoir recruté des combattants justement pour le compte de ce groupe armé.
 
Ce journaliste de la BBC a également travaillé sur les enlèvements - survenus cette même année - d'opposants rwandais en Ouganda. Selon le rapport de police, le journaliste aurait reçu des menaces de plus en plus précises en fin d'année, pouvant laisser penser que sa sécurité était menacée. Ignatius Bahizi finit par décider de quitter le pays et la BBC porte plainte en décembre 2013.
 
Six mois plus tard, au mois de mai 2014, Ignatius Bahizi revient en Ouganda. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il est en mesure de faire une déposition auprès de l'unité spéciale d'investigation de la police en charge de l'enquête. Parmi les personnes soupçonnées, selon la police, se trouvent : l'actuel directeur du New Times ainsi qu’un diplomate rwandais. La police ougandaise ne veut pas entrer dans les détails, mais elle a déjà entendu le journaliste et demande aujourd'hui à pouvoir faire de même avec le diplomate. Cependant, ce dernier bénéficie d'une immunité.
 
« Nous sommes en discussion avec le gouvernement rwandais pour voir s'il pourrait faire au moins une déclaration pour nous donner sa version des faits », explique, à RFI, l'une des porte-paroles de la police ougandaise, Poly Namaye. De son côté, la BBC se refuse à tout commentaire, mais dit prendre la sécurité de ses journalistes très au sérieux. Les relations sont particulièrement tendues entre le Rwanda et la BBC depuis que la BBC en langue locale - l'une des dernières radios indépendantes du pays - avait été suspendue après la diffusion d'un documentaire mettant en cause le président rwandais, Paul Kagame, dans une série de crimes et que les autorités rwandaises ont qualifié de négationniste.
 
RFI

Publié dans FRANCAIS

Commenter cet article

IKIBAZO KURI VERITAS INFO 15/01/2015 16:32

NARI NZI KO MUKORERA WA MUGABO WITWA MUREME, KUKO NAJYAGA MBONA MUFATA IBINTU BYO MU BITABO BYE MUKABISHYIRA HANO KURI SITE YANYU. ARIKO NABONYE YABAREZE UBUJURA. UBUNDI MUKORERA NDE KOKO? (Akabazo k'amatsiko?) Hari uwampa igisubizo?

safari 15/01/2015 10:40

Barto, ibyo uvuga ntaho bihuriye n'ikibazo kiriho. Kagame arwanira ubusugire bwigihugu, nibyo. Ariko aha haravugwa abanyarwanda baba mumadhyamba ya RDC. Kuki atemera ko iriya Monusco ibamuzanira agacaguramo abo justice ishaka. Kubarasa gusa nibyo koko? nawe wiyita ko wahaciye?

barto 15/01/2015 09:02

Jyewe nubwo ntashyigikiye umuntu wese umena amaraso.arikokurundi ruhande nemera ibitekerezo bya Kagame kuko we arind' ubusugire bw'igihugu.ntabwo biribushimishe bamwe Ariko mumenye ko nacitse abambari ba Kayumba I Masisi 1996 rero Kayumba kuki atabaye nka Gatsinzi muli kiriya gihe?urubyiruko rwamashyaka ya power rwamaze abaturage batavugaga rumwe na Kinani....
Muribo si abahutu gusa harimo nabatutsi batakandagiza ikirenge mu gihugu.reba ibiri kubera muli Nigeria aho barwanyije sekibi Boko Haram ishimuta abakobwa na abana Prezida wabo ari kwiyamamaza usibye ko atazatorwa......muzambwira.....ntashishikajwe no kurengera igihugu....